La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANNEE SCOLAIRE 2007-2008 GROUPE EVALUATION 1. LETANG DE BERRE 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANNEE SCOLAIRE 2007-2008 GROUPE EVALUATION 1. LETANG DE BERRE 2."— Transcription de la présentation:

1 ANNEE SCOLAIRE GROUPE EVALUATION 1

2 LETANG DE BERRE 2

3 PROBLEMATIQUE De linfluence de lusine EDF de Saint Chamas sur la salinité de leau, plus particulièrement pour les poissons. 3

4 4 AVANT DE COMMETTRE LIRREPARABLE, JE VOUS DEMANDERAI DE CONSIDERER LE PROBLEME DE LA BIODIVERSITE !

5 Première séance Situation déclenchante : Textes : 1) La complainte de létang de Berre, (chanson dEmile Légier), diapo 6. 2) article de journal « On a pêché une langouste dans le canal de Caronte » (La Provence, 8 octobre 1999), diapo 7. Lecture du texte : Objectifs: Dégager la thématique, les idées essentielles, la « maladie » de létang, des réactions humaines en la personne de lauteur… Relever les mots suggestifs. NB : le texte dEmile Légier est une chanson, une poésie engagée, un point de vue, de protectionnisme (ce qui nest pas le développement durable), comportant des jugements de valeur. Lecture du texte : Dégager la thématique (sassurer de connaissances sur le Canal de Caronte). Idées essentielles : fluctuation de la pêche dans le canal et dans létang de Berre par rapport à la centrale (une notion de relation de cause à effet). Lexique : centrale EDF, turbine, eau douce, milieu marin, poissons, crustacés. NB : possibilité daborder, en technologie, de façon simple, le fonctionnement dune usine hydro- électrique. 5

6 La complainte de lEtang de Berre Il est dans notre Provence Un grand étang deau salée, Qui est le plus grand de France, Dont on a beaucoup parlé. A cause de gros problèmes, Créés par la pollution, Menaçants pour sa vie même, Signant sa disparition. Ceux qui aiment la nature Décident de le sauver, Ils veulent revoir leau pure, Ils cherchent à le rénover. La bataille nest pas facile, Trop dintérêts trop denjeux, Mais ne sera pas stérile*, Si nous jouons tous le jeu. Vite vite, tous ensemble, Menons le même combat, Il nest plus question dattendre, Quand on se bat, on se bat. *Basto daquèli comessioun, Destùdi ni a plus besoun Fau escouba emé passioun Que dacò ni a proun ! Ni a proun ! Il était beau était beau notre étang, Même très beau et depuis fort longtemps, Quand tout à coup des hommes incompétents, Sont parvenus à le détruire. Unissons-nous, unissons nos efforts, Essayons dêtre de plus en plus forts, Restons unis contre ce mauvais sort, Et plus rien ne pourra lui nuire. Il sera beau sera beau notre étang, Presquaussi beau quil était dans le temps, Avant que tous ces hommes incompétents, Soient parvenus à le détruire. Nous gagnerons, unissons nos efforts, Pour rester ensemble les plus forts, Quand nous aurons chassé le mauvais sort Il va de nouveau nous séduire. Emile Légier (novembre 1991) * Stérile : inutile *Assez de commissions, Détudes il ny en a plus besoin Il faut balayer avec passion Yen a assez ! 6

7 On a pêché une langouste dans le canal de Caronte On en parle encore. Cet été, on a pêché une langouste dans le canal de Caronte, ce cordon d'eau entre l'Etang et la Méditerranée. Depuis sept mois que la centrale EDF ne turbine* plus, le milieu marin a repris ses droits, comme les étés de grande sécheresse. " Il y a de nouveau une vie dans l'étang. On trouve des loups, des dorades, des marbrés et même, sur le bord, des moules grosses comme le pouce. D'ailleurs, dès que l'eau douce cesse de couler, la moule repousse ". Premier prud'homme* de pêche du quartier de pêche du quartier de Martigues, William Tillet constate qu'en quelques mois l'activité de pêche s'est franchement développée. Pour preuve, la prud'homie a reçu dix demandes de subventions pour du matériel destiné à pêcher dans l'étang. Mais, " tous les matins les gars regardent la centrale de Saint-Chamas et prient pour qu'EDF ne returbine pas ". La Provence, Vendredi 8 octobre *Turbine : fonctionne *Prudhomme : conseil de sages qui aident à gérer des conflits entre les travailleurs et leurs employeurs. 7

