La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Massal FALL, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Alassane SAMBA, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Oulimata SECK, IUPA/UCAD, Dakar, Sénégal LES ROUGETTIERS OPERANT AU.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Massal FALL, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Alassane SAMBA, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Oulimata SECK, IUPA/UCAD, Dakar, Sénégal LES ROUGETTIERS OPERANT AU."— Transcription de la présentation:

1 Massal FALL, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Alassane SAMBA, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Oulimata SECK, IUPA/UCAD, Dakar, Sénégal LES ROUGETTIERS OPERANT AU LARGE DU SENEGAL: UNE FLOTTILLE ENCORE VIABLE ? UNE FLOTTILLE ENCORE VIABLE ?

2 1. Justificatifs & contexte 1. Justificatifs & contexte Contribuer à lamélioration des connaissances sur le rouget et les rougettiers depuis les travaux de CHABANNE Cerner la réalité de la tactique « rouget » et de la stratégie « rougettier » Exposer les difficultés des rougettiers Dégager leurs perspectives davenir… Thèse (UMII) en cours: « Typologie des tactiques et stratégies de pêche chalutière démersale côtière au Sénégal. Essai de modélisation de la dynamique de lexploitation »

3 2. Espèce étudiée: Pseudupeneus prayensis Rouget barbet, red mullet, West African Goat, « Ngoor sikim » Aire: Maroc à lAngola, voire Méditerranée Tailles: 25 cm (commune), 30 cm (maximale) Frange côtière de la Communauté à Sparidés Fonds durs sablo vaseux, eaux froides, 20 à 70 m Reproduction: étalée sur lan, surtout à partir de mai - juin Pleinement exploité MSY de 1800 t (COPACE, 2004) Espèce emblématique de la pêche chalutière côtière

4 3. Rougettiers Début des activités: 1971 au Sénégal Début des activités: 1971 au Sénégal Modestes chalutiers (TJB, puissance motrice, vétustes, glaciers, etc.) faible rayon daction, marées nombreuses et courtes, kg de produits/marée Modestes chalutiers (TJB, puissance motrice, vétustes, glaciers, etc.) faible rayon daction, marées nombreuses et courtes, kg de produits/marée Licence: démersale côtière, « poissons céphalopodes », /TJB/an (le prix le plus bas), 50 TJB (le TJB le plus faible) Licence: démersale côtière, « poissons céphalopodes », /TJB/an (le prix le plus bas), 50 TJB (le TJB le plus faible)

5 4. Données analysées Source: Centre de Recherches Océanographiques de Dakar- Thiaroye (CRODT) Nature: pêche chalutière démersale côtière Années: 1990 à 2001 Tactiques de pêche: marées en lignes, 14 stocks en colonnes dont le rouget ( captures en kg) Stratégies de pêche: 266 chalutiers en lignes, n tactiques identifiées en colonnes ( nb de marées/tactique/chalutier) Variables additionnelles (puissance, TJB, pavillon, saison, zone, etc.) pour affiner la description des tactiques et stratégies

6 5. Méthodes Typologies de tactiques de pêche: « Deux tactiques de pêche sont équivalentes ou proches lune de lautre si elles ont les mêmes proportions de captures spécifiques à une constante près » (PECH et al, 2001) profil ou composition spécifique Typologies de stratégies de pêche: « Deux unités de pêche appartiennent à la même stratégie si elles ont, à un temps donné t, des probabilités équivalentes de mettre en œuvre des actions de pêche appartenant à une tactique donnée » (PECH et al, 2001) 1 stratégie = listing de tactiques, stratégies électives ou composites Outil danalyse: méthode des K MEANS (McQUEEN, 1967) Focus sur la tactique « rouget » et la stratégie « rougettier ». Pour le reste, cf. FALL, SAMBA & LALOE (2006)

7 6. Tactique « rouget » 27 % des marées (7 354 marées sur ) 95 % de marées glacières, ~ jamais congélatrices (5 %) 96 % des marées au sud de Dakar (82 % au centre, 14 % au sud ), ~ jamais au nord (4 %) Période dactivité majeure: juin à août

8

9 7. Stratégie « rougettier » 45 chalutiers démersaux côtiers sur % de la flotte étudiée Adoptée par 6 des 11 bateaux étrangers Plus faible tonnage jauge brut (80) Plus faible puissance moyenne (436 watts) 87 % de bateaux glaciers (13 % de congélateurs) jours de mer (devancent seulement les poissonniers côtiers) Stratégie ~ élective : 63 % de chances de choix tactique « rouget »

10 8. Discussions Tactique « rouget »: Infos globalement vérifiées, mise en œuvre accrue et coïncidant avec intensification de lactivité sexuelle menaces sur le stock parental! Stratégie « rougettier » : Décalage entre rougettiers dotés de licence (L, 61 bateaux) et rougettiers établis post- typologie (T, 45 bateaux) car : les 61 rougettiers L ciblent le ROU mais peuvent adopter aussi dautres stratégies de pêche les 61 rougettiers L ciblent le ROU mais peuvent adopter aussi dautres stratégies de pêche les 45 rougettiers T = 4 crevettiers L, 13 poissonniers céphalopodiers L et 28 rougettiers L (46 % de ceux-ci) les 45 rougettiers T = 4 crevettiers L, 13 poissonniers céphalopodiers L et 28 rougettiers L (46 % de ceux-ci) problématique de la redéfinition des licences de pêche en général, de la licence « rouget » notamment… problématique de la redéfinition des licences de pêche en général, de la licence « rouget » notamment… Caractère « sensible » des rougettiers L: pavillon + capitaux + main dœuvre ~ sénégalais à 100 %, source de devises à lexport, beaucoup de femmes armateurs, alimentation locale

11 9. Difficultés des rougettiers Rareté du rouget : 9 % des mises à terre des rougettiers L de 1990 à 2001, stock pleinement exploité + baisse de la biomasse et des tailles + menaces réelles sur les reproducteurs en mai – juin Qualité du rouget : fragilité de la peau, glaçage mal maîtrisé (œil rouge, pertes décailles, couleurs défraîchies, etc.), pêche de femelles gravides (ventre bombé) rejets +++ Performances : bateaux hors normes, sortis de la pêche ailleurs, > 20 ans en moyenne, régulièrement à quai, gestion ± informelle, difficultés de trésorerie, désintérêt des banquiers Cherté des facteurs de production : carburant = 50 % des postes de dépense, gazole passé de 0.11/litre à 0.61 /litre Non reclassement en UPA: interdits de pêcher dans les 6-7 miles, contrairement aux pirogues…

12 10. Conclusion Rougettiers appelés à disparaître (cf. listing des difficultés, caractère « extraverti de la licence », pourrissement de la situation, etc.) Solutions ? mesures étatiques et institutionnelles (renouvellement de la flotte,, licence de pêche actualisée, carburant, zones de pêche, dérogations, etc.), mesures internes (amélioration de la qualité du produit et de la gestion des bateaux) Faute de quoi flottille anecdotique sous peu, comme les cordiers mis en place par la FAO en 1963

13 DIEUREUDIEUF…


Télécharger ppt "Massal FALL, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Alassane SAMBA, CRODT/ISRA, Dakar, Sénégal Oulimata SECK, IUPA/UCAD, Dakar, Sénégal LES ROUGETTIERS OPERANT AU."

Présentations similaires


Annonces Google