La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Apports des modèles animaux à la connaissance du cerveau humain XIXe-XXe siècles Poitiers, 9 octobre 2013 Jean-Gaël Barbara CNRS Université Pierre et Marie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Apports des modèles animaux à la connaissance du cerveau humain XIXe-XXe siècles Poitiers, 9 octobre 2013 Jean-Gaël Barbara CNRS Université Pierre et Marie."— Transcription de la présentation:

1 Apports des modèles animaux à la connaissance du cerveau humain XIXe-XXe siècles Poitiers, 9 octobre 2013 Jean-Gaël Barbara CNRS Université Pierre et Marie Curie Paris

2 Hippocrate Corpus Hippocratique De la maladie sacrée, traduction Émile Littré L « expérience » sur la chèvre épileptique « Mais celui chez qui le germe date de l'enfance et a grandi, prend l'habitude d'éprouver ces accidents aux changements de vents. C'est alors la plupart du temps que les accidents le prennent, surtout quand souffle le vent du midi. Et la guérison est difficile ; car le cerveau est devenu plus humide que dans l'état naturel, et le phlegme y abonde. De la sorte, d'une part les fluxions sont plus fréquentes ; de l'autre le phlegme ne peut plus être évacué ; et le cerveau, incapable de se dessécher, demeure tout pénétré d'humidité. Vous vous en apercevrez très-bien chez les animaux affectés de cette maladie, et particulièrement chez les chèvres, qui y sont le plus exposées : ouvrez la tête, et vous trouverez le cerveau humide, rempli d'eau d'hydropisie et sentant très mauvais ; et là vous reconnaîtrez évidemment que c'est, non pas la divinité, mais la maladie qui altère ainsi le corps. Il en est de même pour l'homme aussi ; en effet, quand l'épilepsie a duré longtemps, elle n'est plus curable, le cerveau est rongé par la pituite, et il se fond ; la portion ainsi fondue devient de l'eau qui entoure en dehors le cerveau et le baigne, ce qui rend les accès plus fréquents et plus faciles. D'autre part, la maladie dure longtemps, parce que le liquide affluent, étant ténu à cause de son abondance, est aussitôt vaincu par le sang et échauffé. » Lanimal permet lautopsie au moment opportun de la maladie. On établit une corrélation, une causalité, entre létat du cerveau et laffection nerveuse.

3 Journal de physiologie expérimentale et pathologique, Tome 6, Cest une autopsie.

4 Jean-Martin Charcot et lécole de la Salpêtrière 1868 description de la sclérose en plaques 1869 description de la sclérose latérale amyotrophique 1872 chaire d'anatomie pathologique en Albert Gombault démontre des lésions aussi bien au niveau des cordons descendants quà celui des noyaux ventraux. Après une étude clinique extrêmement complète, une analyse morphologique et histologique est présentée. Les liaisons du bulbe, de la moelle épinière et des muscles sont analysés avant une présentation des symptômes liés aux comportements.

5 Jan Evangelista Purkinje anatomiste et physiologiste tchèque ***** Description déléments cellulaires dans le cortex des Vertébrés : Cellules de Purkinje du cervelet ****

6 Otto Deiters anatomiste et physiologiste tchèque ***** Anatomiste allemand mort à l'âge de 29 ans de fièvre typhoïde. Il est connu pour ses recherches microscopiques sur le cerveau et sur la moelle épinière. Son nom est associé au noyau de Deiters, aussi appelé noyau latéral vestibulaire, ou cellule de Deiters, qui est associée aux cellules ciliées de la cochlée dans l'oreille interne. Après sa mort, ses travaux concernant les cellules nerveuses de la moelle épinière furent édités et publiés par l'anatomiste allemand Max Schultze ( ).

7 Augustus Waller ( ) ***** Physiologiste britannique qui passa la majeure partie de son enfance en France. Ses travaux portent principalement sur la neurophysiologie de l'audition. Il est surtout resté célèbre pour avoir enregistré le premier électrocardiogramme de surface en 1897 au St Mary's Hospital de Londres.

8 Gustav Fritsch & Edward Hitzig ***** Edward Hitzig ( ) Médecin, psychiatre allemand Gustav Fritsch (1838 –1927) Anatomiste allemand et anthropologue. Professeur de physiologie à Berlin.

9

10

11

12

13

14

15


Télécharger ppt "Apports des modèles animaux à la connaissance du cerveau humain XIXe-XXe siècles Poitiers, 9 octobre 2013 Jean-Gaël Barbara CNRS Université Pierre et Marie."

Présentations similaires


Annonces Google