La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

APPEL 2008-101 Lincinération : mythe du feu purificateur ? Ou « tour » dillusionniste ? Présenté par lAssociation Pour la Protection de lEnvironnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "APPEL 2008-101 Lincinération : mythe du feu purificateur ? Ou « tour » dillusionniste ? Présenté par lAssociation Pour la Protection de lEnvironnement."— Transcription de la présentation:

1 APPEL Lincinération : mythe du feu purificateur ? Ou « tour » dillusionniste ? Présenté par lAssociation Pour la Protection de lEnvironnement du Lunellois, (APPEL) Présentation : Maurice SARAZIN, Président

2 APPEL Les hypocrisies concertées UTVE (322 B 4) au lieu dincinérateur. UTVE (322 B 4) au lieu dincinérateur. Atténuateur de panache : Cache la fumée et diminue la production dénergie ! Atténuateur de panache : Cache la fumée et diminue la production dénergie ! Dépliants polychromes : avec largent public publicité pour les intérêts privés Dépliants polychromes : avec largent public publicité pour les intérêts privés Communiqués de presse tenant lieu de compte rendu des CLIS Communiqués de presse tenant lieu de compte rendu des CLIS Les Mâchefers : Polluants, mais finissent illégalement sous nos routes ! Les Mâchefers : Polluants, mais finissent illégalement sous nos routes ! Labels flatteurs (ISO 9002 ; AFAQ etc. ) : sur renseignements de lexploitant… Labels flatteurs (ISO 9002 ; AFAQ etc. ) : sur renseignements de lexploitant… Architectures somptueuses et les dessous les plus douteux ! Architectures somptueuses et les dessous les plus douteux ! Signalétique fausse : ex. : « Centre OCREAL » au lieu « dincinérateur » Signalétique fausse : ex. : « Centre OCREAL » au lieu « dincinérateur » Financement à remboursements progressifs : coût artificiellement plus bas en 1 ère année ! Financement à remboursements progressifs : coût artificiellement plus bas en 1 ère année ! Fausse délégation de service public mettant à charge des citoyens la totalité des risques ! Fausse délégation de service public mettant à charge des citoyens la totalité des risques !

3 APPEL Les 10 illégalités de lincinération 1.Lincinération aggrave la toxicité des déchets. 2.Lincinération multiplie par 7 le poids des déchets, et le volume par 3000 !!! 3.Lincinération multiplie insidieusement les décharges. 4.Lincinération est incompatible avec le recyclage. 5.Lincinération augmente la distance de transport des déchets. 6.Lincinération viole la loi sur lair. 7.Lincinération aggrave leffet de serre (CO2). 8.Lincinération est contraire aux engagements de la France à RIO. 9.La Loi du 13 juillet 1992 ne place lincinération quen 4ème position ! 10.La circulaire du 9 mai 94 (Mâchefers) est illégale, mais appliquée par lEtat !

4 APPEL Ce qui ne change jamais : « le discours des promoteurs » Ce discours vise à convaincre les citoyens de la perfection inégalable du dernier modèle dincinérateur que lon souhaite leur imposer. Rien à voir avec les modèles précédents ! Ce discours vise à convaincre les citoyens de la perfection inégalable du dernier modèle dincinérateur que lon souhaite leur imposer. Rien à voir avec les modèles précédents ! Aucun superlatif nest assez fort pour nous convaincre.Aucun superlatif nest assez fort pour nous convaincre. Même lincinérateur de Gilly sur Isère, si polluant et quil a fallu arrêter au bout de 17 ans de mauvais services, avait bénéficié du même discours dithyrambique pour le faire accepter à lépoque.Même lincinérateur de Gilly sur Isère, si polluant et quil a fallu arrêter au bout de 17 ans de mauvais services, avait bénéficié du même discours dithyrambique pour le faire accepter à lépoque. Cest toujours la génération précédente qui polluait !Cest toujours la génération précédente qui polluait !

