La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIJO BORMES -les- MIMOSAS « D'azur au lion d'or, lampassé, armé et vilené de gueules, surmonté d'une couronne d'argent. »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIJO BORMES -les- MIMOSAS « D'azur au lion d'or, lampassé, armé et vilené de gueules, surmonté d'une couronne d'argent. »"— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIJO

3 BORMES -les- MIMOSAS

4 « D'azur au lion d'or, lampassé, armé et vilené de gueules, surmonté d'une couronne d'argent. »

5 A lextrémité du massif des Maures, entre montagne et mer, Bormes-les-Mimosas dévale la pente mais sa partie la plus ancienne, dont certains éléments remontent au Moyen Age, se trouve accrochée sur la hauteur, en-dessous de son vieux château. En février, Bormes apparaît noyée dans la floraison dorée des mimosas dont on trouve une grande variété. Les grappes exhalent des parfums doux et enivrants qui parfument les lieux. Cest lemballement des Anglais pour la Côte dAzur qui a apporté le mimosa, originaire dAustralie, autour de 1850 pour décorer les jardins et parcs des riches hivernants. Certaines espèces sacclimatèrent à létat sauvage, notamment dans le Tanneron et au sud des Maures et de lEsterel. Cest en 1968 que la localité reçut son nom officiel de Bormes-les-Mimosas.

6

7 Compte tenu du nombre de visiteurs, la commune a construit dimmenses stationnements couverts à lentrée de la vieille cité. Et, de suite, on jouit dun magnifique paysage avec la présence de vestiges de quelques anciens moulins.

8 Une chapelle romane attire le regard : Saint-François-de-Paule.

9 Cette chapelle, de style roman, a été érigée en 1560 en hommage à Saint François de Paule qui aurait délivré le village de la peste en 1481.

10 A lintérieur, un tableau rappelle le saint.

11

12 Devant la chapelle, en contrebas, une statue du saint.

13 Le village trouve ses origines 400 ans avant J. C. A cette époque, une tribu ligure, les Bormani, s'était installée en bord de mer mais, des siècles plus tard, la population fut attaquée par les Sarrasins et se réfugia dans la colline. Ce nest, cependant, quau XIIe siècle quapparurent les premières habitations et au XIIIe, cétait le régime seigneurial avec 27 seigneurs dans cette région qui vivait grâce à lagriculture. Cest en 1913 que le village devint indépendant, se séparant du Lavandou pour former deux communes distinctes.

14 Quittant la chapelle, on sarrête un moment pour bien simprégner de la topographie des lieux, admirant tous ces toits roses qui saccrochent à la colline, sous le vieux château. Face à la chapelle, une vaste terrasse est aménagée. Elle se prolonge jusquà la mairie qui domine les lieux, à lopposé du château.

15 Dès labord, le circuit offre verdure et fleurs…

16 On se promène dans des petites ruelles ensoleillées, tortueuses et fleuries, qui abritent des ateliers d'artistes et de nombreuses boutiques. Il est facile de se laisser charmer par tous les vestiges du passé.

17 Cest par larrière que jaborde léglise du village, surprise par cette faille profonde qui la borde…

18 En la longeant presque à la hauteur de la toiture, je trouve les escaliers qui mamènent sur un parvis, devant son porche!

19 Léglise Saint-Trophyme a été construite au XVIIIe siècle, dinspiration romane. Au XVe siècle, il existait une église dédiée au même saint près du château.

20

21 On retrouve ci-haut Notre-Dame de Constance et, à droite, Notre-Dame du Sacerdoce. Curieusement, toutes les statues, dont six bustes- reliquaires, sont présentées dans des niches vitrées A droite, Saint-Trophyme. Certains pensent que cest un compagnon de Saint Paul venu évangéliser la Provence en 60. Plus vraisemblablement, ce serait le premier évêque dArles ayant vécu vers 250.

22 Lautel et un tableau représentant la Sainte Famille.

23 A gauche, lacte de naissance de la cloche!

24 La promenade reprend en direction du point culminant de la colline : 104 m, là où se dresse le château. Avant dattaquer la montée, une jolie ruelle et son puits, au pied des rochers.

