La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ce qui EST et ce qui nEST PAS! Autrement dit le Néant, mais donner un nom au SANS NOM est déjà lui donner vie et existence par un nom! De même de penser.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ce qui EST et ce qui nEST PAS! Autrement dit le Néant, mais donner un nom au SANS NOM est déjà lui donner vie et existence par un nom! De même de penser."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Ce qui EST et ce qui nEST PAS! Autrement dit le Néant, mais donner un nom au SANS NOM est déjà lui donner vie et existence par un nom! De même de penser à un Monde sans commencement ni fin! Inimaginable mais concevable !!!! Ouille! Ouille! Ouille! Appelez le Samu cosmique!!!!

4

5 Les Indiens ont fortement modelé la société de lIle Maurice depuis 150 ans. Dorigines et de religions différentes les Malabars, les Tamouls et les Lascars (musulmans) constituent la population dominante qui a maintenant le pouvoir politique et une part des richesses. On vénère à Maurice les Dieux majeurs: Siva, Sakti et Visnu. » Les brahmanes du pays tamoul magnifient les Dieux dans la langue védique et n'hésitent point à utiliser outre la littérature classique tamoule, le sanskrit des Agama. Les pénitents chantent les bhajans dévotionnels. Le rituel brahmanique dédié aux dieux végétariens caractérise des temples de la grande tradition hindouiste. Les fêtes de Daveli, de kavadi sont partout des célébrations très populaires… Tout ce brassage est un peu compliqué : les tamouls parlent une autre langue (une des plus anciennes connues avec cette particularité quelle na pas pratiquement varié depuis 2000 ans!) que les hindous du nord et du centre de lInde et pratiquent lhindouisme, tout comme les Malabars. Les Lascars sont musulmans.. Tout ce monde est dorigine indienne, y compris une communauté catholique et évangélique! Ce sont des communautés culturelles très vivantes, avec des temples et lieux de culte qui émaillent les villages de lIle un peu partout Mauricitude

6 Ladoration mystique Les clochers, les stupas, les minarets et sans doute inconsciemment les fusées modernes sont tous pointés vers un ciel désespérément muet, comme la recherche implorante dune mère ou d un père absents dont nous sommes orphelins … Petite impertinence de Serge Gainsbourg: « Les hommes ont créés les Dieux, linverse reste à prouver!!! …… » La foi est une croyance qui implique le doute, mais elle ne suffit pas: les Jansénistes pensaient autrefois quil fallait détenir en plus un don céleste spécial: « avoir la grâce » Linjustice primordiale commence sans doute là !!!!… Kalice de Tabarnak! Comme on dit au Québec! Plongeons dans un de ces univers……

7

8 Sur la route de Grand Bassin, gigantesque de ses 30 mètres de haut, il attend les fidèles (jusquà ) venant du monde entier pour ce« Lourdes » mauricien, au moment des fêtes religieuses…. Shiva nous accueille pour de début de promenade céleste

9

10 Shiva (Le Bon ) est avec Vishnu et Brahma est un des aspects de la TRIMOURI, La trinité indienne, un concept de déité repris dans la tradition chrétienne.

11 Pour que ce soit un peu plus lumineux! On pense que les hindous adorent une foulede Dieux. Que nenni ! et ce, malgré les dérives populaires des « non -connaissant »! Les Dieux et Déesses sont des avatars, des produits dérivés, des aspects dune même force cosmique (Brahman), comme bien dans des religions. Par exemple dans le catholicisme, le Sans nom, (Yahvé, Jéhovah, Eloîm) se présente sous trois aspects (la Trinité) et le culte populaire sadresse à des saints et des Vierges de différents noms. Apparemment la religion musulmane (et juive) échappe à cette multiplicité, mais les cultes populaires recréent des entités avec leurs dévotions particulières à des Anges, prophètes, imans et marabouts…..

12 Phritivi, déesse de la Terre créatrice du monde et des dieux, bisexuée ne faisant quun avec Dyaus la déité masculine.

13 Les temples-livres

14 Sarasvati est la déesse de la parole et de la perception visionnaire. Elle peut aider un simple mortel à devenir Brahmane, serviteur de Brahma, entité créatrice).

