La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Perspectives économiques Derek Burleton Vice-président et économiste en chef adjoint Octobre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Perspectives économiques Derek Burleton Vice-président et économiste en chef adjoint Octobre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Perspectives économiques Derek Burleton Vice-président et économiste en chef adjoint Octobre 2011

2 VOLATILITÉ EN RENVERSEMENT PROFOND

3 LA CHINE PEUT AIDER À MAINTENIR UNE CROISSANCE MONDIALE MODÉRÉE

4 RISQUES ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS MAJEURS À LÉCHELLE MONDIALE Sur le plan politique : ̶ Europe ̶ Impasse budgétaire aux États-Unis Sur le plan économique : ̶ États-Unis (risque de récession à double creux stabilisé à 40 %) ̶ Choc brutal pour la Chine (moins de 15 à 20 %)

5 LES PRIX DES MARCHANDISES ONT CONNU UNE TENDANCE À LA HAUSSE

6 LES MÉTAUX PRÉCIEUX FIGURENT EN TÊTE DE LISTE POUR LA HAUSSE DES PRIX

7 LA SITUATION SOUS-JACENTE EST TOUJOURS FAVORABLE POUR LES MARCHANDISES La demande de marchandises la plus forte provient de la Chine, de lInde et dautres marchés en émergence. Les importations chinoises de marchandises ont augmenté au cours des derniers mois, en partie grâce à laugmentation de la valeur du yuan. Loffre subit toujours les contrecoups de la diminution de la qualité des ressources, des retards, de la hausse des coûts (de lénergie, de la main-dœuvre et de léquipement) et des risques dordre géopolitique. Les marchandises sont de plus en plus considérées comme une réserve de valeur de rechange.

8 AUX ÉTATS-UNIS, LA CROISSANCE À LONG TERME MOYENNE DEVRAIT SE SITUER À PRÈS DE 2 %

9 CANADIAN EXPORTS TIED TO U.S. FORTUNES Exportations canadiennes, par lieux de destination (2011) Source : Statistique Canada, Services économiques TD

10 LE DOLLAR CANADIEN DEMEURERA UN OBSTACLE SUR LE PLAN DE LA CONCURRENCE

11 LES MARCHÉS EN ÉMERGENCE CONNAISSENT UNE PÉRIODE DACCALMIE, MAIS DEMEURENT SOLIDES

12 FAVORABLE AUX MARCHANDISES

13 AU CANADA, LES GOUVERNEMENTS SE CONCENTRENT SUR LA LUTTE AU DÉFICIT

14 LA DEMANDE INTÉRIEURE DEVRAIT DEMEURER SOLIDE

15 LES CONSOMMATEURS CANADIENS SONT LOURDEMENT ENDETTÉS

16 AU CANADA, LACTIVITÉ DANS LE DOMAINE DE LHABITATION FONCTIONNE AU RALENTI

17 LA CONSTRUCTION DHABITATIONS CONNAÎTRA UNE BAISSE

18 PERSPECTIVE DUNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE MODESTE À LÉCHELLE NATIONALE

19 LES PRAIRIES OBTIENDRONT DE MEILLEURS RÉSULTATS

20 LA LANGUEUR DE LÉCONOMIE DE DIMINUERA QUE GRADUELLEMENT

21 LES TAUX DINTÉRÊT DEVRAIENT DEMEURER BAS PENDANT UNE PLUS LONGUE PÉRIODE

22 PRINCIPALES CONSTATATIONS LENVIRONNEMENT EST PARSEMÉ DE RISQUES, MAIS LES RISQUES NE SE SITUENT PAS TOUS DU CÔTÉ DES INCONVÉNIENTS. EN 2012, LÉCONOMIE CANADIENNE DEVRAIT CONNAÎTRE UNE CROISSANCE MODÉRÉE MAIS PLUS LENTE. LES PRIX DES MARCHANDISES DEVRAIENT DEMEURER RELATIVEMENT ÉLEVÉS. LES TAUX DINTÉRÊT DEVRAIENT DEMEURER PLUS BAS PENDANT UNE PLUS LONGUE PÉRIODE.

23 POINTS SAILLANTS Les peuples autochtones occupent de plus en plus de place au sein de léconomie. Le revenu marchand combiné des ménages, des entreprises et des gouvernements devrait atteindre : ̶ 24 milliards de dollars en 2011; ̶ 32 milliards de dollars en Les sociétés de développement économique ont tout particulièrement contribué à cette augmentation subite. Le marché offre des possibilités lucratives pour toutes les entreprises canadiennes. Il reste des défis à relever, dont laugmentation des niveaux de scolarité.

24 REVENU MARCHAND DES AUTOCHTONES, PAR SECTEURS

25 MALGRÉ LES AUGMENTATIONS RÉCENTES, LES NIVEAUX DE VIE ACCUSENT ENCORE UN CERTAIN RETARD

26 AUTRES DÉFIS À RELEVER Les particuliers et les collectivités en sont encore à se remettre des répercussions du ralentissement économique à léchelle mondiale. Le revenu personnel moyen des Autochtones est encore nettement inférieur à la moyenne nationale. Les niveaux de scolarité chez les Autochtones sont encore inférieurs à la moyenne nationale. Il faut porter davantage attention à cette question. Le peu de disponibilité de données et leur incohérence limitent les possibilités deffectuer des analyses stratégiques exactes des enjeux complexes qui se posent.

27 Services économiques TD Ce rapport est présenté par les Services économiques TD pour les clients du Groupe Financier Banque TD. Il est à des fins dinformation seulement et ne peut pas convenir à dautres fins. Le rapport ne fournit pas de matériel dinformation sur les activités et les affaires du Groupe Financier Banque TD et les membres des Services économiques TD ne sont pas les porte-parole du Groupe Financier Banque RD à légard de ses activités et ses affaires. Les informations contenues dans ce rapport ont été établies à partir de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude nest pas garantie. Le rapport contient une analyse et des points de vue économiques, y compris sur lavenir économique et la performance des marchés financiers. Celles-ci sont fondées sur certaines hypothèses et dautres facteurs, et sont assujetties à des incertitudes et risques inhérents. Les résultats réels peuvent être sensiblement différents. La Banque Toronto-Dominion et les filiales et entités qui composent le Groupe Financier Banque TD ne sont pas responsables déventuelles erreurs ou omissions dans linformation, lanalyse ou les points de vue contenus dans le présent rapport, ou de toute perte ou de tout dommage subi.


Télécharger ppt "Perspectives économiques Derek Burleton Vice-président et économiste en chef adjoint Octobre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google