La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réglementation des nouvelles technologies Réglementation des nouvelles technologies (RNT) - Partie I. Introduction - Aperçu du droit suisse & des débats.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réglementation des nouvelles technologies Réglementation des nouvelles technologies (RNT) - Partie I. Introduction - Aperçu du droit suisse & des débats."— Transcription de la présentation:

1 Réglementation des nouvelles technologies Réglementation des nouvelles technologies (RNT) - Partie I. Introduction - Aperçu du droit suisse & des débats Lundi 21 février er cours

2 Revue de presse A

3 Discrimination & atteinte à la personnalité A

4 Revue de presse A

5 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 5 Plan de cette leçon Partie A. Introduction Partie B. Aspects administratifs Partie C. Aperçu des débats en cours en Suisse Partie D. Illustration par un cas: - Dépistage de drogues - L'arrêt du jour A

6 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 6 Objectifs de ce cours Ce cours doit vous permettre : d'approfondir vos connaissances en droit administratif; d'acquérir une grande aisance dans le maniement de lois techniques et complexes; de mieux comprendre la science qui sous-tend les lois étudiées; de développer votre aptitude à lire et à utiliser, de manière critique, la jurisprudence et la doctrine; de pouvoir prendre pleinement part aux divers débats de société; de prendre plaisir à vous exprimer en public. de faciliter votre future insertion dans le monde professionnel. A

7 Approches Un thème par leçon –Chaque point une technologie dite "de pointe". –Accent sur la biotechnologie. –Feedback: autres thèmes? En prise avec l'actualité. Surtout: droit administratif (au sens large) Interactif – discussions en classe. Interdisciplinaire – approche économique, scientifique, éthique, voire sociologique. –Doit être accessible à tous, y compris HEC. Droit comparé – EU / US. A

8 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 8 Objectifs de cette leçon Vous donner un aperçu de la matière du cours. Vous faire apprécier sa richesse. Vous faciliter l'accès aux sources. Vous communiquer les attentes/exigences pour ce cours, –y compris l'évaluation (50% & 50%). Vous montrer comment les discussions / débats en classe seront organisés. Commencer à préparer les équipes de travail. A

9 Partie B. Aspects administratifs B

10 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 10 Où en sommes-nous?

11 Syllabus B

12 Site du cours https://hec.unil.ch/docs/index.php/vjunod/cours/320 B

13 Planning des leçons B

14 Partie II. B

15 Partie III. B

16 Partie IV. B

17 Partie V. B

18 Assistants B

19 Moi et vous…

20 Examen B

21 Les travaux par équipes Constitution de groupes (une dizaine). –Formulaire sur le site. Choix d'un aspect en liaison avec le thème de la leçon –en principe libre. –sinon suggestion de l'enseignante. Présentation en classe du cas. –20-30 minutes environ à disposition. Animation de la discussion en classe –10-20 minutes environ. Résumé (écrit) fourni à tous. –4-5 pages. B 50% de la note finale Note collective (= pour toute l'équipe)

22 Formulaire

23 Partie C. Aperçu - de la réglementation - des débats en cours C

24 Lois généralement récentes Santé 810: Médecine et dignité humaine –810.1: Procréation médicalement assistée (1998) et génie génétique dans le domaine humain (2004) –810.2: Médecine de la transplantation (2004) –810.3: Recherche sur les cellules-souches (2003) 811: Professions médicales (2006) 812: Substances thérapeutiques –812.1: Stupéfiants –812.2: Médicaments et dispositifs médicaux (2000) 813: Produits chimiques (2000) 814: Protection de l'équilibre écologique –814.9: Génie génétique dans le domaine non humain (2003) 817: Denrées alimentaires et objets usuels (refonte 2005) 818: Lutte contre les maladies & épidémies (en révision) C

25 Autres lois Science et recherche 420: Encouragement de la recherche et de l'innovation Protection de la nature et du paysage 455: Protection des animaux (2005) & expérimentation animale (2010) Energie 73: Energie (2005) Propriété intellectuelle et protection des données 232.1Marques, Designs, brevets d'invention, protection de variétés végétales 235Protection des données – Ordonnance du 14 juin 1993 concernant les autorisations de lever le secret professionnel en matière de recherche médicale (OALSP) C

