La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une perspective ontarienne Dominic Giroux, sous-ministre adjoint Ministère de lÉducation et Ministère de la Formation, des Collèges et Universités Le 1er.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une perspective ontarienne Dominic Giroux, sous-ministre adjoint Ministère de lÉducation et Ministère de la Formation, des Collèges et Universités Le 1er."— Transcription de la présentation:

1 Une perspective ontarienne Dominic Giroux, sous-ministre adjoint Ministère de lÉducation et Ministère de la Formation, des Collèges et Universités Le 1er novembre 2007 Winnipeg, MB

2 2 Survol Vision La qualité : que savons-nous? Système ontarien Quelques besoins de la clientèle, de la société, de léconomie Stratégie ontarienne –Progrès –Nouveaux leviers, objectifs prioritaires francophones –Prochains quatre ans Défis, opportunités Conclusion

3 3 Vision Juridiction la plus éduquée, main-dœuvre la plus qualifiée, pour accroître son avantage concurrentiel Politiques et pratiques : de lère de surplus de main- dœuvre à la pénurie –Sur-réglementation, compétences –Formation de la main-doeuvre : 17 programmes, tierces parties Un réseau dapprentissage de langue française –Qui contribue au développement durable de la francophonie –Rejoignant une plus grande partie de clients potentiels –En offrant un éventail plus large doptions et de services

4 4 Perspectives Qualité Besoins –De la clientèle : accès, la théorie Gretzky –De la société : reddition de comptes, la francophonie, une démographie changeante –De léconomie : lOntario en évolution

5 5 La qualité Plusieurs approches conceptuelles pour assurer et promouvoir la qualité de lenseignement postsecondaire en général et de la formation collégiale en particulier : –Normes et standards, suivis daudits internes ou externes –Classements et indicateurs de performance –Analyse des résultats dapprentissage –Amélioration continue Concept très subjectif –Nécessité pour les collèges de faciliter un arrimage entre la formation collégiale et les besoins individuels et socio- économiques

6 6 La qualité : que savons-nous? Conference Board –Seul de six domaines où le Canada récolte un A (26 indicateurs) –3e pays sur 17, après la Finlande et la Suède –A : numératie, résolution de problèmes, taux de diplomation au secondaire et collégial –C et D : sciences et Ph.D. –Mieux soccuper des extrêmes du spectrum Nouveaux arrivants, apprentissage continu, sciences et Ph.D.

7 7 « Jusque là, tout va bien! »

8 8 La qualité : que savons-nous? Indicateurs de performance –« Amélioration marginale » Conseil ontarien de la qualité de lenseignement supérieur –Participation Canada : 2e du G8 après la Fédération russe Universités : étudiants de plus en quatre ans (+35%) Collèges : de plus (+9%) –% de demandes des ans en baisse de à Apprentissage : de plus (+60%)

9 9 Le système ontarien M-12e – élèves, « ayant droits » non desservis, en croissance –Politique daménagement linguistique –Financement supérieur à la moyenne anglophone : de 61M$ en à 331M$ en –Près de 600M$ en nouvelles écoles –Cadre dimputabilité : histoire à succès –Apprentissage jusquà 18 ans : cible de 85% –Destination réussite –Choix de cours et apprentissage électronique

10 10 Le système ontarien Postsecondaire –2 collèges, 6 universités bilingues – étudiants (3,2%) en aux universités, aux collèges –152 programmes distincts approuvés par le MFCU dans les collèges de langue française vs 870 de langue anglaise ( ) –Environ 50 programmes universitaires offerts entièrement en français –74M$ pour besoins uniques des francophones 4 431$ par étudiant –Domaines importants offrant des occasions de formation limitées Environ 30 programmes de métiers en langue française vs plus de 110 en anglais 40 agences de formation

11 11 Besoins de la clientèle En croissance –140,000 nouveaux arrivants par année en Ontario –200 groupes culturels, 130 langues Me donner un avantage concurrentiel Me connaître (« live information ») Éliminer les barrières – ex. reconnaissance des acquis Faciliter la mobilité entre instituions Éclatement des concepts de temps et despace

12 12 Besoins de la clientèle

13 13 Besoins de la société

14 14 Besoins de la société Quelques finalités –une baisse du taux de chômage –une société au revenu et niveau de vie plus élevés –une plus grande satisfaction personnelle de la population active –un plus grand civisme –une augmentation du bénévolat et des œuvres charitables –une meilleure santé –une plus grande alphabétisation des adultes –de plus grandes opportunité daccomplissement de soi Optimisation de linvestissement public et reddition de comptes

15 15 Besoins de la société La société francophone en Ontario –Plus importante minorité francophone au pays –Déclin en % Assimilation, surtout dans le Sud –Vieillissement –Plus grande diversité –Zone urbaine –Taux de diplômation –21 ans et +

