La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PANORAMA ÉCONOMIQUE POUR LES PME : LE MONDE, LES ÉTATS-UNIS, LE CANADA ET MONTRÉAL Mercredi 17 novembre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PANORAMA ÉCONOMIQUE POUR LES PME : LE MONDE, LES ÉTATS-UNIS, LE CANADA ET MONTRÉAL Mercredi 17 novembre 2010."— Transcription de la présentation:

1 PANORAMA ÉCONOMIQUE POUR LES PME : LE MONDE, LES ÉTATS-UNIS, LE CANADA ET MONTRÉAL Mercredi 17 novembre 2010

2 Sommaire Prévisions mondiales Les États-Unis Le Canada Le Québec Montréal

3 La récession est derrière nous, mais la reprise sera faible! Reprise mondiale dès le deuxième trimestre de 2009 Ralentissement dès le troisième trimestre de 2010 La croissance mondiale risque de demeurer faible encore quelque temps Croissance anticipée : 4,8 % (2010) et 4,2 % (2011) Source : Fonds monétaire international (FMI)

4 Une reprise à deux vitesses? Source : FMI

5 Des performances disparates dune région à lautre… Source : FMI

6 Le commerce mondial joue un rôle important dans la diffusion de la reprise Source : FMI Cest un signal de lamélioration de lactivité économique mondiale Le commerce mondial devrait croître de 11,4 % en 2010 et de 7 % en 2011 Ce sont les économies émergentes et en développement qui mènent cette croissance (11,9 % en 2010)

7 Chômage : le défi des pays avancés Source : FMI Le principal défi des politiques publiques Des perspectives de reprise lente et timide impliquent que le taux de chômage demeurera élevé pour les années à venir : 8,3 % en 2010 et 8,2 % en 2011 Les plus forts taux se trouvent au sein de la zone euro et aux États-Unis

8 Des craintes dinflation? De déflation? Source : FMI Les perspectives de croissance timides et un marché de travail encore difficile risquent de maintenir linflation assez faible (1,4 % en 2010 et 1,3 % en 2011) Les pays émergents par contre, vu le dynamisme de leurs économies, connaîtront une inflation plus élevée (6,3 % en 2010 et 5,2 % en 2011)

9 Les pays avancés : trop endettés? Source : FMI Les pays avancés ont une dette en pourcentage du PIB beaucoup plus importante, réduisant ainsi leur marge de manœuvre fiscale La dette représentera environ 100 % du PIB des pays avancés en 2011 Les pays émergents peuvent se permettre de maintenir des mesures de stimulation fiscale encore quelque temps

10 La demande des pays émergents soutiendra les prix… Source : Energy Information Administration Les cours des produits de base vont augmenter en 2010 pour ensuite ralentir en 2011 La demande de la Chine (et dautres pays consommateurs de pétrole) risque de maintenir les cours du pétrole élevés en 2011

11 Quelques risques pesant sur la croissance Risques de défaut de la dette souveraine Spirale déflationniste au sein des pays avancés Récession à double creux Hausse du protectionnisme (taux de change) Croissance plus vigoureuse dans les pays émergents Une hausse plus importante des profits et de linvestissement

12 Les États-Unis

13 La pire récession depuis la Grande Dépression? Source : Bureau of Economic Analysis, FMI

14 Une reprise qui demeurera modeste Forte croissance dès le quatrième trimestre de 2009 Affaiblissement de croissance à partir du premier trimestre de 2010 (T1 : 3,7 %, T2 : 1,7 %, T3 : 2 %) Prévisions de croissance timides : 2,6 % (2010) et 2,3 % (2011) Une économie encore fragile (inflation, marché du travail et de lhabitation) Source : Bureau of Economic Analysis, FMI

15 Chômage : le talon dAchille des États-Unis Source : Bureau of Labour Statistics, FMI Forte montée du taux de chômage en 2009 : 4,5 points de pourcentage En 2009, 31,1 % des chômeurs létaient durant 27 semaines et plus (41,8 % en octobre) Perspectives de taux de chômage : 9,7 % (2010) et 9,6 % (2011)

16 Le marché immobilier : toujours fragile Source : Standard& Poors, US Census Bureau Les mises en chantier ont diminué depuis juin 2008 Conjuguées aux prix qui demeurent faibles, prouvent que le marché du logement ne sest pas encore stabilisé

17 Par conséquent, les ménages se désendettent Source : Bureau of Economic Analysis, Banque TD Les Américains ont un taux dépargne record, qui restera élevé : 5,9 % en 2010 et 4,5 % en 2011 La croissance de la consommation sera faible : 1,5 % en 2010 et 2 % en 2011 *Prévisions de la Banque TD et de la Banque Nationale

18 Mais linvestissement croît! Source : Bureau of Economic Analysis Il a augmenté de 17,2 % au second trimestre, puis de 0,7 % par la suite Ceci est le fruit de la hausse des profits des entreprises (43 % au T4 2009!) Linvestissement des entreprises augmentera de 4,8 % en 2010 et de 7,8 % en 2011

19 Le Canada fait-il bande à part?

20 Le Canada a mieux résisté à la récession Le Canada a connu une contraction plus faible en 2009 (- 2,5 %) que les pays du G7 (- 3,5 %) Il connaîtra également une croissance plus élevée Croissance anticipée : 3 % (2010) et 2,3 % (2011) Source : Statistique Canada, Banque du Canada, FMI

21 Un marché de lemploi moins tourmenté… Source : Statistique Canada, BMO Marchés des capitaux, Bureau of Labour Statistics, FMI

