La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Leçon 3 Les Formes élémentaires de la religion. Emile Durkheim (1858-1917) Pédagogie et cohésion sociale Linstituteur et la morale laïque Le respect de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Leçon 3 Les Formes élémentaires de la religion. Emile Durkheim (1858-1917) Pédagogie et cohésion sociale Linstituteur et la morale laïque Le respect de."— Transcription de la présentation:

1 Leçon 3 Les Formes élémentaires de la religion

2 Emile Durkheim ( ) Pédagogie et cohésion sociale Linstituteur et la morale laïque Le respect de lautorité et la limitation des désirs

3 Les Formes élémentaires de la vie religieuse (1912)

4 Cadre général: religion et connaissance Le totémisme: la « religion la plus primitive »

5

6 Cadre général: religion et connaissance Le totémisme: la « religion la plus primitive » Lidée de « formes élémentaires » La religion a contribué à former lesprit humain Les « catégories de lentendement »: temps, espace, genre, nombre, cause, substance, personnalité, sont nées de la religion Trois « doctrines » pour les expliquer: Dérivées de lexpérience A priori Dorigine sociale

7 Définition de la religion Profane / sacré Une « hétérogénéité absolue » Le passage du profane au sacré implique une « véritable métamorphose » « Les choses sacrées sont celles que les interdits protègent et isolent; les choses profanes, celles auxquelles ces interdits sappliquent et qui doivent rester à distance des premières » (p. 56).

8 Dianteill, E. et M. Löwy (2009), « Michel Leiris ( ) ou le sacré incandescent », Sociologies et religion II : Approches insolites, Ethnologue issu du surréalisme Le sacré dans la vie quotidienne (souvenirs denfance…) Quelque chose de prestigieux, dinsolite, de dangereux, dambigu, dinterdit, de vertigineux […] un état plus privilégié, plus cristallin, plus singulier Ex.: le chapeau haut de forme à bords plats de son père

9 Définition de la religion Profane / sacré Une « hétérogénéité absolue » Le passage du profane au sacré implique une « véritable métamorphose » « Les choses sacrées sont celles que les interdits protègent et isolent; les choses profanes, celles auxquelles ces interdits sappliquent et qui doivent rester à distance des premières » (p. 56). La religion: un système de croyances et de rites relatifs à des choses sacrées Magie et religion La religion est toujours propre à une collectivité déterminée (« Eglise »)

10 Dianteill, E. et M. Löwy (2005), « Le sacrifice, la magie et la prière : Marcel Mauss ( ) », Sociologies et religion II : Approches dissidentes, Une conception politique: la religion nest rien dautre que de la magie légitime

11 Définition de la religion Profane / sacré Une « hétérogénéité absolue » Le passage du profane au sacré implique une « véritable métamorphose » « Les choses sacrées sont celles que les interdits protègent et isolent; les choses profanes, celles auxquelles ces interdits sappliquent et qui doivent rester à distance des premières » (p. 56). La religion: un système de croyances et de rites relatifs à des choses sacrées Magie et religion La religion est toujours propre à une collectivité déterminée (« Eglise ») Définition de la religion: « Une religion est un système solidaire de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, cest-à-dire séparées, interdites, croyances et pratiques qui unissent en une même communauté morale, appelée Eglise, tous ceux qui y adhèrent » (p. 65).

12 Parenthèse 1: Robertson Smith Etude publiée en 1889 sur la religion primitive des peuples sémites Les rites sont plus importants que les croyances Aspect obligatoire des pratiques religieuses La religion doit être vue en termes fonctionnels

13 Parenthèse 2: définitions et étymologies concurrentes Une religion est un système solidaire de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, cest-à-dire séparées, interdites, croyances et pratiques qui unissent en une même communauté morale, appelée Eglise, tous ceux qui y adhèrent. Définitions substantives / fonctionnelles. Deux étymologies latines: Selon les modernes: religio = relier Selon Cicéron: relegere = fait de reprendre et en quelque sorte de recollecter […], autrement dit de passer et de repasser, en un perpétuel recommencement qui nest autre que la maladie du scrupule. La juste religio a son contraire en la neglentia (comme relego / neg-lego: le fait de ne pas se soucier de). (Jacqueline Champeaux, La religion romaine, Paris: Librairie Générale française, 1998, p. 14.)

14 Le totémisme: religion élémentaire Le clan Le totem Un système de classement Un cadre de pensée issu du « spectacle de la vie collective » Le mana La puissance du mana nest rien dautre que la puissance de la société

15 Les deux temps de la vie sociale Dispersion / rassemblement Profane / sacré Leffervescence collective Etat dexcitation lindividu a limpression dêtre un être nouveau il a limpression dêtre « transporté dans un monde spécial, entièrement différent de celui où il vit dordinaire »

16 Institutionnalisation et domestication du sacré Hervieu-Léger D. et J.-P. Willaime (2001), « Emile Durkheim ( ) : le sacré et la religion » Sociologies et religion: approches classiques, Paris, PUF, Les fêtes religieuses permettent de rajeunir les représentations collectives Lexpérience religieuse effervescente (sacré sauvage) est dangereuse, il faut la domestiquer

17 Destin de la religion dans De la division du travail social La religion embrasse une portion de plus en plus petite de la vie sociale. A lorigine, elle sétend à tout; tout ce qui est social est religieux; les deux mots sont synonymes. Puis, peu à peu, les fonctions politiques, économiques, scientifiques, saffranchissent de la fonction religieuse, se constituent à part, et prennent un caractère temporel de plus en plus accusé. Dieu, si lon peut sexprimer ainsi, qui dabord était présent à toutes les relations humaines, sen retire progressivement; il abandonne le monde aux hommes et à leurs disputes.


Télécharger ppt "Leçon 3 Les Formes élémentaires de la religion. Emile Durkheim (1858-1917) Pédagogie et cohésion sociale Linstituteur et la morale laïque Le respect de."

Présentations similaires


Annonces Google