La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Gestion de la Demande dEau Face à la Politique dOffre du Transfert de lEbre José Albiac et Javier Tapia Unidad de Economía AgrariaUnidad de Economía.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Gestion de la Demande dEau Face à la Politique dOffre du Transfert de lEbre José Albiac et Javier Tapia Unidad de Economía AgrariaUnidad de Economía."— Transcription de la présentation:

1 La Gestion de la Demande dEau Face à la Politique dOffre du Transfert de lEbre José Albiac et Javier Tapia Unidad de Economía AgrariaUnidad de Economía Agraria Servicio de Investigación AgroalimentariaServicio de Investigación Agroalimentaria L'eau : des enjeux globaux, des solutions locales Palais des Congrès de Pau, du 19 au 22 mars 2002 Gestion de Demande et Transfert Zaragoza

2 Lirrigation en Espagne LEspagne est un pays avec une surface de km 2 et des précipitations annuelles de hm 3 qui montrent une forte variation spatiale et temporelle. Le débit total des fleuves est hm 3 avec une capacité de réserve de hm 3 et un stock moyen deau réservée denviron hm 3. Gestion de Demande et Transfert

3 La demande consomptive deau sélève à hm 3, divisée entre hm 3 pour lutilisation agricole et hm 3 pour lutilisation urbaine et industrielle. Les nouvelles demandes deau urbaines et industrielles ainsi que lapparition de préoccupations environnementales sur lapprovisionnement et lutilisation de leau sont en train de renforcer lintroduction de nouvelles politiques de gestion de leau. Gestion de Demande et Transfert

4 Face au déficit croissant, lassignation deau entre des utilisations compétitives a créé des conflits entre les groupes dutilisateurs et entre les administrations régionales. Le manque deau est spécialement grave dans les bassins du sud-est, ce qui a emmené à la surexploitation des aquifères et à la sévère dégradation des systèmes hydriques. Récemment le Parlement espagnol a approuvé le Plan Hidrológico Nacional qui propose des grandes inversions pour transférer de leau de la Vallée de lEbre aux bassins du Levante (6.000 millions ). Gestion de Demande et Transfert

5 Lirrigation est un facteur important pour la production agricole étant donné que de vastes régions du pays ont un climat semi-aride ou subhumide. La demande deau dirrigation a expérimenté une forte croissance dans les dernières décennies et actuellement représente 80 par cent de la demande totale deau. La surface dirrigation chez le secteur agraire atteint 3,43 million hectares distribués entre 2,31 millions hectares dévoués aux cultures herbacées et 0,84 millions aux cultures ligneuses. Gestion de Demande et Transfert

6 Surface et valeur des productions irrigues en 1996 (MAPA 1999) Surface (10 3 ha) Valeur (10 6 ) Céreales mais orge Pomme de terre Alfalfa Cultures industrielles betterave à sucre cotton Cultures maraîchères tomate piment laitue haricot vert Agrumes oranger mandarinier citronnier Fruitiers autres quagrumes pêcher pommier poirier

7 Les céréales occupent ha et produisent une valeur de 914 millions Les cultures industrielles occupent ha et leur valeur de production est 932 millions Les légumes occupent ha et produisent des revenus de millions Les arbres fruitiers agrumes et non-agrumes occupent ha et produisent millions.

8 Coûts et marges des cultures en /ha Rendement (kg/ha) RevenueCoûts directs Coûts machinerie et salariés Coûts indirects et amortissements Marge nette Riz Orge Mais Luzerne Blé Tournesol

9 Céréale à Bardenas (Aragón)

10

11 Coûts et marges des cultures en /ha Rendement (kg/ha) RevenueCoûts directs Coûts machinerie et salariés Coûts indirects et amortissements Marge nette Tomate Tomate serre Piment serre Brocoli Oranger Pêcher

12 Laitue à Campo de Cartagena (Murcia)

13 Piment à Campo de Cartagena (Murcia) Ferme expérimental

14 Tomate à Mazarrón (Murcia)

15

16 Mazarrón (Murcia)

17 Campo Nijar (Almeria)

18 Tant le groupe des céréales que le groupe des cultures industrielles présentent des revenus moyens par hectare plus bas que les légumes et les fruits. Les revenus des activités agricoles par m 3 deau est denviron: 0,12 /m 3 pour les céréales 1,64 /m 3 pour les légumes et 0,84 /m 3 pour les fruits. Gestion de Demande et Transfert