25 Au-dessus des figuiers de Barbarie aux larges palettes, quelques demeures doivent jouir dune vue imprenable!

26 Le long du trajet, on ne peut sempêcher de sarrêter pour admirer les nombreuses hampes florales…

27

28 Notamment, on découvre de splendides acanthes ces plantes dont les feuilles découpées ont été reprises, au cours des siècles, comme ornement d'architecture souvent sur les chapiteaux.des églises et cloîtres.

29 La montée vers le château.

30 Le château des seigneurs de Fos, construit aux XIIIe et XIVe siècles, rappelle le passage et le règne des Comtes de Provence.

31 Classé monument historique depuis 1931 pour certaines de ses parties (tour principale), il n'est pas ouvert aux visites. Toutefois, dune vaste terrasse qui le jouxte, on peut profiter dune vue magnifique sur le village, la Méditerranée et ses îles.

32

33 Non loin du château, cet hommage à Hyppolyte Bouchard, citoyen de la cité, né en Il fut un héros de lIndépendance de lArgentine. Par la suite, il fit une campagne de corsaire autour du monde à bord dune frégate puis devint commandant de la marine du Pérou durant la campagne de Bolivie. A la retraite, il construisit un grand moulin à sucre et mourut assassiné par un de ses employés en 1837!

34

35 Redescendue dans le vieux village, près de laccès au parvis de léglise, cette imposante demeure ancienne retient mon attention.

36 Assez centrale, la rue Carnot et ses boutiques font le bonheur des touristes…

37

38

39

40

41 Sans doute la plus célèbre des ruelles de Bormes-les- Mimosas. On peut sy rompre le cou!!! En provençal, cela veut dire « casse-derrière » ou plus vulgairement…

42 On retrouve dans le village un très grand nombre de passages sous voûte, datant de lépoque médiévale, les « cuberts ».

43 Passage sous voûte et vieille porte…

44

45 Il fut un temps où on trouvait plusieurs fabriques de bouchons à Bormes grâce aux nombreux chênes-lièges de la région.. Elles ont toutes disparu.

46 Partout, verdure et fleurs…

47 Un pittospore, « Pittosporum Tobira », embaume. On le retrouve un peu partout sur la côte. Il séduit par son feuillage vert foncé et très brillant mais surtout par ses grappes fleuries rappelant la fleur doranger par son parfum.

48 Ma promenade me conduit tout en bas du vieux village, en-dessous de la mairie quil me faudra retrouver pour rejoindre le stationnement.

49 Allons, un peu de courage malgré la chaleur ambiante!

50 Presque arrivée au but!

51 Bon, plus que quelques marches pour retrouver le stationnement!

52 Ce qui rend la promenade dans Bormes-les- Mimosas absolument magique cest la présence dun patrimoine floral considérable grâce à son climat extrêmement doux. Labellisée 4 Fleurs, la cité sest vue octroyer une médaille d'Or au Concours Européen des Villes et Villages fleuris. Cette ville-étape de la Route du Mimosa a également été déclarée « Plus beau village fleuri de France »... Pour découvrir cette flore unique, il suffit de flâner sur les placettes et à travers rues et ruelles.

53

54 Cette fois, ça y est, je suis presque arrivée! Voici larrière de la mairie et les vestiges dun autre moulin.

55 Même le rutilant coquelicot veut honorer la ville en se trouvant un passage à travers le béton près des stationnements!

56 Ces magnifiques parterres font laccueil au pied de la vieille cité et cest en les contemplant une dernière fois que nous allons terminer notre promenade.

57

58 Musique : Arthur Rubinstein joue Chopin Valse brillante en Fa Documentation : sur place et sur divers sites Internet Photos, conception et réalisation : M.- J. Farizy-Chaussé Mai 2012 Dautres diaporamas sur :

59 A U R E V O I R

60


Télécharger ppt "AVEC MARIJO BORMES -les- MIMOSAS « D'azur au lion d'or, lampassé, armé et vilené de gueules, surmonté d'une couronne d'argent. »"

Présentations similaires


Annonces Google