La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Le premier appel public à lépargne 4-212-95.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Le premier appel public à lépargne 4-212-95."— Transcription de la présentation:

1 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Le premier appel public à lépargne

2 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Pourquoi un PAPE ? Accès à des fonds propres Accès à des fonds propres Accès accru aux emprunts Accès accru aux emprunts Récolte pour les premiers investisseurs Récolte pour les premiers investisseurs Liquidité accruefacilite les Liquidité accruefacilite les Visibilité accrueacquisitions Visibilité accrueacquisitions Crédibilité accrue Crédibilité accrue Rémunération des meilleurs Rémunération des meilleurs

3 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Désavantages Coût : temps et argent Coût : temps et argent Perte de confidentialité Perte de confidentialité Perte de souplesse Perte de souplesse Pression liée au rendement Pression liée au rendement Volatilité du prix Volatilité du prix Vision à long terme sacrifiée ? Vision à long terme sacrifiée ? Perte du contrôle ? Perte du contrôle ?

4 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Composantes du coût Honoraires vérification et comptabilité Honoraires vérification et comptabilité Frais juridiques (révisions et règlements) Frais juridiques (révisions et règlements) Salaires accrus si de nouvelles embauches sont faites Salaires accrus si de nouvelles embauches sont faites Si C.A., rémunération des administrateurs Si C.A., rémunération des administrateurs Rémunération des placeurs (commissions, droits ou options dachat) Rémunération des placeurs (commissions, droits ou options dachat) Tournée de promotion Tournée de promotion Impression Impression

5 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Le coût Attention : certains coûts sont encourus une seule fois Attention : certains coûts sont encourus une seule fois Dautres sont récurrents : Dautres sont récurrents : e.g e.g Honoraires de vérification Honoraires de vérification Relations avec les investisseurs Relations avec les investisseurs Administrateurs, etc. Administrateurs, etc.

6 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Exigences Chaque bourse a ses exigences Au Canada TSX – 5 catégories avec exigences différentes quant à linscription TSX – 5 catégories avec exigences différentes quant à linscription TSX croissance – 2 groupes, chacun avec des normes différentes et à lintérieur des groupes, des normes différentes selon les secteurs TSX croissance – 2 groupes, chacun avec des normes différentes et à lintérieur des groupes, des normes différentes selon les secteurs

7 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Résultats des PAPE Moins de sous-cotation au Canada ? Moins de sous-cotation au Canada ?Oui, daprès le CBC du 1/1/98 au 30/9/99 Daprès Vijay Jog et John Hitsman – 1994 à 2000 Valeur pre-investissement : 50 M $ Valeur pre-investissement : 50 M $ Valeur de lémission : au moins 10 M$ Valeur de lémission : au moins 10 M$

8

9 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Techniques dévaluation des courtiers pour les PAPE- recherche menée en 1999

10 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Techniques utilisées Comparables - Multiples Cours / bénéfices Valeur entreprise / EBITDA Valeur /Flux Cours/ Ventes Cours / Abonnés Cours / Population etc. Pas fréquent pour les entreprises en croissance Citée le plus souvent Secteur de linternet

11 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Détails des techniques Comparaison avec transactions récentes: même secteur part de marché équivalente AFM cash flows détaillés pour 3 ans valeur finale : Gordon ou multiples taux dactualisation : Intuitif ou CAPM

12 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Techniques privilégiées

13 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Raisons Raisons pour lutilisation des multiples: Difficultés de faire des prévisions quand pas de ventes et pas de bénéfices Technique connue et répandue, bien comprise : facilite les communications

14 Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Prise en compte du risque abaisser le multiple ou les prévisions abaisser les prévisions de FM futurs et/ou ajuster le taux dactualisation Les ajustements sont faits de façon intuitive


Télécharger ppt "Louise St-Cyr, HEC Montréal, Été 2004 Le premier appel public à lépargne 4-212-95."

Présentations similaires


Annonces Google