La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Company LOGO VUE DENSEMBLE DES TENDANCES MONDIALES EN REASSURANCE M. Johnnie Wilcox Administrateur Directeur Général United African Insurance Brokers Ltd.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Company LOGO VUE DENSEMBLE DES TENDANCES MONDIALES EN REASSURANCE M. Johnnie Wilcox Administrateur Directeur Général United African Insurance Brokers Ltd."— Transcription de la présentation:

1 Company LOGO VUE DENSEMBLE DES TENDANCES MONDIALES EN REASSURANCE M. Johnnie Wilcox Administrateur Directeur Général United African Insurance Brokers Ltd

2 ETENDUE Introduction Préoccupations majeures en tant que Courtiers en Réassurance État de lIndustrie Africaine de lAssurance/Réassurance Conducteurs des Tendances Tendance Mondiale Conclusion & Recommandations

3 INTRODUCTION Je suis grandement honoré dêtre invité à partager mes opinions sur le sujet à cet auguste organe. Le taux de change sur la place du marché mondial suppose un rythme vertigineux et je crois que des événements récents et pas trop récents auront beaucoup dimpact sur notre industrie et sur la manière dexercer notre métier. LIndustrie Africaine dAssurance et de Réassurance qui est une partie de la place du marché mondial va être affectée par ce qui se passe dans lindustrie mondiale de lassurance Mon mandat est de regarder les tendances dans lindustrie de lassurance à partir du point de vue dun Courtier africain.

4 En regardant les tendances, cet exposé soulignera quelques événements majeurs responsables des tendances observables dans lindustrie mondiale de la réassurance et leurs implications. Mes conclusions et quelques recommandations suivront. INTRODUCTION

5 PROCCUPATIONS MAJEURES DES COURTIERS EN REASSURANCE En tant que courtier en réassurance, une partie de notre préoccupation primordiale est de trouver la bonne protection de réassurance pour nos clients à bon prix A cet égard notre intérêt dans la chaîne des valeurs de la réassurance comprendra –Le profil et la qualité des risques que nos clients apportent au marché. –Leurs ratios de rétention –La capacité disponible dans le marché à satisfaire les besoins des clients –Les conditions dans lesquelles la Couverture est offerte à notre clients –Amélioration dans le service des clients –Lopportunité et la qualité du règlement des sinistres –La Croissance du marché –LImpact de la supervision sur les pratiques de la profession –Les pratiques de la gestion du Risque par les réassureurs

6 ETAT DU MARCHE AFRICAIN DE LASSURANCE Linsuffisance du Capital résultant dans les faibles rétentions et la demande élevée pour la réassurance. Actuellement, il y a des demandes en hausse pour plus de couvertures très élaborées qui requièrent des compagnies mieux capitalisées Comme une répercussion, certains pays commencent à embrasser la notion de recapitalisation, Fusions et Acquisitions (ex : Le Ghana, le Nigéria, la Gambie, le Kenya pour ne citer que quelques-uns). Le manque de capacité et de compétence de production pour souscrire certaines branches daffaires, exemple : Risques énergétiques (lubrifiants et gas), Aviation et dautres branches daffaires spécialisées

7 Mondialisation & Concurrence à partir des sociétés étrangères Produits dassurance et de réassurance de base en promotion. Manque de solutions dassurance personnalisées pour convenir aux exigences locales. Contrôle médiocre et très peu élaboré (environnement pour des pratiques contraires à la déontologie pour pour prospérer) Beaucoup de pays africains ont des économies faibles qui aboutissent à une faible pénétration de lassurance à cause du manque de revenus disponibles, de lignorance et de linertie (tel quindiqué dans la 9ème diapositive) ETAT DU MARCHE AFRICAIN DE LASSURANCE

8 En général, les risques du continent sont bons mais les portefeuilles sont grandement déséquilibrés Tarification Insuffisante ; Les Sociétés rivalisent sur le prix non sur le service Leffet net est la réduction du taux qui est maintenant très répandue Les compagnies commencent à embrasser la ICT dans la prestation des services La ART & les Réassurances Financières non pratiquées largement mais peut être le cas avec la mondialisation et la maturation des économies Les demandes en Réassurance pour les réassureurs internationaux non- avertis fournissent des couvertures essentielles, des capacités et du prix imposé. Par conséquent, les assureurs africains sont en train de payer des prix disproportionnés à leur expérience Les compagnies africaines dassurance finissent par payer un prix plus élevé pour leurs exigences en réassurance même quand les marchés étaient considérés doux.

9 Assurance Primaire : Faibles revenus par habitant et pénétration du marché Revenus Par habitant (2006, $ E.U.) Pénétration de lAssurance dans le marché (2006, en %) Somme toute, un éventuel rattrapage pour lassurance clairement visible – ensemble avec une croissance élevée du PIB réel, ceci mène à une forte croissance de primes dassurance escomptée Pénétration beaucoup plus faible si lAfrique du Sud est exclue (NL: 0.82, L: 0.33) Source: Munich Re LIndustrie Africaine de lAssurance – Conditions & Pratiques du Marché

10 GESTIONNAIRES DE LA TENDANCE Changer les Gestionnaires qui ont de manière significative eu un impact sur lactuel cycle des affaires dassurance et de réassurance comprend ; Le Terrorisme : le 11 Septembre a marqué un grand tournant dans lhistoire de lassurance – conduit au manque de fourniture de la Réassurance et la nécessité dune tarification appropriée Lescalade des pertes catastrophiques à partir des Catastrophes Naturelles à travers le monde Mondialisation La Technologie de lInformation Gestion de Risque améliorée et Pratiques de Gouvernance ART & Réassurance Financière Crédit & Crise du marché de capitaux Engagement de la IAIS vis-à-vis dune amélioration signficative dans la qualité du contrôle.

