La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prof. Andreas Ladner Assistant: Nils Heuberger Cours à choix, trimestre dhiver 2009 Fédéralisme et gouvernance multi-niveaux 7. La répartition des tâches.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prof. Andreas Ladner Assistant: Nils Heuberger Cours à choix, trimestre dhiver 2009 Fédéralisme et gouvernance multi-niveaux 7. La répartition des tâches."— Transcription de la présentation:

1 Prof. Andreas Ladner Assistant: Nils Heuberger Cours à choix, trimestre dhiver 2009 Fédéralisme et gouvernance multi-niveaux 7. La répartition des tâches et la péréquation financières - Introduction

2 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Déroulement du cours I. Le canton de Berne II. Les objectifs de la réforme III. Les instruments IV. La votations et les nouvelles articles dans la Constitution V. Premiers problèmes

3 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | I. Le canton de Berne

4 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | La répartition des tâches dans le canton de Berne Ladoption de la motion Joder par le Grand Conseil en 1994 exprimait avant tout un malaise général par rapport à la répartition des tâches alors en place. A maints égards, le lancement du projet de répartition des tâches équivalait à un départ pour linconnu. A cela sajoute que les attentes divergeaient fortement: les uns espéraient un désenchevêtrement poussé à lextrême, voire lassainissement des finances, alors que dautres craignaient que la montagne naccouche dune souris. Quatre ans plus tard, le résultat des travaux visant au désenchevêtrement des tâches, des finances et des charges entre le canton et les communes peut se résumer en dix points:

5 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Résultats (1) Le projet a permis dinstaurer la transparence en ce qui concerne lactuelle répartition des tâches, les imbrications dans le domaine des finances et des charges, les flux financiers ainsi que les potentiels déconomie et de changement. Dimportants transferts de tâches ont été opérés à trois endroits: dans le domaine de la formation, avec la cantonalisation des écoles moyennes, des écoles professionnelles et des hautes écoles spécialisées, dans le domaine hospitalier, ainsi que dans dimportants secteurs du domaine social (formation professionnelle, services psychologiques pour enfants, aide aux personnes handicapées). Les transferts de tâches aux communes et partant le renforcement du principe de subsidiarité nont pas pu avoir lieu dans la mesure escomptée, notamment en raison de la nécessité reconnue dune conduite politique au niveau cantonal dans de nombreux domaines, de laccroissement général de la mobilité, des capacités de lensemble des communes bernoises ainsi que des modèles inédits de nouvelle gestion publique.

6 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Résultats (2) Dans de nombreux cas, les problèmes étaient liés à des détails, et cest avant tout leur accumulation qui était à lorigine du mécontentement général suscité par les modalités de répartition. Plus que dans le domaine de la répartition des tâches à proprement parler, cest dans celui des flux financiers et de la répartition des charges que les réformes étaient urgentes. Le domaine des subventions entre le canton et les communes a pu être délesté de près de deux tiers des subventions cantonales. Le projet global a entraîné un transfert de charges vers le canton aux proportions inattendues. En effet, le nombre des cantonalisations lemporte nettement sur celui des communalisations. De plus, le principe selon lequel la responsabilité du financement doit coïncider dans une large mesure avec celle de laccomplissement des tâches devrait contraindre le canton à assumer des charges supplémentaires de lordre de plusieurs centaines de millions de francs. A titre de compensation, les recettes fiscales seront distribuées selon une nouvelle clé (transfert de la charge fiscale). Pour les contribuables par contre, la situation reste en principe inchangée (cf. vol. 2).

7 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Résultats (3) Le projet a permis de poser les bases dune optimisation durable de la répartition des tâches (p.ex. critères, principes, organisation appelée à prendre le relais). Les travaux accomplis ont aussi parfaitement préparé le canton de Berne à la redistribution des tâches qui découlera probablement du projet de nouvelle péréquation financière en cours au niveau fédéral. Le projet a permis une amélioration sensible de la coopération entre autoritéscantonales et communales. Le désenchevêtrement des tâches et des charges aboutit à un allégement financier pour le canton comme pour les communes, allégement quil nest certes pas possible de chiffrer précisément, mais pour lequel il existe de nombreux indices convergents.

8 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | II. Les objectifs de la réforme

9 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Les lacunes de lancien système de péréquation –Objectif de réduction des disparités entre les cantons pas atteint –Extrême complexité et opacité du système –Centralisation rampante des compétences –Augmentation de la part des subventions affectées/liées (75%) et réduction corrélative de la marge de manœuvre des cantons –Système de subventionnement pratiqué mélange fonction incitative et fonction redistributive, et est source dinefficience

10 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Objectifs de la RPT Rendre le système de péréquation plus efficace (péréquation au sens strict) Clarifier les tâches et les responsabilités entre la Confédération et les cantons (péréquation au sens large) Renforcer la collaboration fédérale (horizontale et verticale) Revivifier et moderniser le fédéralisme Faire des économies?

11 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | III. Les instruments

12 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | RPT – cinq instruments Nouvelle péréquation financière (NPF) – péréquation au sens strict –1. la péréquation des ressources –2. la compensation des charges Répartition des tâches (RT) – péréquation au sens large –3. le désenchevêtrement des tâches et de leur financement –4. la rationalisation des tâches communes (nouvelles formes de collaboration et de financement) –5. la collaboration intercantonale

13 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | IV. La votations et les nouvelles articles dans la Constitution

14 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Un des plus grands projets de réformes accepté Les cantons qui ont voté non: ZG, SZ et NW

15 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Arrêté fédéral RPT du 3 octobre 2003

16 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | et …

17 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | …. et finalement.

18 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Péréquation financière et compensation des charges

19 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | V. Premiers problèmes -Les chiffres -OW -Déclaration de force obligatoire générale -Les rapports de forces

20 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | « Si on avait su? »

21 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | 2009

22 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 |

23 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | Déclaration de force obligatoire générale

24 | ©IDHEAP - | | 04/05/2014 | La maison des cantons


Télécharger ppt "Prof. Andreas Ladner Assistant: Nils Heuberger Cours à choix, trimestre dhiver 2009 Fédéralisme et gouvernance multi-niveaux 7. La répartition des tâches."

Présentations similaires


Annonces Google