La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Epidémie de Virus Ebola Guinée Conakry- Actions au Mali Bamako le 27 – 03 – 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Epidémie de Virus Ebola Guinée Conakry- Actions au Mali Bamako le 27 – 03 – 2014."— Transcription de la présentation:

1 Epidémie de Virus Ebola Guinée Conakry- Actions au Mali Bamako le 27 – 03 – 2014

2 Plan de présentation Epidémiologie Laboratoire Rappels: virus, maladie, transmission, traitement Gestion de linformation Mesures préventives Actions Menées/Recommandations

3 Epidémiologie Début le 9 février 2014 Notification par lOMS le 13 mars 2014 Déclaration officielle de lépidémie par le gouvernement Guinéen le 21 mars 2014 A la date du 26 mars, 88 cas notifiés dont 63 décès, taux de létalité 71,5% Propagation aux pays voisins: Sierra Léone: 6 cas suspects dont 5 décès Libéria: 8 cas suspects dont 6 décès

4 Localisation

5 Laboratoire 27 échantillons de sang collectés 13 cas suspects confirmés à Lyon par PCR le 21 mars ers résultats du séquençage des génomes ont montré des fortes ressemblance avec la souche de type zaïre

6 RAPPELS 1. VIRUS Virus Ebola Découvert en RDC en 1976 Famille: Filoviridae (filovirus) 4 souches connues : Congo, Soudan, Gabon, Côte dIvoire Létalité: entre 50 et 90% des cas. Détection possible dans les laboratoires P4

7 2. Fièvre hémorragique à virus Ebola Incubation de 2 à 21 jours (5 à 12 jours plupart des cas) Symptômes : Début : Forte fièvre, diarrhée (parfois avec du sang) et vomissements. Suite: Déshydratation et une perte de poids importante Stade tardif: Somnolence, délires, coma.

8 3. Transmission Pas de transmission aérienne Transmission humaine par la peau et les muqueuses Contact direct avec des liquides physiologiques infectés (sang, salive, vomissures)

9 Cas suspect (ou clinique): Toute personne malade ou décédée qui a eu des: Fièvres saccompagnant de symptômes cliniques aigus et de signes dhémorragie (saignements gencives, nez) Conjonctives injectées des tâches rouges sur le corps Selles sanglantes ou liquides noires Vomissements de sang Il nest pas nécessaire quil y ait documentation dun contact préalable avec un cas de fièvre Ebola.

10 Cas probable : (avec ou sans saignements) Toute personne vivante ou décédée qui a été en contact avec un cas clinique de fièvre Ebola et qui présente ou a présenté une fièvre aiguë Toute personne vivante ou décédée qui présente ou a présenté une fièvre aiguë et au moins trois des symptômes suivants : - maux de tête-vomissements -nausées - perte dappétit-diarrhée -grande fatigue - douleurs abdominales, musculaires ou articulaires Toute mort inexpliquée

11 Le Traitement Pas de traitement spécifique. Traitement symptomatique Prévenir la déshydratation grave qui entraîne de nombreux décès Remplacer les facteurs de coagulation et les plaquettes peut savérer utile

12 Mesures préventives 1. Population générale Information et sensibilisation des populations par différents canaux Eviter de consommer la viande danimaux sauvages Bien cuire la viande et porter des gants pour la manipuler 2. Personnel soignant Eviter tout contact rapproché avec les sujets infectés: port de gants, équipement de protection individuel et se laver régulièrement les mains avec du savon Eviter les injections ou les interventions parentérales

13 Gestion de linformation Tenue dun registre des rumeurs Bulletin épidémiologique quotidien Déclaration officielle par le gouvernement de la situation Notification régulière de tous les cas Forte implication des comités de gestion des épidémies Transmission régulière de tous les cas notifiés à lOMS

14 Actions Menées Rencontre au Ministère de la santé le 23 mars 2014 Rencontre du comité interministériel de lutte contre les épidémies (10 départements) le 24 Mars 2014 avec prise de décision concertées aboutissant à la formulation des recommandations suivantes:

15 Recommandations Renforcer la surveillance épidémiologique Elaborer/diffuser les directives techniques pour la surveillance épidémiologique des cas, Mettre en place des équipes pour la surveillance épidémiologique des cas au niveau de tous les postes frontaliers avec la Guinée et les sites dorpaillage Mettre en alerte de toutes les structures sanitaires

16 Mettre en place le matériel de prélèvement au niveau des points de contrôle; Rendre disponible les médicaments destinés à la prise en charge des cas éventuels Renforcer le contrôle sanitaire au niveau des différentes frontières (aériennes et terrestres) Acheminement de 5000 kits de protection individuelle pour le personnel de santé aux frontières (OMS)

17 Fin Je vous remercie de votre aimable attention


Télécharger ppt "Epidémie de Virus Ebola Guinée Conakry- Actions au Mali Bamako le 27 – 03 – 2014."

Présentations similaires


Annonces Google