La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SARA GUYANE Dépôt DEGRAD des CANNES (REUNION CLIC DU 7 DECEMBRE 2006)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SARA GUYANE Dépôt DEGRAD des CANNES (REUNION CLIC DU 7 DECEMBRE 2006)"— Transcription de la présentation:

1

2 SARA GUYANE Dépôt DEGRAD des CANNES (REUNION CLIC DU 7 DECEMBRE 2006)

3 ACTIVITES DU DEPOT RECEPTION RECEPTION ESSENCE GASOIL JET BUTANE TRANSFERT TRANSFERT FIOUL VERS EDF STOCKAGE STOCKAGE EXPEDITIONS EXPEDITIONS PAR CAMIONS ET PIPES EMBOUTEILLAGE EMBOUTEILLAGE DE GAZ BUTANE

4 RECEPTION DES PRODUITS ESSENCES ESSENCES KEROSENE KEROSENE GASOIL GASOIL FUEL FUEL (DIRECTEMENT VERS EDF) BUTANE BUTANE APPONTEMENT de DEGRAD des CANNES

5 STOCKAGES des PRODUITS Gasoil Kérosène Essence Butane 16800M M M M M M M 3

6 EXPEDITIONS POSTE DE CHARGEMENT DE CAMIONS CITERNES POSTE DE CHARGEMENT DE CAMIONS CITERNES PIPE VERS CENTRALE EDF PIPE VERS CENTRALE EDF CENTRE D EMBOUTEILLAGE DE BOUTEILLES DE GAZ CENTRE D EMBOUTEILLAGE DE BOUTEILLES DE GAZ

7 RECUPERATION DES VAPEURS Unité de récupération des vapeurs Unité de récupération des vapeurs

8 LES RISQUES ET LES DANGERS LES DANGERS: - les carburants LES DANGERS: - les carburants - le butane - le butane LES RISQUES: - Explosion LES RISQUES: - Explosion - Asphyxie - Asphyxie - Incendie / Brûlure - Incendie / Brûlure - Intoxication - Intoxication - Pollution - Pollution

9 DE L ETUDE DE DANGER AU PLAN D OPERATION INTERNE (POI) ANALYSE DES DANGERS ET DE LEURS EFFETS ANALYSE DES DANGERS ET DE LEURS EFFETS MISE EN PLACE DES MESURES DES MOYENS ET DES PROTECTIONS MISE EN PLACE DES MESURES DES MOYENS ET DES PROTECTIONS

10 Analyse des risques - Accidentologie DEFINITION: DEFINITION: laccidentologie présente les accidents survenus sur les installations de stockage dhydrocarbures liquides (base VICT0R du GESIP)

11 IDENTIFICATION DES SCENARIOS D ACCIDENT N°1 : FEU HC DANS UNE CUVETTE DE RETENTION N°1 : FEU HC DANS UNE CUVETTE DE RETENTION N°2 : ECLATEMENT DES BACS A TOIT FIXE N°2 : ECLATEMENT DES BACS A TOIT FIXE N°3 : BOILOVER N°3 : BOILOVER N°4 : ONDE DE SURPRESSION GENEREE PAR UVCE N°4 : ONDE DE SURPRESSION GENEREE PAR UVCE N°5 : INCENDIE AU POSTE CAMION CITERNE N°5 : INCENDIE AU POSTE CAMION CITERNE N°6 : BLEVE DE SPHERES OU DE BOUTEILLES DE GAZ N°6 : BLEVE DE SPHERES OU DE BOUTEILLES DE GAZ N°7 : UVCE DANS LES STOCKAGES GPL ET POMPERIES N°7 : UVCE DANS LES STOCKAGES GPL ET POMPERIES

12 QUELQUES DEFINITIONS UVCE UVCE : Nuage de vapeur dhydrocarbure dérivant BLEVE BLEVE : Ebullition explosive dun liquide et création dune surpression par vaporisation quasi instantanée du liquide BOILOVER BOILOVER : Vaporisation dun fond deau, d eau libre ou en émulsion dans la masse dans le cas dun réservoir atmosphérique en feu

13 LE BLEVE 3CONDITIONS SONT NECESSAIRES: a ) Surchauffe du liquide en cause b ) Baisse rapide de pression dans le réservoir c ) Nucléation spontanée

14 LE BOILOVER 4 C0NDITIONS SONT NECESSAIRES 1 - le feu dans le bac 1 - le feu dans le bac 2 – la présence deau (vapeur) 2 – la présence deau (vapeur) 3 – onde de chaleur en contact avec le 3 – onde de chaleur en contact avec le fond fond 4 – hydrocarbure visqueux 4 – hydrocarbure visqueux