8 Deuxième séance Connaissances : avoir compris et retenu le vocabulaire géographique lié aux points forts du programme. Capacités : être capable dutiliser de façon exacte et appropriée un vocabulaire spécifique à la géographie, dorienter et lire une carte, de décrire et différencier quelques types de paysage, de situer quelques villes de France. Objectif de la séance : déterminer le cadre géographique et humain du milieu étudié (à la suite de la situation déclenchante). Supports : carte physique de la France, région PACA(diapo 9), département des Bouches du Rhône, Carte Michelin, région de létang de Berre(diapo 10), usine de Saint Chamas (diapo 11). Possibilité dutiliser « googleearth ». Tableau de lévolution de la population autour de létang de Berre de 1970, 1990, 2005 (diapos 12 et 13). Berre, St Chamas, Vitrolles, Istres, Martigues, Marignane, Châteauneuf-Les-Martigues. Dates importantes de lhistoire de létang (indiquer la source). Ces indications serviront au cours du débat. Géographie physique : situer létang de Berre (en France, en PACA, …) Géographie humaine : lire et analyser les documents concernant la population. Synthèse : ce que lon apprend en termes dévolution et de changement du milieu. lexique par rapport à lévolution : création, mise en service, industrialisation, éboulement, développement, mission détude, définition, limitation, mise en place. lexique qui concerne lévolution : les personnes, les institutions, les lieux, les changements (menace sur létang, pollution industrielle, augmentation de la population, déchets, rejets, limon, réhabilitation, contrat…) Liens avec la séance suivante : questions que suscitent les éléments de synthèse, notamment létat de létang. 8

9 9

10 10

11 11

12 HISTORIQUE 1 Quelques dates importantes de lhistoire de létang de Berre : 1863 – 1925 : création et approfondissement progressif du canal de Caronte : mise en service du canal du Rove reliant létang de Berre à la rade de Marseille : début de lindustrialisation des rives de létang : éboulement du canal du Rove : mise en service du canal EDF de Saint Chamas avec déversement de grandes quantités deau douce : développement des villes nouvelles (Vitrolles, Istres, Miramas, Fos…) – 1973 : création du SPPPI (Secrétariat permanent pour les problèmes de pollutions industrielles et Plan de sauvetage de létang de Berre) : mission détude confiée au comité de bassin sur létang de Berre : définition de létendue de létang de Berre comme étendue deau salée (Michel Barnier, ministre de lEnvironnement) : plan Barnier (limitation des rejets de limons, tonnes par an et limitation des apports deau douce) : limitations de rejets de limons imposés, tonnes par an : création du GIPREB (Groupement dIntérêt Public Pour la Réhabilitation de lEtang de Berre) : mise en place de la démarche du Contrat détang. 12

13 HISTORIQUE 2 EVOLUTION DE LA POPULATION PAR COMMUNE DANS LA VILLE NOUVELLE DE LETANG DE BERRE Une véritable explosion démographique : Le territoire de létang de Berre a vu sa population plus que doubler en 30 ans : on compte aujourdhui habitants contre en Le même phénomène a été observé dans les 57 communes du bassin versant naturel, qui regroupent aujourdhui habitants. 80 % de la population du pourtour de létang est concentrée au sud de létang, sous la diagonale reliant Istres à Vitrolles (600% daugmentation entre 1968 et 1999 pour cette dernière ville). La densité moyenne de la population, avec 632 habitants par kilomètre carré, y est plus du double de la moyenne départementale. 13 VILLES Fos sur Mer Istres Miramas Vitrolles Ville nouvelle étang de Berre

