La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mutilations danimaux Les mécanismes de lerreur judiciaire! De juin à octobre 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mutilations danimaux Les mécanismes de lerreur judiciaire! De juin à octobre 2005."— Transcription de la présentation:

1 Mutilations danimaux Les mécanismes de lerreur judiciaire! De juin à octobre 2005

2

3

4 Revue de presse 1.Le Matin: Un zoophile assoifé de sang ( ) 2.Le Matin: Sadique zoophile: nombre dagressions revu à la hausse ( Heures: Traque au sadique des animaux ( ) 4.Le Matin: Zoophile, la vague de cruauté se poursuit: cinquante victimes à son tableau de chasse ( ) 5.Le Temps: La hantise du sadique zoophile sétend aux prés jurassiens ( ) 6.Le Temps: Itinéraire dun bourreau danimaux ( ) 7.Le Temps: Nouvelle mutilation dun veau en Argovie. La série barbare se poursuit ( ) 8.Le Temps: Une vache mutilée dans le canton de Soleure. Le bovin a eu la queue coupée. Il a néanmoins survécu ( ) 9.LIllustré: « Le sadique ferait mieux de se rendre » ( ) 10.Le Matin: Trois suspects relâchés ( )

5 Revue de presse 11.Le Temps: Animaux mutilés. Le bilan grimpe à 43 victimes (Bâle- Campagne) ( ) 12.Le Temps: Un âne mutilé retrouvé mort dans le Val-de-Travers ( ) 13.Le Matin: Sadique. Tristesse et colère après la mort de lâne. « Je souhaite quun paysan lattrape » ( ) 14.Le Matin: Sadique zoophile. Le psychiatre qui suit lenquête est inquiet: « Il pourrait sen prendre à des humains » ( Le Temps: Une génisse tuée et mutilée dans le Val-de-Ruz. Acte dun sadique ou accident? La police nexclut aucune hypothèse ( ) 16.Le Matin: Vache mutilée. Pour la police, lintervention humaine nest pas certaine. « Un animal na pas pu faire ça » ( ) Heures: Un deuxième cas rencensé dans le canton de Neuchâtel. Le sadique sattaque à une génisse ( )

6 Revue de presse 18.Le Matin: Olivier Guéniat, Le chef de la Sûreté neuchâteloise à contre courant. Il ne croit pas au sadique zoophile ( ) 19.Alsace Le Pays: Animaux mutilés. Plusieurs sadiques dans la nature ( ) 20.Le Temps: Soleure. Une vache portante a été retrouvée morte dans un pré ( ) 21.Le Temps: Animaux mutilés. Neuchâtel et Zurich écartent la thèse du sadique ( ) 22.Le Matin: Neuchâtel. Enquêtes sur les animaux mutilés. La piste du sadique écartée ( ) 23.Le Matin: Aminaux mutilés. Le mystérieux « sadique zoophile » nexiste pas! ( )

7 Revue de presse 24.Tribune de Genève: La mutilation des vaches et moutons: pure légende rurale! ( ) 25.Le Temps: Au nord-ouest de la Suisse, on croit à lexistence du sadique zoophile ( ) 26.Le Matin: Le zoophile existe dans le Nord-Ouest. Animaux mutilés: le décompte des atrocités est revu à la baisse ( ) 27.Le Matin: Le zoophile existe, je ne lai pas vu (édito) ( ) 28.Le Matin: « Limaginaire ségare dans le sens du poil ». Extraterrestres montrés du doigt ( )

8 Ce sont en fait plus de 300 articles qui ont été écrits entre juin et octobre 2005!

9 Le cas particulier de la priori Leffet de contexte Lerreur judiciaire

10 Gestion de lémotionnel Le biais du raisonnement Ils ont des yeux et ne voient pas Il sagit en fait de leffet Rosenthal

11 Effet Rosenthal A lopposé du doute, il existe un phénomène humain, celui de la certitude acquise ou de la conviction univoque. Ce principe peut être relayé par leffet Rosenthal (Van Gijseghem). Un effet Rosenthal peut éventuellement se produire, c'est-à-dire que ce que l'on cherche se vérifie. Le moindre indice parvient à convaincre et confirme qu'on est bien dans la bonne direction. Dès lors, il est préférable d'élaborer des pistes de réflexion variées et de rester ouvert à plusieurs possibilités; ce qui éviterait de rechercher la vérité de manière univoque.

