La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORMATION INITIALE. CHAPITRE 1 LES VIOLATIONS REPERES ESSENTIELS Comment définir les limites du terrain ? Les lignes (rouge) délimitant le terrain font.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORMATION INITIALE. CHAPITRE 1 LES VIOLATIONS REPERES ESSENTIELS Comment définir les limites du terrain ? Les lignes (rouge) délimitant le terrain font."— Transcription de la présentation:

1 FORMATION INITIALE

2 CHAPITRE 1 LES VIOLATIONS

3 REPERES ESSENTIELS Comment définir les limites du terrain ? Les lignes (rouge) délimitant le terrain font partie de l'extérieur du terrain Règlement du ballon hors jeu

4 JOUEUR HORS JEU JOUEUR HORS JEU Tout joueur dont une partie de son corps est en contact avec l'extérieur du terrain est considéré comme étant hors jeu. Le ballon est hors-jeu lorsqu'il touche un joueur ou toute autre personne qui se trouve hors des limites du terrain. Le ballon est hors-jeu lorsqu'il touche le sol ou tout autre objet sur, au-dessus ou en dehors des limites du terrain. Joueur est en contact avec l'extérieur du terrain.

5 Le pied du joueur est en contact avec l'extérieur du terrain le ballon touche le sol à l'extérieur du terrain

6 Geste du ballon hors jeu

7 JOUEUR CAPTANT LE BALLON EN L AIR Si le joueur est en l'air, il appartient à l'endroit qu'il a quitté en dernier. Il faut par conséquent repérer l'endroit où il a pris son dernier appel. Ici le joueur a pris sa dernière impulsion à l'extérieur du terrain Il appartient à l'extérieur !!

8 Ballon en contact avec le panneau Le ballon est hors-jeu lorsqu'il touche les supports, la face arrière des panneaux ou tout objet au-dessus et / ou derrière les panneaux. La face arrière du panneau et ses supports appartiennent à extérieur du terrain.

9 Responsabilité du ballon hors jeu Le responsable d'un ballon hors-jeu est le dernier joueur qui l'a touché ou qui a été touché par lui avant qu'il sorte des limites du terrain. Quand l'arbitre siffle, le ballon doit être remis à l'équipe adverse, à l'extérieur du terrain, à l'endroit le plus proche où l'infraction a été commise. Conseils pour mieux juger Il faut être vigilant sur la position des joueurs à proximité des lignes délimitant le terrain. Siffler au moment précis où le ballon est hors des limites du terrain. ( Ne pas se précipiter). ballon hors jeu. Remettre le ballon à la bonne équipe en indiquant la direction dans laquelle va reprendre le jeu.

10 LES APPUIS

11 Droits et devoirs du joueur qui reçoit un ballon EN MOUVEMENT Un joueur qui reçoit un ballon en mouvement a le droit à deux appuis "deux bruits" pour s'arrêter ou se libérer du ballon (passer, tirer).

12 Si le joueur a déjà un appui au sol quand il capte le ballon (cas des débutants), Il n'a droit qu'à un deuxième appui pour s'arrêter ou se libérer du ballon. Pour contrôler si l'action est légale, l'arbitre doit : Identifier comment le joueur reçoit le ballon : A-t-il déjà un pied en contact avec le sol ? Est-il en l'air quand il capte le ballon ? Contrôler que le joueur utilise bien deux temps et pas plus ! Recevoir avec un appuis au sol

13 LE PIED DE PIVOT Pour s'arrêter le joueur doit définir l'endroit auquel il appartient en maintenant sur place, le premier pied qui a touché le sol.

14

15 Les repères pour bien juger Pour repérer le pied de pivot, l'arbitre doit identifier comment le joueur s'est arrêté : Alternatif ? le premier pied posé est le pied de pivot. Simultané ? le joueur a le choix du pied de pivot. Si les deux pieds sont au sol en même temps, dès qu'un pied bouge l'autre devient pied de pivot.