26 Large compétences de l'OFSP (I) Maladies et médecine Maladies infectieuses Maladies non transmissibles Convention sur les Droits de lHomme et la biomédecine et protocoles additionnels Médecine de la transplantation Produits thérapeutiques Recherche sur lêtre humain Analyses génétiques Recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines Procréation médicalement assistée Sécurité biologique Soins palliatifs C

27 Larges compétences de l'OFSP (II) Denrées alimentaires et les objets usuels Service central Cassis de Dijon Produits chimiques de A à Z Amiante Huiles essentielles Benzine Maladie de la langue bleue Plomb – Éthylèneglycol - Mercure Poussières fines Formaldéhyde - GHB (Gamma-hydroxybutyrate) - Perturbateurs endocriniens Sparys - Sprays imperméabilisants -Pelouses synthétiques -Huile lampante Nanotechnologies –Grille de précaution nanomatériaux sythétiques PCB (les polychlorobiphényles) - Phtalates Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Information des cantons - Pour les professionnels Campagne - FAQ C

28 Larges compétences de l'OFSP (III) Politique de la santé Politique La Cybersanté Loi sur la prévention Registre des diagnostics Médecines complémentaires Migration et santé - Thèmes de santé en rapport avec l'environnement - Gender Health Développement durable Professions de la santé Examens fédéraux des professions médicales - Examens fédéraux selon LPMéd Audition - Attestations et attestations de conformité Chiropratique Reconnaissance des diplômes -Reconnaissance d'un titre postgrade Formation et diplôme fédéral - Formation postgrade et titres postgrades fédéraux Bases légales – Publications - Réformes Loi sur les professions médicales - Loi sur les professions de la psychologie Registre des professions médicales - MedReg Accréditation des filières de formation postgrade - Accréditation des filières de formatio Professions de santé non universitaires - Autres professions de la santé Professions médicales: série détats des lieux C

29 Les débats les plus récents Le franc fort: défis pour notre industrie d'exportation. La définition de la maladie: ne plus rembourser? –La médecine alternative: la volonté du peuple ou les preuves scientifiques? –La surveillance et les réserves des caisses: peut-on leur faire confiance? –Indicateurs de qualité dans les hôpitaux: résistance aux antibiotiques. Diagnostic préimplantatoire: libéralisation? Cassis de Dijon: des aliments dangereux? Cybersanté: fichage électronique obligatoire? Vaccination contre la grippe H1N1: gaspillage et raz-de- marée médiatique? Suicide / soins palliatifs: affaire Rappaz et arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme. Quotas d'émission: fraudes et abus? C

30 Révisions législatives ( ) Loi sur la transplantation d'organes (2011) –Egalité de traitement pour les frontaliers. Constitution, art. 119 (2011): –Admission du diagnostic préimplantatoire en cas de maladies graves. Loi sur les produits chimiques (2010): –Harmonisation européenne. OPTM: protection contre les microorganismes (2010). Ordonnance sur la recherche (2010). Ordonnance sur l'utilisation confinée (OUC) (2010). Loi sur les produits thérapeutiques (2009). Loi sur l'encouragement de la recherche et de l'innovation (LERI) (2009) C

31 Révisions législatives ( ) Loi sur les produits thérapeutiques (2009) & série III de ses ordonnances. Loi sur l'encouragement de la recherche et de l'innovation (LERI) (2009) Ordonnances sur l'analyse génétique humaine (2009). Ordonnance sur l'expérimentation animale (2009). Loi sur les épidémies (2008) Loi sur le génie génétique (2008). Loi sur la recherche sur l'être humain (2006) C

32 La Suisse révise et consulte de plus en plus En 2000: 30 procédures de consultation ouvertes (cf. ici).ici En 2010: 99 procédures … (cf. ici).ici Comment les suivre? Sur le site de l'administration –Procédures à venir –Procédure en cours –Procédures bouclées Les communiqués de presse du Département / Office concerné. Le site du Parlement dès la soumission du Message du Conseil fédéral. C