12 Rosenthal L'effet de l'attente décrit la tendance qu'ont certains expérimentateurs d'obtenir les résultats qu'ils attendent: un premier bilan sur 345 études s'y rapportant a été fait en 1978 par Rosenthal et Rubin. Huit catégories de recherches y étaient envisagées, incluant les paradigmes: temps de réaction, jugements psychophysiques et apprentissage animal. ROSENTHAL, R. & FODE, K.L. (1963). The effect of experimenter bias on the performance of the albino rat. Behavioral Science, 8: ROSENTHAL, R. & RUBIN, D.R. (1978). Interpersonal expectancy effects: The first 345 studies. The Behavioral and Brain Sciences, 3,

13 Les effets de contexte Les erreurs dappréhension, denregistrement, de mémorisation, de calcul, dinterprétation Leffet dattente (QI) Le biais de confirmation (de la théorie) Les effets de conformité Les effets émotionnels (motivation à voir quelque chose) Les effets de lexpérimentateur (attentes)

14 Exemples

15 Il faut lire ceci! SAKS MJ, RISINGER DM, ROSENTHAL R, THOMPSON WC, Context effects in forensic science: a review and application of the science of science to crime laboratory pratice in the United States, Science and Justice, 2003, Volume 43, No 2, pp 77-90

16 ROSINGER DM, SAKS MJ, THOMPSON WC, ROSENTHAL R, The Daubert/Kumbo implications of Observer Effects in Forensic Science: Hidden Problems of Expectation and Suggestions, California Law Review, 2002, volume 90, No 1

17 A l'aide d'un couteau, l'auteur a fait des sévices abominables sur un pauvre âne âgé de 30 ans pâturant à l'ouest de la ferme Auge-Belin, endroit discret situé à la sortie de Couvet en direction de la Brévine. Cette bête a crevé sur place et l'auteur a quitté les lieux en emportant les oreilles et le sexe de cette bête. Cet âne se trouvait à l'extérieur de la clôture en fil de fer barbelé, sans toutefois que celle-ci soit endommagée. Vétérinaire cantonal, Dr. GOBAT, OPJ ROCHAIX, Chef brigade SCHORDERET, SIJ (MELIA) et collègue FALLET avec son chien se sont déplacés sur les lieux. La bête a été transportée à Montmollin dans l'attente de son autopsie qui sera effectuée par le vétérinaire cantonal. Ce cas est très certainement lié avec toute la série de bêtes mutilées sur l'arc jurassien.

18 M. PERRIN a découvert, ce jour à 1815, une de ces génisses morte dans son pâturage au lieu-dit "Les Savaux". Les 4 tétines avaient été coupées, probablement avec un objet tranchant indéterminé, et emportées, ceci après la mort de la bête. De plus, cette dernière a vêlé en partie le veau qu'elle portait. Les constatations faites sur les lieux avec le vétérinaire cantonal permet de dire que la mort de cet animal remonte à la nuit de lundi à mardi, selon l'état de décomposition des yeux. Il n'est pas exclu que la mort de la génisse est due à un vélage précoce. Aucun autre élément n'a pu être recueilli permettant de donner la cause exacte de la mort (empoisonnement ou autres). L'enquête de voisinage est restée négative. Par contre, on peut dire que cette bête faisait partie d'un troupeau de 24 vaches, veaux et un taureau. Ce bétail est laissé en permanence dans ce pâturage, car il s'agit de vaches nourrissières. Ces animaux sont assez craintifs et sans les appâter avec de la nourriture, il est impossible de les approcher. Des analyses se seront faites pour déterminer si l'animal a été empoisonné. SIJ et Off. pol. Plt E. Barbezat sur les lieux. Cette affaire semble en relation avec celle de Couvet où un âne avait subi des mutilations.