19 Les légumes et les fruits sont des cultures très rentables et une partie importante de la production est concentrée dans le sud-est où il y a une grave carence et surexploitation des ressources hydriques. Le Ministère dEnvironnement a indiqué déjà dans le Libre Blanc de lEau que dans le future on appuierait les irrigations avec une plus haute rentabilité économique, mais no les irrigations de basse rentabilité de lEspagne intérieure, et le transfert deau de lEbre est le résultat de cette politique. Gestion de Demande et Transfert

20 Cette étude établit la gestion de la demande deau comme une alternative à la politique doffre du transfert deau de lEbre qui propose le Plan Hidrológico Nacional, et prouve que le transfert deau de lEbre nest pas nécessaire pour résoudre les problèmes de manque deau dans les bassins de Levante. Lanalyse de la demande deau de lagriculture des bassins du Levante Méditerranéen, montre quune politique de gestion de demande avec des prix plus élevés résout le déficit deau, sans avoir besoin de transferts externes. Gestion de Demande et Transfert

21 Létude inclut les 35 contrées de la Communauté de Valencia, la Communauté de Murcia et la province dAlmería où lirrigation est importante (Carte 1). On a sélectionné les plus importantes cultures, et la surface dirrigation étudiée sur la surface totale est 83% chez la Communauté de Valencia, 79% Murcia et 78% Almería. Gestion de Demande et Transfert

22 Les contrées du Levant et le traçage du transfert deau

23 Les impacts dans le secteur agraire des alternatives face au déficit deau ont été déterminés en examinant deux scénarios de gestion de la demande. Dans le premier scénario on analyse linterdiction de la surexploitation des aquifères. Dans le second scénario on pose lélévation des prix de leau comme mesure de gestion de demande, ainsi parvenant à déterminer le prix de leau quéquilibre la demande globale deau des bassins de Levante avec loffre disponible de ces bassins. Gestion de Demande et Transfert

24 Linterdiction de la surexploitation daquifères serait très négative pour Almería. Les résultats de lanalyse montrent que linterdiction de la surexploitation daquifères comme mesure de gestion de demande sans transferts deau externes, produit dans les bassins de Levante une chute de la production finale agraire (revenue) et de la marge nette des agriculteurs de 20%. Gestion de Demande et Transfert

25 Cette alternative serait spécialement désavantageux pour Almería où le revenue (–421 million ) et la marge nette (–204 millions ) descendent à la moitié, tandis que les effets négatives seraient beaucoup moins dans le Segura et le Júcar. Le degré dimpact de cette alternative dépend de la réassignation deau entre les contrées où il y a du déficit Gestion de Demande et Transfert

26 Une augmentation de 0,12 /m 3 réduit la dimension du transfert deau à 379 hm 3 et le coût pour les agriculteurs est de 294 millions. Une augmentation de 0,12 /m 3 du prix de leau dirrigation réduit la demande deau dans une quantité qui couvre la dotation du PHN pour la surexploitation daquifères du Segura et du Júcar Par conséquent le transfert deau serait réduit à 379 hm 3, doù 120 hm 3 seraient destinés à lutilisation agricole et 259 hm 3 à lutilisation urbaine et industrielle. Gestion de Demande et Transfert

27 Cette solution a un coût qui nest pas trop haut pour le revenue des agriculteurs, denviron -4%, mais il est important pour la marge nette qui tombe -21%. La perte de 294 millions de marge nette annuel représente la compensation que lAdministration pourrait proposer à lobjet que les agriculteurs acceptent volontairement laugmentation du prix de leau. Gestion de Demande et Transfert

28 Un accroissement de 0,18 /m 3 élimine le déficit deau dans le Levante avec un coût de 423 millions pour les agriculteurs. Un accroissement de 0,18 /m 3 du prix deau dirrigation réduit en 703 hm 3 la demande deau, un volume proche aux 820 hm 3 de dotation deau de transfert deau que le PHN assigne aux trois bassins pour toutes les utilisations. Cette réassignation de la demande permet approvisionner intérieurement les besoins des trois bassins en équilibrant les usages et les disponibilités deau. Gestion de Demande et Transfert

