La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 1 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest : informations générales et situation épidémiologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 1 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest : informations générales et situation épidémiologique."— Transcription de la présentation:

1 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest : informations générales et situation épidémiologique Réunion d'information et de coordination Jeudi 17 Avril 2014 à OCHA/Niger

2 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Plan de la présentation Généralités sur les fièvres hémorragiques virales Généralités sur la maladie à virus Ebola (le virus, historique, transmission, signes et symptômes, mesures préventives) Recommandations de lOMS Situation épidémiologique en Guinée Situation épidémiologique en Afrique de lOuest Actions menées au Niger

3 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Généralités : Les fièvres hémorragiques virales Les Fièvres hémorragiques virales (FHV) est un terme générique définissant une maladie grave, parfois associée à une hémorragie, causée par différents virus Un syndrome commun fait dhémorragies externes et internes et un état de choc, cause principale de la mort, permet de regrouper ces maladies sous la dénomination de "Fièvres Hémorragiques Virales » Principales fièvres hémorragiques : Les FHV transmises par des arthropodes (arboviroses) : fièvre jaune, dengue hémorragique, Fièvre de la vallée du rift, fièvre de Crimée-Congo FHV transmises par les rongeurs : fièvre de Lassa FHV à cycle naturel encore non connu dues à des Filovirus : FH de MARBURG & FH à EBOLA

4 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Principales fièvres hémorragiques virales

5 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Le Virus Ebola Microscopie électronique 5

6 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Virus Ebola Bonne nouvelle : il est facile à détruire – Chaleur (30 minutes à 60 °C) – Lumière, soleil – Javel, détergents, poudre à lessive – Savon et eau – Le virus ne survit pas dans leau, dans lair

7 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Généralités sur la maladie à virus Ebola Le virus Ébola provoque de graves flambées épidémiques de fièvre hémorragique virale chez lhomme. Taux de létalité pouvant atteindre 90%. Flambées surviennent principalement dans les villages isolés dAfrique centrale et dAfrique de louest, à proximité des forêts ombrophiles tropicales. Le virus se transmet à lhomme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine. On pense que les chauves-souris frugivores de la famille des Pteropodidae sont les hôtes naturels du virus Ébola. On ne dispose daucun traitement ni vaccin, que ce soit pour lhomme ou pour lanimal.

8 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Généralités sur le virus Ebola Le virus est apparu pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique du Congo). Yambuku étant situé près de la rivière Ebola, cest de là quest venu le nom de la maladie. Le genre Ebolavirus est lun des trois appartenant à la famille des Filoviridae aux côtés des genres Marburgvirus et Cuevavirus. Il compte cinq espèces distinctes: Bundibugyo (BDBV) ; Zaïre (EBOV); Reston (RESTV); Soudan (SUDV); Forêt de Taï (Taï Forest TAFV). Le sous-type Zaïre induit une létalité de 90%, le sous-type Soudan et les nouveaux variants récemment identifiés en Ouganda respectivement 50% et 25%. RESTV (Philippines et Chine), peut infecter lhomme, mais on na jamais signalé jusquà présent aucun cas de maladies ou de décès qui lui soient dus.

9 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Localisation des précédentes épidémies en Afrique LAfrique de lOuest est atteinte pour la première fois

10 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Transmission Introduction dans la population humaine : après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques danimaux infectés. En Afrique, linfection a été constatée après la manipulation de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris frugivores, de singes retrouvés malades ou morts dans la forêt tropicale. Propagation dans les communautés : par transmission interhumaine, à la suite de contacts directs avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou de contacts indirects par lintermédiaire denvironnements contaminés par ce type de liquides. Les rites funéraires au cours desquels les parents et amis du défunt sont en contact direct avec la dépouille jouent un rôle dans la transmission du virus Ebola Des agents de santé se sont souvent infectés en traitant des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola. Cela sest produit lors de contacts étroits avec les patients, lorsque les précautions anti-infectieuses nont pas été strictement appliquées.

11 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Transmission Introduction dans la population humaine : après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques danimaux infectés. En Afrique, linfection a été constatée après la manipulation de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris frugivores, de singes retrouvés malades ou morts dans la forêt tropicale. Propagation dans les communautés : par transmission interhumaine, à la suite de contacts directs avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou de contacts indirects par lintermédiaire denvironnements contaminés par ce type de liquides. Les rites funéraires au cours desquels les parents et amis du défunt sont en contact direct avec la dépouille jouent un rôle dans la transmission du virus Ebola Des agents de santé se sont souvent infectés en traitant des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola. Cela sest produit lors de contacts étroits avec les patients, lorsque les précautions anti-infectieuses nont pas été strictement appliquées.

