La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire des arts Séance – Guernica: un cri de révolte Objectifs -Le contexte: Quest-ce que Guernica? -Un cri de révolte? Support: Guernica, de Picasso.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire des arts Séance – Guernica: un cri de révolte Objectifs -Le contexte: Quest-ce que Guernica? -Un cri de révolte? Support: Guernica, de Picasso."— Transcription de la présentation:

1 Histoire des arts Séance – Guernica: un cri de révolte Objectifs -Le contexte: Quest-ce que Guernica? -Un cri de révolte? Support: Guernica, de Picasso Huile sur toile 349 X 777. Musée de la Reine Sophie (Madrid)

2

3 Quest-ce que Guernica? Guernica est une petite ville sans histoire de 7000 habitants, située sur la route de Bilbao, au pays Basque. Le 26 avril 1937, elle devient la cible dun raid aérien de la Luftwaffe allemande. Bombardée, sans défense, elle est totalement anéantie en quelques heures. Peut faire penser au poème Oradour, de Tardieu Oradour n'a plus de femmes Oradour n'a plus un homme Oradour n'a plus de feuilles Oradour n'a plus de pierres Oradour n'a plus d'église Oradour n'a plus d'enfants Plus de fumée plus de rires Plus de toîts plus de greniers Plus de meules plus d'amour Plus de vin plus de chansons. Oradour, j'ai peur d'entendre Oradour, je n'ose pas Approcher de tes blessures De ton sang de tes ruines, je ne peux je ne peux pas Voir ni entendre ton nom. Oradour je crie et hurle Chaquefois qu'un coeur éclate Sous les coups des assassins Une tête épouvantée Deux yeux larges deux yeux rouges Deux yeux graves deux yeux grands Comme la nuit la folie Deux yeux de petits enfants: Ils ne me quitteront pas. Oradour je n'ose plus Lire ou prononcer ton nom. Oradour honte des hommes Oradour honte éternelle Nos coeurs ne s'apaiseront Que par la pire vengeance Haine et honte pour toujours. Oradour n'a plus de forme Oradour, femmes ni hommes Oradour n'a plus d'enfants Oradour n'a plus de feuilles Oradour n'a plus d'église Plus de fumées plus de filles Plus de soirs ni de matins Plus de pleurs ni de chansons. Oradour n'est plus qu'un cri Et c'est bien la pire offense Au village qui vivait Et c'est bien la pire honte Que de n'être plus qu'un cri, Nom de la haine des hommes Nom de la honte des hommes Le nom de notre vengeance Qu'à travers toutes nos terres On écoute en frissonnant, Une bouche sans personne, Qui hurle pour tous les temps.

4 Le contexte Depuis Juillet 1936, lEspagne est ravagée par une guerre civile. Cette guerre oppose - Les nationalistes dirigés par Franco ( militaires, monarchistes…) - Les républicains (socialistes, communistes, anarchistes…) Le 16 février 1936, le Front Populaire gagne les élections en Espagne sous la IIème république. Le 18 juillet, menés par lancien chef détat-major de larmée, le général Francisco Franco Bahamonde, les militaires de la garnison de Melilla se soulevèrent contre le gouvernement du Front Populaire. Linsurrection sétend ensuite à toute lEspagne et la guerre civile éclate. La guerre se finit en 1938 par la victoire de Franco.

5 Au moment du bombardement, il ne reste que les femmes, les enfants, les vieillards dans la ville... Les hommes sont partis se battre aux côtés des Républicains. Peu de temps avant lattaque, les Républicains lancent un appel au secours à lAngleterre et à la France, mais celles-ci refusent dintervenir. En revanche, sollicitée par Franco, lAllemagne dHitler envoie immédiatement ses avions de chasse. Le bombardement devient une sorte de répétition générale de la Seconde Guerre Mondiale et fait 1600 morts.

6 Quand il apprend le bombardement de Guernica, le lendemain, le 1 er mai 1937, à Paris, Picasso se précipite sur la presse. Les trois « non-couleurs » de Guernica évoquent instinctivement les gros titres, la typographie et les photos dun journal.

