La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel Valence (26) à Bédarrides (84) 113 km – 5h 30.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel Valence (26) à Bédarrides (84) 113 km – 5h 30."— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel

3 Valence (26) à Bédarrides (84) 113 km – 5h 30

4 Lorsque nous reprenons la route, la première chose qui attire notre attention est cette forteresse, vrai nid d'aigle tout en haut de la montagne, en arrivant à Mornas.

5 L'occupation du site de la forteresse remonte au moins à l'époque romaine. Les vestiges d'un oppidum ont été découverts au sud-est de la forteresse, de même que plusieurs sites contemporains en contre-bas de la montagne. Cette forteresse changea bien des fois de propriétaires : l'église les différents seigneurs, les huguenots, le pape même, l'évêque d'Arles. La forteresse, mal entretenue, tombe facilement entre les mains des troupes protestantes en 1562 dirigées par Montbrun, lieutenant du Baron des Adrets, qui fait précipiter les réfugiés et la garnison du haut de la falaise. Dans les années qui suivent Mornas est alors successivement aux mains des catholiques et des huguenots. Les troubles cessèrent à la fin du XVIe siècle, et la forteresse, perdant son rôle défensif, tombe peu à peu dans l'oubli et l'abandon. À partir de 1977, sa res- tauration est entreprise sous l'impulsion de l'association des "Amis de Mornas" La forteresse est de forme plus ou moins trapézoïdale, dont le grand côté se trouve tourné vers l'ouest et le Rhône. Les différentes parties sont difficilement datables, du fait du style militaire assez uniforme relativement homogène employé dans la construction.

6 L'intérieur de la partie nord s'organise autour d'une esplanade, bordée à l'est par la porte d'accès, les citernes et les anciens logis, restaurés. Au sud s'élève le donjon, tour quadran- gulaire de 20 mètres de haut et 3,50 par 5,60 mètres de côté. Son sommet offre un magnifique panorama sur la vallée du Rhône et les environs. Au sud-est de l'ensemble nord se dresse la chapelle.

7 Nous voilà à Orange, cité dont on parle pour la première fois en 8O8, a suivi toutes les vicissitudes de la forteresse de Mornas ! Et vous êtes accueilli, quand vous arrivez, par ce magnifique arc de triomphe.

8

9 Quelques détails des sculptures de l'arc de triomphe

10

11

12 Enfin ! Notre pigeon a attendu cette belle ville dOrange pour nous rejoindre ! Sans doute a-t-il fait la cour à cette pigeonne en route… Je suppose même qu'il l'a conquise de haute lutte, vu la plume qui orne sa tête, signe de quelle bonne bagarre…

13 Nous avons laissé notre pigeon à ses amours, et avons continué notre passage dans cette ville. Orange, ville prestigieuse…

14 Orange, surnommée la « Cité des Princes », est une commune française située au nord-ouest du département de Vaucluse et de la région Provence- Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Orangeois. La position d'Orange, à un carrefour de passages pour le nord, l'Espagne ou l'Italie, niché au cœur dune riche région agricole, en a fait un emplacement de choix pour les Romains desquels on trouve de nombreux vestiges, principalement autour de la colline Saint-Eutrope et de l'ancien théâtre. Au Moyen Âge, la ville devient la capitale de la principauté d'Orange et le res- tera jusqu'à son annexion par la France en Depuis 1981, plusieurs monuments d'Orange sont inscrits au répertoire des monuments mondiaux de l'UNESCO sous le titre : « Théâtre antique et ses abords et « Arc de Triomphe » d'Orange » C'est de ces monuments, et de ce qu'il en reste, que je vous mets quelques photos. Mais il faut dire que, lorsqu'on est devant ces siècles qui nous at- tendent, on se sent tout petit…

