La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Opinions about surrogate designation: A population survey in France Elie Azoulay, Criticale Care Medecine 2003 Vol.31, No.6 Professeur à hôpital de Saint-Louis,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Opinions about surrogate designation: A population survey in France Elie Azoulay, Criticale Care Medecine 2003 Vol.31, No.6 Professeur à hôpital de Saint-Louis,"— Transcription de la présentation:

1 Opinions about surrogate designation: A population survey in France Elie Azoulay, Criticale Care Medecine 2003 Vol.31, No.6 Professeur à hôpital de Saint-Louis, AP-HP, Paris 7 Cécilia Rodriguez, Assistante spécialiste, CHR Béziers

2

3 Lentrée en réanimation est un bon moyen de mise en situation pour évaluer lopinion des personnes quant au choix dune personne de confiance. Interêt de choisir une personne de confiance avant lentrée en réanimation: préservation de lautonomie du patient Ferrand E : decision-making capacity and susrrogate designation in French ICU patients. ICM 01; 27 Roupie E: Patients preferences concerning medical information and surrogacy: Results of a prospective study in a French emergency departement. ICM 00; 26 En France, la législation oblige au Consentement éclairé Actuellement, aucune valeur légale des ces personnes de confiance Le testament de choix de vie représenterait une façon de respecter ceux-ci. Prendergast TJ: Advance care planning: Pitfalls, progress, promise. CCM 01; 29

4 Méthode: Linstitut CSA-TMO 8000 résidents français à partir de 18 ans Par téléphone en Fév. 02 Analyse statistique: Z-Test pour comparer des différences proportionnelles

5 6 personnes ont refusé de Répondre (<1%)

6 Q1: Définir une réanimation Département où des traitements de maintien en vie sont prodigués ? Equipe mobile durgence Département d anesthésie Salle de déchocage Autre secteur dhospitalisation. Définition dune réanimation: incapacité de communiquer avec le médecin et de comprendre les thérapeutiques administrées. 19 % seulement le savaient dans une étude précédente

7 Q2: Sils devaient perdre leur autonomie, choisiraient-ils une personne de confiance et qui serait-elle ? Q3: Les patients voudraient-ils que leur famille participe aux soins (nourrir, laver, réaliser les aspirations trachéales) et participe activement au processus décisionnel médical lors de situations difficiles (inclusion dans un protocole de recherche, performance dune chirurgie durgence à haut risque et ladministration de traitements intensifs malgré un faible pronostic de récupération ?

8 Q1: Définir une réanimation Département où des traitements de maintien en vie sont prodigués ? 28% Equipe mobile durgence 11% Département d anesthésie 41% Salle de déchocage 17% Autre secteur dhospitalisation. 3%

9 90% des participants ont désigné une personne de confiance

10

11 Langue parlée à la Maison, religion

12 Personne de confiance Modèle interprétatif de la relation médecin- patient : libre-arbitre du patient éclairé et conseillé par le médecin qui connaît ses valeurs. Seulement 44% et 17% des familles interviennent dans les décisions thérapeuthiques de fin de vie

13 Limites Pas de discussion dans les familles sur la qualité de vie et la participation à la recherche. Abizanda R: Ethical aspects of intensive medecine: Results of an opinion survey. Med Clin(Barc) 94; 102 Les patients et personnes de confiance ne font pas les mêmes choix (20 % des pers.de confiance disent le contraire/recherche). Coppolino M: Do surrogate decision makers provide accurate consent for intensive care research? Chest 01; 119 Manque de temps à un moment de douleur moral intense, pour faire des choix compliqués, générant un stress supplémentaire pour les familles. Pochard F: Symptoms of anxiety and depression in family members of ICU patients. CCM 01; 29

14

15 Limites Pas de discussion dans les familles sur la qualité de vie et la participation à la recherche. Abizanda R: Ethical aspects of intensive medecine: Results of an opinion survey. Med Clin(Barc) 94; 102 Les patients et personnes de confiance ne font pas les mêmes choix (20 % des pers.de confiance disent le contraire/recherche). Coppolino M: Do surrogate decision makers provide accurate consent for intensive care research? Chest 01; 119 Manque de temps à un moment de douleur moral intense, pour faire des choix compliqués, générant un stress supplémentaire pour les familles Impossibilité de désigner une personne de confiance lors dune entrée en réanimation. Ferrand E: Decision-making capacity and surrogate designation in French ICU patients. ICM 01; 27 Choisir cette personne avant de devenir dépendant

16 conclusion Nouvelle relation médecin-malade, moins paternaliste. Inciter les familles à discuter de lavenir dans ce domaine. Déculpabilisation des familles sur des choix qui ne leur appartiennent pas.

17 Avenir Améliorer les moyens et la qualité de linformation donnée aux familles Azoulay E: Impact of a Family Information Leaflet on Effectiveness of Information provided to Family members of ICU patients. Am J Crit Care Med 02; 165

18

19

20 Avenir Améliorer les moyens et la qualité de linformation donnée aux familles Azoulay E: Impact of a Family Information Leaflet on Effectiveness of Information provided to Family members of ICU patients. Am J Crit Care Med 02; 165 La première préoccupation des médecins devrait être dinformer leurs patients des bénéfices dune discussion entre amis et famille sur lévolution dune maladie handicapante

21

22


Télécharger ppt "Opinions about surrogate designation: A population survey in France Elie Azoulay, Criticale Care Medecine 2003 Vol.31, No.6 Professeur à hôpital de Saint-Louis,"

Présentations similaires


Annonces Google