La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine 2361 Jean Desrochers 3300 K1 4030.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine 2361 Jean Desrochers 3300 K1 4030."— Transcription de la présentation:

1 FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine 2361 Jean Desrochers 3300 K1 4030

2 Risque hors bilan Objectifs dapprentissage : Quelle est la nature des activités hors bilan (HB)? Deux activités : substitut de crédit et produit dérivé Risques encourus par les IF avec les HB.

3 Risque hors bilan Source importante de revenus : autres revenus Produits de couverture, darbitrage et ou de spéculation Activités importantes qui apparaissent hors bilan dans les notes aux états financiers car ce sont des éventualités.

4

5 Risque hors bilan Définitions : Montant principal notionnel : montant dun titre sous-jacent à partir duquel le prix dun titre dérivé sera établi. La valeur nominale d un produit dérivé. Actifs hors bilan : quand lévénement survient alors, litem se place à l actif. Passifs hors bilan : quand lévénement survient alors, litem se place au passif.

6 Risque hors bilan Deux activités de base des activités hors bilan : Les substituts de crédit : lIF effectuera un paiement au bénéficiaire désigné si une éventualité désignée se produit : lettre de crédit, garantie, engagement de crédit et prêt de titres. Achat et vente de titres dérivés : ici, les paiements sont sujets à la performance de lactif sous-jacent transigé sur les marchés financiers : contrat à terme de gré à gré (forward), contrat à terme boursier, swaps, cap (plafond), floor (plancher) et options.

7 Risque hors bilan Nous traitons de deux exemples de substituts de crédit : - les acceptations bancaires - les garanties Et deux exemples de produits dérivés : - les options d achat - les swaps

8 Risque hors bilan Une acceptation bancaire est, au Canada, à peu de choses près, la vente de prêt dans le marché monétaire par une banque à charte. En estampillant lacceptation bancaire pour des frais de quelques points de base ( 100 et +), la banque endosse le risque de crédit. Il en va de même pour des garanties financières accordées lors d une émission d une obligation municipale ou de société. Pareil si un entrepreneur obtient un cautionnement qui est une garantie de bonne exécution des travaux.

9 Risque hors bilan Option d achat : pour l acheteur : un actif hors bilan pour le vendeur : un passif hors bilan Supposons que la Banque achète une option d achat sur des obligations pour une valeur notionnelle (VN) de 100 millions. La valeur contingente (VC) de cette positon est de Valeur contingente de l option = Delta de l option X (VN) VC = X 100M

10 Risque hors bilan Delta = prix de loption = O = 0.25 prix de lobligation S Donc : VC = 0.25 X 100M. = 25 millions et : 0 1

11 Risque hors bilan Le swap de taux dintérêt : À t = 0 la juste valeur marchande est de zéro. EX: Swap qui porte sur un notionnel de 20 M$ échéance 10 ans On reçoit le taux fixe de 8% annuel i.e. 4% par semestre On paie taux variable LIBOR/2 perçue comme : VP reçue VP payée OBL 20 M$ Emprunt 20M$ JVM 10 ans, 8% (-) 10 ans, LIBOR = Swap fixe 6 mois (variable)

12 Risque hors bilan Si les taux bougent on aura : Si le taux fixe varie de 8% à 6 % alors, risque de crédit du Swap et gain de la juste valeur marchande Si le taux fixe varie de 8% à 10% alors, nous représentons un plus grand risque de crédit et la juste valeur marchande du Swap diminue ce qui représente un risque de marché.

13 Risque hors bilan

14 Exposition contingente au risque et la solvabilité. Équité = Actif - Passif 10 = AC +PC 5 = La solvabilité est réduite de 50%

15 Risque hors bilan Les substituts de crédit : Définition : Les NIF : note insurance facility : Facilité démission d effets. Par exemple, l IF sengage à acheter ou émettre du papier financier de Bombardier Capital à un prix plancher. Les RUF : revolving underwriting facility. Facilité de souscription renouvelable. Par exemple un programme NIF sur 2 ans ou bien, émettre des actions privilégiées pendant quelques années à un prix plancher.

16 Risque hors bilan Les lettres de crédit et garanties : Lettre de crédit commerciale ou crédit documentaire pour le commerce international où le risque de non paiement est transféré de lexportateur à l IF de limportateur. Commissions : Fraction du risque de limportateur (5 à 10 PB), plus les frais daviseurs + les frais de confirmation plus les frais de négociation. Ex. CIBC irrévocable pour importer chemises au Canada de Corée du sud. Voir exemple fig. 14.2

17 Risque hors bilan SWIFT : Society of Worldwide Interbank Financial Telecom C est une COOP de banques assurant le réseau sécuritaire pour les paiements internationaux et services documentaires.

18 Risque hors bilan Autre exemple : Une garantie de prêt (Loan garantee), nommé parfois substitut direct de crédit, nommé aussi lettre de garantie ou lettre de crédit stand by (SBLC). Émetteur : doit 10M + 8% coupon »10.8 M à t+1 La banque émettant le SBLC paie tout. - risque très élevé….commissions très élevées Ex. Papier commercial cote P1 : 3%, P2 : 3.40% donc 40 PB de plus sans endossement. La Banque endosse le P2 et perçoit 25 PB…La compagnie paie 3.25% …économie 15 PB

19 Risque hors bilan Loan Commitment : engagement de crédit de 100 M. pour 45 jours pour du papier commercial arrivant à échéance. A léchéance, la compagnie na pas de fonds. Lemprunteur tire 100 M de sa ligne de crédit et rembourse. Par contre, l investisseur nest pas aussi bien protégé quavec une SBLC. Beaucoup de concurrence : Banques étrangères, cie assurance vie, ass. Gen…….