19 Communiqué du vendredi 26 août 2005 Couvet / NE - Un âne mutilé dans un pâturage - Appel à témoins Mardi 23 août 2005, en fin d'après-midi, un agriculteur de Couvet informait la police cantonale qu'il avait retrouvé dans son pâturage au dessus de Couvet, un âne mort. Celui-ci portait des traces de sévices au niveau de la tête et des parties génitales. La police cantonale a ouvert une enquête en vue d'établir d'éventuels liens avec d'autres cas similaires sur l'Arc jurassien. Mardi 23 août 2005, peu avant 18h00, un agriculteur domicilié à Couvet informait la gendarmerie de Môtiers qu'il avait retrouvé dans son pâturage, proche de son exploitation agricole un âne âgé de 30 ans, mutilé à coups de couteau. L'animal était déjà mort lors de la constatation des faits et se trouvait à l'extérieur de la clôture en fil de fer barbelé, sans que celle-ci soit endommagée. Le vétérinaire cantonal procédera à une autopsie de l'animal ce jour. Selon les premiers éléments de l'enquête, les faits remontent à plus de 24 heures, soit entre dimanche soir et la journée de mardi. A ce stade de l'enquête, aucun lien formel avec des faits similaires survenus au cours des dernières semaines dans l'Arc jurassien et plusieurs autres cantons alémaniques ne peut être établi. Il va de soi que toute information et élément pertinent seront transmis aux enquêteurs concernés dans le cadre du groupe de travail intercantonal placé sous la responsabilité de la police du canton de Bâle campagne. La police cantonale lance un appel à témoins et prie toutes les personnes en mesure de donner des informations concernant ces faits et plus particulièrement qui auraient vu des véhicules ou des personnes au comportement inhabituel entre dimanche 21 août et mardi 23 août dans la région de Plancemont au-dessus de Couvet, de contacter la police cantonale au numéro de téléphone

20 Communiqué du 9 septembre 2005 Boudevilliers / NE - Nouvelle mutilation d'un bovin - Appel à témoins Mercredi 7 septembre 2005, en fin d'après-midi, un agriculteur de Boudevilliers informait la police cantonale qu'il avait retrouvé l'une de ses génisses morte dans son pâturage. Les tétines de cette dernière ont été coupées et emportées. La police cantonale a ouvert une enquête en vue d'établir un éventuel lien avec les cas similaires dans le Val-de-Travers et en Suisse. Mercredi 7 septembre 2005, peu après 18h00, un agriculteur domicilié à Boudevilliers informait la gendarmerie de Cernier qu'il avait retrouvé dans son pâturage proche de son exploitation agricole, une génisse morte. Le veau qu'elle portait était également mort. Les tétines de la génisse avaient été découpées, probablement avec un objet tranchant, et emportées, après la mort de l'animal. Selon les premiers éléments de l'enquête, les faits remonteraient dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 septembre. La cause exacte de la mort n'a pas pu être encore déterminée, divers prélèvements et examens auront lieu ces prochains jours. La police cantonale, en collaboration avec le service vétérinaire cantonal examine si un lien peut être établi avec les faits s'étant déroulés dans le Val-de-Travers à fin août, et en Suisse ces derniers mois. D'autre part, ce nouveau cas a été communiqué au groupe de travail intercantonal coordonné par le canton de Bâle- campagne. Cette bête faisait partie d'un important troupeau de vaches nourricières qui est laissé en permanence dans ce pâturage. La police cantonale lance un appel à témoins et prie toutes les personnes en mesure de donner des informations concernant ces faits et plus particulièrement qui auraient vu des véhicules ou des personnes au comportement inhabituel entre lundi 5 septembre et mardi 6 septembre dans la région de Boudevilliers, de contacter la police cantonale au numéro de téléphone

21 Hypothèses alternatives Quelles sont les hypothèses alternatives?

22 Hypothèses Lors de blessures constatées sur des animaux, nous travaillons sur 6 hypothèses –Intervention humaine –Auto-mutilation –Inter-mutilation –Mutilation accidentelle –Mort naturelle avec passage de carnivores –(Fraude à lassurance & imitation) Il est extrêmement difficile de distinguer ces hypothèses Il faut donc récolter des indices de type corroborant ou infirmant

