La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Partager ma propre opinion » La grippe H1N1 : Connaissances profanes et échanges électroniques Cécile Méadel CSI – Mines Paristech – CNRS De la gouvernance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Partager ma propre opinion » La grippe H1N1 : Connaissances profanes et échanges électroniques Cécile Méadel CSI – Mines Paristech – CNRS De la gouvernance."— Transcription de la présentation:

1 « Partager ma propre opinion » La grippe H1N1 : Connaissances profanes et échanges électroniques Cécile Méadel CSI – Mines Paristech – CNRS De la gouvernance à la dynamique du commun de lInternet : questions autour du droit dentrée Vox Internet Paris, 26 – 27 mars 2010

2 Se faire une opinion en situation dincertitudes Une question : comment se forgent les connaissances en situation complexe: controverses scientifiques, médicales, politiques… Informations pléthoriques : multiplicité des avis, des discours, des acteurs… Un cas prototypique : la grippe H1N1 Incertitudes multiples sur la diffusion, limpact sanitaire, les traitements Un épisode intense mais bref, sans constitution de collectifs stables Une stratégie publique aboutissant à un échec imputé à lirrationalité des personnes Une communication défaillante de la part des autorités Un internet « pathologique

3 Internet accusé et thermomètre Accusé « Sur le net, lincroyable violence du lobby anti-vaccin, les folles rumeurs, la désinformation en provenance dintérêts masqués et de « sectes », les règlements de comptes qui nont rien à voir avec lintérêt général ont été sous- estimés. (…) Que chacun prenne la mesure de la tâche : gérer rationnellement une situation dans lurgence en contenant la part dirrationnel quelle provoque inévitablement » T. Saussez, Directeur du service dinformation du gouvernement, Le Monde,14/1/2010. Thermomètre de la grippe

4 Une stratégie publique dautorité Nargumente pas sur La caractérisation des dangers Décalage face à une maladie familière Dénégation des effets secondaires, des adjuvants… Les procédures pour y faire face Une seule option est présentée: vaccination généralisée et deux injections Confronte les incertitudes de la science et les certitudes du politiques 16 juin: « un petit épisode de transmission », une « centaine de cas » selon lIVS 15 juillet: commande ferme de 94 millions de doses Septembre: le ministère et la presse insistent sur la gravité de lépidémie 17 septembre : R. Bachelot annonce le démarrage de lépidémie en France métropolitaine Septembre-octobre : plusieurs sondages montrent réticences du public et des professions médicales / vaccin De nombreux médecins sinterrogent publiquement sur la politique de vaccination, la gravité de la grippe et lallocation des ressources

5 Sinformer : analyse dun « chemin » Un article publié sur le site Atoute : « Faut-il ou non se faire vacciner contre la grippe ? » 1,2 millions de visites Mis en ligne le 15 novembre En pleine phase ascendante de lépidémie Quelques jours après la diffusion du spot TV Emanant dun espace « mixte » Ecrit par un médecin généraliste très actif sur le web santé, Dominique Dupagne « signé » par 241 médecins Fréquenté par des professionnels comme par des patients À la fois site dinformation et site de discussion (forum très actif) Refus de trancher : un exposé des choix et risques

6 « il ny a que vous qui pouvez conclure en fonction de vos objectifs personnels, de votre acceptation du risque lié à la grippe ou de celui lié au vaccin. [Votre décision] sera toujours personnelle et unique. » « votre médecin ne pourra pas décider à votre place ». Bref historique pour comprendre le contexte Quels sont les risques de la vaccination Trop tard pour lintégrer au vaccin saisonnier Que penser du vaccin pandémique et de ses adjuvants? Que concluez-vous ? Faut-il ou non se faire vacciner contre la grippe ? Eléments de réponse Quels sont les risques de la grippe ?

7 Un« Énorme » buzz Article mis en ligne le 15/11 A la une de Google News le 19/11 Le site passe de à visites dans la semaine du 23/11 La page de larticle reçoit plus de 1,2 millions de visites + de 50 % du trafic arrive directement

8 À lécart des circuits dinformation ordinaires de la santé Les citations de larticle : Une très grande diversité de sites Un bouche à oreille avant tout interpersonnel : les forums et blogs = 60% 10% des liens de professionnels de la santé et 20% de sites santé Absence des sites institutionnels Le politique bien représenté (8%) La presse dans ses formats « marginaux » Pour des débats longs, à plusieurs voix, intenses…

9 Une demande collective dargumentation Larticle vu et conseillé comme un retour à la raison: « étayée et constructive » ; « un lien qui m'a paru intéressant en ces temps d'indécision chronique » ; « Un médecin qui n'est pas un acharné du "oui" ou "non" à la vaccination... mais qui invite à bien peser le pour et le contre » ; « Pas de fausses polémiques et toujours courtois, c'est un travail scientifique. » ; « Regardez ce qu'en dis Atoute, et si après vous êtes encore démunis quand on vous demande ce que vous en pensez, je ne peux plus rien pour vous ! », « article clair, documenté, très lisible » ; « il a le mérite d'être assez neutre, je dirais objectif. » « j'ai que vingt ans et jchui surement très ignorante de tout sa... mais jai envi de partager ma propre opinion... » Emanant dindividus, mais inscrits dans des espaces collectifs Des formes dagrégation très minimales. Cf les groupes de Facebook : « Pas vacciné contre la grippe A et toujours en vie! » : Plus de fans ; « J'ai survécu à l'an 2000, à H1N1, H5N1, grippe A, je t'attends! » près de fans…

10 Pour quels « savoirs patients » ? Des collectifs « sauvages »: pas articulation avec une action collective Ces interactions productrices de formes de « savoirs » : Les éléments individuels et collectifs Les points controversés Les mots pour le dire Des savoirs « incarnés » : pas comme fin en soi, comme connaissance articulée avec lexpérience individuelle

11 Lexpérience individuelle comme connaissance collective Avis agrégés des patients Construits de leur point de vue Toujours rapportés et associables à des situations individuelles Avec une évaluation du patient en fonction de la qualité des ses contributions Site Patients like me Site Patients like me Et un blog pour suivre au jour le jour le patient

12 Pour conclure Loin de la géhenne irrationnelle, les profanes cherchent sur internet des données articulées et argumentées. Ces données viennent alimenter les interactions et équipent les débats. Les savoirs que les internautes récupèrent se nourrissent de témoignages, de récits et de discours idiosyncrasiques. Cela conduit sans doute à un enrichissement de la démocratie, Mais à un coût non négligeable pour les personnes


Télécharger ppt "« Partager ma propre opinion » La grippe H1N1 : Connaissances profanes et échanges électroniques Cécile Méadel CSI – Mines Paristech – CNRS De la gouvernance."

Présentations similaires


Annonces Google