5 APPEL Réduit de 90 % le volume visible des déchets solides. Réduit de 90 % le volume visible des déchets solides. Car lhomme ne croit que ce quil voit ! Car lhomme ne croit que ce quil voit ! Mais en réalité : Le poids des rejets est 7 fois plus élevé que le poids incinéré, 66% poids restent invisibles ! Le poids des rejets est 7 fois plus élevé que le poids incinéré, 66% poids restent invisibles ! Le volume invisible est 3000 fois plus important que le volume incinéré !!! Le volume invisible est 3000 fois plus important que le volume incinéré !!! Incinération : Son seul mérite apparent :

6 APPEL Sociétés écrans Marchés attribués à 3 multinationales qui créent des sociétés écrans Marchés attribués à 3 multinationales qui créent des sociétés écrans - Ex : Une SAS (OCREAL) au capital ridiculement bas de : preneur au marché de Lunel-Viel, dun montant de 65 millions d! (Bientôt 81 MM en 2010) - Ex : Une SAS (OCREAL) au capital ridiculement bas de : preneur au marché de Lunel-Viel, dun montant de 65 millions d! (Bientôt 81 MM en 2010) - NOVERGIE (Lyonnaise des eaux) : exploite lusine en sous- traitance. Pas de risques pour Suez-Lyonnaise des eaux : Si incident grave le « fusible OCREAL » sautera ! Si incident grave le « fusible OCREAL » sautera ! Donc, les multinationales ne sont pas sûres de linnocuité des installations quelles proposent… Faute de quoi, elles les exploiteraient elles-mêmes ! Donc, les multinationales ne sont pas sûres de linnocuité des installations quelles proposent… Faute de quoi, elles les exploiteraient elles-mêmes !

7 APPEL Production annuelle de dioxines Discours mensongers des promoteurs : Avant 2005 : 1800 g Avant 2005 : 1800 g Après 2005 : 20 g ? Cest faux ! Après 2005 : 20 g ? Cest faux ! Seulement 2 mesures/an obligatoires (sur rendez- vous) ! Seulement 2 mesures/an obligatoires (sur rendez- vous) ! A chaque incident de turboalternateur ou de chaudière = fonctionnement sans filtration A chaque incident de turboalternateur ou de chaudière = fonctionnement sans filtration émission : jusquà 100 fois la production totale émission : jusquà 100 fois la production totale production possible de 2020 g par an. production possible de 2020 g par an. De toute façon, on sera largement au-dessus des 20 grammes, même sans arrêt durgence ! Les mâchefers disséminent dans la nature de 5 à 10 fois plus de dioxines que les fumées !!!

8 APPEL Les normes officielles : Elaborées avec les professionnels de lincinération Elaborées avec les professionnels de lincinération Critères détablissement des normes : Critères détablissement des normes : possibilité technique de les respecter. possibilité technique de les respecter. Normes européennes 100 fois > la recommandation US ! Normes européennes 100 fois > la recommandation US ! Santé : Cancers et autres atteintes Cancers et autres atteintes Pas de dose minimale dinnocuité Pas de dose minimale dinnocuité En question : la nature du polluant En question : la nature du polluant

9 APPEL Fréquences des mesures Plus cest cher, moins on contrôle souvent La mesure de la dioxine (la + dangereuse) est la plus coûteuse, donc la moins fréquente. Cest une logique purement financière, exclusive de tout respect de santé publique !

10 APPEL Incinérateur Lunel-Viel en situation darrêt durgence (Peut se produire à chaque arrêt durgence)

11 APPEL Tous les incinérateurs sont volontairement surdimensionnés Pour : Bénéficier de leffet de taille (Formule de Bureau) Bénéficier de leffet de taille (Formule de Bureau) Pouvoir traiter des déchets industriels banals (DIB) Pouvoir traiter des déchets industriels banals (DIB) normalement pas à charge des collectivités normalement pas à charge des collectivités DIB 3 causes : déchet identique au déchet ménager 1. déchet identique au déchet ménager 2. même collecteur 3. pouvant être traité par la même installation Donc, tout ce qui est combustible devient DIB