16 EXCEPTION

17 Droit et devoir du joueur qui part en dribble Pour dribbler, le joueur doit partir de l'endroit auquel il appartient. Il doit lâcher le ballon avant de bouger son pied de pivot. Repères pour juger les départs en dribble Repérer le premier pied posé au sol à la réception du ballon. C'est le pied de pivot Un joueur qui glisse au sol ne peut pas : Rouler avec le ballon en main Se relever avec le ballon en main.

18 REGLE DU DRIBBLE

19 Informations sur les droits et devoirs du dribleur Un dribble commence quand un joueur qui contrôle un ballon vivant sur le terrain, le projette vers le sol et le retouche avant qu'il ne touche un autre joueur. Le dribble prend fin lorsque le joueur : Touche simultanément le ballon à deux mains ou Le laisse reposer dans l'une des deux mains

20 Le dribble irrégulier Un joueur ne peut pas dribbler une seconde fois après avoir terminé son premier dribble. Exceptions Sauf s'il a perdu le contrôle du ballon suite à : Un tir au panier du terrain, Un ballon frappé par un adversaire, Une passe ou perte involontaire du ballon (fumble) qui a ensuite touché ou a été touché par un autre joueur. Il faut identifier Si le joueur a laissé reposer le ballon dans une des deux mains. (ballon tenu ou main placée sous le ballon). Si le ballon n'a pas été frappé par un autre joueur après l'arrêt du dribble.

21 La reprise de dribble Chasser le ballon des mains de l'adversaire n'est pas un dribble. Hauteur du dribble Il n'y a pas de limite de hauteur du dribble. Le nombre de pas entre deux touches de balle est illimité. Si cette action n'est pas recommandée techniquement, elle est pourtant tolérée réglementairement.

22 Ces actions ne sont pas des dribbles Dévier une passe et récupérer le ballon n'est pas un dribble. Le ballon n'est pas contrôlé dans la frappe. Cette action n'est pas légale car le joueur dribble une seconde fois.

23 Passer le ballon d'une main à l'autre et l'immobiliser n'est pas un dribble. Attention toutefois à la règle du marcher.

24 LES REGLES DES SECONDES

25 Règle des 3 secondes Un joueur, dont l'équipe contrôle un ballon vivant dans sa zone avant ne peut pas rester plus de trois secondes dans la zone restrictive adverse.

26 Cette règle a été mise en place pour éviter que les grands gabarits prennent un avantage sur les plus petits (égalité des chances). Elle est un moyen d'aérer le jeu près du panier lorsque les joueurs stationnent trop longtemps. La règle des trois secondes doit donc s'appliquer dans l'intention : Soit, d'aérer le jeu près du panier OU Soit, d'éviter que l'attaque prenne un avantage de taille ou de position sur la défense. Des tolérances peuvent être cependant admises : Si un joueur fait un effort pour quitter la zone restrictive, Si le ballon quitte la ou les mains du joueur qui tire au panier, Si un joueur, après être resté environ trois secondes dans la zone restrictive, dribble et tire au panier.

27 Tolérance sur les tirs au panier Ne pas siffler trois secondes lors d'un tir au panier alors que le ballon est en l'air. Si le ballon entre dans le panier, celui-ci doit être accordé. Si le tir est raté, c'est une erreur d'arbitrage car l'équipe ne contrôle plus le ballon. L'arbitre doit siffler entre-deux et appliquer la règle de l'alternance. Tolérance pour le dribbleur Après être resté trois secondes dans la zone restrictive, le joueur qui dribble doit pouvoir tirer sans que l'arbitre siffle trois secondes.

28 Pour bien juger la violation des 3 secondes Il faut s'assurer que : L'équipe contrôle un ballon vivant sur le terrain dans sa zone avant. Le joueur est bien resté plus de trois secondes dans la zone restrictive adverse. Il n'y a pas de tir au moment du coup de sifflet. Le joueur prend un avantage évident sur la défense. Réparation : Toute infraction à ces règles entraîne la perte du ballon par l'équipe qui le contrôlait. Le ballon doit être remis en jeu par l'équipe adverse à l'extérieur du terrain à l'endroit le plus proche où l'infraction a été commise.

29 Règle des 5 secondes Le tireur de lancer franc doit lâcher le ballon dans un délai de cinq (5) secondes à partir de l'instant où il a été mis à sa disposition par l'arbitre.