33 Par exemple: les procédures en cours C

34 Au niveau de l'exécutif: phase I C

35 Au niveau de l'exécutif: phase II C

36 Au niveau parlementaire: C

37 (suite) C

38 C

39 (ensuite) C

40 Partie D. Illustration: Débats autour du dépistage de drogues D

41 Illustration Choix du thème: –Un thème lié à une technologie de pointe. –Un thème d'actualité. –Un thème controversé. –Un thème ayant des implications sociales. –Un thème où de multiples perspectives sont possibles (ex. éthiques / économiques). –Un thème avec (au moins) une prise de position juridique. –Si possible des aspects internationaux. Approche: –Présenter les règles générales applicables. –Montrer comment elles ont été mises en œuvre. –Souligner les lacunes, les failles. –Amener à un point de vue critique / une opinion. D

42 En Suisse D

43 D

44 D

45 Sur internet D

46 D

47 D

48 Et aussi D

49 Mais… D

50 D

51 Le dépistage volontaire / contraint Qui? –Ecoliers, apprentis (ex. Roche), métiers à risque (ex. CFF, pilotes), sportifs (dopage), conducteurs, détenus / libération conditionnelle. –Autres: Femmes enceintes / fœtus? Médecins/chirurgiens? Comment? –Tests urine, sang, cheveux, salive. Technologies de plus en plus accessibles, rapides et fiables ! –Immunoassay (dosage par la méthode immuno-sérologique) par anticorps monoclonal, puis Chromatographie en phase gazeuse-Spectrométrie de masse. Quoi? –Drogues illicites. Les classiques seulement –Drogues licites: Alcool? Tabac? Cigarettes? Médicaments? –Autres? D

52 Dépistage obligatoire Sanctions imposées? –Exclusion de l'école, licenciement/non-embauche, suspension du sportif et retraits des médailles. –Dénonciation et sanctions pénales. Retour en prison –Généralisation? D

53 Aperçu des enjeux Faisabilité scientifique / technique? Anti-test? Type de consommation? Suivi de la chaîne de la preuve? Contamination accidentelle? Efficacité sur la prévention (plutôt non)? Effets secondaires (confiance)? Discrimination de certains groupes (jeunes (ex. CFF); travailleurs en col bleu)? Volonté de soutien? Volonté de contrôle? Rôle des médecins? Coûts pour l'entreprise (preuves)? Risques juridiques? Image? Bénéfices? Disponibilité de kits de dépistage privés sur Internet? Intégrité du monde sportif? Thème politique? Argument commercial pour les écoles privées? Débat sur la dépénalisation? D

54 Motion de l'UDC D

55 Référence scientifique D

56 Lois applicables Constitution: Liberté personnelle. Code pénal / secret médical (ex. art. 321) / Code de procédure. Loi fédérale sur la protection des données Loi sur les stupéfiants Loi sur l'assurance-maladie Loi sur la circulation routière (ex. art. 14) et OCCR. Code des obligations sur le contrat de mandat. Code des obligations en droit du travail & Loi sur le travail & ordonnance sur la prévention des accidents. Code des obligations pour la responsabilité de l'employeur. Droit cantonal pour les établissements scolaires. D

57 Gros plan: Constitution fédérale D

58 Gros plan sur la LPD Rapport & recommandation du Préposé à la protection des données pour le dépistage chez les apprentis. Jugement de la (ancienne) Commission fédérale de la protection des données. Recommandation du Préposé à la protection des données pour les CFF. D

59 Exigences de la LPD Tout traitement de données d'une personne identifiée est susceptible de porter atteinte à sa personnalité. Transparence (principe de la finalité reconnaissable) Motifs justificatifs (alternatifs): –Base légale (loi formelle si atteinte de l'Etat ou atteinte sévère). –Consentement (libre et éclairé) –Intérêt public ou privé prépondérant Proportionnalité. Droit d'accès, rectification. Sécurité des données. D

60 Gros plan sur quelques dispositions-clés

61

62 Règles éthiques? Groupe Pompidou du Conseil de l'Europe. Déontologie médicale. Secret médical. Articles des médecins et des associations médicales. Rien pour la Cour européenne des droits de l'homme. Pratiquement rien pour le Bureau international du travail. D

