La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction aux nouvelles techniques de prévention (NTP) de linfection à VIH.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction aux nouvelles techniques de prévention (NTP) de linfection à VIH."— Transcription de la présentation:

1 Introduction aux nouvelles techniques de prévention (NTP) de linfection à VIH

2 Compétences essentielles en santé publique Sciences de la santé publique Évaluation et analyse Planification, mise en œuvre et évaluation de politiques et de programmes Entraide, solidarité et promotion Diversité et intégration Communication Leadership

3 Objectifs dapprentissage Décrire la situation actuelle de linfection à VIH au Canada Décrire les outils existants de prévention de linfection à VIH Décrire les nouveaux outils de prévention de linfection à VIH et la façon dont ils fonctionnent Expliquer pourquoi nous avons besoin dautres techniques de prévention de linfection à VIH au Canada Expliquer comment les NTP sinscrivent dans une approche globale de prévention de linfection à VIH et complètent léventail existant dinterventions à cette fin Indiquer des moyens de se tenir au courant et de participer au travail lié aux NTP Introduction

4 Section 1 : Le VIH/sida au Canada

5 Le VIH/sida au Canada Nombre estimatif de personnes vivant avec le VIH en en 2008 Nombre estimatif de nouveaux cas dinfection en 2005 : à Nombre estimatif de nouveaux cas dinfection en 2008 : à % dhomosexuels, de bisexuels et dhommes qui ont des relations sexuelles avec dautres hommes 20 % dhétérosexuels/non endémique 16 % dhétérosexuels/endémique 17 % dutilisateurs de drogues injectables 3 % dhomosexuels, de bisexuels et dhommes qui ont des relations sexuelles avec dautres hommes/utilisateurs de drogues injectables 26 % des Canadiens séropositifs (environ personnes) ne savent pas quils sont infectés par le VIH

6 Matériel dinjection stérile PTME Counseling et dépistage volontaires Microbicides Condoms masculins et féminins Circoncision masculine PPE Le traitement comme moyen de prévention Vaccins PPrE Changement des comportements Prévention de linfection à VIH

7 Section 2 : Pourquoi a-t-on besoin de nouveaux outils de prévention de linfection à VIH?

8 Pourquoi a-t-on besoin de nouveaux outils de prévention de linfection à VIH? De nombreuses personnes veulent pouvoir concevoir un enfant, ce qui nest pas possible lorsquon utilise des condoms masculins et féminins. Les partenaires passifs, quil sagisse dun homme ou dune femme, courent le plus de risques lors des relations sexuelles et ont souvent besoin doutils de prévention quils peuvent mieux contrôler. De nombreuses personnes ne peuvent pas ou ne veulent pas utiliser des condoms. Nous avons besoin doutils de prévention de linfection à VIH qui : permettent de concevoir un enfant; donnent plus de contrôle aux partenaires passifs; augmentent le plaisir; ne constituent pas une barrière physique. Expérience de la contraception : Plus doptions = plus dactes sexuels protégés

9 Est-ce quon ne pourrait pas tout simplement promouvoir lutilisation des condoms?

10

11 Efficacité vs utilité Efficacité = la mesure dans laquelle un produit fonctionne dans des conditions idéales Utilité = la mesure dans laquelle un produit fonctionne dans la pratique Par exemple, lefficacité du condom est de 80 à 95 % lorsquil est utilisé systématiquement et correctement. Son utilité est de 69 % parce que certaines personnes ne lutilisent pas toujours correctement ou systématiquement.

12 Les condoms et les NTP

13

14

15 Section 3 : Les NTP dans le cadre dune approche globale de la prévention de linfection à VIH

16 Les NTP dans le cadre dune approche globale de la prévention de linfection à VIH

17 Imaginez un éventail complet dinterventions Sattaquer aux déterminants sociaux de la santé Changement des comportements axé sur les droits Counseling et dépistage volontaires Dépistage et traitement des infections transmises sexuellement Circoncision masculine médicale Prophylaxie préexposition (PPrE) Vaccins préventifs Condoms masculins et féminins et lubrifiant Traitement de prévention de la transmission mère- enfant (PTME) Matériel dinjection stérile Prophylaxie post- exposition (PPE) Microbicides vaginaux et rectaux Traitement antirétroviral Traitement contre les infections opportunistes Soins de base/nutrition Prévention pour les séropositifs Éducation et changement des comportements axé sur les droits Vaccins thérapeutiques Cure fonctionnelle

18 Section 4 : Les nouvelles techniques de prévention de linfection à VIH

19 Matériel dinjection stérile PTME Counseling et dépistage volontaires Condoms masculins et féminins Circoncision masculine PPE Le traitement comme moyen de prévention Vaccins PPrE Prévention de linfection à VIH