12 APPEL Exemple de DIB

13 APPEL INCINERATEUR « RECENT », exemple (2005) Illégal !

14 APPEL Fours à grilles AVANTAGES POUR LEXPLOITANT: AVANTAGES POUR LEXPLOITANT: souplesse dexploitation (marche possible en surcharge) souplesse dexploitation (marche possible en surcharge) moindre quantité de cendres volantes à enfouir en CSDU de classe 1 moindre quantité de cendres volantes à enfouir en CSDU de classe 1 INCONVENIENTS POUR LES RIVERAINS : INCONVENIENTS POUR LES RIVERAINS : mâchefers de mauvaise qualité mâchefers de mauvaise qualité taux d'imbrûlés élevé taux d'imbrûlés élevé Mâchefers très chargés en dioxines Mâchefers très chargés en dioxines

15 APPEL BILAN PUBLICITAIRE (ce qui se voit) Lœil humain ne compare, à priori, que les volumes ! Un kilo de plumes paraît bien plus gros quun kilo de plomb !

16 APPEL BILAN POIDS (Principe de LAVOISIER) ) Les réactions chimiques sapprécient en poids ! INVISIBL E INVISIBLE

17 APPEL BILAN VOLUME ou de pollution aérienne (Les polluants aériens se mesurent au Nm3 de fumée, il faut X par !)

18 APPEL La vérité : Les rejets sont 7 fois plus lourds et bien plus polluants que les déchets à brûler !!! Bilan global

19 APPEL Pollutions légales ! Pollutions réglementaires annuelles de lincinérateur de Lunel-Viel (Calculs sur T/an) Pollutions aériennes : (Selon la réglementation du 20 septembre 2002) FUMEES : 975 millions de Nm3 ou 1 million de tonnes ! FUMEES : 975 millions de Nm3 ou 1 million de tonnes ! CO2 : T/an (soit léquivalent du CO2 émis par grosses berlines modernes qui feraient chacune Km/an ! CO2 : T/an (soit léquivalent du CO2 émis par grosses berlines modernes qui feraient chacune Km/an ! DIOXINES : ………………………………………………….0,1 gramme. DIOXINES : ………………………………………………….0,1 gramme. POUSSIERES : ………………………………………………10 tonnes. POUSSIERES : ………………………………………………10 tonnes. ACIDE CHLORHYDRIQUE : ………………………………10 tonnes. ACIDE CHLORHYDRIQUE : ………………………………10 tonnes. FLUORURE DHYDROGENE : …………………………….1 tonne. FLUORURE DHYDROGENE : …………………………….1 tonne. DIOXYDE DE SOUFRE (SO2) : …………………………49 tonnes. DIOXYDE DE SOUFRE (SO2) : …………………………49 tonnes. OXYDES DAZOTE (Nox) : …………………………….196 tonnes. OXYDES DAZOTE (Nox) : …………………………….196 tonnes. CADMIUM ET THALLIUM : ……………………………..49 Kg. CADMIUM ET THALLIUM : ……………………………..49 Kg. MERCURE ET COMPOSES : ………………………………49 Kg. MERCURE ET COMPOSES : ………………………………49 Kg. Autres métaux traces : …………………………………..487 Kg. Autres métaux traces : …………………………………..487 Kg. Pollutions par les mâchefers ( « V » dans le respect de la circulaire du 9 mai 1994) MERCURE : …………………………………………………………9 Kg. MERCURE : …………………………………………………………9 Kg. PLOMB : ………………………………………………………….390 Kg. PLOMB : ………………………………………………………….390 Kg. CADMIUM : ……………………………………………………….39 Kg. CADMIUM : ……………………………………………………….39 Kg. ARSENIC : …………………………………………………………78 Kg. ARSENIC : …………………………………………………………78 Kg. CHROME : ………………………………………………………….59 Kg. CHROME : ………………………………………………………….59 Kg. DIOXYDE DE SOUFRE (SO2) : …………………………..390 tonnes. DIOXYDE DE SOUFRE (SO2) : …………………………..390 tonnes. CARBONE ORGANIQUE TOTAL (COT) : ………………..59 tonnes. CARBONE ORGANIQUE TOTAL (COT) : ………………..59 tonnes. = 267 Tonnes = 450 Tonnes