22 Une expansion de lemploi qui cache des réalités Le Canada a récupéré tous les emplois perdus durant la récession (il en a même créé)… Mais les heures moyennes travaillées demeurent inférieures à leur niveau davant-crise Lemploi a aussi davantage été créé dans le secteur public Source : Statistique Canada

23 Le marché immobilier ralentira Les mesures de stimulation ont permis au marché immobilier de mieux résister à la crise Les anticipations de hausse des taux dintérêt ont poussé les ménages à devancer leurs investissements Lactivité immobilière ralentira donc lannée prochaine Les mises en chantier vont croître de 26 % en 2010 (à unités) et ralentir à 6 % en 2011 (à unités) Source : Statistique Canada, Teranet

24 Les Canadiens, endettés, vont diminuer leur consommation Lanticipation de laugmentation des taux dintérêt a poussé les ménages à consommer (elle a augmenté proportionnellement plus que le revenu disponible au T1 2010) Les ménages sont très endettés : leur dette en proportion du revenu personnel disponible est de 145 %! Les dépenses de consommation vont ralentir en 2011 (3,2 % contre 3,5 % en 2010) Source : Statistique Canada

25 Performance modeste en perspective pour le commerce international Le dollar canadien demeurera fort : 0,97 $ en 2010 et 1,02 $ en 2011* Laffaiblissement de léconomie américaine et mondiale ralentira nos exportations : 7,1 % en 2010 (13,6 % pour les importations) et 5,6 % en 2011 (6,7 % pour les importations)* La croissance du PIB dépendra davantage de linvestissement, qui augmentera de 8,1 % en 2011* Source : Statistique Canada * Selon les prévisions de la Banque Nationale

26 Le Québec

27 Le Québec semble avoir traversé la crise sans trop de peine Le PIB réel du Québec sest contracté de 1 % seulement (Ontario 3,1 % et Canada 2,5 %) Croissance vigoureuse au T (5,5 % annualisé) et de 3,2 % T Affaiblissement de la croissance dès le T Prévisions de croissance réelle de 2,7 % en 2010 et de 2,3 % en 2011* Source : Conference Board du Canada * Selon les prévisions de Desjardins, Études économiques

28 Une reprise menée par le secteur des biens Lindustrie des biens : fortes décroissance et reprise Croissance de 3,3 % au T (trimestrielle) Lindustrie des services, plus résiliente, a crû de 1,6% au T Les ventes au détail vont augmenter de 3,4 % en 2011 Laffaiblissement de léconomie américaine et la force du huard ralentiront lactivité de lindustrie des biens Source : Conference Board du Canada

29 Une performance remarquable en matière demploi Le taux de chômage na cessé de diminuer pour sétablir à 7,9 % au T Désormais inférieur à celui de lOntario depuis le début 2009 Les prévisions sont : 7,9 % en 2010 et 7,6 % en 2011* Source : Conference Board du Canada * Selon les prévisions de Recherche économique RBC

30 Une faible performance en commerce international Depuis plusieurs mois, les exportations évoluent en dents de scie La valeur cumulée des exportations au T a diminué de 1,4 % par rapport à 2009 Prévisions exportations : 0,3 % (2010) et 2,9 % (2011) Prévisions importations : 5,2 % (2010) et 3,1 % (2011) Source : Conference Board du Canada

31 Et maintenant… Montréal

32 Montréal, plus résiliente que les autres métropoles? A été moins affectée par la crise : - 0,9 % en ,3 % à Toronto - 1,7 % à Vancouver Connaîtra une croissance plus faible : 3,2 % en 2010 et 2,3 % en 2011 Source : Conference Board du Canada

33 Comme partout dans le monde, un affaiblissement de la croissance est à prévoir Le secteur des biens va ralentir en 2011 : 5,2 % (2010) et 3,8 % (2011) (aidé par laérospatiale, qui est en retard par rapport au cycle) Construction : 6 % (2010) et 1,9 % (2011) Lindustrie des services : Croissance anticipée : 2,7 % (2010) et 2 % (2011) Source : Conference Board du Canada

34 Montréal se distingue des autres métropoles en matière demploi Le taux de chômage a moins augmenté durant la récession : 1,7 point de pourcentage contre 2,6 à Toronto Le taux de chômage est maintenant inférieur à celui de Toronto (1 re fois depuis au moins 22 ans!) Prévisions : il devrait baisser à 8,4 % en 2010 et à 8 % en 2011 Source : Conference Board du Canada

35 Un marché immobilier pas si mal en point! Lindice des prix des maisons na cessé daugmenter même au plus fort de la crise Lamélioration de lactivité va permettre aux mises en chantier de croître de 13 % (par rapport à 2009) pour ensuite ralentir Source : Conference Board du Canada, Teranet

36 Lindice de confiance des membres de la Chambre demeure relativement stable Source : Chambre de commerce du Montréal métropolitain

37 La confiance des membres en leur entreprise est demeurée robuste! Source : Chambre de commerce du Montréal métropolitain

38 Les défis que Montréal devra affronter Une faible productivité structurelle Resserrement imminent de la main-dœuvre Une intégration sous-optimale des immigrants Une faible performance en matière de scolarisation

39 Les priorités pour une croissance durable de la métropole Renforcer notre capital humain (et augmenter sa productivité) Améliorer la productivité de notre capital physique Promouvoir une meilleure gouvernance métropolitaine Tirer profit de notre rayonnement et de notre image de marque

40 Merci!


Télécharger ppt "PANORAMA ÉCONOMIQUE POUR LES PME : LE MONDE, LES ÉTATS-UNIS, LE CANADA ET MONTRÉAL Mercredi 17 novembre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google