La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evaluation des ressources d’aide aux lecteurs Par Carl Plessis

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evaluation des ressources d’aide aux lecteurs Par Carl Plessis"— Transcription de la présentation:

1 Evaluation des ressources d’aide aux lecteurs Par Carl Plessis
Les livres audio Evaluation des ressources d’aide aux lecteurs Par Carl Plessis

2 Plan I) Présentation du livre audio
Définition Contexte bibliothéconomique II) Les ressources d’aide aux lecteurs Etat des lieux Les « hybrides » III) Evaluation Critères retenus Comparaison des sites Analyse

3 Qu’est ce qu’un livre audio?
Un support! Multiples synonymes : audiolivre, livre lu, livre parlé, livre sonore, livre à écouter, "audiobook" en anglais la forme lue, à une ou plusieurs voix, d’une œuvre publiée au préalable sous forme écrite Sous forme de cassette, disque compact, et MP3 Définition Bonjour! Dans le cadre de ce travail d’évaluation des ressources d’aide au lecteur, nous nous intéresserons ici au livre audio. Avant toute chose, qu’est ce qu’un livre audio? Le livre audio est très particulier: c’est le support d’une adaptation sonore d’un livre, et non pas une œuvre originale à part entière. Les ressources d’aide au lecteur (ou plutôt auditeur dans le cas présent) vont donc s’en trouver affectées comme nous le verrons par la suite. Même si ce support n’est pas nouveau (dès l’invention du vinyle), il peine à se stabiliser, comme le montre la multitude de termes pour le désigner. Actuellement, on le trouve essentiellement sous forme de cassettes, de cédéroms ou encore de fichiers MP3.

4 Dans quel contexte? Initialement destiné à la jeunesse et au public malvoyant, il s ’est ouvert aux autres publics Marché francophone faible au regard des autres pays occidentaux (moins de 1% des ventes) Contexte Mais un marché amené à se développer avec la dématérialisation des supports et l’essor de la francophonie Dans quel contexte le livre audio s’inscrit il? Les origines du livre audio sont doubles: littérature jeunesse, dont la figure de proue est sans conteste la conteuse Marlène Jobert, mais également adaptations pour les publics mal voyants. Toutefois, depuis quelques années, le marché francophone jusqu’alors très faible au regard de ses voisins occidentaux, s’est considérablement ouvert et touche un public de plus en plus large et varié. A cet égard, si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à regarder la vidéo incorporée. Il s’agit de l’interview de la lectrice de 50 nuances de Grey, dont la sortie en livre audio est quasi simultanée avec la parution du livre en français, signe donc de l’importance croissante accordé aux livres audio.

5 Alors pourquoi s’y intéresser?
Animations Accessibilité Promotion de la lecture Faire venir et écouter des comédiens, des auteurs, etc. Lire et faire lire à voix haute Sensibiliser aux handicaps visuels Pour des publics handicapés Pour des publics en difficulté avec la lecture: scolaires, âgés, analphabètes, etc. Contexte Mais si le marché est si faible, pourquoi si intéresser? Les bibliothèques publiques sont soucieuses depuis longtemps maintenant de devenir un « troisième lieu ». Le livre audio est un des moyens d’y parvenir selon deux logiques distinctes. C’est tout d’abord l’occasion de développer de nombreuses animations, bien plus que celles qui sont présentés à l’écran, autour de la promotion de la lecture. Mais cela répond également à une logique d’accessibilité pour les publics handicapés comme pour tous ceux en difficulté avec la lecture.

6 Qu’est ce qui existe? Ressources d’aide au lecteur essentiellement sur internet Deux tendances parmi les ressources d’aide aux lecteurs: les catalogues et les portails Les catalogues proposent principalement des contenus lus par des amateurs ou des bénévoles, et sont souvent libres de droits. Ils sont souvent dans une logique d’accumulation Exemples: Catalogues Qu’est ce qui existe alors s’aider à choisir? Contrairement à d’autres supports, les ressources d’aide au lecteur en matière de livres audio sont quasi exclusivement sur internet. On peut observer deux tendances majeures parmi elles: les catalogues et les « portails ». Même si cela ne sera pas notre sujet d’étude, attardons nous un peu sur les catalogues. Ils sont la plupart du temps le fait d’amateurs, qui compilent des enregistrements assurés par des bénévoles, souvent à destination de publics handicapés visuellement mais pas forcément. Les ouvrages sont souvent tombés dans le domaine public. Pour l’instant, la relative nouveauté du format numérique faisant, la plupart d’entre eux sont encore dans une logique d’accumulation et n’ont pas développé d’outils de recherche perfectionnés.

