La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.global-campaign.org Le concept de prévention à efficacité partielle appliquée aux microbicides Marc-André LeBlanc 30 octobre 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.global-campaign.org Le concept de prévention à efficacité partielle appliquée aux microbicides Marc-André LeBlanc 30 octobre 2008."— Transcription de la présentation:

1 Le concept de prévention à efficacité partielle appliquée aux microbicides Marc-André LeBlanc 30 octobre 2008

2 Les objectifs de la Campagne Garantir – à mesure que la science progresse – que lintérêt du public est protégé - Responsabilité Mobiliser la demande et les investissements dans la recherche sur de nouvelles technologies de prévention et dans leur développement Faire le plaidoyer pour les microbicides : développement, introduction, accès et usage

3 Questions en lien avec la prévention à efficacité partielle Y a-t-il lieu de sinquiéter de lintroduction de méthodes de prévention moins efficaces que les préservatifs? Pourquoi investir dans une méthode qui nest pas aussi efficace que les préservatifs? Est-ce quil nest pas mieux de promouvoir les préservatifs puisquils sont très efficaces? Est-ce quon va passer des préservatifs aux microbicides (migration)?

4 Prévention et efficacité Le niveau de protection (le nombre de cas dinfections évitées) dépend de plusieurs facteurs interdépendants : u lefficacité de la méthode u taux dutilisation dans une relation u taux dutilisation dans une population u le contexte des relations u lacceptabilité du produit

5 Imaginez toute une gamme dinterventions Avant lexposition Moment dexposition maximale Traitement Préservatifs masculins et féminins - lubrifiants PTME Matériel dinjection stérile PEP Microbicides à usage vaginal et rectal Barrières cervicales Antirétroviraux Traitements des infections opportunistes Soins/nutrition de base Prévention pour PVVIH Éducation/changements de comportements Vaccins thérapeutiques Changements de comportements, en conformité avec les droits de la personne CDV Dépistage et traitement des IST Circoncision Vaccins préventifs PrEP

6 Stratégies complètes de protection Protection Technologies Opportunités économiques Pouvoir Social Source: Brady, Martha. Population Council, Conceptual Framework

7 Promus en tant que complément des préservatifs, pas en tant que remplacement. Utilisez un microbicide avec votre préservatif pour plus de plaisir et de protection. Utilisez un préservatif masculin ou féminin à chaque rapport sexuel ; sil vous est vraiment impossible dutiliser un préservatif, utilisez un microbicide. Une approche réduction des méfaits

8 Protection dans une relation stable : un objectif difficile En général, les gens acceptent dutiliser des préservatifs avec tout nouveau partenaire, ou lors de rapports sexuels occasionnels ; ou encore avec des professionnel(le)s du sexe Mais une fois que la confiance sinstalle, le préservatif disparaît Rapports dans une relation stable = source de contamination principale chez les femmes (au niveau mondial)

9

10 La balance de la réduction des risques préservatifs Efficacité : 90 % ? Taux dutilisation microbicides Efficacité: 40 à 60 % ? Taux dutilisation

11 La balance de la réduction des risques Une méthode avec 90 % defficacité (comme les préservatifs) utilisée lors de 20 % des relations sexuelles offrent moins de protection que: 70 % efficacité, utilisé 30 % des relations 50 % efficacité, utilisé 40 % des relations 30 % efficacité, utilisé 60 % des relations

12 La migration des préservatifs : Y a-t-il lieu de sinquiéter?

13 Lexpérience pratique et la recherche semblent indiquer que les microbicides offriront plus de protection et non moins expérience du planning familial résultats de modélisations Moins de protection, ou plus?

14 Expérience du planning familial À chaque fois quon ajoute une nouvelle méthode de contraception, on augmente le nombre total de relations sexuelles protégées et on diminue le nombre de grossesses non planifiées

15 Modélisation de la LSHTM Dans la plupart des contextes, une migration importante peut avoir lieu sans augmenter le risque dinfection –Ni au niveau de lindividu –Ni au niveau des sous-groupes La migration pose seulement problème quand lutilisation des condoms est déjà élevée (>70 %) et où le taux dutilisation des microbicides est bas (<50 % des relations sans préservatifs)

16 Taux dutilisation AVANT APRÈS 30 % 5 % 50 % 32 % 70 % 59 % 90 % 86 % Réductions des taux dutilisation des préservatifs que peut accepter un individu sans augmenter son risque Efficacité dun microbicide contre le VIH /ITS = 50 %; Utilisé lors de 50 % des relations non protégées par un préservatif

17 Taux dutilisation AVANT APRÈS 30 % 0 % 50 % 0 % 70 % 37 % 90 % 79 % Réductions des taux dutilisation des préservatifs que peut accepter un individu sans augmenter son risque Efficacité dun microbicide contre le VIH /ITS = 50 %; Utilisé lors de 100 % des relations non protégées par un préservatif

18 Acceptabilité du produit Sécurité et efficacité? Effets secondaires? Mécanisme daction? VIH? Autres ITS? Contraceptif? Caractéristiques (couleur, goût, senteur, texture)? Impact sur le plaisir sexuel? Formulation (gel, anneau…)? Durée de protection? Emballage? Coût?

19 Impact potentiel sur la santé publique Avec un produit efficace à 60 % introduit dans 73 pays à ressources limitées : 2.5 millions infections par le VIH évitées en 3 ans chez les femmes, les hommes, les enfants

20 Je ne veux pas mourir avant davoir atteint mes 25 ans. Je refuse de masseoir en regardant ma génération seffondrer. Je veux changer quelque chose…et vous ? Rumbidzai Grace Mushangi, 15 ans, Zimbabwe Frank Herholdt, Courtesy of Microbicide Development Project


Télécharger ppt "Www.global-campaign.org Le concept de prévention à efficacité partielle appliquée aux microbicides Marc-André LeBlanc 30 octobre 2008."

Présentations similaires


Annonces Google