29 La mesure délever les prix 0,18 /m 3 devrait être considérée sérieusement comme alternative à lénorme inversion du transfert deau de lEbre par les responsables des administrations ainsi que par les groups politiques et de pression. Le coût de la mesure nest pas excessif pour les revenue des agriculteurs qui diminuent 6% mais il est important pour la marge nette qui tombe 30%, et la compensation nécessaire pour que les agriculteurs de Levante acceptent volontiers laugmentation de prix est égal aux 423 millions de marge nette annuel quils perdent. Gestion de Demande et Transfert

30 Un autre problème grave de la proposition du transfert deau du PHN est lincohérence de lassignation par contrées de leau transfère qui propose le PHN. Au prix élevé de leau transfère, les agriculteurs du bassin du Segura ne peuvent pas absorber la dotation fixée par le PHN, et ne peuvent pas non plus absorber cette dotation dans quelques parties dAlicante dans le bassin du Jucar. Le problème est que la demande effective deau à des prix de transfert deau est inférieure à la surexploitation daquifères et garantie dirrigation dans ces contrées. Gestion de Demande et Transfert

31 Bassin du Júcar Bassin du Segura Bassin Sud Total Levant Réduction de Demande dEau Agricole Par interdiction de la surexplotation daquifères Par augmentation du prix en 20 pta/m 3 (0,12 /m 3 ) Par augmentation du prix en 30 pta/m 3 (0,18 /m 3 ) Assignation PHN Utilisation totale Utilisation agricole et environnementale Utilisation urbaine et industrielle Demande Effective d Eau Agricole Au prix de transfert deau (0,19-0,75 /m 3 selon l emplacement de la contrée)

32 La Table montre que dans le Segura la dotation est 362 hm 3 et la demande effective seulement atteint 215 hm 3, et la Carte montre le déséquilibre par contrées. Par conséquent, avec la proposition du PHN, on ne peut pas éliminer la surexploitation daquifères dans le Segura et dans quelques parties du Júcar dû au fait que les agriculteurs ne peuvent pas payer le prix élevé de leau du transfert deau. Gestion de Demande et Transfert

33 Incompatibilité du transfert deau dans les contrées du Segura et Júcar

34 Cette incohérence du PHN pourrait être résous par la subvention du prix de leau du transfert deau pour lutilisation agricole, chargeant des prix plus élevés aux autres groupes dutilisateurs, assurant de cette manière le maintien des activités agricoles moins rentables. Loption de subventionner leau transfère a destination agricole serait coûteuse pour les utilisateurs non agricoles du Segura, comme on peut observer dans la Table. Gestion de Demande et Transfert

35 Prix (pta/m 3 ) Subvention (pta/m 3 ) Noreste Noroeste Centro Vega del Segura Valle del Guadalentín Campo de Cartagena Utilisation urbaine et industrielle (hm 3 ) Contrée Volume deau subventionnée (hm 3 ) Montant de la subvention (millions pta) actuel deau transfère Baix Segura Total Assignation PHN Demande actuelle Assignation PHN + Demande actuelle Montant de la subvention divisé par lutilisation urbaine e industrielle (pta/m 3 )

36 Le prix de leau dutilisation urbaine et industrielle en Murcia est 0,99 /m 3, pourtant la taxe de 169 millions supposerait un prix total pour les 246 hm 3 dutilisation urbaine et industrielle denviron 1,55 /m 3, un prix similaire à Canarias. Cette option est sincèrement injustifiable tant de point de vue économique comme environnemental et déquilibre territorial. Gestion de Demande et Transfert

37 Les alternatives exposées dans ce travail sont les suivantes: Interdiction de la surexploitation des aquifères Augmentation du prix de leau en 0,12 /m 3 avec un transfert deau de lEbre de 379 hm 3 Augmentation du prix en 0,18/m 3 sans transfert deau Transfert deau de 820 hm 3 du PHN. Gestion de Demande et Transfert

38 Ces alternatives doivent être examinées prudemment pour déterminer une politique rationnelle qui ne doit pas sorienter vers la politique traditionnelle doffre avec des énormes investissements sur transferts externes aux bassins pour augmenter loffre deau, mais qui doit sorienter vers des mesures de gestion de la demande deau Gestion de Demande et Transfert


Télécharger ppt "La Gestion de la Demande dEau Face à la Politique dOffre du Transfert de lEbre José Albiac et Javier Tapia Unidad de Economía AgrariaUnidad de Economía."

Présentations similaires


Annonces Google