La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. A.Présentation de la plate-forme B.Le kit de développement Andoid en détails.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. A.Présentation de la plate-forme B.Le kit de développement Andoid en détails."— Transcription de la présentation:

1 1

2 A.Présentation de la plate-forme B.Le kit de développement Andoid en détails

3  A. La plate-forme Android  Les versions de plate-forme  Une architecture autour du noyau Linux  La licence  Le marché  Android et ses concurrents  B. Le kit de développement Android en détails  Documentation du SDK  Les exemples  Les outils de développement du SDK

4  Android -> excellent outil pour le développement d’applications mobiles.  Les 3 points clés d’Android: 1.Innovation : intègre les dernières technologies (écran tactile, GPS…) 2.Accessibilité :  pas de matériel spécifique (émulateur ou mobile Android pour les tests)  pas de langage particulier à connaître (plate-forme réalisée en Java) 3.Portabilité :  Réalisé via un langage portable : Java  Sous licence OpenSource : modification & distribution libres

5  Avant l’arrivée d’Android l’iphone monopolisait le paysage des OS pour mobile (usage, applications)  La comparaison permanente à l’iphone(ergonomie, internet…) met en évidence la valeur du produit  Conséquence, coalition fin 2007 : Open Handset Alliance (47 acteurs dont Google)  Ne pas confondre Android avec Google Présentation de la plate-forme

6 Depuis Juillet 2010, version 2.2 Froyo Les versions de la plate-forme

7  Les différentes couches de la plate-forme Android:  Un noyau Linux (multitâche)  Bibliothèques (graphiques, multimédias)  Machine virtuelle Java (Dalvik Virtual Machine)  Framework applicatif (gestion fenêtre, de téléphonie etc.)  Applications (navigateur web) Une architecture autour d’Unix

8

9  La licence principale est Apache2 : autorise la modification et distribution du code librement.  Début 2009, HTC est le premier a avoir adopté la plate-forme Android, depuis augmentation accrue des fabricants (samsung, Sony, Motorola etc.).  Estimation en 2010 : 50% des téléphones sont sous Android. La Licence et le marché

10  Iphone Os : principal concurrent  Windows Mobile  Symbian : Os de Nokia  BlackBerry Os  Avantage : raréfier les différents systèmes. Les concurrents d’Android

11  Composition du SDK d’Android:  API  Exemples de code  Documentation  Outils (émulateurs)  Le SDK d’Android est gratuit sur le site de Google.  La documentation est scindée en 2 parties:  Guide du développeur( docs/guide/index.html)  La documentation des Api (javadoc)

12  Le kit est accompagné d’exemples de code (platforms\android-2.0\samples):  Snake  Les outils de développement du SDK  Boîte à outils  Ensemble de programmes( sqlite3)  Le logiciel Android Développement Tools plugin s’intègre à Eclipse proposant des interfaces et de débogage des applications.

13

14 Dérivé du JAVA Différents composants d’Android Les ressources d'Android Emulateur Eclipse 14

15 Une application Android est une application objet Au final Android traduit le code Java en code c utilisable par l’OS

16 On a différents composants:  Activités -> développées par l’appli  Services -> services développés avec l’os  Fournisseurs de contenu -> création d’image, vidéo, …  Gadgets -> Module d’affichage pour le bureau de l’Android phone  Objets Intents -> diffusent des messages d’action  Réception des Intents -> fait office de Listener  Notifications -> interaction avec l’utilisateur lors des erreurs

17

18

19  Le plug-in d’Eclipse lance un émulateur d'un téléphone Android, afin de tester l’application.  On peut grâce à cet émulateur surveiller le détail du processus de l’application

20 Le concept d’interface Gérer une interface Gérer Listener Les ressources 20

21 21

22 Interface objet Interface Xml

23 Object 2 TextViewXml Déclaration 23

24 Sous Android, toutes les actions de l’utilisateur sont perçues comme un événement, que ce soit le clic sur un bouton d’une interface, le maintien du clic, l’effleurement d’un élément de l’interface. Ces événements peuvent être interceptés par les éléments de votre interface pour exécuter des actions en conséquence. L’interaction des événements est gérée grâce à la classe Intent 24

25 25

26 26 Les différents Tags XML On choisit les ressources que l’on va utiliser Affiche les différents objets à afficher Lance les tâches de fond de l’application Gère les interactions avec les autres applications Se sert de la Class Intent

27 Interface avancée Les fonctions importantes La classe Intent 27

28 28 Création de Ressources

29 29 Les fonctions indispensables pour programmer Void oncreate (Bundle savedInstanteStated) Void ondestroy () Void onStart () Void onStop () Void onRestart () Void onSaveInstanteSave ((Bundle savedInstanteStated)