30 Un joueur étroitement marqué sur le terrain doit passer, tirer au panier ou dribbler dans un délai de cinq (5) secondes. Le tireur de lancer franc doit lâcher le ballon dans un délai de cinq (5) secondes à partir de l'instant où il a été mis à sa disposition par l'arbitre.

31 Réparation : Aucun point ne peut être accordé. S'il s'agit du dernier lancer franc, le ballon doit être remis à l'équipe adverse à l'extérieur du terrain dans le prolongement de la ligne des lancers francs.

32 Règle des 8 secondes Le dribbleur est considéré en zone avant si le ballon et ses deux pieds sont à la fois en zone avant, ''ce joueur est toujours en zone arrière''. Lorsqu'un joueur prend le contrôle d'un ballon vivant dans sa zone arrière, son équipe doit l'amener en zone avant dans le délai de huit (8) secondes.

33 ATTENTION ! La ligne médiane appartient à la zone arrière

34 Le ballon est considéré être dans la zone avant d'une équipe lorsqu'il touche la zone avant ou lorsqu'il touche un joueur ou un arbitre ayant une partie de son corps en contact avec la zone avant.

35 Interruption des 8 secondes Si le jeu a été interrompu en zone arrière, le décompte des 8" continuera à partir du temps qu'il restait si la même équipe qui contrôlait le ballon doit remettre le ballon en jeu pour les raisons suivantes : Un ballon est sorti des limites du terrain et revient à la même équipe. Un joueur de la même équipe se blesse. Une situation d'entre deux est sifflée. Une double faute est sifflée. Une annulation de sanctions identiques contre les deux équipes a été faite. Par convenance, l'arbitre devra, lors de la remise en jeu, indiquer à cette équipe le temps qui lui reste pour passer en zone avant.

36 Règle des 24 secondes Une équipe qui contrôle un ballon vivant sur le terrain dispose de 24 secondes pour déclencher un tir (Le ballon doit avoir quitté les mains du tireur). Si le ballon est en l'air lorsque les 24 secondes se sont écoulées et que le ballon ne touche pas le cercle, l'arbitre doit siffler pour arrêter le jeu à moins que l'équipe adverse ait clairement pris le contrôle du ballon. 24 secondes écoulées. Le ballon est encore en contact avec les mains du joueur. L'arbitre doit interrompre le jeu. Aucun point ne peut être accordé

37 Si le jeu est interrompu, la période des 24 secondes doit continuer à être décomptée si le ballon est redonné à l'équipe qui la contrôlait dans les cas suivant : Un ballon est sorti des limites du terrain et revient à la même équipe. Un joueur de la même équipe se blesse. Une situation d'entre deux est sifflée. Une double faute est sifflée. Une annulation de sanctions identiques contre les deux équipes est réalisée.

38 LE RETOUR EN ZONE

39 Repères Un joueur qui contrôle un ballon vivant dans sa zone avant ne doit pas le ramener dans sa zone arrière.

40 La ligne médiane appartient à la zone arrière. Ceci ne s'applique pas : Aux remises en jeu de début de période (principe de l'alternance) et Aux remises en jeu suite à un ou des lancer(s) franc(s) suivi(s) par la possession du ballon. (faute antisportive, technique). L'équipe doit contrôler le ballon en zone avant Le premier joueur qui touche le ballon en zone arrière Le dernier joueur qui touche le ballon en zone avant doivent appartenir à la même équipe.

41 Passer le ballon de la zone avant vers la zone arrière à un partenaire qui reçoit le ballon en l'air.

42 Situations d'échanges Passer le ballon en zone arrière à un partenaire n'est pas autorisé

43 Situation de dribble Le dribbleur est en zone avant si le ballon et ses deux pieds sont en contact avec la zone avant - Image gauche Avancer en dribblant de la zone arrière à la zone avant est autorisé tant que le ballon et les deux pieds du dribbleur ne sont pas en contact avec la zone avant - Image droit

44 Interception - nouveau contrôle d'équipe Intercepter de sa zone avant vers sa zone arrière (équipe blanche). Le défenseur blanc intercepte le ballon en zone avant sans le contrôler. Il est récupéré par un partenaire en zone arrière. Il n'y a pas de retour en zone arrière car le ballon n'a pas été contrôlé par cette équipe en zone avant.