11 TENDANCES MONDIALES La plupart des acteurs font usage de la TI dans la prestation des services. Les Réassureurs Internationaux font usage des outils de notation dans la tarification. Lincessante Force Financière et la Crise du Marché des Capitaux vont avoir un impact sur la profession dassurance et de réassurance de beaucoup de manières. Certaines stratégies sont examinées ci-dessous : Décroissance anticipée dans la base du capital des compagnies de réassurance à travers le monde. Décroître le capital de base probable pour aboutir à la réduction dans la capacité de la réassurance (fourniture) Réduction sur les options de financement disponibles aux assureurs primaires peut stimuler la demande pour la réassurance

12 TENDANCES MONDIALES Recettes du marché de capitaux plus faibles et décroître dans les revenus de placement pour les compagnies Décroître dans la rentabilité pour les réassureurs Pour lAfrique, toute crise économique supplémentaire aura probablement un impact sur la pénétration de lassurance qui est déjà la plus faible dans le monde Des risques croissants de catastrophes naturelles probables aboutiront à des augmentations significatives dans les pertes individuelles et catastrophiques Les événements ci-dessus sont probables daboutir à une augmentation dans la tarification des produits dassurance/réassurance Une amélioration continue dans une omission de surveillance comme résultat des initiatives nationales de développement et de lexigence de lIAIS.

13 Décroître dans le Capital de base des Compagnies de Réassurance à travers le monde Source: Munich Re

14 Risques accrus à partir des catastrophes naturelles et des Pertes en Catastrophes accrues Source: Munich Re

15 Au rendez-vous de la Réassurance tenu à Monte Carlo en Septembre cette année, les praticiens étaient unanimes dans leurs conclusions selon lequelles ; –Lindustrie de la réassurance a survécu à la crise financière à travers leur excellente procédure de gestion de risque –Les Réassureurs ont géré le cycle de la profession de manière excellente, mettant les bouchées doubles, depuis 2001 –Ils ont également convenu que les taux continueront de décliner en dépit des pertes globales et il est probable de prendre une perte dassuré cédée denviron 15 milliards de $E.U. à 20 milliards de $E.U. pour stabiliser cet assouplissement, et une perte cédée denviron 40 milliards de $E.U. à 50 milliards de $E.U. pour causer un changement matériel à la hausse dans les taux – M. Erhart (Directeur à Aon Re)

16 CONCLUSION & RECOMMANDATIONS Les Réassureurs Africains doivent mettre leurs actes ensemble et ; Recapitaliser suffisamment pour leur permettre de jouer un rôle principal dans la fourniture de la capacité pour le continent africain. Améliorer leurs principes essentiels et être noté par des agences de notation approprié Investir abondamment dans le développement du capital humain, surtout dans le domaine des risques spécialisés, exemple Pétrole & Énergie, Aviation Investir dans le développement des solutions de réassurance personnalisées Embrasser la ICT pour améliorer leur prestation de service à leurs marchés Améliorer dans la formation pour les souscripteurs directs.

17 CONCLUSION & RECOMMANDATIONS Les Réassureurs internationaux devraient Appliquer la tarification différentielle (prendre en considération les differences en exposition et lexpérience dans la tarification des couvertures) – Aucun continent ne devrait subventionner les pertes à partir dautres régions Jouer un rôle complémentaire dans le continent et y apporter leur contribution pour développer les marchés africains de lassurance Les Souscripteurs directs devraient ; Recapitaliser pour conserver plus et acheter uniquement la réassurance aux niveaux élevés Embrasser la ICT dans la prestation des services Amélioration sur la Gestion du Risque et la Gouvernance de lEntreprise Sembarquer sur loptimisation du coût à travers –Réduire le coût en pratiquant lassurance –Faire que branche dassurance soit rentable pour elle-même

18 Autorités de tutelle Créer un environnement dhabilitation pour les compagnies dassurance pour croître et se développer Encourager les compagnies à explorer dautres méthodes de financement de Risque autres que la Réassurance traditionnelle CONCLUSION & RECOMMANDATIONS

19 Considérant toutes les prédictions, lIndustrie Africaine de la Réassurance nescompterait pas, de manière générale, une augmentation dans les taux pour lexercice Elle espérera plutôt que chaque marché soit noté, prenant en compte leur exposition aux risques et leurs expériences CONCLUSION & RECOMMANDATIONS

20 ALIMENT POUR LA PENSEE

21 JE VOUS REMERCIE POUR VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Company LOGO VUE DENSEMBLE DES TENDANCES MONDIALES EN REASSURANCE M. Johnnie Wilcox Administrateur Directeur Général United African Insurance Brokers Ltd."

Présentations similaires


Annonces Google