16 16 Besoins de la société % délèves fréquentant les écoles de langue française

17 17 59% des finissants se destinant au collège ont choisi un collège francophone 75,3% des finissants allant à luniversité ont choisi une institution bilingue 67,3% des finissants cheminant au postsecondaire ont choisi une institution francophone ou bilingue Seulement 17% des élèves de 12 e souhaitent poursuivre au postsecondaire en anglais seulement, une proportion à la baisse Environ finissants à récupérer du côté anglophone annuellement, dont 500 qui ne veulent pas étudier seulement en anglais diplomés des 12 CSLF en ,5% au collège 67,6% au postsecondaire 34% à luniversité 19,8% à un collège de langue française 25,6% à une université bilingue

18 18 Besoins de léconomie

19 19 Besoins de léconomie

20 20 Besoins de léconomie

21 21 Besoins de léconomie

22 22 Besoins de léconomie Meilleur arrimage entre les programmes déducation et de formation postsecondaire et les besoins spécifiques des industries et secteurs économiques clés Pour y parvenir –Partenariats entre les établissements postsecondaires, les chambres de commerce et les associations professionnelles afin dassurer un meilleur arrimage entre le développement de nouveaux programmes et les besoins du marché du travail –Meilleur arrimage entre la qualité de la formation collégiale et la qualité de la main dœuvre : aptitudes générales ou spécialisées –Définition de la qualité de la formation postsecondaire en terme de productivité des diplômés des établissements postsecondaires –Plus grande participation des adultes à des emplois liés à leur éducation et formation postsecondaires

23 23 Stratégie provinciale « Vers des résultats supérieurs » : 6,2 milliards dici –4,3 milliards aux institutions –1,5 milliard en aide financière –0,4 milliard pour dautres initiatives, incluant lemployabilité REDDITION DE COMPTES ACCESSIBILITÉ QUALITÉ

24 24

25 25 Progrès Nouvelles places au postsecondaire (y compris 2e et 3e cycles), apprentissage –+35% financement de fonctionnement de à –Ententes triennales –Croissance surtout du côté universitaire Aide financière aux étudiants aura doublé dici – étudiants de plus (+25%) en bénéficient Efforts ciblés pour les groupes sous-représentés Emploi Ontario : transfert complété Conseil ontarien de la qualité de lenseignement supérieur Fluidité université, collèges, formation –Stratégie de développement du capital humain en Ontario

26 26 Nouveaux leviers francophones Comité aviseur 21M$ supplémentaires au postsecondaire de langue française Perspective francophone petite enfance – formation –SMA, Direction et nouvelle unité dédiés –Nouveau campus collégial à Timmins –Bilan-écart, indicateurs et cibles

27 27 Objectifs francophones prioritaires Reddition de comptes –Indicateurs pour mesurer les progrès –La force dun réseau, dune communauté Qualité Recrutement et rétention –Secondaire : choix de cours, apprentissage électronique, Destination réussite –Inventaire des programmes postsecondaires non offerts en français Accès –Modes diversifiés de prestation –Immobilisations

28 28 Prochains quatre ans 5,9 à 6,7 milliards dici –Engagement pluriannuels –Subventions spéciales pour étudiants des régions isolées –300$ par étudiant pour manuels, technologie (170M$) –Subvention aux parents dès le début de lannée scolaire –+25% de places en apprentissage (50M$) –Stratégie visant les deuxièmes carrières (25M$) Travailler avec le fédéral : double la période de grâce Élargir le Fonds pour les emplois dans les domaines émergents (100M$) –Les véhicules non polluants et dautres technologies vertes –La recherche et le développement dans les domaines de la santé et de la biotechnologie –Les industries créatives telles que les médias numériques et les technologies de linformation et des communications –La recherche et la fabrication pharmaceutique

29 29 5 défis des collèges Rejoindre et desservir différents clients dispersés sur un vaste territoire – diplômé(e)s décoles secondaires de langue française, diplômé(e)s dimmersion, nouveaux Canadiens et étudiants adultes Sassurer que loffre de nouveaux programmes se traduit par des taux de persévérance et de réussite élevés Subvenir aux coûts élevés nécessaires pour répondre à cette clientèle variée Recruter et maintenir un corps professoral francophone qualifié afin de développer un plus large éventail de programmes et de services de qualité Répondre aux changements socio-économiques et aux besoins du marché du travail associés aux changements démographiques profonds de la population francophone ontarienne

30 30 Opportunités Nouvelle capacité francophone Clientèle –Décrocheurs scolaires : Destination réussite –Décrocheurs culturels –« 13e années » –Immersion pour les universités Agenda de développement du capital humain –Différenciation des institutions

31 31 Conclusion Nous sommes condamnés à lexcellence –Pour constituer une main doeuvre qualifiée –Continuer à définir, mesurer et améliorer la qualité de lenseignement collégial –Promouvoir un système intégré et articulé capable de combler au meilleur coût les divers besoins de la population ontarienne Essentiel de célébrer nos histoires à succès On ne peut se reposer sur nos lauriers Continuer à faire en sorte que nos institutions soient irrésistibles Lampleur du succès est influencé par le leadership Conditions de succès : créativité, collaboration


Télécharger ppt "Une perspective ontarienne Dominic Giroux, sous-ministre adjoint Ministère de lÉducation et Ministère de la Formation, des Collèges et Universités Le 1er."

Présentations similaires


Annonces Google