La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Basket-ball Eh les jeunes, Venez jouer. « Le basket: cest facile »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Basket-ball Eh les jeunes, Venez jouer. « Le basket: cest facile »"— Transcription de la présentation:

1 Basket-ball Eh les jeunes, Venez jouer

2 « Le basket: cest facile »

3 1 - Son créateur; 2 - Les raisons de son invention; 3 - Des 5 règles fondamentales à lorigine du basket aux règles actuelles; TD 1: Approche historique

4 Son créateur Thème 1

5 Bonjour, Je mappelle James Naismith

6 Je suis né le 06 Novembre 1861 à Almonte dans l'ontario (Canada) et mort le 28 Novembre Baccalauréat en 1887 jobtiens mon diplôme de théologie en La combinaison de ma vie chrétienne et de ma vie athlétique, au sein de l'Y.M.C.A. (Young Men's Christian Association), va devenir mon "credo" pour le reste de ma vie. Je me présente:

7 Docteur en théologie, je suis également éducateur, médecin et homme d'église canadien. Je m'installe dans le Massachusetts (Etats Unis) et travaille au collège de Springfield comme directeur des activités physiques à l'Y.M.C.A. En 1891, jenseigne la psychologie, l'étude de la Bible et la culture physique à l'école de formation de l'Y.M.C.A. à Springfield.

8 Les raisons de linvention du basket et ses premières tentatives Thème 2

9 Partisan dun esprit sain dans un corps sain

10 Au début de l'hiver 1891, lorsque les intempéries empêchent la pratique de sports à l'extérieur, on lui demande de créer une activité susceptible de motiver les élèves et de calmer les plus indisciplinés. Naismith travaille depuis de nombreux mois sur un jeu qui deviendrait un sport d'hiver, en salle, et qui prendrait place entre la saison de football américain et celle du base-ball.

11 2 options pour créer ce sport: Sappuyer sur les pratiques existantes comme le soccer, le football américain,… Sappuyer sur les valeurs à développer et leur application dans un gymnase.

12 2 vues du gymnase Le panier

13 Des 5 principes fondateurs aux règles actuelles. Thème 3

14 Finalement un nouveau jeu est crée: Il se caractérise par lapplication de 5 principes fondateurs: 1. On joue uniquement avec les mains sans pouvoir dissimuler le ballon qui doit être gros et léger. 2. Il est interdit de courir avec la balle en raison de lexiguïté des gymnases et du contrôle de soi recherché. 3. Les contacts chocs sont interdits. 4. Tout joueur peut obtenir la balle à nimporte quel moment. 5. Le but est horizontal et élevé.

15 13 règles vont organiser le jeu: Elles expliquent surtout le maniement de la balle et définissent ce qu'était une faute. elles sont publiées la première fois en janvier 1892 dans "The Triangle", le journal du Springfield College.

16 1- La balle peut être lancée dans n'importe quelle direction d'une ou deux mains. 2- La balle peut être lancée dans n'importe quelle direction en frappant du plat de la main, d'une ou deux mains, jamais avec le poing. 3- Un joueur ne peut pas courir en tenant la balle ; le joueur doit la relancer de l'endroit où il la récupère, sauf s'il l'attrape alors qu'il court à bonne vitesse.

17 4- La balle doit être maintenue dans ou entre les mains, il ne faut jamais utiliser les bras ou le corps pour la maintenir. 5- Il est interdit de donner des coups d'épaule, de tenir, de pousser, de faire tomber ou de frapper de quelque manière que ce soit un adversaire. La première violation de cette règle entraîne un lancer franc, la seconde exclut le joueur du terrain jusqu'au prochain panier, voire même pour le reste de la partie si une blessure a été causée ; aucun remplacement n'est alors admis.

18 6- Frapper la balle du poing constitue une faute, conformément aux articles 3 et 4, et tel que cela est décrit dans l'article Si une équipe commet 3 fautes consécutives (sans que l'autre n'en commette), un panier sera compté pour les adversaires. 8- On appelle panier une balle envoyée dans le panier depuis le sol, à condition que la balle reste dedans et que les défenseurs ne touchent pas la balle ni n'empêchent le panier si la balle rebondit. Si la balle reste en équilibre sur le bord du panier et que les adversaires bougent le panier, on dit que le panier est marqué.

19 9- Lorsque la balle sort des limites, elle devra être remise sur le terrain et jouée par le premier joueur qui la touche. En cas de litige, l'arbitre de touche relance la balle dans le terrain. le joueur chargé de la remise en jeu dispose de 5 secondes ; s'il dépasse le délai imparti, la balle change de camp. Si les deux équipes jouent la montre, l'arbitre de touche signale une faute pour les joueurs coupables. 10- L'arbitre de touche jugera les hommes, comptera les fautes et signalera à l'arbitre les triples fautes consécutives. Il sera habilité à disqualifier des joueurs selon l'article 5.

20 11- L'arbitre chef sera seul juge de la balle et devra décider si la balle est jouée hors limites, à quelle équipe elle appartient et garder un œil sur la pendule. c'est lui qui accorde les paniers et qui les compte, il assume également les autres responsabilités incombant normalement à tout arbitre. 12- La durée d'une partie sera de 2 fois 15 minutes, avec une mi- temps de 5 minutes. 13- L'équipe marquant le plus de paniers sera désignée comme gagnante. en cas de match nul, il peut y avoir prolongation, sur accord des capitaines, jusqu'à ce qu'un panier fasse la décision.