45 Pivoter à cheval sur la ligne médiane Image gauche : Pivoter de la zone avant vers la zone arrière n'est pas autorisé Image droite : Poser son pied à cheval sur la ligne et le ramener en zone arrière est une violation à la règle du retour en zone.

46 Passer le ballon de la zone avant vers la zone arrière à un partenaire qui reçoit le ballon en l'air. Ballon capté en l air Cas particulier Capter le ballon en l'air de la zone avant vers la zone arrière n'est pas une violation, s'il s'agit d'un nouveau contrôle d'équipe. Il n'y a pas de retour en zone lorsqu'un joueur qui saute de sa zone avant établit un nouveau contrôle du ballon pour son équipe alors qu'il est toujours en l'air et qu'il retombe dans la zone arrière de son équipe.

47 CHAPITRE 2 VALIDITE DES PANIERS

48 Un joueur qui reçoit un ballon en mouvement a le droit à deux appuis (deux bruits) pour s'arrêter ou se libérer du ballon (passer, tirer) Valeur des paniers en Basket-ball

49 Remise en jeu Un panier ne peut pas être accordé tant que le ballon n'a pas été touché par un joueur sur le terrain. Tir de lancer franc Un panier réussi à la suite d'un lancer franc, vaut un point.

50 Paniers à deux ou trois points

51 Un panier réussi de la zone de tir à deux points vaut deux points Un panier réussi de la zone de tir à trois points vaut trois points. Attention, si le joueur a un pied en contact avec la ligne des trois points, le panier est à deux points.

52 La valeur d'un tir change de statut, dès qu'un joueur touche le ballon, après qu'il a touché le cercle. Si un joueur touche le ballon alors qu'il a touché le cercle, celui-ci vaut deux point

53 Validité des paniers sur une faute sifflée Si une faute est commise sur un joueur qui est dans l'action de tirer, le panier doit être accordé, s'il est réussi. Si la faute est commise sur le tireur avant qu'il ne tombe avec les deux pieds au sol, un ou des lancers francs seront accordés.

54 Si une faute est commise sur un joueur dans l'action de tir, alors qu'il effectue un mouvement continu du bras vers le panier, le panier doit être accordé, s'il est marqué.

55 L 'action de tir au panier L'action de tirer au panier débute lorsque le joueur a commencé le mouvement précédant le lâcher du ballon pour tirer au panier. Le ballon doit reposer sur la ou les mains du joueur (fin du dribble) et le mouvement de tir, habituellement vers le haut, doit avoir commencé. Si un mouvement complètement nouveau est effectué après la faute, aucun panier ne peut être accordé.

56 Si une équipe contrôle un ballon vivant et que l'arbitre siffle : Une faute offensive 3 secondes 24 secondes OU La fin de la rencontre. Situations de faute Contrôle du ballon par une équipe Aucun point ne peut être accordé.

57 Si une faute est commise alors que le ballon est en l'air, lors d'un tir au panier, celui-ci doit être accordé, s'il est réussi. Un lancer franc sera accordé au tireur si la faute est commise avant qu'il retombe les deux pieds au sol. Si une faute est commise par une équipe qui contrôle le ballon, le ballon est mort dès le coup de sifflet de l'arbitre.

58 Validité des paniers en fin de période de jeu Si le signal de fin de temps de jeu retentit alors que le joueur a encore le ballon en main (contrôle), le ballon devient mort. Aucun points ne peut être accordé.

59 Si le signal de fin de temps de jeu retentit alors que le ballon est en l'air lors d'un tir au panier (ballon vivant), celui-ci doit être accordé, s'il est réussi. Le ballon reste vivant jusqu'à ce qu'il pénètre dans le panier ou soit touché par un joueur.

