La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE DANS LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LE RENFORCEMENT DE LECONOMIE AU REGARD DU PROGRAMMEDE PROMOTION DE LA BONNE GOUVERNANCE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE DANS LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LE RENFORCEMENT DE LECONOMIE AU REGARD DU PROGRAMMEDE PROMOTION DE LA BONNE GOUVERNANCE."— Transcription de la présentation:

1 LE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE DANS LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LE RENFORCEMENT DE LECONOMIE AU REGARD DU PROGRAMMEDE PROMOTION DE LA BONNE GOUVERNANCE -=-=-=-=-=-=-=-= CAS DU CAMEROUN Edouard Oum

2 CONTEXTE PNG ELABORE ET MIS EN ŒUVRE DEPUIS 1999 Objectif global : « Implanter un environnement de bonne gouvernance fondé sur laffermissement de lÉtat de droit, lamélioration de lefficience institutionnelle, la bonne gestion des ressources publiques et lamélioration de la participation des populations aux affaires de la Nation facteurs indispensables à lamorce dun développement humain durable au Cameroun ».

3 CONTEXTE (suite) consolidation du rôle de lEtat comme facilitateur et régulateur de lactivité économique et sociale ; amélioration de lenvironnement des affaires, le renforcement des partenariats Public-Privé; Renforcement de la Participation des citoyens et de la SC à la gestion des affaires publics

4 CONTEXTE (Fin) Les Partenariat Public-Privé, une stratégie de lutte contre la corruption et le renforcement de léconomie au Cameroun; Pas de Médiateur de la République (MR).

5 PROBLEMATIQUE Formes concrètes des PPP/Corruption et renforcement de léconomie au Cameroun? PPP/Corruption et Renforcement de léconomie, une alternative au MR? Corruption et son impact économique?

6 CORRUPTION ET SON IMPACT SUR LECONOMIE Définition de la Corruption en contexte camerounais Résultats de quelques études La Corruption occasionne des pertes énormes pour léconomie

7 DES FORMES CONCRETES DE PPP/CORRUPTION Coopération formelle Coopération informelle Limites

8 COOPERATION FORMELLE Amélioration de lenvironnement médiatique par laide publique à la presse privée. cadres de concertation pour faciliter la mise en place d'un environnement favorable à lactivité économique. Implication des OSC dans les Comités de suivi de la gestion des fonds PPTE

9 COOPERATION FORMELLE (suite) Implication des OSC dans les commissions de passation de marchés publics; Dispositif de suivi de lexécution physico- financière des projets du Budget dInvestissement Public (BIP); Le Gouvernement associe la société civile dans les cellules ministérielles de lutte contre la corruption

10 COOPERATION FORMELLE (suite) Coalition Nationale sur la Transparence de la CONAC avec des OSC; Des OSC membres du Comité de lInitiative de Transparence dans les Industries Extractives

11 COOPERATION INFORMELLE Lettres pastorales des Evêques sur la Corruption et la Crise; Classement du Cameroun dans lIndice de perception de la Corruption par Transparency International ; Révélations des scandales de corruption par les médias;

12 COOPERATION INFORMELLE (suite) Diffusion des informations par des plateformes dOSC sur lanalyse quelles font du Budget de lEtat; Observatoires Indépendants du Budget dInvestissement Public dans certaines localités Plaidoyer et influence dautres réseaux dOSC (par exemple la Coalition Camerounaise Publish What You Pay sur les revenus pétroliers et miniers)

13 LIMITES DES PPP/CORRUPTION liées au Gouvernement « le poisson ne pas voter le budget pour lachat de lhameçon » Indépendance des OSC limitée par la modalité de leur désignation Le Gouvernement confond souvent la SC à lopposition

14 LIMITES DES PPP/CORRUPTION (suite) liées aux OSC : Difficultés à se regrouper et faire corps ; Dépendance des Organismes internationaux; Vulnérabilité financière (très peu daccès aux subventions publiques pour leurs actions); Difficultés à transcender lethnie, le clan ou la tribu; OSC récupérées par leurs dirigeants, dans le but d'en tirer un profit personnel, matériel ou politique.

15 CONCLUSION PPP/Corruption et renforcement de léconomie est une réalité au Cameroun Mais le primat de lAdministration publique limite la pleine participation de la SC; Résultats atteints encore mitigés PPP/Corruption nest pas une alternative au Médiateur de la République Nécessité de plaider pour linstitution dun Médiateur de la République au Cameroun


Télécharger ppt "LE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE DANS LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LE RENFORCEMENT DE LECONOMIE AU REGARD DU PROGRAMMEDE PROMOTION DE LA BONNE GOUVERNANCE."

Présentations similaires


Annonces Google