7 A la découverte de lœuvre Faisons la liste de ce que nous reconnaissons en voyageant quelques minutes à lintérieur de lœuvre en 3D (Vidéo 1).

8 Une frise qui se lit de gauche à droite ou de droite à gauche? - La composition repose sur quelques figures, lesquelles? - Comment Picasso fait-il pour rendre compte de la violence de la scène? - Pourtant quelques éléments dans le tableau semblent porteurs despoir, lesquels?

9 Examinons ces figures symboliques de plus près La mère et lenfant -Accroupie par terre -Poitrine dénudée -Tient son enfant mot dans les bras -Quest-ce qui évoque la détresse dans lattitude de la mère? Visage renversé Hurlement Ses narines et ses yeux ressemblent à des larmes Une représentation de la souffrance tout autant que de la mort.

10 On dit que Picasso se serait inspiré dune toile de Poussin: Le massacre des innocents Quelles figures reconnaissez- vous? Un massacre et un cri Le cri comme expression universelle de la souffrance

11 L'enfant mort dans les bras de sa mère se rapprochent d'une autre image à portée universelle Pietà, de Michel Ange Quest-ce quune Pietà? La piéta, ou Vierge de Pitié, est un thème artistique biblique représentant la Vierge Marie douloureuse ( Mater dolorosa en latin ), tenant sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant sa mise au tombeau Il y aurait alors la possibilité de lire le tableau avec des références chrétiennes: - Désordre = lenfer - Pietà - La lumière représenterait Dieu

12 Le taureau - Immobilité menaçante - Ses yeux de face fixent le spectateur - Queue enroulée telle une spirale de fumée - La figure du Minotaure. Un oiseau - Symbole despoir? - Affolé - Dévoré par lombre - Ségosille Le taureau est un symbole de la force brute, de la cruauté. Au milieu de la débâcle il apparaît impassible.

13 Un soldat mort Au premier plan de la composition apparaît un combattant dont le corps est morcelé et décapité. Ce personnage porte sur son visage toute la violence de la guerre : la dentition précise, et la décapitation sont les signes de la brutalité. La fleur? - Lexpression : Y-aller la fleur au fusil? - Déjà mort, une fleur repousse.

14 Au centre, le cheval blessé Transpercé par une lance dont la pointe ressort de son flanc. La lance pourrait évoquer celle qui blesse la poitrine du Christ, la crucifixion étant larchétype de la souffrance et de lagonie Corps couvert de petits traits noirs: évoquent de loin les colonnes dun journal. Langue en forme de pointe acérée : suggère un cri perçant Placé au centre de la composition, il symbolise, des dires même du peintre, le peuple, un peuple sur le point de seffondrer.

15 Que dire de lampoule au-dessus de la tête du cheval? Le plafonnier, la présence de murs et de briques dans le fond évoquent lenfermement : les corps dans le tableau sont littéralement pris au piège.

16 Le massacre en train de se faire - Attitude de supplication - Un genou à terre - Paraît blessée - Son corps nest pas visible - Entourée décailles évoquant les flammes dun incendie - Semble chercher à atteindre une petite fenêtre mais en vain

17 Mais… énigmatique porteuse de lumière - Tête blanche étirée par un long bras droit tenant une torche - Symbole despoir? Mais sa lumière ne parvient pas à éclairer la nuit. - Ou alors « Lucifer »: le porteur de lumière - La figure à la "bougie" pourrait également représenter l'opinion internationale découvrant et éclairant (= articles dans les journaux) le massacre. De plus, comme toutes les autres figures, la porteuse de lumière regarde vers la gauche… symbole du passé, du désespoir, de la mort

18 Donc: - Au premier plan: des expressions fortes - Au second plan: Des architectures intérieures alternent avec des vues extérieures, des portes, des fenêtres, des flammes, des toits, un dallage, une colombe.

