La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LAncien Régime de la France. Ancien Régime On nomme ancien régime lorganisation politique et sociale des États de lEurope occidentale et centrale aux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LAncien Régime de la France. Ancien Régime On nomme ancien régime lorganisation politique et sociale des États de lEurope occidentale et centrale aux."— Transcription de la présentation:

1 LAncien Régime de la France

2 Ancien Régime On nomme ancien régime lorganisation politique et sociale des États de lEurope occidentale et centrale aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les souverains règnent en monarques absolus. La noblesse et le clergé jouissent dune situation privilégiée.

3 Suite… Le commerce à lintérieur du pays et entre les autres pays est relativement peu développé. Artisans et négociants sont pour la plupart groupes en corporations que réglementent la fabrication et la vente, entravant le développement industriel. Les paysans, qui forment la majeure partie de la population, paient presque tous les impôts. Les sujets ne bénéficient ni de la liberté de religion, ni de la liberté dopinion, ni de la liberté économique, ni de la liberté individuelle.

4

5 La fin du XVIIIe siècle À la fin du XVIIIe siècle, lAncien Régime est ébranlé. Une importante transformation sannonce. –Les écrivains, les « philosophes ». critiquent les institutions et réclament un régime de liberté. –Le commerce international devient plus actif. En Angleterre surtout une industrie nouvelle se développe, en grands ateliers, autour de métiers mécaniques autour de la machine à vapeur. La bourgeoisie industrielle et commerçante senrichit et exige des droits politiques.

6

7 La longue période révolutionnaire Dès 1789, la France sengage dans une longue période révolutionnaire. Elle passe de la monarchie absolue à la monarchie constitutionnelle en 1789, puis à la république en 1792 que Napoléon Bonaparte, en 1799, confisquera à son profit avant de la transformer en empire en 1804.

8

9 La Révolution Française affirme des idées nouvelles : La souveraineté de la nation (au lieu de labsolutisme royal) Légalité des citoyens devant la loi (au lieu des privilèges de la noblesse et du clergé) La liberté dopinion, de religion, la liberté de la presse et la liberté économique.

10

11 La Révolution Française : aux armes! Elle déclenche une longue suite de guerres. Au début, la France défend sa révolution contre les princes européens qui la menacent. Puis elle entend apporter la liberté aux peuples étrangers asservis à leurs rois. Enfin elle ne songe plus, sous Napoléon, quà dominer lEurope.

12

13 Lancien régime de la France a la veille de la révolution À la veille de la révolution, le royaume de France est le plus riche et le plus peuplé des États de lEurope occidentale et centrale. Son territoire était à peu près celui de la France actuelle. Le royaume a environ 26 millions dhabitants, groupés en trois classes ou ordres distincts : le clergé, la noblesse, et le Tiers État.

14 Les ordres privilégiés

15 Le Clergé Le clergé compte environ membres. Il joue un grand rôle dans le pays, assurant le culte catholique qui est le seul religion reconnu. La responsabilité de lenseignement reste sur léglise; la majorité des paysans ne savent pas lire. LÉglise prélève la dîme des récoltes; elle possède de plus de grands domaines; ses revenus ($) sont considérables, mais elle ne paie presque pas dimpôts (taxes).

16

17 Le clergé (suite) Combien dargent faisait-elle? À cet époque elle gagnait environ 250 millions de livres chaque année. Cependant, elle ne faisait quun don de 10 millions de livres au trésor royal chaque cinq ans! Aujourdhui, ces 250 millions de livres auraient un valeur extrême… = $ (1750) en 1914, $500,000,000$ sera léquivalent de $10,511,500, $500 = $

18 Cardinal Rohan Cardinal Richelieu

19 La Noblesse La noblesse compte environ personnes. La noblesse porte lépée, fournit tous les officiers pour le roi et ne paie pas dimpôts. Elle bénéficie du revenu des droits seigneuriaux ou féodaux. En temps dinsécurité (guerre) les seigneurs protégeaient leurs vassaux. Ils assuraient la police et rendaient la justice. En échange, les paysans paient beaucoup dimpôts comme les cens, les corvées, les fouages. Il y avait surtout trois types de noblesse …

20

21 La Noblesse 1. La noblesse de cour –Ils étaient les privilégiés des privilégiés, car ils avaient la faveur du roi. Leurs postes comptaient les plus hautes et prestigieux du pays, et ils vivaient avec le roi à Versailles, ou à Paris.

