La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

_______________________________ Les Crimes Technologiques et Cyberespace ____________________________________________________________ Présenté par: Juan.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "_______________________________ Les Crimes Technologiques et Cyberespace ____________________________________________________________ Présenté par: Juan."— Transcription de la présentation:

1 _______________________________ Les Crimes Technologiques et Cyberespace ____________________________________________________________ Présenté par: Juan Munizaga 1

2 Les services Policiers - Police municipale (SPVM) - Police provinciale ( Sûreté du Québec ) - Police Fédérale (GRC) - Interpol - CNCEE ( Centre National de Coordination contre lExploitation des Enfants) - FBI - Loi canadiennes VS lois internationales - L'application du droit sur Internet est rendue difficile pour deux raisons principales : 1) le réseau Internet est international, or le droit est généralement national. 2) sous le couvert du réseau Internet, il est souvent difficile d'identifier les utilisateurs, et donc les responsables d'infractions. 2

3 LInternet 3

4 Internet à révolutionné son temps, la plus importante invention du dernier siècle. Internet est un formidable espace de communication qui apporte beaucoup de bénéfices, mais qui nécessite également de la prudence dans nos façons de lutiliser. Larrivée dInternet a modifié la vie et les habitudes des citoyens. Internet est, pour les jeunes, un moyen intéressant dapprendre, les ressources documentaires infinies et les possibilités dentrer en communication avec personnes de partout dans le monde ont permis dériger virtuellement ce que plusieurs appellent le village global. Mais tout comme le monde réel, le monde dInternet peut présenter des dangers pour les jeunes particulièrement en ce qui trait à la pédophilie, le cyber intimidation et la fraude etc. Selon Internet World Stats, il a été recensé 1,59 milliard d'internautes en mars

5 Ainsi pour rejoindre 50 millions dusager, la télévision à mis 12 ans, alors quInternet !!!!!! seulement quatre ans. Selon le sondage réalise par le réseau éducation Media en 2005, 77% des jeunes interroges ont indiqué quils jouent à des jeux dans lInternet la semaine en dehors des heures de classe. Voici les autres résultat: 72 % font des travaux scolaires 66% communiquent avec des amis par messagerie instantanée 65% téléchargent ou écoutent de la musique 64% utilisent le courrier électronique 55% cherchent de linformation sur un sujet dintérêt autre quacadémique. 5

6 Achat dun système Lachat dun système informatique est pertinent dans la mesure où les technologiques sont de plus en plus présentes dans vie des jeunes. Le fait de placer le système a même la chambre à coucher augmente fortement les risque encourus lors de navigation sur lInternet. Les adolescents sont très intelligents. Penser à SPECTOR (Logiciel de surveillance). 6

7 Règle à suivre Avant dautoriser votre enfant à naviguer seul, il est essentiel détablir un certain nombre de règles et cest à vous, parents, que revient la responsabilité de surveiller ce que font vos enfants avec leur ordinateur. Voici quelques conseils de sécurité à suivre pour guider vos enfants sur Internet Encouragez votre jeune à partager ses expériences sur Internet avec vous les règles dutilisation à respecter et parlez-lui des dangers auxquels il peut être exposé, telles la pornographie et la pédophilie jamais divulguer des informations personnelles jamais accepter de rencontrer un ami internaute en personne Si un jeune souhaite rencontrer un ami qu'il a connu sur Internet, les parents devraient être avertis et la rencontre devrait être supervisée par un adulte responsable Encouragez-le à utiliser un surnom qui ne dévoile rien à son sujet (sexe, âge, etc.) Quelle est l'activité en ligne que les jeunes préfèrent, tous les groupes d'âges confondus? Les parents ne devraient pas s'intéresser aux activités virtuelles de leurs enfants Le meilleur mot de passe à utiliser est un mélange de lettres, de chiffres et de symboles. MSN Messenger - Dans la rubrique HISTORIQUE des conversations, 7

8 Le profile des usagers Internet au Québec Cette fiche fournit quelques données statistiques concernant le profil des usagers Internet au Québec. Jeunes enfants (11 ans et moins) En moyenne, les enfants débutent à naviguer sur la toile à lâge de 6 ans; Un peu moins dun quart (24 %) des enfants de 9 à 11 ans ont leur propre ordinateur avec accès à Internet et, de ce nombre, 12 % possèdent une webcam ; 8

