La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Retour dexpérience sur AMICO, le réseau social du GFII Le passage d'une lettre d'information à la production collaborative de veilles thématiques Présentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Retour dexpérience sur AMICO, le réseau social du GFII Le passage d'une lettre d'information à la production collaborative de veilles thématiques Présentation."— Transcription de la présentation:

1 Retour dexpérience sur AMICO, le réseau social du GFII Le passage d'une lettre d'information à la production collaborative de veilles thématiques Présentation réalisée par Vivien Mann, chargé de mission à la délégation permanente du GFII, dans le cadre de l'atelier A7 - "Production d'information et gestion des connaissances collaboratives", congrès i-expo2012, jeudi 14 juin.

2 Le Groupement Français de lIndustrie de lInformation Lassociation des acteurs du marché de linformation et de la connaissance Information B2B Lieu déchange et de concertation pour loffre et la demande Equilibre public / privé 110 membres en juin 2012 : éditeurs scientifiques, producteurs de bases de données, agrégateurs, diffuseurs, éditeurs de logiciels, EPST, bibliothèques, centres docs, cellules de veille, laboratoires, départements achats,…

3 Quels besoins ? Pourquoi un RSE ? Dabord Rationaliser les flux de communication de lassociation : Mieux articuler la communication à destination des écosystèmes internes et externes Alimenter des fils de veille thématiques, collaboratifs, ciblés selon les besoins des membres Constituer une base dinformation centralisant les ressources à diffusion restreinte : Résultats de veille + comptes rendus, présentations, notes de synthèse, … Consultables en permanence Clarifier le positionnement des Dépêches du GFII Ensuite Fournir aux groupes de travail un outil pour collaborer : Wikis, base documentaire, agenda, … Renforcer la cohésion de lassociation : Faciliter la mise en relation des membres, renforcer lintégration des membres implantés en régions ou à létranger Mais aussi Fournir aux administrateurs un outil de pilotage de lassociation : « Vie du réseau » : communiquer à linterne, diffuser des enquêtes Organiser / planifier : commissions, conseil dadministration jury iexpo2012

4 Quelle solution ? Quel déploiement ? JAMESPOT.PRO : configuration la plus simple possible pour répondre à un besoin de veille mutualisée et de constitution dune base dinformations centralisée. Structuration en « groupes dutilisateurs » (publics / privés) : Prolongement naturel au fonctionnement du GFII … Centrés sur un principe de collecte, publication et diffusion simplifiée de ressources issues du web … Plug-in pour lédition, alertes mail paramétrables pour la diffusion en PUSH … et sur la capitalisation des ressources internes Base documentaire, moteurs de recherche Déploiement progressif : 1ers groupes lancés en test en octobre 2009 Basculement des Dépêches en mars 2010 Création de nouveaux services : GFII 360, « Observatoires », Industrie Numérique de la Connaissance, Appels doffres / Appels à Communication …

5 Quels usages ? En synthèse … De fortes inégalités de participation Pas spécifiques à AMICO : Schéma de contribution volontaire Loi de Nielsen (« ») : Le 80/20 est très difficile à viser. Est-il seulement souhaitable ? Les membres apprécient le filtrage opéré par une équipe réduite de contributeurs bien identifiés et jugés fiables Chiffres établis sur 6 mois, du 01/01/12 au 01/06/12 Seulement sur les 9 « Groupes de Travail » « Observatoires » (6), canaux « top-down » (7), et les groupes privés (2) exclus

6 Quels usages ? En synthèse … Dabord une utilisation « passive » : Consultation en PUSH (hors-connexion) ou en visites silencieuses à la plateforme … 16 contributeurs sur 864 utilisateurs ont publié au moins 1 article de janvier à juin 2012 (9GT) … Même si le taux de connexion à la plateforme augmente … 3500 pages vues / mois au 1 er semestre 2011, 4500 pages vues / mois au 1 er semestre 2012 … Comme le niveau dappropriation du service Des profils mieux renseignés, + de feedback, des visiteurs + variés, moteur de recherche + utilisé Très peu de conversation (pas un besoin !) : 5% des articles commentés Sur les contenus : Dabord du signalement dinformation brut : Logique de propulsion de contenus, de curation (courtes citations, extraits, résumés, synthèses) Peu de prises de position, danalyse … sauf sur le choix des titres ! Forte attention des communautés : Lutilisation « passive » nest pas un « non-usage » ! Richesse du « off », de linformel On commente dabord à loral, en présentiel, dans les couloirs ou par mails Les échanges en présentiel restent le lieu où sélabore la réflexion du GFII. AMICO en est le support préparatoire.