19 Et si on parlait composition et lumière? Au premier abord: La confusion des corps et des formes qui donne l'impression d'un vaste charnier : multiplication des postures, jeu de transparence, de courbes et de lignes droites qui s'entrecroisent ce sont essentiellement les visages qui attirent le regard ainsi que leurs yeux qui ne fixent rien. Esthétique du cubisme (utilisation des formes géométriques, représentation fragmentée d'un objet qui permet de donner à voir en simultané les différentes facettes) : les choix esthétiques permettent de rendre de manière symbolique l'horreur du bombardement Mais aussi composition triangulaire qui met en évidence trois parties Cest le cheval dans la partie centrale qui domine la composition.

20 Quelles sont les sources lumineuses dans le tableau? Il y a plusieurs sources lumineuses : la lampe du plafond, la lampe à pétrole, les ouvertures vers lextérieur (portes et fenêtres). La lumière divise la scène en deux parties (gauche et droite). Les contrastes de valeurs mettent en évidence les personnages du premier plan par rapport au second plan, mettent en évidence laction et les expressions des personnages. A votre avis, que symbolise le plafonnier? Connotation : Le rôle de la lumière : - le plafonnier symbolise les bombes donc la destruction - la lampe à pétrole symbolise la résistance, lespoir - léclairage extérieur symbolise la vérité

21 Impression dégagée par ce tableau? -Le bouleversement du spectateur // au bouleversement de toute une société qui découvre le massacre -Stupéfaction: personnages saisis en plein massacre -Un tableau de la dénonciation?: œuvre témoignage dune réalité sanglante

22 Pour aller plus loin dans lanalyse

23 Guernica est un tableau dhistoire Les massacres de Scio, Delacroix Depuis le XVIème siècle, le cheval est associé à la peinture dhistoire, surtout quand il sagit dévoquer une bataille glorieuse. A la fin du XIXème siècle, le Douanier Rousseau utilise le cheval comme allégorie de la guerre, comme ici dans son tableau La guerre ou la chevauchée de la discorde. Dans Guernica, aucun cavalier naccompagne le cheval. Son cri semble plus déchirant que celui des femmes. Dans le tableau, lhomme semble excentré. Lhomme est-il devenu bête?

24 Le cubisme Dans Guernica, à lexception de lenfant, les autres figures sont vues de face et de profil à la fois. Déformées? Depuis son époque cubiste qui commence en 1907, Picasso préfère représenter les choses et les êtres comme ils sont et non comme on les voit. Il trouve ainsi une nouvelle façon de représenter le monde. Prenons lexemple dun visage: lœil est incapable de saisir la totalité dun visage sans tourner autour. Où que lon se place, une partie essentielle nous échappe. Picasso choisit de multiplier les angles de vue tout en les concentrant dans une seule image. A partir de 1910, Picasso va donc se mettre à privilégier les formes: les couleurs disparaissent presque.

25 Lengagement de lartiste Guernica est devenu après la guerre un symbole de la Résistance. Au lendemain de la guerre, lengagement de Picasso ne sarrête pas. Au-delà dun évènement historique, Guernica nous parle de toutes les guerres Le Charnier : toile dans laquelle il accuse les camps de concentration La guerre (Chapelle de Vallauris)

26 Bilan Monumentale par sa taille comme par sa force symbolique, Guernica illustre le drame de la guerre civile espagnole. Cest lune des œuvres emblématiques de Picasso. Una pica: une lance La lance peut être interprétée comme le symbole de lart pour Picasso. "Non la peinture nest pas faite pour décorer des appartements ; cest une arme offensive et défensive contre lennemi" Vidéo 2 comme bilan

27 Sources Guernica, de Picasso, par Anette Robinson orange.fr/guernica/comprendref.htm orange.fr/guernica/comprendref.htm rouge.net/francais/espoir/guernica.html rouge.net/francais/espoir/guernica.html guadeloupe.fr/files/File/hist_geo/guernica_ppt_4b683e9e03.ppt#26 1,6,Diapositive 6 de-pablo_11.html


Télécharger ppt "Histoire des arts Séance – Guernica: un cri de révolte Objectifs -Le contexte: Quest-ce que Guernica? -Un cri de révolte? Support: Guernica, de Picasso."

Présentations similaires


Annonces Google