15 LE BOILOVER 3 CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 3 CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 - température débullition supérieure à 1 - température débullition supérieure à celle de leau celle de leau 2 – plage de T° débullition suffisamment 2 – plage de T° débullition suffisamment étendue pour engendrer une onde de étendue pour engendrer une onde de chaleur à savoir 60° T° ébullition de leau chaleur à savoir 60° T° ébullition de leau 3 – viscosité cinématique supérieure à celle du 3 – viscosité cinématique supérieure à celle du kérosène (0.73 cSt) kérosène (0.73 cSt)

16 Phénomène de combustion rapide à lair libre dune masse dhydrocarbure en phase gaz ou vapeur comprise dans ses limites dexplosivité. Phénomène de combustion rapide à lair libre dune masse dhydrocarbure en phase gaz ou vapeur comprise dans ses limites dexplosivité. Suivant la vitesse on parlera de : Suivant la vitesse on parlera de : - FLASH si la vitesse V > à 12m/s - FLASH si la vitesse V > à 12m/s - DEFLAGATION si V de 12 à 120m/s - DEFLAGATION si V de 12 à 120m/s - DETONATION si V est supersonique - DETONATION si V est supersonique

17 PROTECTION DES RESERVOIRS ECRAN FLOTTANT ECRAN FLOTTANT COURONNE DE REFROIDISSEMENT COURONNE DE REFROIDISSEMENT ALARMES DE NIVEAU ALARMES DE NIVEAU VANNES SECURITE POSITIVE VANNES SECURITE POSITIVE BOITES A MOUSSE BOITES A MOUSSE INERTAGE INERTAGE TELEJAUGEAGE INTELLIGENT TELEJAUGEAGE INTELLIGENT PROCEDURES EXPLOITATION ET MAINTENANCE PROCEDURES EXPLOITATION ET MAINTENANCE CUVETTES DE RETENTION ETANCHE CUVETTES DE RETENTION ETANCHE DETECTION FEU ET HYDROCARBURES DETECTION FEU ET HYDROCARBURES

18 PROTECTION DES SPHERES TELEJAUGEAGE INTELLIGENT TELEJAUGEAGE INTELLIGENT TELESURVEILLANCE PRESSION INTERNE TELESURVEILLANCE PRESSION INTERNE COURONNES REFROIDISSEMENT COURONNES REFROIDISSEMENT SYSTEME INJECTION D EAU EN FOND SYSTEME INJECTION D EAU EN FOND MOTORISATION DES VANNES MOTORISATION DES VANNES TELEDETECTION FUITES DE GAZ TELEDETECTION FUITES DE GAZ TELEDETECTION FLAMMES ET FUMEES TELEDETECTION FLAMMES ET FUMEES 2 SOUPAPES DE SURPRESSION PAR SPHERE 2 SOUPAPES DE SURPRESSION PAR SPHERE ARROSAGE AUTOMATIQUE SUR DETECTION ARROSAGE AUTOMATIQUE SUR DETECTION PROCEDURES EXPLOITATION PROCEDURES EXPLOITATION

19 PROTECTION DU POSTE DE CHARGEMENT CAMIONS CITERNES ARROSAGE AUTOMATIQUE ARROSAGE AUTOMATIQUE CUVETTE DE RETENTION CUVETTE DE RETENTION PROTOCOLE DE SECURITE PROTOCOLE DE SECURITE CANONS DE PROTECTION MOUSSE CANONS DE PROTECTION MOUSSE SURVEILLANCE PERMANANTE SURVEILLANCE PERMANANTE FORMATION DES CHAUFFEURS FORMATION DES CHAUFFEURS EQUIPEMENTS SECURISES EQUIPEMENTS SECURISES

20 SCHEMA DE DECLENCHEMENT DU POI Hors Heures Ouvrables INCIDENT POSTE DE GARDE TEMOIN SAPEURS POMPIERS ASTREINTE CENTRE DE LIAISON AVANCE CHEF DE DEPOT AUTRES AGENTS Direction Des Opérations Internes P.C. EXPLOITANT