15 Les chrétiens, juifs, musulmans etc. sont des peuples dun livre, la bible et le Coran. Les temples tamouls sont à eux seuls un livre de pierre à ciel ouvert, un peu comme autrefois les façades des cathédrales. Ce sont de véritables bandes dessinées didactiques de temples-gradins ornés dune profusion de sculptures de multiples personnages et symboles. Voici quelques uns de ces livres ouverts…

16

17

18 En face du lac à leau sacrée….

19 Priti et Rati sont les déesses du désir et du plaisir, compagnes de Kama, Dieu de lamour et du désir sexuel. Elles sont accompagnées des Apsaras,nymphes célestes de la joie et du plaisir

20 Cérémonie de la promesse: rituel dans un temple tamoul

21

22 Ratri, déesse lumineuse Protectrice de la nuit

23 Lautel votif aux mois de naissance (zodiaque)

24 Le lac sacré est ceinturé dune série de temples votifs.

25

26 Un des prêtres tamouls et celle qui pourrait être une vivante personnification dUSHA, déesse de laube et de laurore, accoucheuse du jour naissant

27

28 Isis, Astarté, Artémis, Aphrodite, Maia, Vénus, Flora, Hator, Kali, Durga et de nombreuses autres sont des émanations personnifiées, les reflets en facettes du même bouchon de cristal quest la déité cosmique. De même dieu et déesse sont deux aspects non sexués de la Déité suprême: La force de Vie.

29

30

31 Les fidèles viennent simprégner et recueillir leau bénite et sacrée…

32

33 Shakti est la déesse du pouvoir de la création. Elle rassemble toutes les autres déesses (les Dévi) qui ne sont en fait quune émanation delle-même. Pour ceux intéressés par cet univers multiple, consultez: akti/devi.html dont je me suis inspiré.

34

35

36

37

38

39 La mer nest jamais loin. Elle fut survolée par une incarnation de Shiva laissant tomber quelques gouttes deau pour former les lacs votifs de Maurice

40

41

42

43

44

45 Sur la route de Vacoa, une salle de prière… les villages modestes ont souvent Des lieux de recueillement plus modestes..

46 Sculpture indienne (temple Meenakshi) parente de celles de Maurice, avec ce personnage curieux tétantle sein de ce quon peut imaginer être la déesse terre!

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63 Ce nest pas la « Trinité » mais la multiplicité des différents aspects de Shiva, ou de Vishnou, ou de XXX…recouvrant la réalité des forces immanentes et cosmiques…

64

65

66

67

68

69 Le bhajan (du sanskrit bhajana « adoration) qui accompagne ce powerpoint est un chant dévotionnel de l'hindouisme ou du sikhisme à l'intention de diverses divinités (Shiva, Krishna, Lakshmi, Ganesh), Krishna Bhajan: »O Palan Hare »

70

71

72

73

74

75 Non ce nest pas Jésus, mais Shiva…..

76

77

78

79 Les fêtes indiennes ne sont pas que religieuses mais sont autant doccasions de rencontres familiales dans le contexte des traditions qui perdurent depuis les grandes migrations postérieures à labolition de lesclavage Ces fêtes ne sont pas exclusives: les visiteurs curieux sont accueillis avec bienveillance. A Maurice les gens sont en général gentils et très accueillants.

80 Les Indiens mauriciens, tamouls, malabars ou lascars parlent leur langue dorigine et le créole mauricien

81

82

83 Dans le chemin de lévolution, nous ne savons pas où le voyage cosmique nous mène, ni ne savons quel est son but, si tant quil y en ait un! Mais nous vivons bien accompagnés, continuant le trajet et la même quête dans linconnu, inscrite dans nos gênes, depuis lorigine!

84 Ze end ! Balade non commerciale de Bernard GEORGES 2013 Musique tamoule: Bhajan Photos de lauteur, sauf deux emprunts à Internet


Télécharger ppt "Ce qui EST et ce qui nEST PAS! Autrement dit le Néant, mais donner un nom au SANS NOM est déjà lui donner vie et existence par un nom! De même de penser."

Présentations similaires


Annonces Google