12 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril

13 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Chauves-souris frugivores de la famille des Pteropodidae Espèce : Rousettus aegyptiacus

14 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Répartition géographique des épidémies à Ebola et des Pteropodidae

15 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Signes et symptômes La durée dincubation : de 2 à 21 jours. Brusque montée de la température, faiblesse intense, myalgies, des céphalées et irritation de la gorge. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhées, déruptions cutanées, dinsuffisance rénale et hépatique Hémorragies internes et externes dans 50% des cas : peau, nez, bouche, diarrhées sanglantes Les personnes atteintes peuvent transmettre linfection aussi longtemps que leur sang et leurs sécrétions contiennent des virus Au cours des épidémies de fièvre à virus Ébola, les taux de létalité ont varié de 25% à 90% dune flambée à lautre. Diagnostic différentiel : Paludisme, Fièvre typhoide, Diarrhées, Rougeole etc…

16 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Signes et symptômes

17 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Mesures préventives La sensibilisation aux facteurs de risque et la connaissance des mesures de protection à prendre à titre individuel et collectif sont les seuls moyens de réduire linfection et la mortalité chez lêtre humain. Réduction du risque de transmission entre les animaux sauvages et lhomme: éviter les contacts avec des chauves-souris ou des singes/primates Éviter la consommation de la viande sauvage Eviter les contacts avec les sujets malades ou sujets contacts (réduction du risque de transmission interhumaine ) notamment avec leurs liquides biologiques. Réglementer les rites funéraires : les personnes mortes de cette infection doivent être enterrées rapidement et sans prendre de risque. Lutter contre linfection dans les établissements de soins y compris les laboratoires (règles de base pour lhygiène des mains, lutilisation des équipements de protection individuels, la sécurité des injections) : la transmission interhumaine du virus Ébola est avant tout liée au contact direct avec du sang et des liquides biologiques. N.B: Il nest pas toujours possible didentifier rapidement les patients présentant une maladie à virus Ebola car les symptômes initiaux peuvent manquer de spécificité. Il est donc important que les agents de santé appliquent les précautions dusage à tous les patients, quel que soit le diagnostic, dans toute pratique professionnelle et à tout moment.

18 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Mesures préventives : Prise encharge

19 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Organisation dune Clinique Ebola

20 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Organisation dune Clinique Ebola

21 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Mesures préventives : Funérailles

22 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Recommandations de lOMS Revitaliser les comités de gestion des épidémies à tous les niveaux ; Elaborer et vulgariser le plan de préparation et de riposte à lépidémie ; Renforcement la surveillance des fièvres hémorragiques au niveau des aéroports, le long des zones frontalières, au sein des communautés et dans les formations sanitaires; Guide OMS pour la préparation et la riposte aux épidémies de Fièvre hémorragique à virus Ebola Règlement sanitaire international

23 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Sensibilisation

24 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Situation épidémiologique en Guinée février 2014– apparition des premiers cas suspects 13 mars 2014 – Une notification a été faite à lOMS des cas suspects de FHVE, dans le cadre du RSI(2005) 21 mars 2014 – Déclaration officielle de lépidémie par le MSP 27 mars Notification de 4 cas confirmés à Conakry, la capitale A la date du 16 avril 2014, 198 cas cliniquement compatibles dont 122 décès (létalité de 61,6 %) ont été notifiés dans 6 localités (Guéckédou, Macenta, Kissidougou, Conakry, Dabola et Dinguiraye ) : Dont 39 décès communautaires Nombre de personnels de santé : 23 cas dont 13 décès Tous les groupes d'âge ont été touchés, mais la plupart des cas sont des adultes âgés de ans 105 cas confirmés positifs au virus Ebola 217 personnes contacts en observation

25 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 DISTRICTSCASDECESLETALITE (%) Conakry Guéckédou Macenta Kissidougou Dabola Dinguiraye TOTAL Récapitulatif des cas et des décès au 16 avril 2014