15

16

17

18

19 Nous quittons ce prestigieux théâtre antique pour faire un petit tour dans la ville. Nous voici sur la place des Cordeliers, animée par une belle fontaine qui chante sa chanson d'eau en son centre. Cette belle fontaine du XVIIème siècle faillit être supprimée sous le Second Empire pour être remplacée par une borne-fontaine. Les habitants du quartier défendirent son maintien en invoquant sa facilité d'accès, l'abondance de ses eaux utilisées "pour les besoins de leur ménage et pour abreuver les animaux que l'on y conduit en si grand nombre" et uti- lisées également par les "nombreux étrangers que les marchés appellent chaque semaine." L'union ayant toujours fait la force, les habitants du quartier ont eu gain de cause. La place des Cordeliers doit son nom à la proximité de l'ancien couvent des franciscains dont seuls subsistent l'église et le cloître. Ces religieux étaient familièrement appelés "Cordeliers" car ils portaient comme ceinture une corde à trois nœuds. La place prolonge à l'est l'esplanade du théâtre antique.

20

21 L'église Saint Florent, située à proximité de la Place des Cordeliers, vestige du Couvent des Franciscains. Ancienne église du couvent des frères franciscains, installé à Orange au dé- but du XIV e siècle, elle a servi de sépulture à de nombreux seigneurs des Baux. Elle fut incendié par les Huguenots en L'église faillit être détruite 18 ans plus tard, pendant les Guerres de Religions, pour construire un moulin à blé sur son emplacement. Le retour des frères franciscains à Orange en permit la reconstruction. Sous la Révolution française, le couvent et l'église sont successivement utilisés comme caserne, grenier à foins, écurie et prison. Réouverte au culte en 1803, puis érigée en paroisse en 1844, l'église est dédiée au saint patron de la ville, Florent, évêque d'Orange au VIe siècle (mort vers 526) et auteur de nombreux miracles. Orange et Fidentia (Italie) se partagent ses reliques.

22

23 Mais non, ce n'est pas une église sans clocher ! Le voici, le clocher de l'église Saint Florent : Simplement, le voici photographié sur une autre façade… Et, parlant de photos, cette belle en- seigne.

24 Un rond-point original en quittant Orange, avec ce Mirage qui semble prêt à prendre son vol… Rappel nécessaire quOrange est une ville accueillant une base militaire aérienne.

25 A Courthezon, la Porte des Princes, et une belle fontaine.

26 Cet amusant écriteau est toujours bien en place sur la Porte des Princes. Et cette maison en coin de rues m'a paru bien sympathique !

27 Encore un beau mur peint. "Le berger, qui charme la bergère…"

28

29 Léglise de Courthezon

30

31 Vestiges des remparts Du XIème siècle

32 Nous arrivons à Bédarrides, où cette belle fontaine nous accueille au centre de la place. Ce kiosque-fontaine est en réalité le château d'eau, qui dépend du Service des Eaux.

33 Une fontaine-abreuvoir, qui rappelle le temps pas si lointain où les troupeaux s'abreu- vaient avant de partir au pâturage et en rentrant le soir.

34

35 Dans cette église le 13 aout 1791 a été voté le rattachement du Comté Venaisin à la France.

36 Pont sur l'Ouvèze, porte du Comtat Venaisin…

37 En 1742 un fontainier d'Aubignane, Etienne Régnier découvre une source d'eau vive au quartier des Beaumettes. Cette eau alimentera les premières fontaines publiques du village en remplacement des puits insalubres. Cette fontaine fut construite vers Les temps ont probablement changés, car l'écriteau apposé sur la fontaine, avez-vous pu le lire ? Il vous dit : "eau non potable."

38 C'est devant ce petit oratoire dédié à Saint Marc que s'est achevé notre périple, notre beau périple ! À bientôt pour d'autres découvertes…

39 Photos : Yvonne Documentation de sources diverses Texte : Jacky Musique : Musique provençale, suite de farandoles Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel Valence (26) à Bédarrides (84) 113 km – 5h 30."

Présentations similaires


Annonces Google