La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

On amène à Jésus un sourd, qui de plus parlait difficilement, et on le prie de lui imposer les mains ; le prenant hors de la foule, à part, il lui mit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "On amène à Jésus un sourd, qui de plus parlait difficilement, et on le prie de lui imposer les mains ; le prenant hors de la foule, à part, il lui mit."— Transcription de la présentation:

1

2

3 On amène à Jésus un sourd, qui de plus parlait difficilement, et on le prie de lui imposer les mains ; le prenant hors de la foule, à part, il lui mit ses doigts dans les oreilles et, avec sa salive, lui toucha la langue ; puis, levant les yeux au ciel, il poussa un gémissement et dit : "Ephphatha", cest-à-dire : "Ouvre-toi !" Et ses oreilles souvrirent, et aussitôt le lien de sa langue se délia, et il parlait normalement. Jésus leur recommanda de ne dire la chose à personne. Mais plus il leur recommandait, de plus belle ils la proclamaient. Ils étaient frappés au-delà de toute mesure, et disaient : "il fait bien toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets." (Marc 7, 32-37)

4 Teva considère rêveusement les images doiseaux éparses sur son bureau. - Eh bien, mon Teva, dit Maman, que réfléchis-tu ? - Je pensais à tous ces oiseaux qui chantent si bien… Ce doit être triste dêtre sourd ! Et ne pas pouvoir chanter comme eux, ce doit être triste aussi ! - Et pourquoi cette question devant ton cahier de caté ? - Mais, dit Teva comme sil sagissait dune évidence, parce que Jésus a guéri le sourd-muet.

5 - Ah ! dit Maman. Raconte-moi ! - Oh ! Rien répond Teva, on lui a amené un sourd-muet, et il la guéri, et après le sourd-muet entendait et il parlait ; et, après, conclut Teva triom- phalement, il pouvait même écouter les oiseaux ! - Je comprends, dit Maman en riant. Mais je crois que ton résumé est un peu court. Mais dis-moi, que voulait nous montrer Jésus par ce miracle ? - Quil était bon ! - Cest vrai, mais les évangélistes nous disent quil a guéri bien dautres malades ou estropiés ! Pourquoi nous relater précisément celui-là ?

6 - Je ne sais pas, dit Teva, mais je sais que tu vas me le dire ! - Oui, dit Maman, seulement je pré- férerais que tu trouves seul. Je taiderai ! Dis-moi donc à quoi ser- vent les oreilles ? - À entendre ! - Et la langue ? Teva, qui est très bavard, se de- mande si Maman ne se moque pas de lui. Mais non, Maman semble sérieuse… Alors il risque : - À parler… - Oui, dit Maman. Jésus accorde une grande importance à notre écoute et notre parole. Dis-moi pourquoi ?

7 Question bien compliquée ! Teva réfléchit. Une phrase lui revient par lambeaux. - Il faut… Il veut… on doit écouter sa Parole. Mais ça ne veut rien dire ? Nous aussi nous devons écouter sa Parole, mais en la lisant dans son gros livre ! - Cest vrai, mais les miracles ne sont que des images, comme des clés pour nous ouvrir de nouvelles portes, pour nous aider à comprendre. - Alors Jésus veut nous faire compren- dre que cest important de lécouter et de lire le gros livre ? Peut-être… peut- être aussi découter le prêtre à la messe, par exemple ? ou le catéchiste ?

