La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. 2 William Harvey (1578-1657) : exercitato anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus (1628)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. 2 William Harvey (1578-1657) : exercitato anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus (1628)"— Transcription de la présentation:

1 1

2 2 William Harvey ( ) : exercitato anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus (1628)

3 3

4 4 Le plasma Il représente 55% du volume global Cest le liquide dans lequel flottent diverses cellules Il est composé à 90% deau Il contient une centaine de protéines dont une vingtaine ont un usage thérapeutique

5 5 Les principales protéines -Lalbumine retient leau dans les vaisseaux -Les immunoglobulines participent à la défense immunitaire de lorganisme -Les fractions coagulantes servent à la coagulation sanguine

6 6 Les globules rouges transportent loxygène des poumons aux tissus et captent le gaz carbonique pour son élimination par les voies respiratoires Les globules blancs défendent lorganisme contre les agressions des microbes, virus et bactéries. Les plaquettes colmatent les lésions des vaisseaux pour arrêter les saignements.

7 7 Ce sont surtout les globules rouges qui portent à leur surface des molécules de type A ou de type B, pouvant également posséder une molécule « le facteur Rhésus » (Rh). Depuis 1900, grâce aux travaux de LANDSTEINER on classe le sang humain en quatre groupe principaux : A,B,AB,O

8 8 Dans la population française, ils se répartissent selon le tableau suivant : OABAB Rh+35,7%37,4%8,5%3,4% Rh-6,3%6,6%1,5%0,6%

9 9 Chacun de nous peut recevoir du sang de son propre groupe, nous possédons des anticorps dirigés contre le groupe que lon na pas. Lorsquon transfusait "sans savoir" des sangs incompatibles, les globules rouges s'agglutinaient les uns contre les autres. Ils formaient une sorte de caillot et entraînaient la mort.

10 10

11 11 LÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG EST UN ÉTABLISSEMENT PUBLIC. CHARGÉ DE LA COLLECTE, DE LA PRÉPARATION ET DE LA QUALIFICATION DES PRODUITS SANGUINS AINSI QUE DE LEUR DISTRIBUTION AUX ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ, IL EST LE GARANT DE LA SECURITÉ ET DE LA QUALITÉ DES PRODUITS SANGUINS SUR LENSEMBLE DU TERRITOIRE..

12 12 CHARTE DENGAGEMENT DE LEFS DANS LE CADRE DE CETTE MISSION, IL SENGAGE À RESPECTER SEPT PRINCIPES ÉTHIQUES FONDAMENTAUX.

13 13 1 ANONYMAT Seul lEFS connaît lidentité du donneur et les données le concernant. 2 BÉNÉVOLAT Le don du sang est gratuit et ne peut être rémunéré sous quelque forme que ce soit (argent, congés...). 3 VOLONTARIAT Le don du sang est un acte librement accompli, sans aucune contrainte.

14 14 4 NON-PROFIT Le sang et les produits sanguins ne peuvent être sources de profit financier. Ils sont produits et fournis par un service public : LÉtablissement Français du Sang. 5 HYGIÈNE Pour chaque donneur, le matériel utilisé lors du prélèvement est stérile et à usage unique.

15 15

16 16 6 SÉCURITÉ Les tests de dépistage des maladies transmises par le sang sont effectués de manière systématique sur chaque don. 7 QUALITÉ Le respect des bonnes pratiques et les nombreux contrôles sur le matériel et les produits garantissent la meilleure qualité des produits sanguins distribués aux malades.

17 17 Donner son sang est un acte généreux, solidaire et responsable qui permet chaque année de soigner de malades

18 par transfusion sanguine patients soignés grâce à des Médicaments Dérivés du Plasma (MDP)

19 19

20 20 À cause de la FENETRE SEROLOGIQUE La fenêtre sérologique dite muette correspond au délai entre le moment où une personne est infectée et le moment où la maladie est décelable par les tests. La durée de la fenêtre est différente selon les virus

21 21 Le don du sang, un geste sûr Donner son sang ne présente aucun risque. Le matériel de prélèvement (aiguille, tube et poche) est stérile et à usage unique. Le prélèvement est effectué par une personne spécialement qualifiée dans des conditions strictes dhygiène et de confort.

22 22 Le don du sang, un geste responsable Chaque don de sang est précédé dun entretien avec un médecin. Cet entretien, confidentiel et couvert par le secret médical, permet au praticien de sassurer que vous ne prenez aucun risque, ni pour vous-même ni pour le receveur. La sécurité des malades dépend de chacun dentre nous. Avant tout don, il est donc indispensable de prendre un certain nombre de précautions.

23 23 Le médecin a ainsi besoin de mieux connaître : – votre état de santé récent et ancien : grippe, rhume, fièvre, prise de médicaments, problèmes cardiaques, maladies chroniques, hospitalisation, transfusion, greffe, traitement par hormones de croissance, antécédents familiaux… – votre vie personnelle : voyages, pratiques sexuelles, usage de drogues… Soyez attentif à ses questions et nhésitez pas à lui demander des explications.