14 Troisième séance Préambule : laxe de travail choisi concerne le facteur « salinité » de létang de Berre. Les connaissances à acquérir porteront sur la biodiversité. Connaissances : avoir compris et retenu quil existe différents milieux caractérisés par des conditions de vie qui y règnent et par des êtres vivants qui les habitent. Capacités : pratiquer une démarche dinvestigation : savoir observer, questionner, formuler une explication possible, (hypothèse), en utilisant éventuellement un modèle simple et chercher à valider. Questions : pourquoi la population de poissons a-t-elle changé ? Que sest-il passé ? Hypothèses des élèves : la sur pêche, apparition et disparition despèces, changement dalimentation, apparition dune pollution… Investigations : trier quelques poissons cités, ceux dont le milieu est marin ceux dont le milieu est leau saumâtre par une lecture de leur spécificités (carte didentité de quelques poissons). Supports : tableau précisant lévolution de la pêche (diapos 15 ). tableau précisant la fluctuation du taux de salinité de létang (diapo 16). Synthèse : une idée importante essentielle de la diversité : la diversité a été altérée par leau douce. Dans leau saumâtre, il y a moins despèces de poissons que dans leau salée. La diversité évolue, le milieu est déséquilibré. Létude sur les poissons permet de le comprendre. La biodiversité sest affaiblie avec la baisse de la salinité. A partir de cette synthèse, on en arrive à un questionnement qui est un lien avec la 4° séance. 14

15 Tableau de salinité de létang de Berre : La salinité est la teneur en sel (chlorure de sodium) exprimée en grammes par litre deau. Remarque : la salinité de leau de mer est denviron 35 g par litre. Observations : que sest-il passé après 1966 ? Tableau dévolution de la pêche dans létang de Berre : 15 Avant 1966Après g13g12 g16g17g24g EpoquesPeuplement animalEspèces de poissons pêchées Avant 1966Très nombreuses espèces animales, grande abondance et variété de poissons Sardines, rougets, mulets, soles, daurades, saupes, anguilles, loups, athérines, marbrés Après 1966Petit nombre despèces, poisson peu abondant Muges, anguilles, loups, athérines, carpes En 2005Plus grande diversité des espèces de poissons, retours des moules Loups, daurades, soles, sardines, thons, anguilles, muges

16 La flottille de la pêche Avant 1966 : La pêche était une activité prospère, et se développait. Après 1966 : au 31 décembre 1999, la flottille de pêche totalisait 43 navires en 35 entreprises. Elle regroupait 41 personnes dont 35 patrons et 6 matelots. En 2005 : au 31 décembre 2005, la flottille de pêche totalisait 53 navires, répartie en 42 entreprises. Ces armements regroupaient 51 personnes dont 42 patrons et 9 matelots. Port dIstres : 3 navires, 3 patrons Port de Champigny : 1 navire, 1 patron Port de la Mède : 3 navires, 2 patrons Port de Berre létang : 5 navires, 5 patrons Port de Saint Chamas : 15 navires, 10 patrons Port de Marignane : 10 navires, 7 patrons Port de Martigues : 16 navires, 14 patrons 16

17 Quatrième séance Connaissances : avoir compris et retenu que lactivité humaine peut avoir des conséquences sur les milieux : la biodiversité, qui constitue une ressource naturelle capitale et est liée, en partie, à laction de lhomme sur les milieux. Capacités : apprendre à structurer ses idées, à prendre intérêt à la langue, à rechercher les moyens dexprimer précisément sa pensée. Objectif : prendre en compte la complexité dun problème, des différentes solutions dans lexpression des différents points de vue des protagonistes. Situation de départ : que faire, comment faire, dans le cadre du changement de la biodiversité ? Quels sont les enjeux de la réhabilitation de létang de Berre ? Dispositif : jeu de rôle Supports: diapos 18, 19. Préalables : revenir sur lhistorique, pourquoi a-t-on fait tant de choses ? Comment sy est-on intéressé ? Qui sont les protagonistes (personnes, groupements, organismes...) impliqués dans le devenir de létang ? Question : comment maintenir dans la durée le niveau de pêche dans létang, la diversité et la quantité des espèces ? Quelques protagonistes : Le maire invite ces personnes partenaires dans le cadre dune injonction de la Cour de Justice des Communautés Européennes de réduire la pollution de létang de Berre. Etude darticles ou de « chapeaux darticle » relatant l « affaire ». 17 Un journalisteEDF (directeurs…) Associations de protection de létang de BerreLe Maire et un spécialiste choisi par lui Pêcheurs amateurs et professionnelsDirecteur de laéroport Représentant du tourisme, base nautique, campingDirecteur dune usine (Shell, Total…) Représentant association des chasseursUn enfant riverain qui joue son propre rôle

