La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

De nombreux cours d eau sillonnent la planète. Ils portent des noms très divers :source, ru, ruisseau, rivière, affluent, torrent, gave, fleuve… Mais.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "De nombreux cours d eau sillonnent la planète. Ils portent des noms très divers :source, ru, ruisseau, rivière, affluent, torrent, gave, fleuve… Mais."— Transcription de la présentation:

1

2

3 De nombreux cours d eau sillonnent la planète. Ils portent des noms très divers :source, ru, ruisseau, rivière, affluent, torrent, gave, fleuve… Mais il y a aussi les oueds, les cascades, et on peut ajouter les lacs, les geysers.. Là où les choses se compliquent, c est quun cours d eau est d abord une source. C est le cours supérieur. Puis, lorsquil dévale la montagne, il est torrent. Le torrent nous offre souvent, sur son trajet, de belles cascades. En arrivant en plaine, il s assagit, il s élargit, il est grossi par des affluents, il devient rivière. C est le cours moyen. Il coule paresseusement, dessinant des méandres (ou courbes) dans la plaine. Il reçoit l eau d autres rivières, et il devient alors fleuve : C est le cours inférieur. Et il se jette dans la mer : l endroit où il rencontre la mer s appelle l embouchure : entre nous, vous ne trouvez pas que cela fait beaucoup de noms pour un seul cours d eau ? D autant que l embouchure peut s appeler delta ou estuaire ! Un delta est un immense triangle composé d une multitude d îles à travers lesquelles le fleuve se fraie un chemin vers la mer, l estuaire est une large embouchure dégagée qui permet la remontée des bateaux. Ouf ! Que de vocabulaire !

4 source Lac artificiel et barrage méandres Centrale atomique (il paraît qu il en faut…) affluent Cultures irriguées Embouchure en estuaire Port artificiel Château d eau

5 Dans les centrales nucléaires, les turbines sont mues par de la vapeur deau qui doit être refroidie après usage. Il faut pour cela beaucoup deau, cest pourquoi beaucoup de centrales sont au bord des rivières. Une centrale nucléaire peut prélever 40m3 d eau/se- conde. Cette eau encore chaude est rejetée dans le fleuve. On surveille ses effets sur la faune et la flore aquatiques. De nombreuses industries sont implantées près des fleuves, car l eau y joue un rôle important : refroidir des équipements, nettoyer les installations, dissoudre des substances (sucre, pâte à papier). D importantes régions indus- trielles se sont développées près des fleuves. Heureusement, les eaux de rejet commencent à faire l objet d une étroite surveillance...

6 Dans l antiquité, les égyptiens ont inventé d ingénieux systèmes pour pomper l eau du Nil et l élever de quelques mètres jusquà des canaux qui la con- duisaient vers des champs cultivés. Le chadouf, balancier équipé d un contre-poids, permet de remonter les outres d eau depuis ans. La sakief est une roue à godet actionnée par un bœuf ou un âne, inventée au 1°siècle avant J.C. Pour cultiver le désert aux Etats-Unis, on a détourné en partie les eaux du fleuve Colorado. Le canal du Colorado, long de 387 KM, a permis de cultiver lImperial Valley, située au sud de la Californie. (notamment maïs et coton). L eau du fleuve alimente aussi de grandes villes. C est pourquoi les agriculteurs et les citadins se la disputent.

7 On cultive le riz surtout dans les pays asiatiques. Les rizières, près des fleuves, sont fermées par de petites digues dont on ouvre les portes pour inonder les parcelles. Puis on laboure le sol devenu boueux. Pendant ce temps, dans des champs séparés, recouverts d eau, on fait pousser des plants de riz qui sont ensuite repiqués dans la rizière. Quelques mois plus tard, on évacue l eau de la rizière et on récolte les tiges dont on recueille les grains. On trouve aussi des rizières sur les flancs des montagnes, dans des terrasses en espaliers, irriguées grâce à des canaux.

8 Les dangers de l irrigation Prélever l eau d un fleuve en trop grande quantité peut être nuisible aux animaux et aux plantes. C est le cas en Asie centrale, où les deux fleuves qui alimentaient la mer d Aral ont été détournés pour irriguer des cultures. L eau est devenue trop salée pour les poissons, qui sont morts. La mer s assèche, ainsi que la végétation aquatique, et les bateaux séchouent sur le sable. Un projet ambitieux est à létude pour sauver la mer d Aral.

9 DU FLEUVE AU ROBINET L eau du fleuve est pompée (1) puis acheminée vers une usine de traitement (2) Là, elle est filtrée, débarrassée des feuilles et déchets. Ensuite elle subit un traitement chimique pour être purifiée. Elle est alors stockée dans un château d eau ou de grands bassins (3) et enfin conduite vers les réseaux de distribu- tion (4) jusqu au robinet du consommateur (5). Une fois utilisées, les eaux dites usées sont collectées dans les égoûts (6) et parviennent jusqu à une station d épuration. (7) Là, elles sont nettoyées et contrôlées avant d être rejetées dans le fleuve.

10 LE FLEUVE, VOIE DE NAVIGATION De tout temps, partout où la sagesse du courant le permettait, tous les cours d eau du monde ont servi de voies de navigation, et de liaison d une région à l autre; Les types d embarcation sont très variés, suivant le pays, suivant l utilisation ! (et suivant l époque, mais je ne mets ici que des embarcations actuellement en service !) Les péniches peuvent être ouvertes, comme celle-ci, (transport de matériaux, de char- bon) ou couvertes (céréales, farines…) Elles font 10 km/heure, et s arrêtent la nuit près des écluses. Ces écluses servent à franchir les dénivellations du terrain, que le cours d eau, lui, franchit par une petite cascade. Sur le Missisipi, pour répondre aux besoins toujours croissants du tourisme fluvial, ont a remis en service les steamboats, propulsés par des roues à aube.