21 1- Depuis cette date (fin 19ème) le règlement a évolué. 2- le basket est un sport mondialement pratiqué. 3- Les formes de jeu rencontrées. vers la pratique actuelle

22 Lévolution perceptible dans le jeu Au début du 20ème siècle, le basket ball se développe en France grâce à la Fédération Gymnique et Sportive des Patronages puis avec le concours troupes américaines venues pendant la Première Guerre mondiale. La Fédération Française dAthlétisme gère lactivité jusquen 1933, date de création de la FFBB. Ce sport est réglementé par la Fédération Internationale de basket-ball Amateur (FIBA) créée en 1932.

23 Lévolution du jeu Les premières formes de jeu sont intuitives et personnelles (les 1 er entraîneurs sont parfois encore joueurs) puis dans les années soixante, les coaches américains rationalisent le jeu grâce: à la mise en place de systèmes en attaque et à lapparition de défenses collectives, enfin la période actuelle instaure une liberté aux joueurs sur la base de fondamentaux individuels et collectifs solides et variés.

24 Lévolution du règlement Lévolution du jeu sobserve au travers du besoin permanent de rééquilibrer le rapport de force entre lattaque et la défense: Par exemple: Pour favoriser lattaque, le dribble est autorisé en 1908 et la cinquième faute devient éliminatoire en Des contraintes de temps sont imposées progressivement : 30 secondes pour tenter un tir en 1954, 24 secondes en 2000; 10 secondes en 1954 pour passer en zone dattaque, 8 secondes en 2000.

25 Ladaptation du jeu au règlement Ce qui a entraîné une accélération du jeu et la nécessité daméliorer les relations entre joueurs pour trouver des solutions plus rapidement. Le probl è me que posait la domination des joueurs de grande taille s est rapidement fait sentir. L abandon, en 1936, de l entre-deux au centre du terrain apr è s un panier marqu é, la validation du panier si le ballon est touch é par un d é fenseur en phase descendante en 1944, la cr é ation d une zone r é serv é e en 1948 ( é poque de l avant piquet), le tir à 3 points en 1984, sont autant de r è gles destin é es à empêcher leur domination outranci è re.

26 Lévolution des profils des joueurs La r è gle du retour en zone arri è re, associ é e aux 8 secondes pour passer en zone d attaque et aux 24 secondes pour tirer, a fait du basketteur un sp é cialiste du jeu rapide dans un espace restreint. En définitif, lévolution permanente du jeu se fait dans le respect des principes de Naismith, en dépit de la volonté des instances fédérales de le rendre plus spectaculaire et médiatique. Le basket-ball peut être d é fini comme une cr é ation destin é e à remplir une mission é ducative, devenue un sport à vis é e m é diatique.

27 Dimension dun terrain

28

29 Les dernières règles applicables Cf. document

30 Vous, en tant que pratiquant non spécialiste vous devez respecter 3 règles fondamentales : Pas de contact physique; Pas plus de deux pas avec le ballon sans dribbler; Interdiction de dribbler une fois le dribble arrêté;

31 Cela signifie quun joueur en mouvement: 1- Sil est immobile quand il reçoit le ballon, il peut faire un mouvement de pivot sur l'un ou l'autre pied. 2 – Sil est en mouvement quand il reçoit le ballon, il a le droit d'effectuer deux pas (nous parlerons davantage de « temps ») avant de s'arrêter, de passer le ballon ou bien de tirer en course.

32 Le joueur et le dribble: Il est interdit de dribbler à deux mains. Une fois le dribble arrêté il est interdit de reprendre le dribble, il faut alors passer, pivoter ou tirer.

33 Règle des 3 Un joueur ne doit pas rester dans la zone réservée de l'équipe adverse pendant plus de 3 secondes à moins qu'il n'effectue un tir. La zone réservée occupe la partie de la raquette depuis la ligne de fond jusqu'à la ligne de lancer-franc.

34 Règle des 5 Pour effectuer une remise en jeu le joueur dispose de 5 secondes pour passer à un partenaire démarqué. De même un joueur ne peut garder la balle dans les mains plus de 5 sil subit une pression adverse.

35 Règle des 8 Une équipe dispose de 8 secondes pour franchir la ligne médiane après une remise en jeu dans le demi-terrain opposé (on parle aussi de demi terrain défensif).

36 Règle des 24 Une équipe dispose de 24 secondes pour tenter un shoot.

37 Retour en zone Une fois la ligne médiane franchie, le ballon ne peut repasser dans la zone arrière.

38 Fautes Il y a trois sortes de fautes : des fautes personnelles, anti-sportives et techniques

39 Faute personnelle Ce sont les fautes commises pendant le jeu par les joueurs en essayant de prendre possession du ballon ou d'empêcher un tir au panier. Si la faute est commise sur un joueur en train de shooter, l'arbitre donne deux lancers-francs à l'attaquant (ou trois si le tir tenté est derrière la ligne des 6.25m ou un si le tir est réussi) ; sinon, la balle est remise en jeu derrière la ligne.

40 Faute anti-sportive Celles-ci sont sifflées en cas de contact délibéré avec un adversaire.

41 Faute technique Celles-ci peuvent être sifflées contre un joueur ou un entraîneur en cas de conduite considérée comme contraire à l'esprit du jeu ou tout simplement injurieuse.

42 Autre Faute moins courante La faute disqualifiante sifflée sur tout acte jugé grave comme: - agression entre joueurs; - insulte à arbitre …


Télécharger ppt "Basket-ball Eh les jeunes, Venez jouer. « Le basket: cest facile »"

Présentations similaires


Annonces Google