La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Perspectives 2014 Montréal le 8 avril par Christophe Lafougère DG Gira Le marché mondial.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Perspectives 2014 Montréal le 8 avril par Christophe Lafougère DG Gira Le marché mondial."— Transcription de la présentation:

1 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Perspectives 2014 Montréal le 8 avril par Christophe Lafougère DG Gira Le marché mondial du Porc : les nouveaux enjeux pour le Canada

2 © Gira 2014 Perspectives A la « Une » 2.La consommation mondiale de viande 3.Le marché mondial du porc Et les principaux protagonistes 4.Les enjeux pour le marché canadien Les exportations Le marché intérieur 5.Conclusions Menu de la présentation

3 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Faits marquants en 2014 Une demande en viande plus optimiste La croissance économique devrait être plus favorable: encore des risques, mais cependant moins importants que les années précédentes La consommation de viande montre une croissance continue de +1.5%, cependant toujours plus faible que la moyenne historique Modeste croissance de la demande mondiale Des coûts liés à lalimentation en baisse au 1er semestre 2014 – avec une plus faible volatilité que prévu et des signaux positifs pour 2014/15 Une alerte toujours haute sur les maladies: ASF (Russie) et fièvre aphteuse (FMD) en Asie, DEP aux USA Incertitudes politiques : Dans limmédiat: gestion du déficit budgétaire américain, instabilité au Moyen-Orient, réforme de la PAC en Europe A plus long-terme: changement climatique, développement durable … et lachèvement de certains accords douaniers 3 Mais certains évènements inattendus et graves sont actuellement en train de bouleverser nos prévisions pour 2014 – et particulièrement pour le porc…

4 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Mise à jour au 1er trimestre 2014: un ensemble dévènements perturbateurs Les importations russes sont perturbées par lASF et la situation se répercute dans lUE Lembargo sur les importations depuis lUE a éliminé le principal fournisseur : incertitudes concernant la durée et la sévérité de lembargo Impact négatif sur les prix payés aux producteurs en Europe (mais motivation pour exporter ailleurs) Arrêt des embargos nord-américains: incertitudes sur la vitesse de mise en œuvre Devrait se révéler être un avantage pour les exportateurs brésiliens La situation politique en Ukraine est menaçante La détérioration rapide des relations politiques entre la Russie et lUE et entre la Russie et les Etats-Unis va rendre la résolution des problèmes commerciaux encore plus compliquée… et entraîner une augmentation des prix payés aux producteurs russes Lincertitude sur les exportations ukrainiennes de blé joue en faveur dune faible augmentation des prix Lépidémie de DEP en Amérique du Nord sest aggravée et aura un impact important sur la production à mi 2014… et sur les disponibilités pour lexport Très forte hausse des prix (en Amérique du Nord), avec une rentabilité record par animal ayant survécu Probablement une sur-disponibilité une fois lépidémie maîtrisée Des coûts dalimentation plus faibles que ce qui était prévu : mais avec cependant davantage dincertitudes que ce à quoi GIRA sattendait il y a six mois La première récolte au Brésil semble ne pas être trop affectée par la canicule De nombreux pays doivent dabord rembourser la dette de lannée dernière… et investir

5 © Gira 2014 Perspectives 2014 Flambées épidémiques animales en 2014 Prédominance de limpact de lASF et de la DEP… pour la production et pour le commerce international 5 LASF nest pas maîtrisée en Russie… et sest répandue en Europe avec les conséquences suivantes pour le commerce: UE Russie (embargo en cours) … La situation en Ukraine risque daggraver encore davantage la situation UE Chine (embargo envers la Pologne… lAllemagne pourrait bientôt suivre) Les problèmes liés au DEP aux Etats-unis … ont eu un impact significatif sur les disponibilités en porc en 2014 (-7% jusquà maintenant) Le Canada est déjà touché… La FMD est dite « sous contrôle » en Amérique Latine. Source: OIE ! DEP

6 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 La consommation mondiale de viande 6

7 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Consommation mondiale en 2013/2014 Une croissance plus forte en 2014, grâce à la volaille 7 La consommation mondiale de viande, K tec, f