11 Certains fleuves, comme le Saint-Laurent, peuvent être gelés une partie de l hiver. Pour accélérer la débâcle (la fonte des glaces) on emploie parfois des brise-glace. Certains peuples (indiens, inuits) emploient toujours les embarcations ancestrales. Beaucoup de ports se sont développés dans des régions agricoles ou industrielles. Le plus im- portant port fluvial du monde est Duisburg, en Allemagne. On trouve près des quais de ces ports des hangars, des silos à grains, d énormes grues qui transbordent des conteneurs géants. Des navires chargés de pétrole, de produits chimiques, samarrent le long des quais pour décharger leur cargaison.

12 LA VIE DANS LES COURS DEAU L eau apporte la vie. De nombreuses espèces animales et végétales vivent dans l eau ou autour de l eau. L image ci-dessus a été inspirée au dessinateur par le delta du Rhône (France) qui abrite une vaste région d étangs et de marais où la vie sauvage est d une exceptionnelle richesse. Cest la Camargue. On y trouve plus de 300 espèces d oiseaux. Dans les terres basses et salées, appelées les Sansouires, paissent chevaux et taureaux sous l œil des gardians. En Louisiane, le Mississippi se perd en de multiples bayous (mot indien signifiant « cours d eau »). Là poussent saules, cyprès chauves et jacinthes d eau. Ils regorgent de crabes et d alligators. C est aussi le paradis des oiseaux aquatiques : pélicans, aigrettes, hérons...

13 LA PECHE Au long des siècles, lingéniosité des hommes a développé bien des façons de prélever dans les cours deau partie de la nourriture dont ils avaient besoin. Le fleuve Okavango (sud de l Afrique) se perd dans un immense delta à l intérieur des terres. On y pratique la pêche collective. Quand il fait beau, que les crocodiles sont sortis du fleuve, des femmes disposent des nasses en demi-cercle tandis que d autres, avec les enfants, rabattent le poisson. Au sud-ouest du Nigéria, les Nigérians participent chaque année, pendant la saison sèche, à une grande journée de pêche. Dans un affluent peu profond du Niger, des milliers de pêcheurs équipés de cale- basses et de filets traquent les poissons rassemblés dans les trous d eau. La calebasse sert de flotteur et de récipient pour les prises.

14 De nombreuses barques de pêche sillonnent le Brahmapoutre. En Inde et au Bongladesh, la pêche fait vivre une vaste population. Sur l Amazone, la pêche au poisson géant. Le pirarucu est un poisson d eau douce rouge, or et brun. C est un monstre qui peut peser jusqu à 100 kgs et mesurer jusqu à 4m50. Les pêcheurs, dans leur pirogue, guettent le poisson. Dès qu il remonte à la surface pour respirer, on le harponne avec une flèche, puis on le hisse à bord de la pirogue. Le poisson est une nourriture essentielle pour les habitants de l Amazonie (Amérique du sud)

15 Près de l Amazone et de l Orénoque vit le plus gros rongeur du monde : le cabiai. En été, dans les torrents, l ours brun pêche avec agilité les saumons qui remontent le fleuve. Ah ! C est une erreur de page ! Car il s agit d une méthode de pêche originale : les cormorans plongent et prennent le poisson mais ne peuvent l avaler, car un anneau leur enserre le cou. Ramenés sur la barque, les pêcheurs récupèrent le poisson dans le bec du cormoran, et on recommence !

16 LE FLEUVE, LIEU CONVIVIAL Au Pérou,des familles habitent des maisons sur pilotis. Des maisons-bateaux flottent sur l Amazone. Les femmes africaines se rencontrent au bord du Niger pour laver le linge ou la vaisselle. Les nouveaux-nés sont, par tradition, lavés dans le fleuve, et à chaque famille de pêcheurs est attribuée une zone de pêche. Sur l image, un village construit sur pilotis au bord du Mékong reçoit, en période de crue, les eaux de ce grand fleuve.

17 LES MARCHES FLOTTANTS Sur l Amazone, on vient acheter, dans des marchés flottants,les produits de la jungle. Sur le Zaïre, en Afrique, des riverains dans de petits bateaux accostent les gros bateaux qui suivent le fleuve pour y troquer toutes sortes de marchandises. En Thaïlande, chaque jour, les paysannes sillonnent les canaux des marchés flottants dans leurs barques pour vendre leurs fruits et légumes. Ces barques à fond plat servent à la fois de moyens de transport et d étal.

18 Il y aurait eu bien des choses à dire sur ce sujet..; Notamment, je n ai pas parlé du travail de l eau sur les terrains qu elle traverse : gorges profondes, grottes souterraines, cascades et chutes d eau… Mais j espère tout de même que la promenade vous a été agréable….

19 Les illustrations et la plupart des commentaires sont puisés dans le livre : « LES FLEUVES, pour les faire connaître aux enfants » des Editions Fleurus. Et je demande ici pardon pour le mauvais rendu des illustrations ! Musique : Strauss - le Beau Danube bleu Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "De nombreux cours d eau sillonnent la planète. Ils portent des noms très divers :source, ru, ruisseau, rivière, affluent, torrent, gave, fleuve… Mais."

Présentations similaires


Annonces Google