20 APPEL Pollution proportionnelle à la quantité incinérée Tous les polluants aériens sont limités par rapport au mètre cube normal de fumée (Nm3).Tous les polluants aériens sont limités par rapport au mètre cube normal de fumée (Nm3). Or, le nombre de Nm3 est rigoureusement proportionnel au tonnage incinéré ( de 7500 à 8500 Nm3 /t).Or, le nombre de Nm3 est rigoureusement proportionnel au tonnage incinéré ( de 7500 à 8500 Nm3 /t). Un incinérateur de t/an aux normes, polluera 100 fois moins quun incinérateur de t/an également aux normes ! Un incinérateur de t/an aux normes, polluera 100 fois moins quun incinérateur de t/an également aux normes !

21 APPAPPEL Inévitables pollutions à traiter pour demain + de 2000 molécules dans les fumées épurées + de 2000 molécules dans les fumées épurées seulement quelque 50 sont aujourdhui contrôlées. seulement quelque 50 sont aujourdhui contrôlées. Et les quelque 1950 molécules qui restent, seraient-elles inoffensives ? Et les quelque 1950 molécules qui restent, seraient-elles inoffensives ? On nen sait rien, car elles nont pas encore été étudiées à ce jour, faute de temps et dargent ! (Voir la mesure N° 145 de lappel de Paris !) On nen sait rien, car elles nont pas encore été étudiées à ce jour, faute de temps et dargent ! (Voir la mesure N° 145 de lappel de Paris !) Cétait notamment le cas pour les dioxines avant la réglementation du 20 septembre 2002 ! Cétait notamment le cas pour les dioxines avant la réglementation du 20 septembre 2002 !

22 APPEL Les filtres à dioxines : 3 modèles 1) : changement des manches environ tous les 3 ans (+onéreux) 1) Le filtre à manches catalytiques : changement des manches environ tous les 3 ans (+onéreux) 2) : moins onéreux et plus facile à exploiter. 2) Le filtre à charbon actif : moins onéreux et plus facile à exploiter. 3) Le réacteur catalytique : Nouvelle solution, traite aussi les Nox. Mais pas encore de référence ? (On nous en promet pourtant des miracles !)

23 APPEL Filtre à charbon actif Fonctionnement cyclique ! Fonctionnement cyclique ! permet dêtre bien au-dessous de permet dêtre bien au-dessous de 0,1 ng/ Nm3 lors des mesures ponctuelles (Prélèvements sur rendez-vous, 2 fois par an !) le charbon actif existe en différentes qualités (autant choisir la meilleure ce jour là !) Les opérations de ramonage arrêtées ? Les opérations de ramonage arrêtées ? lexploitant peut « trier » sa fosse : déchets sans P.V.C. ni matière organique. lexploitant peut « trier » sa fosse : déchets sans P.V.C. ni matière organique. Il sert surtout à être aux normes le jour de la mesure ! Il sert surtout à être aux normes le jour de la mesure !

24 APPEL Dioxines : Prélèvements sur 6 à 8 heures et en 9 points, 2 fois / an ; analyses rendus sous 1 à 4 mois ! Cheminée Canne mobile 9 points de prélèvement croisés sur 2 diamètres

25 APPEL Dioxines : Prélèvements « en pseudo continu » ; analyses tous les 15 jours; résultats sous un mois Cartouche de Résine Cheminée == Cheminée Canne Canne fixe Analyseur Intégrateur à Cartouche de Résine (Ex :COPER- DIOX ou MESA) 1 seul point fixe de prélèvement !

26 APPEL LES « REFIOM » Les REFIOM : très toxiques, 3 à 4 % du tonnage incinéré. En fait, aucun polluant nest éliminé. Une partie des polluants aériens est transformée en polluants solides (ou liquides) + concentrés ! Les REFIOM : très toxiques, 3 à 4 % du tonnage incinéré. En fait, aucun polluant nest éliminé. Une partie des polluants aériens est transformée en polluants solides (ou liquides) + concentrés ! REFIOM CSDU de classe 1 CSDU de classe 1 : CSDU de classe 1 : Un ou deux sur tout le sud de la France. Très onéreux (de 230 à 900 /t selon toxicité) Confinement en bétons maigres (parfois vitrification dans des torches à plasma) Sites réputés étanches pour léternité … et si séismes, inondations ?