21 SCHEMA SPECIFIQUE DDC HEURES OUVRABLES 1 - AGENTS SARA 2 - POMPIERS REMIRE 3 - AGENTS DEPOT KRO HORS HEURES OUVRABLES 1 - ALERTE GARDIEN 2 - POMPIERS REMIRE 3 - ASTREINTE + AGENTS MISE EN PLACE DE LA CONVENTION SDIS/SARA FORMATION DES POMPIERS AUX DIFFERENTS SCENARIOS FORMATION DES POMPIERS AUX DIFFERENTS SCENARIOS ELABORATION DUN DOCUMENT POI COMPRENANT: ELABORATION DUN DOCUMENT POI COMPRENANT: DES FICHES REFLEXES PAR SCENARIO DES FICHES REFLEXES PAR SCENARIO DES SCHEMAS CHRONOLOGIQUES DENCLENCHEMENT DES DIFFERENTES PHASES DINTERVENTION DES SCHEMAS CHRONOLOGIQUES DENCLENCHEMENT DES DIFFERENTES PHASES DINTERVENTION

22 GESTION DE LA SECURITE FORMATION GESIP POUR LES AGENTS FORMATION GESIP POUR LES AGENTS EXCERCICES INCENDIE PRE-POI MENSUELS EXCERCICES INCENDIE PRE-POI MENSUELS RECYCLAGE EXPLOITATION ET SECURITE RECYCLAGE EXPLOITATION ET SECURITE PLAN OPERATION INTERNE PLAN OPERATION INTERNE FORMATION DE LA MAITRISE FORMATION DE LA MAITRISE CONVENTION AVEC LE SDIS CONVENTION AVEC LE SDIS FORMATION DES POMPIERS SUR LE SITE FORMATION DES POMPIERS SUR LE SITE PROTOCOLE D AIDE MUTUELLE AVEC EDF PROTOCOLE D AIDE MUTUELLE AVEC EDF ASSISTANCE TECHNIQUE DU GROUPE TOTAL ASSISTANCE TECHNIQUE DU GROUPE TOTAL SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE SYSTEME DE GESTION DE LA SECURITE

23 SIES / MP NORMES EN APPLICATION 15 NORMES EN APPLICATION –AUDITS GENERAUX PLANIFIES –COMPTE RENDU EVENEMENT –TOURNEE SANTE SECURITE –REUNION EQUIPE –GESTION DES MODIFICATIONS –FORMATION DU PERSONNEL –ANALYSE DES TACHES CRITIQUES –SANTE DU PERSONNEL –REGLEMENT ET ORGANISATION –SITUATION DURGENCE

24 SYSTEME GESTION DE LA SECURITE (Le SGS) POLITIQUE PREVENTION ACCIDENTS MAJEURS POLITIQUE PREVENTION ACCIDENTS MAJEURS ORGANISATION ORGANISATION FORMATION DU PERSONNEL FORMATION DU PERSONNEL IDENTIFICATION ET EVALUATION DES RISQUES MAJEURS IDENTIFICATION ET EVALUATION DES RISQUES MAJEURS MAITRISE DES PROCEDES ET DE LEXPLOITATION MAITRISE DES PROCEDES ET DE LEXPLOITATION GESTION DES MODIFICATIONS GESTION DES MODIFICATIONS PLANIFICATION DES SITUATIONS DURGENCE PLANIFICATION DES SITUATIONS DURGENCE GESTION DU REX GESTION DU REX CONCERTATION ET COMMUNICATION CONCERTATION ET COMMUNICATION CONTRÔLE DU SYSTEME – AUDIT - REVUE DIRECTION CONTRÔLE DU SYSTEME – AUDIT - REVUE DIRECTION

25 FORMATION DES HOMMES FORMATION GESIP POUR LES AGENTS FORMATION GESIP POUR LES AGENTS DES EXCERCICES INCENDIE PRE-POI MENSUELS DES EXCERCICES INCENDIE PRE-POI MENSUELS RECYCLAGE EXPLOITATION ET SECURITE RECYCLAGE EXPLOITATION ET SECURITE PLAN OPERATION INTERNE PLAN OPERATION INTERNE FORMATION DE LENCADREMENT FORMATION DE LENCADREMENT PARTENARIAT AVEC LES SAPEURS POMPIERS PARTENARIAT AVEC LES SAPEURS POMPIERS PROTOCOLE D AIDE MUTUELLE AVEC EDF PROTOCOLE D AIDE MUTUELLE AVEC EDF ASSISTANCE TECHNIQUE DU GROUPE TOTAL ASSISTANCE TECHNIQUE DU GROUPE TOTAL SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE ASSISTANCE DE LA RAFFINERIE ASSISTANCE DE LA RAFFINERIE

26 DEPOT DEGRAD des CANNES


Télécharger ppt "SARA GUYANE Dépôt DEGRAD des CANNES (REUNION CLIC DU 7 DECEMBRE 2006)"

Présentations similaires


Annonces Google