63 CoE: Groupe Pompidou

64 Faut-il réglementer? Comment? Quelles règles? pour le monde du travail (secteur public / secteur privé)? pour l'apprentissage? pour l'école (degré)? pour les sportifs professionnels? pour les femmes enceintes? Pour les parents? pour les détenus? Ex-détenus? D

65 Aux Etats-Unis: une autre culture? Le dépistage est légal et activement encouragé, y compris par l'Etat. Des lois ont été adoptées pour le faciliter (eg. Drug Free Workplace Act of 1998). C'est un "business" rentable: Industrie à $800 million début 2000 Une majorité d'entreprises y a recours à l'égard des employés. –Surtout les grandes entreprises (74% contre 50% en général). –La sanction n'est pas forcément le licenciement, mais celui-ci est licite ("employment at-will"). But: prévenir, sanctionner et exclure – moins: traiter? Fréquent aussi dans les écoles. Fréquent à l'égard des sportifs. Des militaires. La Cour suprême a donné son feu vert à plusieurs reprises. –Activités extrascolaires (2002: dépistage systématique). Athlètes (1995; dépistage systématique). D

66 Quelques chiffres (US) R. MacCoun (2007)

67 Arrêt "du jour": Roche vs. PPDT Jugement de l' (ancienne) Commission fédérale de la protection des données du 29 août 2003 JAAC (en allemand ici) Qu'en pensez-vous? D

68

69 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 69 Jugement Roche Les faits En 1999, le Préposé apprend que Roche impose un questionnaire de santé & teste (depuis 1997) l'urine de tous ses futurs apprentis à l'embauche, puis de façon aléatoire deux fois par an. Roche répond que les tests sont volontaires et demeurent confidentiels (via le médecin de l'entreprise). Elle considère que cela fait partie de sa responsabilité sociale. Elle signale qu'elle exclut l'embauche de consommateurs de drogues dures. En mars 2000, le Préposé demande à Roche de renoncer au dépistage. En février 2001, un groupe de travail interdépartemental rend un rapport à ce sujet et rejette le dépistage systématisé. Le Préposé met à jour sa recommandation à l'attention de Roche. Roche la refuse. D

70 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 70 Jugement Roche Recevabilité: La Commission confirme que la LPD est applicable; il y a traitement des données de personnes identifiées. Ces données sont d'ailleurs sensibles. Roche est responsable dudit traitement. La compétence du Préposé pour émettre la recommandation à l'encontre de Roche relève de l'art a LPD, car un grand nombre de personnes sont ici impliquées (ici 300). La Commission jouit ici d'un plein pouvoir d'examen. Roche, et non son médecin-conseil, a la légitimation passive. D

71 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 71 Jugement Roche Au fond: La Commission confirme l'atteinte illicite aux droits protégés des apprentis. Une atteinte à la personnalité (CC 28; CO 328) est en principe illicite, sauf à bénéficier d'un motif justificatif. Ici, il y a d'autant plus atteinte que le questionnaire et le test d'urine portent sur des données de santé, et donc des données dites sensibles (LPD 3.c.2). Les motifs justificatifs possibles sont a) le consentement libre et éclairé de la personne; b) un base légale; c) un intérêt public ou privé prépondérant. Il n'y a pas de base légale c). Roche invoque donc a) et b). Elle estime que la sécurité des personnes impose cette atteinte. D

72 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 72 Jugement Roche: argument 1) Pour a), Roche argumente que la sécurité des personnes impose cette atteinte et invoque des recommandations allemandes. –La Commission admet que la consommation de drogues peut mettre en danger la sécurité d'une entreprise pharmaceutique. –Cependant, elle juge qu'il est (illogique et) disproportionné de ne tester que les apprentis, y compris ceux qui n'occupent pas une position susceptible de mettre en danger la sécurité; de ne tester que les drogues illicites (et par ex. pas l'alcool). –Donc, le traitement ne peut pas être justifié par un intérêt privé (la sécurité de l'entreprise) proportionné. D