18 LEtat français face à la Cour de Justice Européenne Le 7 octobre 2004, lEtat français a été condamné par la Cour européenne de Justice pour ne pas avoir adopté les mesures appropriées pour lutter contre « la pollution massive et prolongée de létang de Berre », violant ainsi deux accords internationaux (Convention de Barcelone de 1976 et protocole dAthènes de 1980) que la France a pourtant signés. Cette condamnation faisait suite à une plainte de la Coordination des pêcheurs, dénonçant la dégradation de ce milieu aquatique, du fait des rejets deau douce effectués par la centrale hydroélectrique de Saint Chamas, exploitée par EDF. Mise en demeure de réagir et de remédier à cette situation, La France a proposé en février 2005 une solution de « lissage » c'est-à-dire de limitation et de régulation dans le temps, des rejets deau douce. Le 19 décembre 2005, lEurope jugeant ce scénario de sauvetage insuffisant, rejette le plan proposé par lEtat français et lui demande de revoir sa copie… La Marseillaise, Questions à François Loos, ministre de lindustrie « Les rejets deau douce de la centrale hydroélectrique de Saint Chamas constituent un réel danger pour lécosystème de létang de Berre. Quelles sont les mesures prises par lEtat français pour inciter EDF à réduire ces rejets ? » « Le gouvernement est déterminé à réduire la pollution de létang de Berre. Tous les secteurs ont fait des efforts : les collectivités, lindustrie, lagriculture. EDF aussi. Depuis septembre 2005, lentreprise a encore réduit ses rejets de 40 % pour les rejets annuels de limons et de 50 % pour les rejets hebdomadaires deau douce. Il faut souligner que ces rejets annuels sajoutent à celles réalisées depuis Des discussions doivent maintenant être engagées avec Bruxelles pour tenter de trouver une solution et éviter à la France une condamnation à de lourdes pénalités. » Objectif Méditerranée, mai

19 Quelques titres de journaux : « Les élus vigilants avant la réponse de la France à lEurope. » Dépêche AFP « Etang de Berre : Serge Andréoni attend les réponses de Bruxelles de pied ferme. » La Provence « Nous sommes en droit de faire fermer la centrale de Saint Chamas » La Provence Deux ministres à Bruxelles pour négocier le plan de sauvetage de l'étang de Berre Nelly Olin (Ecologie) et François Loos ont rencontré, mardi, le commissaire européen chargé de l'écologie. Ils tentent de faire avaliser un nouveau plan garantissant la salinité du plan d'eau La Provence

20 Cinquième séance 1 : Jeu de rôle Objectifs : Comportementaux dans léducation à lenvironnement, entraîner les élèves à comprendre des enjeux différents, arriver à un consensus, devenir éco citoyens responsables. De langue orale (communiquer, prendre en considération les arguments dautrui…) Méthodologiques, savoir trouver des référents, des informations techniques. Le jeu de rôle permet une évaluation de lappropriation de ce qui a été fait précédemment. 1° partie : Lancement du jeu de rôle : Etablir la liste des personnes à inviter, provoquer une réunion, le maire invite des partenaires au regard de linjonction de la cour de justice de communautés européennes. Invitation à faire faire par les élèves. Supports : linjonction de la cour européenne, un présentoir représentant le nom ou la fonction du partenaire, des cartes de rôle. Organisation : un élève partenaire, un suppléant (le choix des élèves sera fait par lenseignant en fonction de la connaissance quil a de ces derniers), un animateur et un secrétaire. Matériel : éventuellement une écharpe tricolore pour le maire, paperboard, gros feutre. Lancement de la réunion : 15 mn Fournir une fiche daide correspondant à chaque membre. Chaque élève essaie dexprimer les idées du personnage quil représente. Les idées sont ensuite affichées sur un paperboard, sont commentées par le groupe, pertinence…Quelles sont les idées contraires, qui se regroupent, quels sont les membres qui ne se sont pas exprimés… Synthèse. Cette première partie va permettre de mettre à jour les représentations des élèves dans le rôle qui leur a été assigné. 20