7 Comment faire mon choix?
La petitesse du secteur entraine des outils très généralistes Mais qui obéissent à une philosophie commune Portails Comment faire mon choix? Rappelons nous que le secteur du livre audio francophone est encore très petit. Outre les catalogues, se sont donc développés des outils très généralistes, mais qui ont une philosophie commune, clairement schématisée à l’écran par l’un des deux sites que nous allons étudier Book d’Oreille. Celle-ci préconise trois approches différentes mais conjointes: encyclopédique en faisant comprendre ce qu’est le livre audio, journalistique en le faisant connaitre et transactionnelle en le faisant vendre. Et cette philosophie entraine un nouveau type de ressource, hybride, puisqu’empruntant à la base de données, au magazine, à la critique littéraire et même au réseau social Schéma issu de

8 Comment faire mon choix?
Et qui visent les mêmes publics Nous en étudierons deux exemples: Portails Ces sites « portails » visent également les mêmes publics, là encore schématisés comme le voyez par le site Book d’Oreille, à savoir le grand public, les déficients visuels, les journalistes, les interprètes, les métiers du livre et enfin les enseignants. Maintenant que nous avons cerner un peu mieux notre objet d’étude, nous allons enfin pouvoir passer à l’analyse de nos deux exemples, les sites lire dans le noir et book d’oreille. Schéma issu de

9 Description matérielle
Selon quels critères? Pour évaluer ce type de ressources, nous nous appuierons sur la liste de critères de l’ALA concernant les spoken words que l’ont peut catégoriser ainsi: Public cible Pour tous les âges? Description sonore Effets de voix? Plusieurs voix? Effets musicaux? Genre? Qualité professionnelle? Pour les analyser, encore faut il les évaluer. Ici, nous avons choisi de retenir les critères de l’ALA/RUSA CODES Matérial Reviewing Committee de 2005 concernant les spoken words, les audio livres. Outre les descriptions bibliographiques de bases, ceux-ci peuvent se catégoriser en trois grandes catégories: description matérielle (est ce un texte intégral? Une conférence? Multimédia?), sonore (y a-t-il des accents? Des effets musicaux? et définition du public cible (quel âge? Quel genre?). Critères Description matérielle Est-ce multimédia? Quel est le support? Conférence? Texte intégral?

10 Présentation des sites
Site associatif Plus axé sur la lecture pour les mal voyants Egalement magazine d’actualités sur le livre audio, critique, créateur d’un prix littéraire, éditeur Site financé par les Editions de l’Inoui Egalement magazine, bibliographie commentable, annuaire de la communauté du livre audio et ressource (focus sur un sujet) Les sites que nous avons retenu comme exemples sont Lire dans le noir, et Book d’oreille. Avant d’aller plus loin, présentons les succintement. Lire dans le noir est un site associatif datant de 2002, né à l’origine dans une optique de sensibilisation à la lecture pour les mal voyants. Toutefois, il a rapidement débordé de ses frontières, s’intéressant aux actualités sur le livre audio, en se faisant critique, créateur du prix Lire dans le noir et même co-éditeur. Book d’Oreille est plus récent (en tout cas dans sa version 2.0) et il est plus compliqué de trouver ses origines: il est financé par les editions de l’Inoui, à Lille. Cependant, comme Lire dans le noir, il est également hybride, et se veut à la fois magazine, bibliographie, annuaire de la communauté du livre audio et ressource en proposant des dossiers sur certains sujets. Comparaison

11 Présentation des sites
Architecture commune des sites Ressource hybride d’aide au lecteur : magazine d’informations littéraires sur le livre audio, mais également base de données et même réseau social de critiques d’ouvrages, etc. Quand on regarde les différents onglets des deux sites, on se rend rapidement compte de leurs similitudes: A l’onglet magazine de Book d’oreille répondent Nos actions et Nos infos de Lire dans le noir, et à l’onglet biblio correspond Nos publications et Vos lectures. Il s’agit donc d’une ressource hybride d’aide aux lecteurs, touchant à une multitude de registre. Comparaison