22

23 La Noblesse 2. La noblesse de campagne –Comme suggère leur titre, ils sont les nobles qui règnent sur leurs terrains lointains et doivent souvent travailler pour assurer que leurs fiefs payaient leurs impôts, et pour fournir assez dhommes à larmée et à la marine.

24

25 La Noblesse 3. La noblesse de robe –La noblesse de robe est formée de personnes qui ont acheté leur titre, ainsi un charge ou une terre noble (seigneurie) et qui se sont fait anoblir par le roi.

26 Le Tiers État Tout français qui nappartient pas aux deux ordres privilégiés fait partie du Tiers État, qui groupe 98% de la population. On nomme paysan tout homme qui travaillait la terre comme fermier. Il y avait deux types de paysan.

27

28 Le Tiers État 1.Le paysan libre. Le paysan libre était propriétaire de son terre, mais qui doit payer des lourds impôts aux seigneurs, que appartenaient tout les terrains. Le paysan libre devait payer trois sortes dimpôts. 1.La taille : un taxe qui allait directement au roi. 2.La gabelle : un taxe quil fallait payer pour le sel. 3.La dîme : 1/10 de leurs récoltes qui allait directement à lÉglise.

29

30 Le Tiers État 2. Le serf Le serf était un paysan libre qui a perdu dite liberté dune façon ou une autre. Cétait souvent parce quils ne pouvaient plus payer leurs taxes, soit au roi, au seigneur, ou à lÉglise. Leur existence était très pauvre, et même sil y avait toujours quelque chose à manger, il ny avait pas de grande variété, et plusieurs souffraient de malnutrition.

31

32 La population des villes Les villes du XVIIIe siècle sont beaucoup moins peuplées quaujourdhui. Les artisans et les commerçants sont groupés en corporations. Ces associations de métiers ont le monopole de la profession. Elles peuvent interdire linstallation dun concurrent. Elles fixent les prix et les salaires, édictent des règlements de fabrication, et entravent le développement de lindustrie et du commerce.

33 Le développement économique : la bourgeoisie Le commerce est essentiellement un trafic local. Lindustrie est surtout un artisanat, réparti en petits ateliers, avec peu douvriers. Cependant, avec un sérieux retard sur lAngleterre, la France développe ses échanges intérieurs, ses relations commerciales avec létranger, le trafic avec ses colonies.

34 Le développement économique : la bourgeoisie Elle crée ses premières usines, tout avec la puissance dune nouvelle technologie : la machine à vapeur. Lexploitation des mines commence. Ce développement économique fait la prospérité dune bourgeoisie fortunée; formée de banquiers, dindustriels, et de négociants.

35 Le développement économique : la bourgeoisie Entre 1715 et 1787 le commerce avec lextérieur de la France passe de 215 millions à un milliard de livres. Cette bourgeoisie devient de plus en plus riche, et réclame plus de pouvoir pour représenter leur intérêt. Point finale : ils étaient mécontents avec le système politique de la France!

36 Monarchie absolue Théoriquement, lautorité du roi est absolue. Il règne avec le droit divin. Il a reçu de Dieu, et transmet par héritage, la mission de gouverner son peuple, son royaume, comme un domaine privé. Il na pas besoin de répondre à personne autre que Dieu.

37 Monarchie absolue Il décide la guerre et la paix. Sous la direction dun roi fort et intelligent, ce régime fonctionnait sans grand problème. Mais si le monarque était quelque chose moins en caractère et se laissait diriger trop par les autres, ça pouvait aller mal pour le pays.

38 Louis XVI Louis XVI, brave homme, honnête, pieux, manque dautorité naturelle. Il est le jouet des intrigues de son entourage. En tout réalité, le régime féodal a survécu au moyen âge; cest vieux, injuste, compliqué, et de plus en plus impossible à diriger efficacement.

39 Inégalités

40


Télécharger ppt "LAncien Régime de la France. Ancien Régime On nomme ancien régime lorganisation politique et sociale des États de lEurope occidentale et centrale aux."

Présentations similaires


Annonces Google