27 APPEL Les Mâchefers ( 27 à 33 % du poids incinéré) Contiennent 5 à 10 fois plus de dioxines que les fumées, quand elles sont aux normes ! Et de nombreux autres polluants non contrôlés !

28 APPEL Mâchefers bruts (33% poids)

29 APPEL Traitement du mâchefer

30 APPEL Analyse du plomb 9 fois plus de plomb Que par la méthode réglementaire

31 APPEL Document provisoire (et illégal) depuis presque 15 ans ! (Une circulaire ne peut être quinterprétative !) Incohérences du texte, impossibilité de le respecter.(Illégal par rapport à larrêté du ) Analyses après traitement. Echantillonnage douteux (Peut-on obtenir un échantillon de 100 g représentatif à partir du mâchefer brut ci-avant ?) Où léchantillon est-il prélevé, avant ou après le traitement ? Document provisoire (et illégal) depuis presque 15 ans ! (Une circulaire ne peut être quinterprétative !) Incohérences du texte, impossibilité de le respecter.(Illégal par rapport à larrêté du ) Analyses après traitement. Echantillonnage douteux (Peut-on obtenir un échantillon de 100 g représentatif à partir du mâchefer brut ci-avant ?) Où léchantillon est-il prélevé, avant ou après le traitement ? Les mâchefers : circulaire du 9 mai 1994

32 APPEL Délégation de service public des incinérateurs (D.S.P.) : cest quoi ? contrats de DSP et leurs prolongements par avenants multiples contrats de DSP et leurs prolongements par avenants multiples Pour le délégataire : tout bénéfice Cest le beurre, largent du beurre, le prix de revente (avec bénéfice) et le financement de la baratte à beurre et, pour finir (en restant poli), le sourire de la crémière ! Pour le délégataire : tout bénéfice Cest le beurre, largent du beurre, le prix de revente (avec bénéfice) et le financement de la baratte à beurre et, pour finir (en restant poli), le sourire de la crémière ! Pour les citoyens : la totalité des risques sanitaires, Pour les citoyens : la totalité des risques sanitaires, financiers et dexploitation (acceptés par les syndicats) Cest tout à fait incompatible avec la D.S.P. Cest tout à fait incompatible avec la D.S.P.

33 APPEL En fin de construction, un incinérateur coûte toujours beaucoup plus cher que le prix contractuel initial Lunel-Viel : Prix du contrat 01/02/95 : 39 MM Lunel-Viel : Prix du contrat 01/02/95 : 39 MM Prix à lachèvement de travaux au 1/06/99 : 57 MM Soit 48 % daugmentation. Prix à lachèvement de travaux au 1/06/99 : 57 MM Soit 48 % daugmentation. Répartition du prix : Répartition du prix : Production dénergie 30 % Production dénergie 30 % Four 28 % Four 28 % Dépollution 42 % Dépollution 42 % Ensuite : Remises aux normes éternelles ! Ensuite : Remises aux normes éternelles ! Prévisions pour 2012 : 81 MM ! Prévisions pour 2012 : 81 MM !

34 APPEL Création demplois. Environ 30 salaires Equipes de 2 personnes la nuit et à peu près 4 le jour Quelque soit la taille de lincinérateur ! doù la volonté de faire des incinérateurs de plus en plus importants

35 APPEL Evolution technique de lincinération :

36 APPEL La montée inexorable des coûts dexploitation Exemple Lunel-Viel : Lors de la signature du marché (1995) : 46 / t Lors de la signature du marché (1995) : 46 / t Lors de la mise en service (1999) : 75 / t Lors de la mise en service (1999) : 75 / t Durant lexploitation après 2005 : 95 / t Durant lexploitation après 2005 : 95 / t Après 2009 : prévision : 128 / t Après 2009 : prévision : 128 / t Le financement étant à remboursement progressif, le prix du traitement augmente obligatoirement chaque année de 1 à 3 % ! Le financement étant à remboursement progressif, le prix du traitement augmente obligatoirement chaque année de 1 à 3 % ! A chaque remise aux normes, les coûts progressent ! A chaque remise aux normes, les coûts progressent !

