La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Roger Rabier Chargé de mission Direction régionale de lInsee Languedoc- Roussillon Leffort logement dans le budget des ménages Frontignan, 13 novembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Roger Rabier Chargé de mission Direction régionale de lInsee Languedoc- Roussillon Leffort logement dans le budget des ménages Frontignan, 13 novembre."— Transcription de la présentation:

1 Roger Rabier Chargé de mission Direction régionale de lInsee Languedoc- Roussillon Leffort logement dans le budget des ménages Frontignan, 13 novembre 2012

2 2 2 Le logement est le premier poste de dépense des ménages Source : Insee – Enquête Budget des familles

3 3 3 dans le budget des ménages Source : Insee – Enquête Budget des familles Évolution du poids du logement dans le budget des ménages En %

4 4 4 Prix du logement, des loyers et des principales énergies, rapportés au revenu disponible brut

5 5 5 Un accès accru à la propriété 15% 20% 25% 30% 35% 40% Accédants à la propriété Propriétaires non accédants Locataires du secteur privé Locataires du secteur social Source : Insee, enquête SRCV 2010, calculs Insee et SOeS

6 6 6 Évolution des populations doccupants (niveau de vie, type de ménage, âge)

7 7 7 Une amélioration des logements réelle mais mal perçue Espace disponible par personne dans le logement

8 8 8 Le calcul du taux deffort Le taux deffort est un ratio : Dépenses de logement Revenu Avec Dépenses de logement = Remboursement demprunts + Impôts + Charges + Loyers + Energie Son niveau dépend du prix dachats des logements, du montant des loyers et charges, du coût de lénergie et des taxes mais aussi du niveau de revenu Les aides au logement sont par ailleurs déduites de ces dépenses : il sagit dun taux deffort « net ».

9 9 9 Les loyers et remboursements demprunt représentent 60% de la dépense « nette ». Source : Insee, enquête SRCV 2010, calculs Insee et SOeS

10 10 En 2010, un ménage sur deux consacre au moins 18,5 % de ses revenus pour se loger En % Source : Insee, enquête SRCV 2010, calculs Insee et SOeS

11 11 Répartition des ménages par taux deffort Source : Insee, enquête SRCV 2010, calculs Insee et SOeS

12 12 Taux deffort médian des ménages selon le statut doccupation et le niveau de vie En % Source : Insee, enquête SRCV 2010, calculs Insee et SOeS

13 13 Pour conclure Stabilité du taux deffort en dépit dune élévation du niveau de vie. Stabilité également pour les accédants en dépit de lélévation forte du coût dachat à partir de A linverse, le poids du logement croît pour les locataires, notamment dans le parc privé, à cause dune dégradation relative de leur niveau de vie. Poids moins important dans le parc social que privé grâce à la modération des loyers et les aides au logement. Le taux deffort est plus important parmi les ménages modestes et a tendance à augmenter. Interrogation sur laccès au logement et à la propriété avec la crise et la hausse prévisible de lénergie.


Télécharger ppt "Roger Rabier Chargé de mission Direction régionale de lInsee Languedoc- Roussillon Leffort logement dans le budget des ménages Frontignan, 13 novembre."

Présentations similaires


Annonces Google