60 Validité des paniers sur violation sifflée Le lancer franc 3 secondes Si l'arbitre siffle trois secondes alors que le joueur a encore le ballon en main, le ballon devient mort. Si l'arbitre siffle trois secondes alors que le ballon est en l'air, il s'agit d'une erreur d'arbitrage. Le panier doit être accordé. 24 secondes Si le ballon est dans les mains du tireur lorsque l'arbitre siffle les 24 secondes, le ballon devient mort. Si le ballon est en l'air alors que l'arbitre siffle 24 secondes, l'action est légale, le ballon est toujours vivant. Le panier doit être accordé, s'il rentre.

61 Si le tireur de lancer franc touche la ligne ou le terrain au delà de la ligne de lancer franc avant que le ballon touche l'anneau, le panier doit être refusé.

62 Conseils A proximité de la ligne à trois points: regarder si le joueur a un pied en contact avec la zone à deux points. Sur tout coup de sifflet de l'arbitre : repérer si le ballon est en l'air pour un tir au panier. Sur une faute sur tireur : Juger si le joueur a débuté et poursuivi son action de tir au moment où la faute est commise. Sur fin de rencontre: contrôler si le joueur a encore le ballon en main lorsque retentit le coup de sifflet final.

63 CHAPITRE 3 LES CONTACTS

64 La position légale de défense Comment définir la position légale de défense ? Pour être dans ses droits, le joueur doit respecter les principes suivants : Etre à la verticale au dessus des appuis Avoir un écartement normal des appuis Être face à l'adversaire

65 Défense sur dribbleur Un joueur ne peut pas empêcher un adversaire de passer en écartant ses bras! S'il y a contact des bras, le défenseur est fautif. Le principe de verticalité doit être respecté!.... Sur le plan technique : Le défenseur doit rechercher systématiquement à encadrer les appuis du défenseur et rechercher un contact avec le torse sans avancer.

66 Défendre en mouvement sur le porteur de balle Le défenseur peut se placer en une fraction de seconde sur le chemin du dribbleur à condition : Qu'il conserve sa position légale de défense et Qu'il n'avance pas vers l'adversaire. Le porteur de balle doit être maître de sa vitesse. Il doit être capable de s'arrêter ou de changer de direction à n 'importe quel moment, s'il trouve devant, lui un défenseur en position légale de défense. "Comme au code de la route", le chauffeur doit être maître de son véhicule. A tout moment, Il doit être prêt à s'arrêter ou changer de direction dès qu'il trouve sur sa route une personne en position légale de défense. Si le contact a lieu sur le torse du défenseur, l'attaquant est responsable.

67 Le dribbleur doit être prêt à s'arrêter ou changer de direction. Contact sur le torse. Ne pas siffler faute au défenseur.

68 Pour bien juger la responsabilité du contact, il faut identifier : Si le défenseur est en position légale. Qui réduit la distance ? Si le contact a lieu sur le torse du défenseur. Défendre sur un joueur en l'air

69 Usage des mains Usage illégal des mains On ne peut pas taper sur les mains d'un adversaire pour lui prendre le ballon. On ne peut pas toucher avec ses mains, un adversaire placé dans son champ de vision

70 Défense sur joueur tirant au panier Pour être dans ses DROITS, le défenseur doit : Etre à la VERTICALE au dessus de ses appuis. (l'espace situé au dessus de lui, lui appartient) NE PAS AVANCER vers le tireur. Si ces principes sont respectés, il ne peut être tenu responsable du contact Pour bien juger la responsabilité d'un contact sur tir, il faut s'assurer : S'il y a un contact. Si la verticalité du défenseur est respectée. Si le défenseur avance sur le tireur (savoir identifier qui réduit la distance).

71 Défenseur sur tireur Il n'y a pas de contact La verticalité est respectée

72 Contact des bras. Verticalité non respectée par le défenseur Lutter pour s'approprier le ballon Le principe de verticalité doit être respecté. Le joueur placé dans le dos du défenseur s'expose à la responsabilité du contact s'il crée un contact en avançant vers son adversaire

73


Télécharger ppt "FORMATION INITIALE. CHAPITRE 1 LES VIOLATIONS REPERES ESSENTIELS Comment définir les limites du terrain ? Les lignes (rouge) délimitant le terrain font."

Présentations similaires


Annonces Google