La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Migraine Hémiplégique Familiale Un exemple de maladie génétique très rare existant sous une forme sporadique, non génétique et sous une forme très rare,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Migraine Hémiplégique Familiale Un exemple de maladie génétique très rare existant sous une forme sporadique, non génétique et sous une forme très rare,"— Transcription de la présentation:

1 Migraine Hémiplégique Familiale Un exemple de maladie génétique très rare existant sous une forme sporadique, non génétique et sous une forme très rare, autosomique dominante, dont le diagnostic clinique est parfois très difficile et pour laquelle les tests moléculaires sont très utiles pour le diagnostic positif de la maladie Cours du 6 novembre 2012 (4 séries de diapos) Série 4

2 Migraine hémiplégique familiale Forme rare de migraine, autosomique dominante Début dans lenfance Aura incluant une hémiparésie Crises paroxystiques /durée quelques heures / sans séquelle Imagerie cérébrale normale en dehors des crises Large spectre clinique / crises atypiques Traitements de la crise et traitements de fond disponible

3 Famille MHF typique MH: crises de migraine avec aura hémiparétique accompagnées le plus souvent de troubles sensitifs, de troubles du language, de troubles visuels. Durée aura de 30 mn à 1h/ Durée de la céphalée: plusieurs heures Age de début: le plus souvent dans lenfance // IRM cérébrale normale en période intercritique +++ MH

4 Migraine Hémiplégique Familiale Des atypies fréquentes ++ Cas sporadiques (génétique ?) Crises sévères avec confusion, coma, fièvre de diagnostic très difficile en particulier chez lenfant Aura parfois très longue (plusieurs jours) Association avec dautres manifestations neurologiques telles que crises dépilepsie, retard mental … Difficultés du diagnostic clinique en cas datypie

5 Cas sporadiques et pourtant génétiques Sain Malade Asymptomatique mais porteur Parents non porteurs Mutation de novo Pénétrance incomplète Parent asymptomatique

6 Exemples de cas de MH « F » atypique (cas 1) Jeune femme âgée de 33 ans Aucun symptôme neurologique chez les parents Naissance à terme RAS / retard à la station assise (2 ans) / incapable de marcher seule jusquà 7 ans / QI:40 à 7, 8, 25 ans : épisodes récurrents avec fièvre à 39°C, hémiplégie gauche massive et coma pendant plusieurs jours / récupération en 3 semaines / LCR: méningite aseptique 31 ans: mêmes symptômes + crises épilepsie partielles Mutation dun des gènes impliqués dans la MHF

7 Cas de MH « F » atypique (cas 2) Fillette âgée de 7 ans Naissance à terme RAS / Parents en bonne santé 3-4 mois: hypotonique, mauvaise tenue de sa tête Retard développement A partir de lâge de 2 ans plusieurs épisodes caractérisés par une diminution ou une perte de conscience, une hémiparésie Pas de crise dépilepsie Ataxie Mutation dun des gènes impliqués dans la MHF

8 MHF: Au moins 4 gènes dont 3 identifiés Ch 19Ch1 CACNA1 A Ch2 SCN1A ? Ch16 PRRT2 ATP1A2 4 gènes déjà identifiés Dans 50 % des familles atteintes de MHF: pas de mutation connue dans ces 4 gènes. Autres gènes ?

9 MHF: intérêt des tests moléculaires en pratique clinique Chez un sujet malade, peu ou pas dintérêt dans les formes classiques, autosomiques dominantes avec tableau typique Chez un sujet malade, intérêt +++ dans formes atypiques Chez un sujet asymptomatique: aucun intérêt Pas dindication de prénatal

10 MHF: limites des tests Test des 3 gènes connus / Mise en évidence dune mutation connue dans un des 3 gènes: diagnostic assuré Mais sensibilité incomplète +++ ( mutation identifiée dans 50 % seulement des familles) Problème posé par polymorphismes rares non délétères Coût des tests: euros La prescription dun test doit être justifiée et utile +++ En pratique: où dois je madresser ? Base Orphanet / Centre Maladie Rare concerné/ Labo labellisé pour ce diagnostic

11 Apports de l identification des gènes impliqués dans la migraine hémiplégique familiale pour la compréhension des mécanismes de cette forme de migraine

12 Mécanismes conduisant des mutations des gènes MHF aux phénotypes observés chez les patients ? Gènes codant pour des protéines impliquées dans la lhoméostasie ionique du cerveau Expression neuronale (CACNA1A, SCN1A) ou astrocytaire (ATP1A2) Mutations faux sens dans leur immense majorité Analyse conséquences mutations dans divers systèmes cellulaires (xénope, neurones cervelet..) Seuil dactivation neuronal abaissé


Télécharger ppt "Migraine Hémiplégique Familiale Un exemple de maladie génétique très rare existant sous une forme sporadique, non génétique et sous une forme très rare,"

Présentations similaires


Annonces Google