24 24 Les tests de dépistage sont effectués sur chaque don. Lors de votre don, des tubes échantillon de votre sang seront prélevés pour effectuer les tests de dépistage. La liste des contrôles biologiques réalisés systématiquement sur chaque don est fixée par voie réglementaire : dosage de lhémoglobine, détermination du groupe sanguin, recherche danticorps irréguliers, dépistage des virus de lhépatite B, de lhépatite C, du VIH et de la syphilis, des anticorps anti-paludéens si le donneur a séjourné dans une zone dendémie palustre.

25 25

26 26 Un don de sang se décompose en 4 phases : 1 Linscription administrative 2 Lentretien médical 3 Le prélèvement 4 Le repos et la collation

27 27

28 28

29 29

30 30

31 31

32 32

33 33

34 34

35 35 ANNEXE I FICHE DE PRÉLÈVEMENT (recto) Site de : Etat civil Numéro du donneur : Nom et prénom : Nom de jeune fille : Sexe : Date de naissance : Poids et taille : Adresse : Téléphone : Nombre de dons antérieurs, le cas échéant Contre-indication(s) Don(s) précédent(s) Résultats danalyse Commentaire(s)

36 36 FICHE DE PRÉLÈVEMENT (verso) Partie à remplir par le donneur - J'ai lu et compris les informations didactiques qui m'ont été fournies, - J'ai eu la possibilité de poser des questions, - J'ai obtenu des réponses satisfaisantes aux questions que j'ai posées, - Je donne mon consentement éclairé pour la poursuite du processus de don, - J'affirme que tous les renseignements que j'ai fournis sont, à ma connaissance, exacts. Signature du donneur Partie à remplir par la personne habilitée à réaliser lentretien Lentretien médical préalable au don a abordé lensemble des points nécessaires et permet de conclure à laptitude du candidat au don : OuiNon le donneur a donné son consentement et apposé sa signature : OuiNon Nom, prénom et signature de la personne habilitée à réaliser lentretien

37 37 Pour donner son sang il faut être en bonne santé Ajournement définitif : -VIH / HVB / HVC / -Avoir été transfusé -Relations sexuelles entre hommes -Antécédents familiaux

38 38 Ajournement temporaire (4 mois) -Voyages à létranger hors dEurope -Anesthésie générale ou endoscopie -Piercing ou tatouage -Changement de partenaire sexuel -Grossesse : 6 mois après accouchement

39 39 Ajournement temporaire - Voyages à létranger pourtour méditerranéen (28 jours en été) -Fièvre, gastro… 10 jours -Soins dentaires : 1 semaine -Grossesse : 6 mois après accouchement

40 40

41 41

42 42

43 43

44 44

45 45

46 46

47 47

48 48 Les besoins sont quotidiens Il faut poches de sang par jour pour soigner les patients

49 49 RIEN NE REMPLACE LE SANG LE SANG ARTIFICIEL N'EXISTE PAS ET N'EST PAS PRÊT D'EXISTER

50 50 LES PRODUITS DE SUBSTITUTION Parmi les multiples fonctions des globules rouges et des plaquettes, les substituts n'en exercent qu'une partie : - Transport d'oxygène pour les substituts de globules rouges. - Arrêt des saignements pour les substituts de plaquettes.

51 51

52 52 Le sang est rarement utilisé sous forme de sang total. Les différents composants du sang sont séparés et les malades ne reçoivent que la fraction qui leur fait défaut ou celle qui est nécessaire à leur traitement

53 53 Le traitement des cancers et leucémies Laccompagnement vers la fin de vie Les maladies héréditaires (drépanocytose) Les maladies auto-immunes Les interventions chirurgicales

54 54 Ont besoin de globules rouges : - Les personnes victimes d'anémie - Les personnes atteintes de maladies du sang (Drépanocytose / Thalassémie…)

55 55 Ont besoin de plaquettes : Les personnes atteintes d'affections cancéreuses et hématologiques (leucémie, greffe de moelle)

56 56 Ont besoin de protéines issues du plasma : -d'immunoglobulines pour se protéger contre les maladies infectieuses (tétanos, coqueluche, rubéole, oreillons, hépatite B, déficit immunitaire..) - d'immunoglobuline anti-D pour prévenir la maladie hémolytique du nouveau-né par incompatibilité du système rhésus.

57 57 Ont besoin d'albumine : Les grands brûlés, les victimes d'hémorragies aiguës ou de troubles de synthèse hépatiques

58 58 Ont besoin de facteurs de coagulation : Les victimes de maladies hémorragiques (hémophilie)

59 59 La donneuse et le donneur de sang sont bénévoles, volontaires, respectant l'anonymat du receveur et exigeant que leur nom ne soit inconnu du receveur. Ils donnent leur sang ou un des composant de leur sang, globules blancs, plaquettes ou plasma, dans un site transfusionnel de l'Établissement Français du Sang lors des collectes dans leur localité / sur leur lieu de travail / sur les campus universitaires spontanément ou sur convocation

60 60 C'est le choix français ! Une éthique qui part du principe qu'aucune partie du corps humain ne peut être commercialisée

61 61

62 62

63 63


Télécharger ppt "1. 2 William Harvey (1578-1657) : exercitato anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus (1628)"

Présentations similaires


Annonces Google