20 Quest-ce quon entend par « nouvelles » techniques de prévention de linfection à VIH? Vaccins préventifs Microbicides vaginaux et rectaux Prophylaxie préexposition Traitement comme moyen de prévention Circoncision médicale masculine PPE non professionnelle Condoms féminins Diaphragme/barrières cervicales Traitement du HST-2 Techniques encore à lessai La validité du concept est établie, mais il faut en confirmer lefficacité Récemment prouvées efficaces, mais pas encore (largement) disponibles

21 Outils de prévention à base dantirétroviraux (ARV) Avant lexposition Au point dexposition Après lexposition Prévenir la transmission verticale (PTME) PPrE Traitement comme moyen de prévention Microbicides vaginaux et rectaux PPE

22 La prévention de linfection à VIH Outils autres quà base dARV À base dARV Condoms masculins et féminins Circoncision Matériel dinjection stérile Vaccins Counseling et dépistage volontaires Changement des comportements PPE PPrE Traitement comme moyen de prévention Microbicides vaginaux et rectaux Prévention de la transmission verticale

23 Le traitement anti-VIH comme moyen de prévention Avantages préventifs qui découlent de la prise dARV par les séropositifs Traitement = charge virale réduite = transmission réduite Autres noms et concepts : Tester et traiter Seek and Treat TLC+

24 Ce que nous savons sur le traitement comme moyen de prévention Il fonctionne au niveau individuel Un essai clinique parmi des couples sérodiscordants dont la plupart étaient hétérosexuels a démontré une diminution du risque de transmission lorsque le partenaire séropositif suivait un traitement aux ARV. Est-ce que la technique peut fonctionner à léchelle de la population? Plus de dépistage = plus de personnes connaissant leur état = diminution de la prise de risques Plus de dépistage = plus de personnes séropositives suivant un traitement = diminution de la charge virale Diminution de la prise de risque + diminution de la charge virale = réduction de la transmission?

25 Questions concernant le traitement comme moyen de prévention ARV pour la prévention Accès au traitement Connaissance de létat sérologique

26 Prophylaxie préexposition (PPrE) Lutilisation continue dun ou de deux antirétroviraux par des personnes séronégatives commençant avant une exposition et se poursuivant après Linfection ne se produit pas instantanément après une exposition au VIH. Le virus doit se propager dans lorganisme, ce qui peut prendre jusquà 3 jours après lexposition. La « fenêtre dopportunité » pour la PPrE : après une exposition au VIH, avant quil se répande partout dans lorganisme. Pendant cette courte période, la PPrE pourrait être en mesure dempêcher le VIH de causer une infection.

27 Ce que nous savons sur la PPrE Lutilisation de lARV ténofovir (Viread) ou dune combinaison de ténofovir et demthricitabine (Truvada) alliée à un ensemble complet de services de prévention : Un essai a démontré que la PPrE (utilisant le Truvada) réduit le risque dinfection chez les homosexuels et dautres hommes ayant des relations sexuelles avec dautres hommes (HRSH) et les femmes transgenres. Deux essais ont démontré que la PPrE (utilisant le Viread ou le Truvada) réduit le risque dinfection chez les femmes et les hommes hétérosexuels. Deux essais nont PAS pu démontrer que la PPrE (utilisant le Viread ou le Truvada) réduit le risque dinfection chez les femmes hétérosexuelles. Lefficacité est liée à lutilisation systématique du produit. Les risques deffets secondaires, de toxicité et de résistance aux ARV sont faibles.

28 Questions concernant la PPrE Innocuité /efficacité… dune pilule prise de façon intermittente dautres antirétroviraux Innocuité/efficacité du Viread et du Truvada… chez les femmes dans les populations non incluses dans les essais sur une période plus longue dans le « vrai monde » La PPrE na pas encore été approuvée par Santé Canada, mais pourrait déjà être utilisée hors indication.

29 Microbicides vaginaux et rectaux Un lubrifiant utilisé avant et pendant les relations sexuelles Une douche vaginale ou un produit de lavement rectal utilisé avant et(ou) après la relation sexuelle Un anneau vaginal qui reste en place pendant jusquà un mois Un suppositoire ou un gel mis en place au moyen dun applicateur avant la relation sexuelle

30 Ce que nous savons sur les microbicides vaginaux Utilisation dun gel contenant lARV ténofovir, en combinaison avec un ensemble complet de services de prévention : Un essai a montré que lapplication dans le vagin dun gel à base de ténofovir avant et après la relation sexuelle réduisait le risque dinfection chez les femmes hétérosexuelles. Un essai na pas pu démontrer que lutilisation quotidienne dun gel vaginal à base de ténofovir réduisait le risque dinfection chez les femmes hétérosexuelles. Lefficacité est reliée à lutilisation systématique du produit. Le risque deffets secondaires, de toxicité et de résistance aux médicaments est faible. Nous avons besoin de microbicides qui : ont un effet contraceptif et dautres qui nen ont pas sont peu coûteux et faciles à obtenir peuvent être utilisés sans la coopération active du partenaire