23 Méthodologie Quelle est la méthode de travail?

24 Recherche de moyens de preuves Recherches sur les lieux (personnes ou véhicules) Interprétation de lorigine des blessures Causes de la mort (autopsie) Analyses toxicologiques Analyses ADN Analyses de poils Analyses rétroactives (sur 5 ans) Expériences 1:1 –DEFINITION DUN PROTOCOLE DINTERVENTION

25 Attention âmes sensibles!

26 Moyen de preuve objectif ADN –Possible depuis peu à lInstitut de Médecine Légale de lUniversité de Lausanne en collaboration avec le Laboratoire de Biologie de la Conservation du Département d'Ecologie et Evolution, Dr. Luca Fumagalli –Mise au point dune routine danalyse dans le but didentifier des animaux, par le sang, la salive, le sperme, les poils, crottes, etc –Utile pour identifier lanimal responsable des blessures… –Résultat en 1 semaine FIBRES

27 Construction dun référentiel Linterprétation dune blessure est difficile Un avis non objectivé ne vaut rien Il a fallu construire un référentiel –Sur des bêtes aux abattoirs –Avec différents tranchants –Sur différentes parties du corps –Par une recherche de cas présentant des stigmates similaires Ensuite il est possible de conclure…

28 Collège dexperts Policiers scientifiques Vétérinaires Médecins légistes Spécialistes des prédateurs carnivores Toxicologues, Hématologues

29 1. Le profiler

30 2. Les témoins / victimes Il est scandaleux de leur confier le statut dexpert dans les médias et de les mettre ainsi en scène. Ils sont sincères!

31 3. La méthodologie Il faut lappliquer avec rigueur en fonction des hypothèses principales et alternatives

32 4. La communication La rigueur du mot juste!

33 5. Les causes de la mort

34 ATTENTION DE NE COMMETTRE AUCUNE AFFIRMATION SANS PREUVES, DE SAVOIR SE TAIRE ET DE METTRE SUR PIED UNE METHODOLOGIE APPROPRIEE!

35 Conclusion François Gross considère que cette affaire "jette une grosse tache sur la crédibilité des médias", démontre assez bien un mode de fonctionnement devenu hélas courant, surtout dans les journaux de boulevard, où "on procède par grosses affirmations, sans cultiver particulièrement le doute". Et de montrer du doigt le manque d'effectifs dans les rédactions où l'heure est aux économies. "On fait du boulot en vitesse et la ou le journaliste qui aurait le malheur de dire "je vais voir sur place, vérifier", se verrait répondre "vous nous faites perdre de l'argent et du temps ".

36

37 Les effets de contexte

38 Les erreurs dappréhension, denregistrement, de mémorisation, de calcul, dinterprétation Leffet dattente (QI) Le biais de confirmation (de la théorie) Les effets de conformité Les effets émotionnels (motivation à voir quelque chose) Les effets de lexpérimentateur (attentes)

39 Définitions Leffet de contexte reflète le principe psychologique selon lequel les attentes et désirs avec lesquels nous abordons un travail dobservation affectent, de manière mesurable, la perception et linterprétation que nous avons de ce que nous observons

40 Exemples

41 Mécanisme Notre cerveau est un système dynamique qui joue un rôle actif sur la façon dont nous percevons et construisons la réalité. Pour que nous puissions percevoir au mieux les choses qui nous entourent et éviter la confusion, nous avons besoin de schémas préexsitants (check-lists internes). Ces schémas sont fabriquées par notre expérience et nos croyances qui fournissent un cadre pour notre réflexion et notre raisonnement. Ils exercent leurs effets en sélectionnant certaines sortes dinformations plutôt que dautres.

42 Mécanisme Dès quune occasion dobservation se présente nous nous réglons en fonction de ce que nous allons percevoir. Nous sommes programmés, conditionnés pour percevoir certaines choses et en ignorer dautres, à limage dune personne dans la foule qui va se régler, se focaliser sur la voix de la personne qui lui parle, parmi toutes les voix qui lentourent.

43 Les erreurs Dappréhension –Apparaissent au tout début de lobservation lorsque le rapport entre lévénement observé et lobservateur de lévénement est faussé. Denregistrement –Supposant un acte dappréhension dénué de toute erreur, suivi par une transcription de lévénement qui diffère de lévénement tel que sil avait été appréhendé de manière correcte.