9 36 % des enfants âgés de 9 à 11 ans communiquent avec leurs amis par messageries instantanées et 45 % écoutent ou téléchargent de la musique en ligne Le marketing présent dans ces sites récréatifs est dautant plus problématique que les enfants de cet âge nen sont pas conscients. En fait, 81 % des jeunes (9 à 11 ans) participant à des jeux en ligne axés sur un produit ny voient quun « simple jeu » et non une publicité déguisée. 9

10 Les adolescents (12 à 17 ans) 60 % des 12 ans et plus du Québec utilisent Internet régulièrement (mars 2004) Internet est utilisé par la majorité des 12 à 17 ans (61 %) dans le cadre de leurs travaux scolaires comparativement à dautres ressources (ex. : bibliothèque) Les adolescents utilisent Internet principalement pour leurs loisirs (5,8 heures par semaine) comparativement à 2,2 heures pour leurs études. Réseau Éducation-Médias 10

11 Quelques adresses de sites Internet permettant dapprofondir le sujet sont également données. Réseau Éducation-Médias CEFRIO (NETendances) CEFRIO (NETAdos) CIPIC (projet Internet Canada) Internet

12 Cyber Intimidation 12

13 Cyber intimidation Les cas dintimidation les plus fréquents se déroulent, pour la plupart, à lécole. Des jeunes cherchent à intimider, à ridiculiser des personnes par des menaces, par leurs attitudes, par des comportements violents ou, tout simplement, en les ignorant. La jeune victime devient alors isolée et ne trouve refuge, bien souvent, quà la maison et essentiellement sur Internet. La cyber intimidation : différentes problématiques Tout dabord, les nouvelles technologies liées à Internet créent un sentiment danonymat pour les jeunes voulant intimider dautres personnes. Le détachement physique provoqué par le réseau Internet facilite les actions de cyber intimidation. Dans un deuxième temps, les données publiées sur le Web peuvent être reproduites et rediffusées à linfini, rendant du même coup impossible la récupération des contenus servant à la cyber intimidation. Par exemple, un intimidateur diffusant sur Internet des photos ou des vidéos dun jeune pour le ridiculiser rend disponibles ces mêmes images ou vidéos à toute la communauté Internet et, à partir de ce moment, il nest plus possible de revenir en arrière. 13

14 Les jeunes utilisant les nouvelles technologies de façon importante, la cyber intimidation devient une situation préoccupante, en ce sens où le nombre grandissant dutilisateurs des nouvelles technologies vient augmenter les risques quun acte de cyber intimidation se produise. Enfin, les conséquences de lintimidation pour les victimes sont variées, allant de la perte de lestime de soi, à la dépression et même, dans certains cas, jusquau suicide. Le cyber intimidation peut devenir criminel Outre les conséquences néfastes, certaines problématiques de cyber intimidation sont des infractions que lon retrouve dans le Code criminel canadien. À titre dexemple, des clauses sont prévues dans les cas suivants : Libelle diffamatoire (art. 301) Exemple : Utiliser les technologies Internet telles que les sites Web pour ridiculiser dautres personnes en contant des histoires, des blagues ou en affichant des images. Extorsion (art. 346(1)) Exemple : Envoyer des courriels menaçants à des collègues de classe pour leur demander dapporter des objets de valeur à lécole. Harcèlement criminel (art. 264(1)) Exemple : Utiliser les technologies Internet pour communiquer de façon répétée avec une personne en sachant quelle se sent harcelée. Faux message (art. 372(1)) Exemple : Transmettre, à laide dun système de messagerie électronique, de faux renseignements dans lintention de nuire à quelquun. 14

15 Cyber Intimidation 15

16 Quelques définitions de la pédophilie : CEOP Video Pedo.avi 1) Une personne qui éprouve un désir sexuel envers les enfants. ( ) 2) Des adultes qui ressent une attirance sexuelle pour les enfants. ( ) 3) Cest une déviance du comportement sexuel et du choix objectal, cest- à-dire une anomalie portant sur le stimulus de lorgasme. Attirance sexuelle morbide de ladulte pour les enfants. (La Pédophilie par Ruby Villar - Document, Psychologue clinicienne et Psychothérapeute) - Vu la gravité des affaires judiciaires de ces dernières années, le mot « pédophile » a aujourd'hui pris le sens sémantique courant de « violeur d'enfants ». - Les milieux médicaux considèrent que la pédophilie relève de la maladie de la déviance et de la perversité. CEOP Video Pedo.avihttp://www.mediadico.com/dictionnaire/definition/pedophilehttp://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/pedophile 16