30 30 La class Intent permet à l’application de communiquer avec une autre application mais aussi le système. On peut agir de deux façons avec un objet intent: en mode explicite en mode implicite

31

32 A.Persistance des données B.Partage des données C.Exemple de technique : la géolocalisation

33  En quoi cela consiste?  Une application doit pouvoir :  Garder une trace des interactions avec l’utilisateur  Conserver des données d’une session à une autre  Les moyens :  Quatre techniques sont à disposition du développeur pour la persistance des données, chacune offrant un compromis entre 3 points importants :  Facilité de mise en œuvre  Rapidité  Flexibilité

34  Les 4 techniques sont les suivantes :  Persistance des activités  Mécanisme de préférences partagées  Système de fichiers  Base de données SQLite  Chaque technique possède des caractéristiques et des usages propres. C’est au développeur de choisir celle qui lui semble la plus adaptée au contexte de son application!

35  Persistance des activités :  Principe :  Enregistrer le parcours de l’utilisateur dans l’application (écrans rencontrés et leur contexte)  On parle de « persistance des activités » car un écran est lié à une activité  Comment faire ?  1 ère méthode = gérer la persistance grâce aux méthodes du cycle de vie de l’activité (onCreate, onSaveInstanceState, onRestoreInstanceState…)  2 ème méthode = gérer la persistance manuellement grâce aux classes de persistances de l’API

36  Préférences partagées :  Principe :  Enregistrer les valeurs propres à l’application (paramètre de l’utilisateur, configuration de l’application…) sous forme d’un ensemble de paires clé/valeur  Autoriser un accès partagé à ces informations à travers les différents composants de l’application  Comment faire ?  On récupère les préférences d’une activité en cours via un appel à la méthode getPreferences  Cette méthode renvoie un objet de type SharedPreferences à partir duquel on pourra extraire les valeurs de l’application

37  Système de fichiers :  Principe :  Le fichier = élément de base d’Android pour stocker tout type de données (applications, ressources, bases de données…)  Comment faire ?  Utiliser les API standards de manipulation de fichiers de l’espace de noms java.io  En plus de cela, Android propose 2 méthodes pour simplifier la manipulation des fichiers :  openFileOutput (ouvrir fichier en écriture)  openFileInput (ouvrir fichier en lecture)

38  Base de données SQLite:  Principe :  Stocker et manipuler des données complexes et structurées  -> très difficile, voire impossible à faire avec les autres moyens décrits précédemment  Comment faire ?  Android fournit un support de bases de données relationnelles au travers de SQLite  SQLite = base de données légère, gratuite et Open Source très utilisée dans le domaine des appareils mobiles (lecteurs mp3, lecteurs de salon…)

39  Conclusion  Nous avons vu différentes façons de stocker des données d’une application  Chaque mécanisme possède ses avantages et inconvénients! Pour choisir le plus approprié on peut se baser sur plusieurs critères :  Portée de l’accès aux données  Difficulté/délai d’implémentation  Structuration ou non des données, rapidité en lecture  Nécessité ou non de devoir effectuer des requêtes sur ces données  La nécessité de partager et d’exposer les données aux autres applications sera aussi un critère important pour le choix de stockage

40  Pourquoi est-ce important ?  Aujourd’hui grâce à l’Internet :  Circulation rapide de l’information  Information reprise et exploitée par de très nombreuses sources  Cas d’une application  Objectif :  Devenir un centre d’intérêt pour l’utilisateur  Rester incontournable (défier la concurrence, avoir le moins de restrictions possible…)  Moyen :  Le partage de données et ce qu’il permet : échange entre applications, extension d’applications…

41  Comment faire avec Android ?  Utiliser les Fournisseurs de Contenu :  Excellent moyen pour diffuser de l’information  Interface standard d’échange  Exploiter les dossiers dynamiques (Live Folders) :  Permettent de visualiser les informations des Fournisseurs de Contenu (sans même démarrer l’application)  Interface directement accessible depuis le bureau

42  Les Fournisseurs de Contenu :  Qu’est - ce ?  C’est un mécanisme prévu par la plate-forme Android pour faire une scission claire entre une application et les données qu’elle manipule Autrement dit : un Fournisseur de Contenu fournit une abstraction de l’accès aux données d’une application !  Principe :  Exposer les données d’une application en lecture et/ou écriture via une interface générique

43  Les Fournisseurs de Contenu :  But :  Rendre une application accessible et extensible  S’abstraire de l’accès aux données de l’application  ne pas avoir à manipuler des données complexes et structurées d’une base de données  S’abstraire de la notion de « propriété » :  données disponibles que l’application soit créée par soi-même ou des tiers