20 Risque hors bilan Structure d un engagement de crédit

21 Risque hors bilan Engagement de 10 millions 1 an à 12 % Frais dentrée 1/8% de, et 1/4% de frais sur la partie non utilisée $ ( ) = $ $ (0.0025) = $ car non utilisé. Plutôt que dutiliser les commissions de non utilisation, l IF charge des commissions dengagement (CE) payable sur la non utilisation. CE = jours /365 X montant non utilisé X taux. Par mois Supposons que l on a 10M de disponible et quau jour 12 du mois on tire 8 millions avec des frais de non utilisation de 1/4% CE = (11/365 x 10M x ) + (19/365 X 2M x ) = CE = $

22 Risque hors bilan Les risques associés aux engagements de crédit : 1) risque de taux d intérêt et risque de base ( écart entre le taux prêteur et le taux emprunteur. 2) risque de crédit 3) risque de liquidité (quand aura lieu le tirage?) (coût associé au financement: risque de financement)

23 Risque hors bilan 0% au canada Risque de base Risque de crédit

24 Risque hors bilan Autres facilités de crédit : Les NIF et les RUF : facilités démission et de souscription Prêts de titres ex : compte de marge de notre filiale en valeurs mobilières. A qui? Coût : 105 % de collatéral PB pour AO canadiennes sur les obligations canadiennes, 150 pour européennes et 300 pour lasie

25 Risque hors bilan Les produits dérivés : Revenir au tableau 14.1 pour un rappel Instruments dérivés gré à gré (OTC) boursier interbanque MTL, Toronto, NY, Chi. Crédit (risque) BanquesChambre compensation* Faible pourcentage de la valeur notionnelle Sur une valeur au marché positive (celui qui gagne a un risque de crédit)

26 Risque hors bilan La chambre de compensation est moins risquée pour quatre raisons: 1) Il y a une mesure au marché tous les jours sur les contrat à terme 2) Exigence de marge 3) Livraison quotidienne des variations maximales 4) Bourse offre des garanties aux contreparties

27 Risque hors bilan Exemple de risque de crédit sur un contrat à terme de gré à gré. 8 déc, un client de la Bq Royale leur vend à terme (3 mois) 100 M. de Yen, produit estimé de ses exportations à 72,05 Yen par dollar canadien. La banque Royale lui devra donc $ can le 8 mars pour les 100 M de Yen. To = exposition au risque de crédit de Zéro car le F90 est de 72.05

28 Risque hors bilan A la date de livraison soit le 8 mars, le taux comptant est rendu à 64,27 par $can. Ce qui signifie une valeur de $ au lieu de $ à payer. La Banque Royale est gagnante et a un risque de crédit sur $ Si le client ne livre pas son 100M de Yen.

29 Risque hors bilan Le risque de marché des dérivés augmente tandis que celui du crédit diminue. Les deux en sens inverse. Vente d option : aucun risque de crédit mais un risque de marché. Achat de loption OTC : Peut être pour réduire le risque de marché mais exposé au risque de crédit du vendeur.

30 Risque hors bilan LTCM (La plus grande faillite des temps modernes?) : hedge fund Leçons à tirer : 1) Marché des dérivés peut devenir illiquide…influence la valeur au marché 2) Corrélation entre les risques des dérivés peut devenir instable particulièrement durant les crises de marché et elle peut être loin des conditions prévues. 3) Les IF doivent porter attention au risque de crédit 4) C est aux IF de déterminer la solvabilité des contreparties 5) Ni les titres ni la réputation ne sont des substituts pour l analyse du crédit

31 Risque hors bilan Autres marchés hors bilan : Il existe un marché gré à gré entre les négociants agréés de la Banque du Canada (primary dealers). C est un contrat à terme sur les bons du trésor à être émis à la prochaine adjudication. Ce contrat à terme permet de spéculer ou de se couvrir. Ex. Achat du CAT ¨When issued¨ à to à un taux de 3%, 91 jours. Le courtier y gagne si le taux à l adjudication est plus faible que 2.85% car le prix est alors plus élevé que celui implicite de 3% à T1.

32 Risque hors bilan Se couvrir en partie : Achat à l adjudication à t+n Taux inconnu (on mise mais on ne sait pas ce que les enchères vont donné) Vente de contrat when issued Taux connu

33 Risque hors bilan Les loans sold (vente de prêts) Acheteurs : Bq, compagnies d assurances, fonds mutuels etc. Vente de prêts sans recours : aucun risque de crédit (risque transféré à lacheteur) Vente de prêts avec recours : acheteur peut avoir un recours total ou partiel vis à vis le vendeur. On peut dire que l acheteur a une option de vente en jeu à la valeur nominale du prêt. Cette option peut être exercée si des conditions préalables sont remplies (défaut…). Il s agit pour la banque de sauver sa réputation auprès d un bon client (acheteur). Cela peut jouer lors de la titrisation

34 Risque hors bilan Activités hors bilan qui naugmentent pas le risque : Utilisation des dérivés pour diminuer ou gérer les risques : de taux, de change, de marché, de denrée, de crédit, de couverture et diminuer le risque de solvabilité. Agir comme négociant du marché des dérivés génère des revenus. Les dérivés augmentent les possibilités de placements et améliorent l ensemble efficient des investissements possibles. Augmente de façon synthétique le contenu étranger du REER Même les caisses de retraite conservatrices jugent utiles l utilisation de dérivés dans le portefeuille d une personne prudente

35 Risque hors bilan QUESTIONS?


Télécharger ppt "FEC 557 Gestion des institutions financières I Jacques Préfontaine 2361 Jean Desrochers 3300 K1 4030."

Présentations similaires


Annonces Google