26 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Sujets contacts suivis au 16 avril 2014 Rubrique s ConakryGuécké dou Macent a Kissidou gou DabolaDinguira ye NzéréTOTAL # total de contacts # Contacts suivi ce jour # de Contacts sorties

27 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Epidémie de Fièvre Hémorragique Ebola en Guinée (16 avril 2014) 198 cas dont 122 décès (létalité : 61,6%) 1 point = 1 cas suspect 1 point = 1 cas confirmé au Labo Guéckedou Macenta Kissidougou Dabola Djinguiraye Conakry

28 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Répartition des cas par sexe et par groupe dâge

29 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 LIBERIA : 27 cas suspects (dont 5 confirmés) dont 13 décès (y compris les 5 cas confirmés). 3 cas chez les agents de santé qui sont décédés 33 personnes contacts sous observations (identifiés suite à linvestigation de 03 cas suspects décédés en Guinée dont les corps ont été transportés au Liberia pour inhumation) 1 cas suspect, confirmé comme fièvre de Lassa 23 sujets contacts ayant terminé les 21 jours dobservation SIERRA LEONE : 12 cas suspects, testés négatifs au virus Ebola 15 cas contacts identifiés sont en cours de suivi suite au décès de cas suspects venant de Guéckédou ont terminé les 21 jours dobservations 2 cas suspects positifs à la Fièvre hémorragique de Lassa, endémique en SL. MALI : 6cas suspects, prélevés, dont lévolution clinique reste favorable. Les 6 résultats sont négatifs (CDC). GAMBIA : 2 cas suspects, testés négatifs au virus Ebola GHANA : 1 cas suspect (jeune fille de 12 ans DCD), testé négatif au virus Ebola Situation dans les pays voisins

30 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 Situation dans les pays voisins (cartographie)

31 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Actions menées au Niger Recommandations du GNGE du 28 mars 2014 Le renforcement de la surveillance épidémiologique au niveau des points dentrées à savoir les frontières terrestres, les gares, les aéroports ; La revitalisation des comités de gestion des épidémies à tous les niveaux ; Le renforcement du contrôle sanitaire de limportation des animaux sauvages en provenance des zones affectées; Lélaboration dun plan de contingence contre la maladie ; La sensibilisation et formation du personnel de santé; La sensibilisation des agents des compagnies de transport et des populations aux bonnes pratiques de propreté et de mesures dhygiène.

32 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Actions menées au Niger : MSP et Partenaires 2 réunions du CNGE présidées par le Ministre, en présence du Représentant de lOMS et des autres partenaires; réunion du CRGE de Tillabéri Instructions ont été données pour le contrôle des animaux et produits dérivés. Sensibilisation du personnel de laéroport de Niamey Mise à disposition de lAéroport international de Niamey et les postes frontaliers des fiches denquête sur les personnes en provenance des zones affectées. Mission Ministérielle de suivi des mesures de prévention aux frontières dans la région de Tillabéry Mises à disposition des Directions Régionales de la Santé de la version électronique de toutes les fiches et Guide générique OMS sur la lutte contre Ebola; Elaboration dun dépliant pour linformation du public Réunion du Cluster Santé pour linformation des partenaires Santé Elaboration et validation du Plan de contingence national de lutte contre Ebola

33 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Redynamiser les comités de gestion des épidémies ; Renforcer la surveillance épidémiologique dans le pays ; Renforcer les capacités des laboratoires dans le pays ; Renforcer les capacités de prise en charge des cas dans les services de santé du pays ; Sensibiliser la population, les communautés sur la maladie à virus Ebola. Plan de contingence : Objectifs

34 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Quelques liens utiles 1. Maladie à virus Ebola, Aide-mémoire N°103, Mars Guide OMS pour la préparation et la riposte aux épidémies de Fièvre hémorragique à virus Ebola 3. Interim Infection Control Recommendations for Care of Patients with Suspected or Confirmed Filovirus 4. Contrôle de l'infection en cas de fièvre hémorragique virale en milieu hospitalier africain 5. Flambées épidémiques de maladie à virus Ébola : Bulletins d'information 6. Règlement sanitaire international (2005);2e édition

35 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril

36 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril Nous vous remercions pour votre aimable attention


Télécharger ppt "Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest – OCHA- 17 avril 2014 1 Maladie à virus Ebola en Afrique de lOuest : informations générales et situation épidémiologique."

Présentations similaires


Annonces Google