44 Les erreurs La marge derreur peut saccentuer avec lécoulement du temps, surtout lorsque la mémoire est liée au désir dune consistance. –Rapport trop fourni sur le moment et essai de se remémorer a posteriori… –Erreur de mémorisation

45 Les erreurs De calcul –Faciles à repérer sur un plan statistique –Impliquent une mauvaise manipulation des événements enregistrés Dinterprétation –Les différences dans linterprétation dun événement donné peuvent affecter la précision des observations Dans le sens dune plus grande cohérence avec la théorie ou avec le cadre dinterprétation On ignore les données qui auraient pu être contradictoires On ignore les données qui ne correspondent pas à la valeur centrale ce qui la rendra plus stable statistiquement et psychologiquement.

46 Synthèse Les effets de contexte sont dus principalement au fait que le résultat de nos observations est fonction non seulement de la chose observée, mais encore de notre état émotionnel, en tant quobservateur ou expérimentateur, lui-même lié aux attentes, aux peurs, aux espoirs, à notre motivation par rapport à la situation dans laquelle une observation a lieu et au contexte qui nous entoure.

47 Il faut avoir conscience Que lorsque nous observons un sujet qui est vivant, nous lui communiquons implicitement certaines informations auxquelles il va répondre en modifiant son comportement de la manière que nous lui suggérons de façon implicite. Il va réagir à nos attentes.

48 Les effets de lattente Les effets de lobservateur sont le fait de lattente que nous avons de ce quune observation va nous apprendre. –256 prof évaluent des tests remplis par des élèves dont ils connaissent le background (QI) –Les enfant supposés être les plus aptes ont été évalués plus haut que ceux qui étaient moins aptes!

49 Attentes Peuvent provenir de messages explicites –Articles de journaux, informations de collègues, etc Ou déléments plus subtils concernant la chose observée –Conviction, attitude des autres collègues, champ lexical, etc.

50 Le biais de confirmation Il se définit comme étant la tendance, lorsque nous testons une hypothèse, à nous concentrer sur des exemples qui vont dans le sens de notre théorie de base, tout en ignorant ceux qui pourraient savérer contradictoires. –Trop dinfos pour les traiter de manière optimale. –On sélectionne celles qui vont dans le sens voulu. –On se concentre davantage sur les éléments qui vont dans le sens de nos attentes. –Même si on a le temps, la tendance à donner plus de poids à des éléments qui corroborent nos attentes et moins à ceux qui y sont contraires demeure.

51 En finalité Les attentes que nous avons nous amènent à conclure plus aisément que nous avons perçu une chose plutôt quune autre et nous percevons alors bien plus difficilement les détails qui pourraient aller dans une autre direction. Plus lambiguïté est grande et plus les biais sont puissants.

52 Les effets de conformité Il sagit dune tendance à se conformer aux perceptions, croyances et comportements des autres personnes. –Des étudiants en droit devaient estimer la valeur dune décision de sentence, un Gr pour la moitié elle était proposée par un expert et par un étudiant de 1ère année dinfo était élevée (34 mois), pour lautre moitié de 12 mois. –La sentence quelle émane dun expert relevant ou irrelevant suffit à créer un ancrage qui influence les estimations des étudiants, mais aussi de juges professionnels (idem)

53 Les effets émotionnels Lorsquune forte motivation de voir quelque chose est en jeu, la probabilité que cette chose soit effectivement vue augmente. –Exemple de lidentification des ED

54 Les effets de lexpérimentateur Lorsque lon parle deffets de lexpérimentateur, deux êtres vivants sont en présence. Lobservateur communique, de manière inconsciente, quelque chose au sujet, ce qui va entraîner une réponse de sa part. Le fait que linvestigateur reçoive des informations lamène à avoir des attentes par rapport aux réponses du sujet, ce qui affectera les reponses effectivement données par la personne interrogée.

55


Télécharger ppt "Mutilations danimaux Les mécanismes de lerreur judiciaire! De juin à octobre 2005."

Présentations similaires


Annonces Google