37 APPEL Augmentation de la quantité de déchets imputée à chaque citoyen : Exemple de la communauté de commune du Pays de Lunel : Signature du marché (1995) : 380 Kg/an Signature du marché (1995) : 380 Kg/an Mise en service (1999) : 575 Kg/an Mise en service (1999) : 575 Kg/an En 2005 : 924 Kg / an !!! En 2005 : 924 Kg / an !!!

38 APPEL Rentabilité financière & énergétique Incinérateur de T/an (Lunel-Viel) : Uniquement de lénergie électrique coût dinvestissement de cette production : 30% du total soit environ 20 MM Incinérateur de T/an (Lunel-Viel) : Uniquement de lénergie électrique coût dinvestissement de cette production : 30% du total soit environ 20 MM Durée de vie des équipements (12 ans) + amortissement + les charges dexploitation / rentrée financière dEDF Durée de vie des équipements (12 ans) + amortissement + les charges dexploitation / rentrée financière dEDF =économie déficitaire Rendement énergétique moyen annuel : 17 à 19 %

39 APPEL Contrôles de lincinération Curiosités des arrêtés dexploitation : Certaines obligations légales ne peuvent être respectées (Contrôle de la provenance, du poids et analyses des déchets). Curiosités des arrêtés dexploitation : Certaines obligations légales ne peuvent être respectées (Contrôle de la provenance, du poids et analyses des déchets). Contrôles par lexploitant : Tous les contrôles sont laissés à son initiative et sous sa responsabilité ! Cest de lauto-contrôle ! A-t-il le personnel suffisant ? Contrôles par lexploitant : Tous les contrôles sont laissés à son initiative et sous sa responsabilité ! Cest de lauto-contrôle ! A-t-il le personnel suffisant ? Contrôle par des organismes indépendants (Par rapport à qui ?) Le client a toujours raison ! Lexploitant choisit et rémunère ces organismes dits « INDEPENDANTS » ? Contrôle par des organismes indépendants (Par rapport à qui ?) Le client a toujours raison ! Lexploitant choisit et rémunère ces organismes dits « INDEPENDANTS » ? Contrôle par linspection des installations classées NON ! (700 postes pour + de ICPE !) De plus ce service de lEtat na pas de moyens ni vocation à effectuer lui-même le moindre contrôle ! Contrôle par linspection des installations classées NON ! (700 postes pour + de ICPE !) De plus ce service de lEtat na pas de moyens ni vocation à effectuer lui-même le moindre contrôle ! Les CLIS : fonctionnement surprenant ! Pas de C-R ni de règlement intérieur. Les CLIS : fonctionnement surprenant ! Pas de C-R ni de règlement intérieur. Plus la réglementation saggrave, moins le contrôle sera effectif par manque de personnel dexploitation, dinspecteurs des ICPE et sans préjudice des coûts insupportables de ces nouveaux contrôles ! Plus la réglementation saggrave, moins le contrôle sera effectif par manque de personnel dexploitation, dinspecteurs des ICPE et sans préjudice des coûts insupportables de ces nouveaux contrôles !

40 APPEL Part de lincinération dans le budget global des déchets En général, la part prépondérante va à lincinération.En général, la part prépondérante va à lincinération. A Lunel-Viel, lincinérateur a mobilisé 83% du budget global de ce Syndicat.A Lunel-Viel, lincinérateur a mobilisé 83% du budget global de ce Syndicat. Alors que dans la loi du 13 juillet 1992, lincinération nest quun moyen de traitement éventuel pour déchets ultimes.Alors que dans la loi du 13 juillet 1992, lincinération nest quun moyen de traitement éventuel pour déchets ultimes. La pression du « Lobby » de lincinération sur les décideurs publics, a inversé les priorités de la loi et lincinération est aujourdhui le moyen de traitement principal des déchets. Pourquoi fait-on des lois ?La pression du « Lobby » de lincinération sur les décideurs publics, a inversé les priorités de la loi et lincinération est aujourdhui le moyen de traitement principal des déchets. Pourquoi fait-on des lois ?