8 - Tu as tout compris, dit Maman. Il vaut mieux écouter le prêtre ou le catéchiste que de taquiner Maeva ! - Mais, dit Teva pour se défendre, le prêtre, pour le sermon, emploie des mots compliqués, que nous ne pouvons pas comprendre, nous les petits ! - Alors, dit Maman sérieusement, tu vas le voir, tu lui dis que tu ne comprends pas, et tu lui demandes dessayer de parler plus simplement ; peut-être quil croit que tout le monde comprend… Je vais tavouer quelque chose, je ne comprends pas toujours non plus !!! Et javais lintention de le lui dire…

9 - Cest sale ! dit Teva qui relit son texte. - Quoi donc ? - Il se sert de sa salive. - Quas-tu fait hier, quand tu tes écorché ? Tout naturellement, tu as léché ta plaie ! - Ah tiens, cest vrai, ça ! Pourquoi ? - La salive contient des éléments qui soignent naturellement les plaies, dans beaucoup de civilisations elle est utilisée comme remède. Cela nétonnait personne. - Pourquoi il la amené à lécart ? - Pour obliger les gens à réfléchir sur le sens de son acte, et quils ne sarrêtent pas à ce quils voyaient.

10 - Je veux revenir en arrière, dit Maman. Pourquoi de la salive sur la langue ? - Mais tu viens de me le dire ! - Il y a une autre raison, il me semble… Il lui met les doigts dans les oreilles, pour les lui ouvrir, et quil entende les mots de la Parole. Mais, en lui touchant la langue, ce sont ces propres Paroles quil met dans la bouche du muet, ce sont ses propres Pa- roles que nous devons dire et répéter. - Alors, ça aurait suffi quil soit muet, le sourd-muet !!!

11 - Est-ce que tu te souviens de ce que les Juifs veulent dire par "écouter une parole" ? - Ben… non ! - Écouter, cela veut dire lentendre pour la mettre en pratique. De la même façon, si tu dis aux autres la Parole de Dieu, tu dois tefforcer de la mettre en pratique. - Je ne sais pas si je comprends… - Alors, mon petit Teva, imagine que tu dises à tes copains : "Si vous voulez faire plaisir à Jésus, il faut bien étudier vos leçons, il ne faut pas tricher !" Et que toi tu ne saches pas ta leçon et que tu triches, comment te croiront-ils ?

12 Teva baisse la tête, honteux. Il vient davoir un 2 en récitation, parce quil avait oublié dapprendre son poème, et, malgré toutes ses bonnes résolu- tions, il lui arrive encore de tricher aux billes… Alors il essaie de changer de conver- sation : - Pourquoi Jésus leur dit de ne le dire à personne ? - Peut-être pour la même raison, pour que le message ne soit pas faussé. Mais peut-être aussi parce quil connaît bien les hommes, et quil sait que, plus on nous défend quelque chose, plus on a envie de le faire !!!

13 Teva relit son texte. - Mais eux, ils nont pas compris, que cétait une leçon pour eux, ils ont dit : "il fait parler les muets et entendre les sourds." - Cest après la résurrection que la vraie leçon des miracles, des "signes", est apparue et que, génération après génération, on a mieux saisi leur sens. - Alors, puisque cest nous la dernière génération, cest nous qui devrions comprendre le mieux ?

14 - Tu as tout à fait raison. Et puisque cest ainsi, répète- moi ce que tu as retenu ? Teva est pris de court. Il ré- fléchit en relisant le texte dÉvangile, puis se lance courageusement : - Les évangélistes ont choisi de nous raconter ce miracle, ce… ce… - Ce signe ? précise Maman. - Voilà ! Pour nous faire bien comprendre que nous devons écouter la Parole de Jésus, et la répéter.

15 - Cest tout ? dit Maman. - Et que écouter la Parole de Jésus, cest faire ce quil nous demande. Et quil faut lécouter à la messe et au caté. Et que ça ne sert à rien de répéter ce quil a dit si on ne le fait pas soi- même. Et que… - Teva sarrête, à bout de souffle. Peut-être aussi à bout didées ! Maman sourit. - Cest très bien, Teva. Alors… mets-le vite en pratique ! Et moi aussi !

16 Images : CD cliparts de Micro-Réalisation Texte : Jacky Musique : Danse hongroise de Brahms - Zamfir Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "On amène à Jésus un sourd, qui de plus parlait difficilement, et on le prie de lui imposer les mains ; le prenant hors de la foule, à part, il lui mit."

Présentations similaires


Annonces Google