7 Quels freins à la participation ? Les « fausses raisons » Lâge : la génération Y ne participe pas plus sur AMICO Le manque de temps : tout le monde en manque ! Les « vraies raisons » Le sentiment de légitimité et limplication au sein du GFII La transversalité du GFII : Editeurs / utilisateurs, prestataires / clients, producteurs dinfos / acheteurs dinfos, acteurs publics / acteurs privés Responsabilité de la trace écrite : on échange + facilement à loral Le positionnement des utilisateurs dans leur hiérarchie à linterne : Pour les n+1: « savoir = pouvoir » Pour les n-1: le regard du n+1 pèse Dautres facteurs non-négligeables Une valorisation insuffisante des contributions La concurrence dautres plateformes Dans tous les cas, les freins ne sont pas techniques, mais culturels, voire politiques. Il faut mettre en place une politique danimation adaptée.

8 Pour illustrer … « Données Publiques » Une thématique « historique » du GFII : + 10 ans dexistence, forte production, dialogue avec les institutionnels (COEPIA, EtaLab,..) Une dynamique déchange bien installée en présentiel : Des membres impliqués au sein du GFII (source de légitimité professionnelle), consensus Usages : 93 abonnés : 9 contributeurs occasionnels, 4 réguliers, 1 omniprésent, 248 articles en 6 mois : 55% des articles publiés sur les « groupes de travail » + fort nombre de visites sur la plateforme (5475) Veille - signalement, fréquence quotidienne Groupe perçu comme une source dinformation indispensable et quotidiennement réutilisée par les membres dans le cadre de leurs activités « Licences Nationales » Un groupe récent sur un sujet « stratégique » : Début de la réflexion, équilibre à trouver dans la concertation public / privé en présentiel Nature sensible des infos échangées : Les membres passent par lanimateur pour publier sur AMICO Usages : Stockage de documents « a froid », fréquence mensuelle, 1 des groupes les moins visités (274 visites depuis le lancement) Question : faut-il passer ce groupe en « privé » ?

9 Pour illustrer … « Intelligence Economique » Un autre groupe historique du GFII : + 10 ans dexistence, culture de l'échange entre loffre et la demande, Un des groupes les + actif jusquà récemment : 15% de la production darticles en Depuis 1 an, phase de production de livrable : Baisse de la fréquentation en présentiel Sur AMICO : « fossilisation » de la communauté - 50% du nbr darticles publiés depuis lannée dernière 667 visites au 1 er juin 2011, 1144 visites au 1 er juin 2012 (x1,7) Les groupes virtuels ne se substituent pas aux groupes de travail en présentiel, mais suivent leur cycle de vie ! « Open access » Ancien GT réactivé en janvier 2012 : actualité importante, enjeux stratégiques forts, sujet potentiellement conflictuel mais réelle volonté déchange entre les acteurs La croissance la + importante au 1 er semestre 2012 : 26 à 48 utilisateurs (x2), 82 visites à 375 (x4,5), 16 à 51 articles publiés (x3) Un RSE nest pas figé : des groupes en sommeil peuvent se revitaliser ! Importance du présentiel : sur « Open Acces », « Données Publiques », ou « ebook », les animateurs font le point et appellent aux réactions sur lactualité dAMICO en chaque début de séance.

10 Pour illustrer … « Conseil dAdministration » Deux groupes orientés « pilotage » et « privés - privatifs » Conseil Administration : Crée très rapidement après le lancement dAMICO, jamais utilisé ou presque ! Freins importants : dimension politique – institutionnelle, poids du formel et des logiques représentatives. Un groupe CA peut-il fonctionner ? « Jury i-expo » Ephémère : Crée début mai 2012, fermera après i-expo2012 Mode projet : Evaluer les dossiers des candidats, échanger et préparer les auditions Groupe « privé » : La possibilité déchanger dans un espace protégé « libère » la parole Conversation informelle, conviviale : Nombreux commentaires, « à la Facebook » Un axe de réflexion pour lévolution dAMICO : développer ce style de groupes dans un optique de « pilotage » pour les commissions

11 Quel bilan ? Quels axes damélioration? Points de satisfaction Des objectifs initiaux atteints : rationaliser / clarifier les canaux Qualité et la fiabilité de la veille : 1 er point pour recommander ladhésion à un tiers (4,5/5) Un outil pour la vie quotidienne des GT : communication / production dinfos Un outil pour décloisonner les groupes de travail La culture AMICO fédère les membres : linscription au réseau comme1 er marque dadhésion au GFII On ne mesure pas la pertinence dun RSE comme AMICO avec des indicateurs quantitatifs (ROI), mais qualitatifs (ROO). Axes damélioration Sur la participation : développer un réseau de contributeurs restreint mais motivé Identifier les « bonnes personnes » en présentiel Réflexion sur la valorisation des contributions Sur la gouvernance : impliquer les contributeurs et donner les moyens (un groupe privé) Sur les contenus : améliorer la partie KM (synthèses de veille), améliorer la typologie de certains canaux et raffermir le plan de veille Sur les usages : Promouvoir les bonnes pratiques (cf charte dutilisation) Développer la partie « recherche dexperts »


Télécharger ppt "Retour dexpérience sur AMICO, le réseau social du GFII Le passage d'une lettre d'information à la production collaborative de veilles thématiques Présentation."

Présentations similaires


Annonces Google