8 © Gira 2014 Perspectives 2014 Le commerce mondial en 2013/14 (viande + animaux vivants) +2.1% en volume, mais tiré vers le bas par le porc 8 Le commerce international de viande, K tec, f Le commerce de la viande de porc pourrait augmenter moins que prévu

9 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Le marché mondial du porc 9

10 © Gira 2014 Perspectives 2014 Production nette de porc par pays, Ralentissement en 2013 et redressement en La production nette de viande de porc (Hors Chine) Chine = 53 mio tec

11 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Consommation de viande de porc par pays, La Chine, lUE et les Etats-Unis dominent largement La consommation de viande de porc (Hors Chine) Chine = 53 mio tec

12 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Le porc et la volaille sont les viandes les plus consommées La diversification des viandes se fait en lien avec le développement économique La consommation de viande par habitant et par espèce (tec), /3 max ?

13 © Gira 2014 Perspectives 2014 Principaux flux du commerce de porc (y compris animaux vivants), Par principaux exportateurs 94 Flèche rouge: prévisions négatives en N+1 Flèche noire: pas de changement significatif Flèche bleue: prévisions positives en N >500 Flows in '000 t cwe 13 Importateur Exportateur

14 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Importateurs mondiaux de viande de porc Forte demande asiatique mais diminution des besoins en Russie La situation de lASF et du DEP peut changer cette situation

15 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Exportateurs mondiaux de viande de porc Moins de volume à exporter en 2013 dans lUE et aux Etats-Unis ; le Brésil confronté à un embargo des CIS

16 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Dépendance envers les importations Peu dévolution ; croissance seulement en Chine et au Canada Comment va réagir la Russie maintenant ? La structure dapprovisionnement des marchés importateurs, en %, f

17 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Limportance des exportations pour la production Le Brésil fait face à des difficultés pour développer ses exportations La situation du DEP aux Etats-Unis et au Canada diminuera les disponibilités pour les exportations… ce qui devrait se révéler être une bonne opportunité pour le Brésil La structure de la demande chez les exportateurs de porc, en %, f

18 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Prix payés aux producteurs, Tendance à la hausse continue Tous les prix varient dans le même sens, sauf en Russie et en Chine 18 Facteurs ayant un impact sur les prévisions de prix de GIRA: -Lépidémie de DEP entraîne une hausse des prix aux Etats-Unis et au Canada -Lembargo russe dû à lASF entraîne une baisse des prix dans lUE -Les prix russes sont en augmentation du fait de lASF et de la situation politique actuelle

19 © Gira 2014 Perspectives 2014 Accords douaniers en Asie: les principaux acteurs sont tous en négociation Le Canada arrive-t-il trop tard ? Est asiatique – Océanie Asie – Pacifique AustralieNouvelle- Zélande CanadaUnion Européenne Etats-Unis En cours ASEAN, ASEAN+6 Malaisie, Singapour, Thaïlande, ASEAN-AU- NZ Malaisie, Thaïlande, Singapour, Chine Singapour, Corée Singapour, Corée du Sud Juste conclus Corée du Sud En cours de négociation JP-KR-CN, RCEP TPP Chine, Japon, Inde, Indonésie, TPP, RCEP Inde, Corée, TPP, RCEP Inde, Japon, TPP Japon, Inde, ASEAN (TH, VT, MA) TPP 19

20 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Les principaux protagonistes 20

21 © Gira 2014 Perspectives Lapprovisionnement et la demande de porc aux Etats-Unis: 2014 doit être revue à la baisse

22 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Impact majeur sur les prix du DEP aux USA Pic à mi-année 2014: Des marges bénéficiaires records par animal survivant Source: Steve Meyer, National Hog Farmer Weekly Profitez-en… le temps que ça dure !

23 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Des disponibilités encore plus faibles pour les exportations américaines en raison du DEP Mais des opportunités pour les autres exportateurs Source: Steve Meyer, National Hog Farmer Weekly Exportations mensuelles de viande de porc Tendance historique Prévisions USDA pour 2014

24 © Gira 2014 Perspectives La viande de porc domine le marché – 65% de la consommation de viande Les importations représentent maintenant un peu plus de 1.5% de la consommation, mais cest déjà beaucoup ! Production, commerce et consommation Balance du porc en Chine, f, 2019f 1.5% de la consommation = 800,000 tons !