31 Questions concernant les microbicides vaginaux et rectaux Allons-nous avoir des microbicides qui : aident à réduire le risque de contracter dautres infections transmissibles sexuellement? peuvent être utilisés dans le vagin ou le rectum? peuvent être utilisés par des personnes séropositives (produits qui ne sont pas à base dARV)? Est-ce que nous aurons des microbicides rectaux? Question connexe : Est-ce que les lubrifiants actuellement disponibles (non à base de microbicides) sont sans danger?

32 Les vaccins Une substance (c.-à-d. une partie du virus) qui montre au corps à reconnaître des bactéries ou des virus et à se défendre contre eux. Provoque une réaction du système immunitaire pour le préparer à livrer bataille en cas dexposition à une infection donnée Un vaccin nest pas un remède Il prévient linfection ou ralentit la progression de la maladie

33 Ce que nous savons sur les vaccins Les signes encourageants comprennent : la découverte danticorps responsables de la neutralisation à large spectre; les précédents relatifs à dautres maladies : nous avons réussi à mettre au point des vaccins contre dautres infections virales; les précédents provenant détudes sur les animaux : contrôle à long terme de linfection chez des singes vaccinés; le contrôle immunitaire du VIH-1 : certaines personnes infectées sont capables de contrôler linfection.

34 Questions concernant les vaccins Il reste des défis à relever Il faut utiliser une approche différente pour mettre au point des vaccins contre le VIH. Modèles animaux : ils nont pas encore prédit avec exactitude comment les vaccins candidats fonctionneront chez les humains. Corrélats de la protection : les réactions immunitaires qui protégeront une personne contre linfection sont en grande partie inconnues. Mutations du VIH Sous-types du VIH : il y a de nombreux sous-types différents du VIH qui pourraient exiger des vaccins adaptés à chacun deux.

35 Section 5 : Questions liées à la mise en œuvre des NTP

36 Questions liées à la mise en œuvre des NTP Les lignes directrices visant leur application par les dispensateurs de première ligne doivent comprendre des outils et protocoles sur : la façon dévaluer le risque la façon de choisir les NTP en fonction des besoins des individus et des communautés la façon de favoriser lutilisation systématique des techniques et de gérer la compensation des risques la fréquence à laquelle effectuer les tests de dépistage du VIH et des ITS et de la résistance aux médicaments les moyens de gérer les effets secondaires (pour les cliniciens et les consommateurs) les moyens de renseigner les individus et populations sur lefficacité partielle et lutilité.

37 Mesurer limpact des NTP Nous avons besoin de mécanismes pour mesurer : linnocuité et la toxicité lutilisation systématique des techniques la compensation des risques limpact sur lincidence de linfection à VIH

38 Prochaines étapes : Les mesures que lon peut prendre Si vous déterminez que vos clients courent un risque élevé dêtre infectés par le VIH… Conseillez-les vivement de subir régulièrement des tests de dépistage du VIH et des ITS. Encouragez les comportements qui réduisent les risques (relations sexuelles protégées, réduction des méfaits). Rappelez-leur de demander une PPE le plus tôt possible après une exposition possible au VIH. Recommandez-leur de parler avec leur médecin des techniques de prévention des infections à VIH, y compris de la PPrE. Si vous voulez vous engager activement dans les efforts pour influencer le cours des choses dans le domaine… Recommandez avec insistance aux responsables de la santé publique de publier des conseils sur lutilisation des NTP. Joignez-vous à un comité ou un groupe local qui sattaque à certains déterminants sociaux qui mettent votre clientèle à risque de contracter le VIH. Participez aux activités de proximité dans la rue; soutenez les programmes déchange de seringues et de réduction des méfaits. Joignez-vous à des groupes de promotion de la justice sociale qui luttent contre la stigmatisation et la discrimination, lhomophobie, le racisme et la violence fondée sur le sexe.

39 Introduction Ressources supplémentaires : Feuillets dinformation, ressources et rapports : Webinaires et cours : de-prevention-biomedicale-du-vih-et-leurs-repercussions de-prevention-biomedicale-du-vih-et-leurs-repercussions Listes de diffusion par courrier électronique : Conclusion


Télécharger ppt "Introduction aux nouvelles techniques de prévention (NTP) de linfection à VIH."

Présentations similaires


Annonces Google