44  Les dossiers dynamiques (Live Folders) :  Qu’est - ce ?  C’est un autre mécanisme d’accès aux données introduit avec Android 1.5  Principe :  Permettre aux utilisateurs de visualiser les informations d’une application directement sur leur Bureau sans avoir à exécuter l’application  Autrement dit : c’est tout simplement une vue en temps réel des données exposées par un Fournisseur de Contenu

45  Les dossiers dynamiques (Live Folders) :  Illustration :

46  Conclusion  Ce qu’il faut retenir :  Les différents mécanismes d’accès aux données permettent d’exposer les données de vos applications en dehors de celles-ci  Très important pour communiquer avec des composants d’une application ou des applications tierces  Tout cela sert à donner une « ouverture » importante à l’application et la rendre de ce fait attractive

47 Les services de géolocalisation d’Android sont divisés en deux grandes parties : -Les API qui gèrent les plans --Les API qui gèrent la localisation à proprement parler

48  Problèmes :  - tous les appareils ne disposent pas du même matériel de géolocalisation (ex: pas de récepteur GPS)  - les conditions d’utilisation du téléphone peuvent rendre inutilisable une méthode de géolocalisation.  Solutions  plusieurs moyens de localisation au travers d’une liste de fournisseurs de positions : selon les conditions, Android se chargera de sélectionner le plus apte à donner la position de l’appareil.

49 Deux types de fournisseurs naturels :  Le fournisseur basé sur la technologie GPS, de type LocationManager.GPS_PROVIDER  Le fournisseur qui se repère grâce aux antennes des opérateurs mobiles et aux points d’accès Wi-Fi, de type LocationManager.NETWORK_PROVIDER

50  Exemple de code: où suis-je? déterminer la position courante de l’appareil à l’aide du Location Provider GPS. Seulement 2 étapes : - Déclarer le fournisseur de position à utiliser - Récupérer la dernière position connue

51

52

53  Détecter le changement de position Problèmes : - Recevoir des mises à jour de sa position et détecter le mouvement. Solutions : LocationManager.requestLocationUpdates(fournisseur, temps, distance, locationListener)

54  Géocodage Permet de déterminer des coordonnées en latitude et longitude à partir d’une adresse ou d’une description d’un endroit.  Géodécodage A l’inverse le géodécodage retrouvera une situation géographique en fonction des coordonnées choisies. Ces fonctionnalités sont liées a l’API Google.

55 Exemple d’utilisation du géodécodage

56 La manipulation d’adresse ou de lieux, que ce soit pour un affichage ou une saisie, peut se faire via des affichages textes ou des formulaires mais l’utilisateur est habitué à tout visualiser sur des cartes. Pour réaliser des applications utilisant ces vues à base de cartes on peut utiliser les différentes classes suivantes : -MapActivity : classe de base à étendre pour créer une activité qui contiendra une carte -MapView: une vue affichant les cartes sous forme de tuiles - MapController : qui permet de contrôler la carte(centrage,niveau de zoom, etc.)

57

58 Résultat :

59 59

60 Qu’est ce que l’Android Market ? Comment publier des applications sur l’Android Market ? 60

61 Qu’est ce que l’Android Market ? 61

62 Qu’est ce que l’Android Market ? L'Android Market est une boutique en ligne, applications entre les « meilleures » (Featured), « Meilleures Payantes » (Top Paid) et « Meilleures gratuites » (Top Free)  22 octobre Site Web android.com/market 62

63 Qu’est ce que l’Android Market ? Prix des applications et achats : Les développeurs => 70 % Google => 30 %. Redistributions aux développeurs via Google Checkout. 63

64 Qu’est ce que l’Android Market ? Comparaison avec les autres boutiques en ligne 64

65 Comment publier des applications sur l’Android Market ? 65

66 En ligne de commande je me positionne dans nom répertoire où se trouve l’utilitaire généralement. C:\Program Files\Java\jre1.6.0_07\bin Dans ce répertoire j’utilise l’utilitaire keytool.exe les paramètres sont: -genkey génération de la clé (privé et public) -v -keystore -alias -keyalg -validity exemple de keytool -genkey -v -keystore c:/monrepertoire /my-release- key.keystore -alias alias_name -keyalg RSA -validity

67 67

68 68

69 69

70 70

71 Creation d’un HelloWorld multiColor 71

72 Merci de nous avoir écoutés 72 Avez-vous des questions ?


Télécharger ppt "1. A.Présentation de la plate-forme B.Le kit de développement Andoid en détails."

Présentations similaires


Annonces Google