21 Cinquième séance 2 : Jeu de rôle Objectifs : Comportementaux dans léducation à lenvironnement, entraîner les élèves à comprendre des enjeux différents, arriver à un consensus, devenir éco citoyens responsables. De langue orale (communiquer, prendre en considération les arguments dautrui…). Méthodologiques, savoir trouver des référents, des informations techniques. Le jeu de rôle permet une évaluation de lappropriation de ce qui a été fait précédemment. 2° partie : Les membres ont à leur disposition des documents qui leur permettent dargumenter. Entre ces deux parties, lenseignant peut proposer diverses activités (fabrication de lélectricité…) Possibilité de filmer les débats. Ressources complémentaire : mallette Ricochet, école et nature ; « Roule ta boule ». 21

22 FICHES DAIDE AUX MEMBRES DU JEU DE RÔLE 22 Le Président dune association de protection de létang de Berre Le Directeur de lusine Total ou Shell Le rôle de notre association est de préserver les espèces animales et végétales dans la diversité, afin de ne pas rompre les chaînes alimentaires. Létang de Berre, le plus grand de France, est une richesse qui ne doit pas disparaître. Cet étang fait partie intégrante du patrimoine local et national. La qualité de leau va de pair avec une qualité de vie, une qualité de lair, cest une question de santé publique. Létang est un support de découverte, de bien être, un lieu de vie que les nouvelles générations doivent découvrir. Cest un lieu privilégié pour des apprentissages scolaires, bon nombre décoles des primaires, des collèges, des lycées y trouvent un intérêt certain. Les usines font partie intégrante de la vie économique du site. Les produits pétroliers et leurs dérivés sont nécessaires à la vie de tous les jours. Les usines créent des emplois, font vivre des milliers de personnes. Le groupe Total finance de nombreux projets dans la recherche (dirigeable de Jean Louis Etienne), finance de très nombreuses expéditions, participe dans de nombreux secteurs à la recherche, notamment dans lutilisation dénergie de remplacements des énergies fossiles. Nous suivons les directives du sommet de Kyoto qui précisent que nous devons diminuer nos rejets, cest ce que nous faisons.

23 23 FICHES DAIDE AUX MEMBRES DU JEU DE RÔLE Le MaireLe Directeur de la centrale de St Chamas La municipalité est bien consciente du problème, elle souhaite agir rapidement mais pas toute seule. En effet, linvestissement est considérable, et il serait tout à fait normal que les autres communes nous aident financièrement. Mais cela signifie que les impôts de la commune risquent daugmenter ! Dautre part, nous avons des projets : un nouveau gymnase, des logements sociaux, une crèche, un réfectoire pour les personnes âgées, réhabiliter le centre de la commune, de construire une bibliothèque- médiathèque…bref, des sous nous en dépensons et croyez-moi, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir ! Nous produisons actuellement par an 560 millions de kilowatt par heure, cest dire la forte demande en électricité. La population augmente, il faut éclairer les voies de communication qui se construisent, fournir en électricité les nouveaux bâtiments… Nous sommes créateurs demploi, notre électricité est une énergie renouvelable. On nous dit quil ne faut plus déverser de leau douce dans létang de Berre, mais le dit-on aux communes qui ont des stations dépuration ? LArc et la Touloubre sont deux cours deau qui se déversent dans létang ! Il faut vivre avec son temps !

24 FICHES DAIDE AUX MEMBRES DU JEU DE RÔLE 24 Le Président de lassociation des pêcheurs amateurs Le Président de lassociation des chasseurs Nous avions une association de pêcheurs amateurs, qui regroupait plus de 200 membres. Elle est quasi inexistante, les gens sont partis, faute de poissons. Nous organisions tous les ans un grand rassemblement, qui faisait vivre pour un week-end les commerces locaux. Nous invitions lassociation de pêche à la truite de Corrèze, nous ne pouvons plus le faire. Nous ne pouvons plus satisfaire notre passion, ni la transmettre à la nouvelle génération. Le cadre se dégrade, les limons comblent létang, même en bateau on ne prend plus rien. Lassociation de chasse perd tous les ans des membres. On ne peut plus inviter lassociation des chasseurs de Toulon. Nous avions dans lassociation des gens responsables qui travaillaient sur la gestion du gibier, de terre et deau, par des comptages, des bagages, des observations sur les migrations…On ne voit plus de colverts, de nettes rousses…On ne peut maintenir un équilibre de la population du gibier. Cest une désolation.