12 Evaluation de Lire dans le noir
Description bibliographique très sommaire Aléatoire, selon les centres d’intérêt du critique Public défini, mais de façon sommaire: jeune/adulte/ tout public Pas de précision de texte intégral ou non Enregistrement toujours de qualité professionnelle Pas de distinction de genre Formulaire obligatoire pour l’enregistrement de critiques Description matérielle Description sonore Public cible Les critères que nous avons sélectionnés vont principalement s’appliquer aux onglets nos publications et vos lectures de Lire dans le Noir. En évaluant cette partie du site, on s’aperçoit que la présentation des ouvrages et leur critique passe forcément par un formulaire. La description bibliographique y est très succincte, et ne précise pas s’il s’agit d’un texte intégral ou non. La description sonore est très aléatoire, puisque non prévue par le formulaire. Le public cible est par contre défini mais il n’y a pas de possibilité de classement des ouvrages par genre. Comparaison

13 Evaluation de Book d’Oreille
Pas de précision de texte intégral ou non Enregistrement professionnel uniquement Différenciation par thèmes, genres, voix, supports et classes d’âges Description bibliographique très sommaire Non automatique et souvent assurée par l’éditeur lui- même Description assurée par la rédaction de Book d’Oreille Description matérielle Description sonore Public cible Dans le cas de la partie biblio de Book d’Oreille, la description des ouvrages est assurée par la rédaction du site, seules les critiques pouvant être rédigées par les internautes. Cependant, la description matérielle est encore plus succincte, et la description sonore souvent assurée par l’éditeur lui-même, puisque les présentations d’ouvrages reprennent les quatrième de couverture. Par contre, le point fort du site est sans conteste l’identification du public cible, en permettant une différenciation par thèmes, genres, voix, supports et classes d’âges. Comparaison

14 Des critères bien adaptés?
Des caractéristiques communes: Description matérielle sommaire Description sonore quasi inexistante Public cible plutôt bien identifié Les critères de l’ALA sont plus adaptés à des catalogues, et donc trop techniques pour les ressources hybrides présentées. On le voit bien, ces portails ont des caractéristiques communes: une description matérielle sommaire, une description sonore quasi inexistante, mais un intérêt certain pour l’identification du public cible. En fait, les critères de l’ALA sont certainement mieux adaptés à des catalogues, puisque décrivant ce qui compose le document. Or, pour conseiller un lecteur, il n’est pas forcément nécessaire de pouvoir lui assurer que le narrateur emploie trois accents différents. Les portails, en tant que ressources hybrides, ont d’autres points forts. Analyse

15 Quelle utilité? Des ressources encore peu nombreuses sur le sujet
Contenu hybride permettant également une veille documentaire L’intérêt augmente directement avec le nombre de participants C’est donc une ressource efficace mais imparfaite et surtout améliorable pour suggérer des lectures. Alors au final, ces ressources sont elle vraiment utiles? Rappelons déjà qu’elles sont encore peu nombreuses, donc quelque part forcément utiles. Elles sont également moins austères qu’un catalogue et plus propre à une veille documentaire, puisqu’elle laisse une large place à l’actualité. Enfin, elles sont à l’image du web: l’intérêt augmente directement en fonction du nombre de participants. Plus la communauté commentera et critiquera les ouvrages listés sur ces portails, plus les critiques seront pertinentes et utiles au bibliothécaires, un peu comme un Babelio spécialisé. Au final, les portails constituent donc une ressource efficace mais imparfaite, encore en cours de développement pour faire des suggestions de lecture. Analyse

16 Ressources "Portail du livre audio - Book d'Oreille- Toute la littérature à écouter." Book d'Oreille, le portail du livre audio. N.p., n.d. Web. 7 Nov <www.bookdoreille.com/>. « Lire dans le noir - Accueil." Lire dans le noir. N.p., n.d. Web. 7 Nov <www.liredanslenoir.com/>.  ALA/RUSA CODES Materials Reviewing Committee  Elements for Basic Reviews:A Guide for Writers and Readers of Reviews of Works in All Mediums and Genres.[s.l.]: American Library Association.

17 Ressources "Cinquante nuances de Grey" en livre audio le 21 novembre | Audiolib | Les meilleurs livres audio." Audiolib. N.p., n.d. Web. 7 Nov <www.audiolib.fr/actualites/cinquante-nuances-de-grey- en-livre-audio-le-21-novembre-8890>. Direction des acquisitions et du traitement documentaire de la Collection universelle de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). "Livres sonores | BAnQ | Bibliothèques et Archives nationales du Québec."Bibliothèque et Archives nationales Québec. N.p., n.d. Web. 7 Nov <www.banq.qc.ca/services/services_professionnels/mili eux_doc/ressources/acquisition/livres_sonores.html>.


Télécharger ppt "Evaluation des ressources d’aide aux lecteurs Par Carl Plessis"

Présentations similaires


Annonces Google