La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Présentation dODIT France Par Christian Delom Chargé de mission auprès du Directeur Général Bruxelles, 8 Juin 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Présentation dODIT France Par Christian Delom Chargé de mission auprès du Directeur Général Bruxelles, 8 Juin 2006."— Transcription de la présentation:

1 1 Présentation dODIT France Par Christian Delom Chargé de mission auprès du Directeur Général Bruxelles, 8 Juin 2006

2 2 Quest-ce quODIT France ? Plate-forme opérationnelle dexpertise touristique au service des acteurs publics et privés du secteur Organisme interministériel créé en janvier 2005 par arrêté interministériel, et regroupant danciens organismes dispersés Février 2005

3 3 Un instrument de la politique nationale du tourisme Pour quels objectifs ? Améliorer la compétitivité de la France Assurer son accessibilité pour toutes les clientèles Veiller à laspect durable des projets de développement Apporter son expertise à lEtat, aux collectivités territoriales et partenaires publics et privés pour la définition et conception de projets touristiques Contribuer à enrichir et développer, par le partenariat, lobservation des phénomènes touristiques à un niveau de proximité approprié

4 4 Pour quels objectifs ? (suite) Expertiser au plan technique et juridique les dossiers dUTN (Unités Touristiques Nouvelles) à la demande des préfets et les présenter aux commissions des comités de massifs Conduire des études générales ou spécifiques sur loffre et la demande touristiques en France Contribuer à la recherche, à la prospective et à la veille dans les filières et territoires touristiques Promouvoir lexportation du savoir-faire français Diffuser et transmettre les connaissances techniques aux partenaires

5 5 Un Conseil dAdministration composé de 25 membres élus ou désignés pour quatre ans. 10 ministères sont membres de droit Une Assemblée Générale présidée par le ministre délégué au Tourisme Un budget consolidé de 7,5 M d en collaborateurs dune grande diversité de compétences dont 25 en région (Alpes du nord, Alpes du sud, Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Océan Indien, Antilles-Guyane) Les moyens

6 6 La saisonnalité du tourisme en France Quelques Chiffres

7 7 Évolution de la répartition des séjours des français selon le mois de retour de 1998 à 2004

8 8 Séjours en France: une saisonnalité plus ou moins marquée Jan-fev- mars Avr-mai- juin Juil-aout- sept Oct-nov- dec Allemagne 4 % 32 % 60 %4 % Gde-Bretagne 19 % 25 % 32 %23 % Pays Bas 9 % 30 % 54 %7 % Espagne 20 % 38 % 43 %12 % Italie 13 % 22 % 55 %10 % Belgique 11 % 24 % 55 %10 % Etats-Unis 13 % 36 % 34 %15 % Japon 24 % 23 % 27 %26 % Source: estimation MDLF et sources locales Fort potentiel de lavant saison

9 9 Évolution mensuelle des sorties à la gare de Ste Hélène ( Savoie ) : détail par nationalité Evolution 2003 / 2004 – Classes 1 et 2Principales nationalités Autres nationalités

10 10 Fréquentation Touristique Languedoc Rousillon: le syndrome « Tour Eiffel »!

11 11 Le constat : La sous-utilisation des équipements publics Le développement de lemploi précaire saisonnier La pression sur la rentabilisation des équipements publics et privés En réalité la bataille de la saisonnalité est équivalente à celle de la compétitivité au travers du rapport qualité/prix.

12 12 Les freins : Plus le produit est segmenté vers un type de marché, moins il est adapté à une désaisonnalisation La diversification et la viabilité des activités de loisirs doivent à la fois correspondre aux exigences du climat mais aussi au type de séjour Une trop grande spécialisation des marchés et des clientèles

13 13 Des défis Une concurrence accrue et des comportements complexes Moindre fidélité des touristes Importants budgets de communication déployés par nos concurrents Recherche dune plus grande flexibilité de loffre et développement de lachat opportuniste et de dernière minute Recherche du meilleur rapport qualité/ prix Des tendances paradoxales Un touriste expérimenté, qui compare les offres

14 14 Les opportunités : Une demande fragmentée par le temps libre Le poids des seniors et des touristes sans enfant Une demande de vacances nature et patrimoine Des infrastructures importantes et accessibles Montée en puissance dInternet dans les comportements dachat et de réservation Progression des ventes de dernière minute