25 FICHES DAIDE AUX MEMBRES DU JEU DE RÔLE 25 Un représentant des pêcheurs professionnels Le Président du tourisme local On ne prend plus que quelques poissons (anguilles, muges) dont les gens ne veulent plus. Les anguilles, il faut les expédier à létranger et ça coûte cher, il faut des containers spéciaux. Mon bateau est immobilisé, il faut lentretenir quand même, les filets sabîment. Mon fils aurait aimé prendre la relève, mais il ne peut pas nourrir une famille, jai un savoir faire que je ne pourrai transmettre. Je veux défendre une qualité de pêche artisanale, où on ne prend que le nécessaire sans détruire les petits poissons comme dans les chaluts. Je veux transmettre à mes enfants, mes petits enfants le goût du poisson frais et pas un carré ! Je veux être aussi proche du client, je sais doù vient le poisson, et puis on peut parler avec les gens, pas comme dans les grandes surfaces… Il y a un grand camping au bord de létang, mais vue la couleur de leau, les gens repartent. Les gens ne veulent pas faire des activités nautiques, bref, il n y a pas grand monde. Les commerçants étaient intéressés par le camping, par lapport de population pendant les vacances. Les commerçants se plaignent du manque de clients. En plus, le camping fait vivre 15 personnes de la ville, si ça continue, ils se retrouveront au chômage ! Jaimerais pouvoir organiser des randonnées autour de létang, des jeux nautiques pour les enfants…Et si les eaux étaient plus poissonneuses, les retraités viendraient dans larrière saison pour pêcher tranquillement dans létang.

26 FICHES DAIDE AUX MEMBRES DU JEU DE RÔLE 26 Le Directeur de laéroport La direction de laéroport met tout en œuvre pour participer à la protection de lenvironnement. Vous le savez, le trafic augmente, par le nombre de voyageurs mais aussi par le transport du fret. Nous avons un service qui soccupe spécialement de cet environnement, nous traitons les eaux de pluie des pistes, les dépôts de gomme, les nuisances sonores, la mise en place de nouveaux systèmes dapproche des avions. Nous faisons partie avec la base des canadairs, lusine Eurocopter dune culture de laviation, je vous rappelle que cest Henri Fabre qui a conçu et fait voler le premier hydravion sur létang de Berre. Nous sommes une région en plein développement et il faut assurer les déplacements des voyageurs, le transport des marchandises. Nous sommes dans la région un des premiers employeurs, laéroport fait vivre de très nombreuses familles.

27 RESSOURCES Fiches signalétiques des poissons Présentoirs des acteurs du jeu de rôle 27

28 Ont participé à ce document dans sa création et son élaboration : DANDINE Francis CPC Châteauneuf les Martigues DUPUIS Jacques Association Piste Sud FERY Danielle CPC Martigues LA COUR Philippe Maître ressources EDD, Sciences & Techno LAMARQUE Jeanne Administrateur du CPIE du Grand Saint Jean VILES Patricia IMF Marseille 3 & 14 PS: Ceci étant (de Berre) Il reste fort à faire Avec nos petits poissonnets… 28

29 Le groupe évaluation tient à remercier très sincèrement les enseignants de cycle 3 en charge de classe qui ont bien voulu participer à la mise en œuvre et ont contribué par leur regard critique à lamélioration du projet. Au regard de cette recherche il conviendra de finaliser ces travaux pour élaborer et mettre en pratique un document dévaluation. 29


Télécharger ppt "ANNEE SCOLAIRE 2007-2008 GROUPE EVALUATION 1. LETANG DE BERRE 2."

Présentations similaires


Annonces Google