25 © Gira 2014 Perspectives Nouvelle politique durbanisation = hausse de la consommation de viande? La consommation de viande en milieux urbain et rural (pw)

26 © Gira 2014 Perspectives Pour résoudre certains de ses propres problèmes Mauvaise réputation sanitaire (scandale du clenbutérol en 2011) Besoin daide dans la chaîne dapprovisionnement – Shineway produit surtout des produits de longue conservation Aussi pour des raisons de: génétique, image et attractivité pour le consommateur Lopération a été facilitée par le gouvernement La banque nationale a prêté $4 bn Pour un prix dachat relativement peu cher. Un nouveau terrain de jeu et un nouveau nom Shineway avale Smithfield Pourquoi Shineway a-t-il fait cette opération ? = + La stratégie du groupe WH Un IPO de $5-6 bn à HK Hausse des importations de porc des USA Développement des produits réfrigérés Augmentation de sa part du marché chinois (cest déjà un des plus grands opérateurs, mais toujours sous les 5% de PdeM nationale) Est-ce que les Etats-unis doivent se sentir menacés? A tout moment WH pourra retirer des produits du marché américain si les prix chinois sont plus élevés… Mais en échange les Etats-Unis pourront bénéficier dun meilleur accès au marché chinois tant convoité WH vendra certaines filiales du groupe (Campofrio - UE) Mais ceci aura peu deffets sur les opérations aux Etats-Unis La Chine obtiendra la technologie et lexpertise américaine Ce quelle est en train de faire de toute façon.

27 © Gira 2014 Perspectives La Chine est le plus grand marché pour les abats – De plus en plus un commerce en direct Permet aux exportateurs daugmenter leurs marges et de développer leur image sur le marché Importations chinoises d'abats de porc, * Il y a une réelle opportunité pour les exportateurs canadiens pour: Bien valoriser les produits Bien les présenter Pour continuer à se bâtir une bonne réputation

28 © Gira 2014 Perspectives 2014 Pieds de porcs frais: des opportunités dimportation dans un marché à prix très variables 28 En haut: Pieds de porcs sans marque En bas: Pieds de porcs vendus sous la marque Pengcheng

29 © Gira 2014 Perspectives Le marché du porc au Japon: stable et à maturité La demande pour des protéines moins chères va augmenter les importations de porc à moyen terme Balance du porc au Japon, f

30 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Les importations de viande réfrigérée et transformée augmentent aux dépens de la viande surgelée Mais les volumes totaux sont en baisse Jan.-sept. 2013: baisse de 14.5% du surgelé et hausse de 11% du réfrigéré Les importations de viande transformée de porc représentent 25% de la totalité des importations de viande porcine en Importations japonaises de porc Jan.-Sep. 2012/2013 Importations japonaises de porc,

31 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Production: -1.6% Consommation: -1.5% Les exportations restent à un niveau élevé Autosuffisance : 110% Pas dimportations 2014: La production va se stabiliser Toujours pas dimportations, mais la situation pourrait changer dans un proche avenir… LUE: balance du porc, 1991 à mn de tec exportées; toujours pas dimportations Quel sera limpact de lASF sur les volumes exportés … les destinations … la consommation domestique … et les prix? 31

32 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Un accord ambitieux portant sur plusieurs secteurs Un "Accord de principe " déjà signé Ratification dans 2 ans… mais limportant sera dans le détail de la mise en œuvre 80,000 tonnes de quota de porc 0.3% de la consommation européenne négligeable Pourrait représenter 3.5% du marché du jambon en France impact possible sur les prix Focus sur le jambon Amélioration de la situation des acheteurs pour négocier Quelles opportunités pour le Canada? Cela va dépendre de la situation au moment venu… Valeur de la carcasse Taux de change / $ - demande mondiale - prix du pétrole Et il y aura peut-être dautres accords: Etats-Unis, Brésil.... Lavenir des importations dans lUE L'accord UE – Canada 32

33 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Les enjeux pour le marché canadien 33