41 APPEL Silence coupable des autorités Gilly sur Isère : pollution aux dioxines jusquà fois la dose réglementaire = catastrophe écologique et sanitaire.Gilly sur Isère : pollution aux dioxines jusquà fois la dose réglementaire = catastrophe écologique et sanitaire. Ce modèle a été utilisé des dizaines de fois en France.Ce modèle a été utilisé des dizaines de fois en France. Or, les mêmes causes produisent les mêmes effets !Or, les mêmes causes produisent les mêmes effets ! Nous avons demandé que tous les sites de ces incinérateurs soient contrôlés.Nous avons demandé que tous les sites de ces incinérateurs soient contrôlés. Décision en haut lieu : arrêter tous ces incinérateurs, mais de ne pas affoler les populations et de ne rien faire en matière de contrôles !!!Décision en haut lieu : arrêter tous ces incinérateurs, mais de ne pas affoler les populations et de ne rien faire en matière de contrôles !!! Comment la santé publique est-elle officiellement prise en compte par rapport aux intérêts privés ? Comment la santé publique est-elle officiellement prise en compte par rapport aux intérêts privés ?

42 APPEL Récapitulatif sur les incinérateurs de déchets Absence de réelle concurrence : 3 multinationales se partagent les marchés. Donc prix surévalués ! Absence de réelle concurrence : 3 multinationales se partagent les marchés. Donc prix surévalués ! Capacités toujours supérieures aux besoins dérives Capacités toujours supérieures aux besoins dérives masse x 7 nouveaux déchets plus toxiques encore masse x 7 nouveaux déchets plus toxiques encore Pas de contrôle sérieux sur la pollution Pas de contrôle sérieux sur la pollution Hypocrisies et dissimulation des incidents Hypocrisies et dissimulation des incidents Fréquentes remises aux normes coûts dexploitation Fréquentes remises aux normes coûts dexploitation Pollution incontrôlée de la France par les mâchefers Pollution incontrôlée de la France par les mâchefers Risques sanitaires, financiers et dexploitation pris par les citoyens usagers Risques sanitaires, financiers et dexploitation pris par les citoyens usagers 1t de CO2 / t de déchet (Gaz à effet de serre) 1t de CO2 / t de déchet (Gaz à effet de serre)

43 APPEL CONCLUSION : Lincinération cest de lillusionnisme : Lincinération cest de lillusionnisme : Les rejets aériens sont rendus invisibles ! Les rejets aériens sont rendus invisibles ! Le volume visible des déchets est réduit de 90 %, mais cette réduction nest que de 66 % en poids. Le volume invisible des déchets gazeux est de 3000 fois le volume des déchets incinérés !!! Le volume visible des déchets est réduit de 90 %, mais cette réduction nest que de 66 % en poids. Le volume invisible des déchets gazeux est de 3000 fois le volume des déchets incinérés !!! On escamote la toxicité des mâchefers, que lon cache sous les routes, un peu comme les femmes de ménage indélicates qui cachent les poussières sous le tapis du salon ! On escamote la toxicité des mâchefers, que lon cache sous les routes, un peu comme les femmes de ménage indélicates qui cachent les poussières sous le tapis du salon ! Les coûts dexploitation, minimisés avant le démarrage, deviennent prohibitifs très rapidement ! Les coûts dexploitation, minimisés avant le démarrage, deviennent prohibitifs très rapidement !


Télécharger ppt "APPEL 2008-101 Lincinération : mythe du feu purificateur ? Ou « tour » dillusionniste ? Présenté par lAssociation Pour la Protection de lEnvironnement."

Présentations similaires


Annonces Google