15 15 Les solutions : Elles consistent à vitaliser loffre et diversifier les marchés. Capacité des stations village en montagne à attirer des clients lété Sur le littoral loffre de printemps révèle un potentiel La desserte aérienne permet daugmenter lutilisation des résidences secondaires Il faut donc décloisonner le positionnement des territoires Enfin les clientèles sont amenées, par une politique de fidélisation, à découvrir le territoire sous un autre angle

16 16 Exemple du tourisme littoral

17 17 Une offre touristique littorale massive, dominée par les résidences secondaires 7 millions de lits touristiques, soit 40% de loffre touristique française 70% de loffre en hébergements non marchands 5 millions de lits en résidences secondaires 20% de loffre hôtelière 50% de loffre camping

18 18 Rappel des éléments de contexte Le balnéaire estival sessouffle Baisse de la qualité Concurrence accrue la plus grande part de la croissance de la fréquentation touristique des français sur le littoral provient de la hausse de fréquentation au printemps : 10 M de hausse au printemps pour 15 M de progression globale.

19 19 Analyse des saisons du Languedoc Roussilon Printemps 2004 Automne 2004 Été 2004

20 20 Spécificités des clientèles au printemps– Origine géographique 18 juillet 2005 Origine géographique des clients français en séjour PrintempsAtlantiqueCorseMancheMéditerranée Ile de France24%17%41%17% Zone de proximité45%12%45%55% EtéAtlantiqueCorseMancheMéditerranée Ile de France24%33%35%20% Zone de proximité35%17%46%42% Source : SDT 2003

21 21 Spécificités des clientèles au printemps– Profils Des clientèles de tous âges mais une présence accrue des seniors Une majorité dactifs (mais un poids élevé des retraités). Une saison qui nest pas réservée aux CSP juillet 2005

22 22 Atouts du littoral à développer qualité de laccueil qualité de lenvironnement spécificités maritimes et terrestres référencement clair de loffre dhébergement animations pour la famille. séjours thématiques sur laxe santé. loisirs ludiques sur un axe repos. loisirs à caractère sportif. patrimoine culturel, historique et gastronomique

23 23 Stratégies et pistes dactions – démarche marketing 18 juillet 2005 Ciblage et positionnement il faut dabord en faire une vraie destination. Un positionnement générique fort et volontariste. Des valeurs attachées qui sont à la fois caractéristiques, distinctives et attractives. Développement produit La demande dun accroissement quantitatif de loffre Une demande pour un produit différent de celui de lété Une volonté de liberté des clients Une demande pour des produits découverte sur un territoire élargi Déclinaison dune politique cohérente en matière de prix, de communication, de commercialisation

24 24 Stratégies et pistes dactions – plan daction Une volonté affirmée de politique locale et un leadership public La mise en place dune organisation et de moyens. Lélaboration dune stratégie marketing partagée et impliquant les acteurs locaux Un engagement sur plusieurs années Des actions en réseau

25 25 Exemple de la Montagne

26 26 Saisonnalité de lemploi en montagne

27 27 Mieux répondre aux attentes des clientèles et mieux positionner les offres Différencier les positionnements. Faire évoluer limage d « usine à neige » Intégrer les nouveaux propriétaires de résidences secondaires français et étrangers. Mieux répondre aux besoins spécifiques des excursionnistes, des jeunes, des seniors, des familles

28 28 Diversité des pratiques en montagne

29 29 Maîtriser la qualité de loffre Améliorer lurbanisme des stations. Moderniser, de façon maîtrisée, les domaines de ski alpin et poursuivre leffort de diversification et de qualité des sites nordiques. Développer les activités liées à leau. Améliorer loffre dhébergement en refuge Mettre en tourisme les activités de pleine nature, actuellement éclatées. Encourager linnovation, par une politique incitative.

30 30 Les Clés du succès de la désaisonnalisation donner une vision claire et lisible de notre offre mettre en avant la qualité développer des produits qui donnent une très grande liberté créer de lévènementiel et promouvoir des produits thématiques (golf/thalasso/culturel…) exploiter le potentiel dInternet et développer la synergie entre les différents acteurs touristiques

31 31 En conclusion : Malgré un moindre ensoleillement, la diversité des offres sur un même territoire crée les conditions daccueil dune demande de plus en plus pressante et celle dune meilleure gestion de loptimisation tarifaire ce qui constitue le cercle vertueux de léconomie des services.

32 32 Merci …


Télécharger ppt "1 Présentation dODIT France Par Christian Delom Chargé de mission auprès du Directeur Général Bruxelles, 8 Juin 2006."

Présentations similaires


Annonces Google