34 © Gira 2014 Perspectives 2014 Loffre et la demande de porc au Canada: l'accent sur les exportations… Mais quid de l'impact du DEP? Les volumes exportés sont devenus beaucoup plus importants que la consommation ,000 1,500 2,000 2,500 '000 tec Production Consumption Imports Exports GIRA compilations, estimates and forecasts

35 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Le Canada : un géant aux pieds dargile à cause de son marché domestique 35

36 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Malgré de profondes souffrances au cours de ces dernières années, la filière porcine canadien a réussi quelques exploits qui sont un bon présage pour lavenir: La production de porc na pas baissé Le poids carcasse a augmenté de 10kg en 10 ans Les exportations de viande ont augmenté légèrement et plafonnent à leur plus haut niveau La dépendance vis-à-vis des USA a été réduite considérablement, ex. : Le nombre de porcs exportés vivants a été divisé par 2 depuis 2007 Les exportations de viande de porc sont stables à 370KT, loin des 540KT de 2003 Un grand effort de diversification des clients, avec une flexibilité accrue, ex. : La Russie est revenue de 18% des exportations en 2012 à 8% en 2013, sans que le total en souffre Le CANADA La fin de la guerre (des prix) signale le retour à la prospérité (fragile) 36

37 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 La filière porc reste très fragile : Le prix du cochon canadien est toujours un prix « USA moins »: le Canada reste un « US-price-taker » - jamais maître chez lui Bien que ses exportations de viande représentent 55% des exportations des USA Et que sa production de porc soit léquivalent de la production française – et même 20% plus grande que la production danoise … avec des volumes exportés identiques ! Le retour aux bénéfices reste fragile c Plutôt un sursis quune victoire définitive? Le prix de laliment est toujours dicté par les USA Le CANADA Mais il reste encore beaucoup à faire Lévolution de la marge par cochon, Les fondamentaux n'ont donc pas vraiment changé au cours des 5 dernières années Depuis la dernière fois que nous avons analysé les problèmes de la production porcine au Canada Et même si les exportations ont montré leur capacité de resistance face à la crise, le secteur reste plombé par … 37

38 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira ,6 0,8 1,0 1, Evolution de la conso. de porc, Base = 1 en 2000 Consommation KT Un marché dometique deux fois malade : 1. Une consommation qui baisse – bien plus quon ne le pense… 38 Le CANADA Le marché domestique – un marché à (re-)conquérir Conso kg per capita -8% -21% Rattraper ces 21% voudrait dire 250 KT de plus sur le marché national !

39 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Un marché domestique de + en + colonisé par les importations des USA 39 Le CANADA Perte de volumes par la production canadienne sur son marché domestique 94% 76% + 250% en volume

40 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira Le marché domestique colonisé – et valorisé ! – par les importations des USA 40 Le CANADA Le marché domestique – Ce sont les importations qui exploitent son vrai potentiel En augmentation – quel que soit le prix! R² =.88 Et beaucoup + chères que vos exportations! +60%!

41 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Conclusions 41

42 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Le paradoxe canadien… Le Canada est un « US-pig-price-taker » … même quand on exporte plus que les Danois ! Le Canadien sait mieux vendre son porc à Tokyo … que chez lui ! Le marché canadien valorise mieux un produit américain … quun produit canadien ! Votre comportement de "boy-scout" envers le grand voisin compromet lavenir de toute la filière du porc canadien. Vous ne pouvez pas donner libre cours aux atouts indéniables de la filière canadienne si vous ne maîtrisez pas et ne rentabilisez pas votre propre marché domestique. Vous ne pourrez jamais pleinement exploiter ce marché mondial en expansion et qui veut du porc canadien – si vous restez pieds et mains liés à un voisin dont les intérêts ne seront jamais les vôtres. 42 Conclusions PLUS DE VALORISATION… et de SUBSTITUTION DES IMPORTATIONS ! Développement durable – traçabilité – différenciation – COOL (version CA) – production locale / régionale / canadienne – etc.: autant de pistes viables pour valoriser la production porcine canadienne, chez vous comme à lexport. NAFTA

43 © Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "© Gira 2014 Perspectives 2014 © Gira 2014 Perspectives 2014 Montréal le 8 avril par Christophe Lafougère DG Gira Le marché mondial."

Présentations similaires


Annonces Google