73 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 73 Jugement Roche: argument 3) Toujours pour a) Roche invoque aussi la protection des apprentis qui méritent de jouir d'un environnement sans drogue. Elle s'estime tenue d'un devoir de protection accru en tant qu'employeur de personnes vulnérables (les apprentis). Elle invoque aussi le souhait des parents! Elle estime faire de la prévention. –La Commission admet que ce but pourrait être légitime, mais estime les moyens mis en œuvre disproportionnés. –Le contrôle des activités des apprentis en dehors du travail (ie. pendant leur temps libre et donc dans leur sphère privée) est étranger au droit suisse. Seules des mesures en liaison avec le travail lui-même sont admissibles (CO 328). –L'éventuel accord des parents ne suffit pas à déroger aux droits des apprentis. –Enfin, les professionnels de la santé mettent sérieusement en doute les effets préventifs d'un dépistage forcé. D

74 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 74 Jugement Roche: argument 3) Sous c) Roche invoque finalement le consentement donné par les apprentis eux-mêmes et leurs parents. –Pour la Commission, pour que le consentement soit valable, il doit être libre et éclairé (LPD 13; CC 27). –Ici, les apprentis sont informés. –Leur consentement n'est toutefois pas libre, car s'ils refusent, ils n'obtiendront pas de place chez Roche ou seront licenciés. Cette contrainte indirecte (se faire tester pour avoir une place) suffit à nier le caractère libre du consentement. Même s'il existe d'autres employeurs à Bâle. Ce d'autant plus qu'il est actuellement difficile de trouver une place d'apprentissage. D

75 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 75 Jugement Roche: ce que peut faire Roche Pour la Commission, Roche peut intervenir dans un cas concret si un employé sur son lieu de travail semble être sous le coup de substances (légales ou illégales) mettant en danger la sécurité ou sa santé. Dans ce cas, un test de dépistage pourrait être légitime. Le questionnaire de santé devrait être revu, même s'il n'est pas directement objet du litige. Des émoluments de CHF 8'250.- sont mis à charge de Roche. D

76 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 76 La morale de cette histoire Une entreprise doit se montrer cohérente et ne pas discriminer certains groupes (les jeunes) et mettre l'accent seulement sur certains risques (le cannabis et pas l'alcool). Une entreprise ne peut pas prétendre agir pour le bien de la personne en dépit d'elle-même et de ses droits. Le consentement n'est valable que si le refus n'emporte pas de conséquences néfastes trop importantes. La LPD est une loi à la fois vague et forte. Elle consolide très nettement les protections de la Constitution, de 27/28 CC et de 328 CO. Elle confère des droits d'action efficaces tant aux autorités qu'aux individus. D

77 Par la suite: la recommandation CFF Les CFF voulaient imposer une tolérance zéro pour les drogues illicites à ses employés ayant des tâches impliquant la sécurité des personnes. Ils n'entendaient toutefois tester (au hasard) que les employés de moins de 40 ans. Le test d'urine a lieu systématiquement à l'embauche et ensuite périodiquement au hasard. Pour le Préposé: –Les CFF sont assimilés ici à un organe étatique fédéral. –Il y a ici une atteinte, d'autant plus que les données traitées ici sont sensibles. Pas de justification par une base légale (loi formelle nécessaire pour un traitement régulier) (à l'époque).

78 Par la suite: la recommandation CFF Pour le Préposé, –Inadmissible de ne tester que les moins de 40 ans. –Inadmissible de traiter plus durement le cannabis (dépistage à l'embauche, puis périodiquement, sans soupçons) que l'alcool (dépistage à l'embauche et en cas de soupçons) –Inadmissible d'imposer un taux zéro pour le cannabis, donc d'interdire sa consommation même en période de loisirs. –Mais possible de s'inspirer de la (future, à l'époque) loi sur les CFF. Tests possibles en cas de soupçons concrets.

79 RNT - Prof. Junod - Cours 1 ( ) 79 Pour la prochaine fois Aperçu des règles & des débats au niveau international. Merci de réfléchir à votre choix d'équipe et de thème.


Télécharger ppt "Réglementation des nouvelles technologies Réglementation des nouvelles technologies (RNT) - Partie I. Introduction - Aperçu du droit suisse & des débats."

Présentations similaires


Annonces Google