17 Quelques statistiques; (Selon Statistiques Canada) - 750,000 pédophiles sont en ligne en tout temps. - Des milliers de nouvelles photos et vidéo sont mises sur Internet chaque semaines. - Les contrevenants peuvent posséder des collections de plus de 1 million dimages denfants. - Une image dune fillette de 4 ans portant une couche a été échangée fois selon un expert. - La plupart des producteurs dimages denfant exploités sexuellement sont connus des victimes % des contrevenants sont des membres de la famille % des contrevenants sont des connaissances % des personnes reconnues coupables de possession de pornographie juvénile vivaient avec des enfants % des enfants ont 12 ans ou moins - 39 % des contrevenants avaient des images denfants âges entre 3 et 5 ans % des contrevenants avaient des images denfants de moins de 3 ans % des images impliquent la pénétration % des images montrent un contact sexuel entre mineur et un adulte % des images montrent la torture. 17

18 R. V. Sharpe John Robin Sharpe faisait l'objet de quatre chefs d'accusation qui découlaient de deux saisies: l'une aux frontières internationales et l'autre dans sa résidence. La première saisie visait des disquettes informatiques renfermant un texte de 245 pages qui contenait 17 histoires. Les relatives à des activités sexuelles impliquant des enfants. La deuxième saisie, effectuée légalement au domicile de John Robin Sharpe, a permis de découvrir une collection d'ouvrages, de manuscrits, de récits et de photos qui constituent de la pornographie infantile. En somme, la Cour suprême de la Colombie-Britannique devait déterminer si l'accusé avait eu en sa possession de la pornographie infantile sous la forme de photographie et de matériel écrit. John Robin Sharpe a été trouvé coupable des infractions relatives à la possession des photographies et non coupable en ce qui a trait au matériel écrit. Cette conclusion n'est guère surprenante puisqu'un régime légal différent s'applique pour chacun de ces types de matériel. (1) CBC News.ivr (1) 18

19 Prédateurs sur Internet : predateurs.wmv - Bavardoirs, courriels et messageries instantanées sont des environnements où les jeunes risquent de rencontrer des prédateurs sexuels. - Lanonymat sur lInternet favorise confidences et intimes. - Les prédateurs sen servent pour établir rapidement une relation de confiance avec des enfants. Victimes: - Les enfants qui sont agressé sexuellement lors la production des images. - Les même enfants sont considérer de nouveau victime a chaque fois que les images sont ré-visionner. predateurs.wmv 19

20 réseaux sociaux On trouve sur Internet toutes sortes de réseaux sociaux. Certains regroupent des amis de la vie réelle, Il s'agit de services de Réseautage social, comme Facebook, MySpace, Twitter, Moteurs de recherche en temps réel 20

21 Les ennuis / problématiques - Manque deffectifs policière. - Plusieurs dossiers a traité. Ils traitent pas seulement les dossiers de pornographie juvénile. (aussi dossier de fraude, menaces…) - Couts des équipement et de la formations - Temps passé a la cour. Un analyste peut passé plusieurs journée a témoigner dans un dossier de porno juvénile. - Temps nécessaire pour analysé 1 dossier de pornographie juvénile peut varié entre 1 semaine et 6 mois. (dépendamment a la quantité dinformation a analysé) - Encryptions des médias informatiques - Délai/expirations des mandats - Tendance a la hausse!! 21

22 Le témoin Expert Analyste; - Tel que lenquêteur informatique, peut être considérer comme témoin expert. Le juge est lunique personne qui peut le déclarer témoin expert. Il va se basé sur lexpérience et la formation du policier. 22

23 Conclusion: Le noyau de la famille et la communication doit être solide entre les parents et enfants !!!!!!!!!!! Prudence dans lutilisation de lInternet, Iniciando_una_conversacion.wmv Iniciando_una_conversacion.wmv Juan Munizaga Enquêteur, Division des Opérations spécialisées Bureau des Crimes technologiques 600, rue Fullum - bureau 3.04 Montréal QUÉBEC H2K 3L6 Téléphone: (514) Télécopieur: (514) Avant d'imprimer, pensez à l'environnement 23


Télécharger ppt "_______________________________ Les Crimes Technologiques et Cyberespace ____________________________________________________________ Présenté par: Juan."

Présentations similaires


Annonces Google