La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le recours à lAide à la Complémentaire Santé à Lille : les enseignements dune expérimentation Jérôme Wittwer, Florence Jusot, Sophie Guthmuller, Caroline.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le recours à lAide à la Complémentaire Santé à Lille : les enseignements dune expérimentation Jérôme Wittwer, Florence Jusot, Sophie Guthmuller, Caroline."— Transcription de la présentation:

1 Le recours à lAide à la Complémentaire Santé à Lille : les enseignements dune expérimentation Jérôme Wittwer, Florence Jusot, Sophie Guthmuller, Caroline Desprès et Thomas Renaud Université Paris-Dauphine et IRDES S Cette étude a bénéficié du soutien du Haut Commissariat aux Solidarités Actives, de la Fondation du Risque (Chaire santé, risque et assurance, Allianz) et de la CNAM.

2 LAide à la Complémentaire Santé LACS sadresse aux ménages dont le niveau de vie est situé entre le plafond CMUC (634 euros) et ce plafond plus 20% (761 euros) Les ménages doivent faire valoir leur droit auprès de leur CPAM qui, après examen des ressources, délivre un chèque santé à présenter auprès de lorganisme de complémentaire santé Lobjectif du dispositif est dinciter les ménages à détenir une complémentaire santé (une CS de bonne qualité)

3 Constat sur le non-recours à lACS bénéficiaires pour une population cible estimée à plus de 2 millions dindividus (mai 2010). Cette population est assez mal couverte : 24% sans couverture dans notre échantillon (selon NOEMIE en sept. 2009)

4 Les causes possibles du non recours Information insuffisante : dispositif, démarches, risque... Choix : CS trop chère, capital santé négligé, attitude face au risque... Complexité et coût des démarches (incertitudes sur léligibilité)

5 Pourquoi une expérimentation ? Les données d'enquête en population générale sont mal adaptées : - Effectifs réduits d'éligibles - Informations imprécises sur les ressources Difficulté dévaluer les effets des politiques publiques (ou de leurs aménagements) sans observation dune population témoin.

6 Design de lexpérimentation Affectation aléatoire dans 3 groupes de 4209 assurés (repérés comme potentiellement éligibles par la CAF sur les revenus 2007) : - Groupe témoin : lettre dinformation sur le dispostif légal - Groupe traité 1 : lettre dinformation avec chèque santé majoré - Groupe traité 2 : lettre dinformation avec chèque santé majoré + invitation à une réunion dinformation Observation 6 mois après lenvoi des courriers (janvier-juillet 2009) Groupe- de 25 ans25 – 59 ans60 ans et + Témoin Traité 1 et

7 GroupeDossiers completsNombre dassurés% Témoin Traité Total Résultats : dossiers complets

8 GroupeDossiers completsNombre dassurés% Témoin Traité Traité Total Résultats : dossiers complets

9 Groupe traité 2Dossiers completsNombre dassurés% Avec réunion Sans réunion Total Effet de la réunion :

10 Groupe traité 2ACS accordés %/ nbre dassurés%/ dossiers complets Témoin1107,940,6 Traité ,858,0 Traité 21258,957,6 Total3879,255,2 ACS accordées :

11 Conclusions : Effet positif mais modéré de la majoration du chèque santé Effet inhibiteur de linvitation à la réunion mais stimulant de la réunion elle-même La question du non recours à lACS semble être, avant tout, une question liée à linformation et à la complexité des démarches. Cette étude ne dit rien des effets à long terme de la majoration du chèque santé sur la détention dune couverture complémentaire santé (notamment en cas de hausse sensible des primes).


Télécharger ppt "Le recours à lAide à la Complémentaire Santé à Lille : les enseignements dune expérimentation Jérôme Wittwer, Florence Jusot, Sophie Guthmuller, Caroline."

Présentations similaires


Annonces Google