La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La philosophie de la nature Linterprétation de la physique quantique (ch. 17) Michael Esfeld Université de Lausanne

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La philosophie de la nature Linterprétation de la physique quantique (ch. 17) Michael Esfeld Université de Lausanne"— Transcription de la présentation:

1 1 La philosophie de la nature Linterprétation de la physique quantique (ch. 17) Michael Esfeld Université de Lausanne

2 2 Les variables cachées possible : accepter les prédictions expérimentales de la théorie quantique sans reconnaître la non-séparabilité quantique variables cachées : des valeurs numériques définies de propriétés physiques qui ne sont pas admises par la théorie quantique et que nous ignorons

3 3 David Bohm ( ) système quantique : particule qui possède en tout temps une valeur numérique définie de la position localisation et individualité trajectoire définie et déterminée de façon causale potentiel quantique : interaction qui ne satisfait pas le principe daction locale

4 4 La théorie de Bohm et la mécanique quantique exactement les mêmes prédictions sous-détermination de la théorie par lexpérience Mais : mécanique quantique théorie des champs quantiques Bohm : référentiel privilégié ; potentiel quantique ; interaction non-locale

5 5 Lexplication causale interaction qui transmet de manière instantanée le résultat de lune des deux mesures à lautre mesure causalité orientée vers le passé : influence causale de la mesure future sur létat préparé à la source dune expérience de Bell objection : hypothèses ad hoc

6 6 Latomisme multitude de substances individuelles, caractérisées par des propriétés intrinsèques, arrangées dans le continuum spatio-temporel à part les relations spatio-temporelles, toutes les relations fixées par la distribution des propriétés intrinsèques en des points de lespace-temps physique quantique : relations dintrication comme relations primordiales

7 7 Le réalisme structural structure physique : réseau de relations entre des objets qui ne possèdent pas didentité intrinsèque objets comme points dancrage des relations relations propriétés essentielles des objets propriétés intrinsèques peuvent exister, pour autant quelles ne constituent pas de conditions didentité pour les objets physiques fondamentaux holisme : les objets quantiques sont liés les uns aux autres par des relations dintrication réalisme pas mis en cause laisser tomber présuppositions de la physique classique et de la philosophie de la nature classique

8 8 Le réalisme structural physique quantique : relations dintrication relativité générale : relations métriques relations au lieu de propriétés intrinsèques ; toutefois, relations de différents types

9 9 La théorie des champs quantiques Richard P. Feynman ( ) mécanique quantique : nombre des systèmes quantiques constant Mais : les systèmes quantiques peuvent être créés et annihilés. un champ spécifique défini sur la totalité de lespace-temps pour chaque espèce de systèmes élémentaires

10 10 La théorie des champs quantiques mécanique quantique : systèmes physiques singuliers théorie des champs quantiques : des propriétés des champs (quanta, modes) quanta, modes pas de systèmes singuliers : pas de nombre défini

11 11 Les champs quantiques et lespace-temps corrélations dEinstein-Podolsky-Rosen entre des distributions de probabilité dopérateurs de champs en des points de lespace-temps mécanique quantique : systèmes physiques singuliers comme sujets de relations théorie des champs quantiques : les points de lespace-temps comme points dancrage des relations (argument des champs)

12 12 Les champs quantiques et lespace-temps Mais : relations quantiques pas propriétés des points de lespace-temps classique géométrodynamique échouée gravitation quantique : soit espace-temps lui-même quantique, soit relations dintrication quantiques plus fondamentales que relations métriques de lespace-temps classique (émergence de lespace- temps) relations dintrication indépendantes des distances spatio-temporelles comment prendre une description des structures quantiques dintrication comme point de départ et inférer de celle-ci une description des structures métriques qui constituent lespace-temps classique ?


Télécharger ppt "1 La philosophie de la nature Linterprétation de la physique quantique (ch. 17) Michael Esfeld Université de Lausanne"

Présentations similaires


Annonces Google