La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Journée d’échanges sur la Sécurité émotionnelle des femmes enceintes, des parents et de l’enfant Enjeux, réalités, perspectives.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Journée d’échanges sur la Sécurité émotionnelle des femmes enceintes, des parents et de l’enfant Enjeux, réalités, perspectives."— Transcription de la présentation:

1 Journée d’échanges sur la Sécurité émotionnelle des femmes enceintes, des parents et de l’enfant Enjeux, réalités, perspectives

2 Caractéristiques des dispositifs de collaboration médico-psychologiques innovants R.KOJAYAN, pédopsychiatre libéral, Montpellier Mardi 14 janvier 2014

3 Conditions de départ : particularités des cliniques privées Deux maternités réalisant les 2/3 des accouchements de la ville (5000 accouchements par an) De type 2B La plupart des obstétriciens sont des anciens CCA du CHRU avec expérience de collaboration avec pédopsychiatres Interventions ponctuelles non formalisées des pédopsychiatres du CHRU au sein des deux établissements privés

4 Conditions de départ : particularités des cliniques privées 40 obstétriciens sans chef de service pas de staff organisé un pédiatre de garde par jour avec une unité de néonatalogie coordination difficile manque de culture initiale du travail avec l’extérieur, voire méfiance

5 Historique de la mise en place du dispositif (P3SM) 30 ans de partenariat entre le service d’obstétrique et de pédopsychiatrie du CHRU Dans le début des années 2000 un décalage très net se fait sentir entre les différents lieux de naissance demandes de prise en charge médico-psychologiques restent rares et souvent tardives, limitées aux urgences psychopathologiques En 2OO3, les pédopsychiatres du CHRU signifient à la direction des deux cliniques qu’ils n’ont plus les moyens techniques d’intervenir réorganisation institutionnelle dans le cadre de l’obtention du niveau II

6 Historique de la mise en place du dispositif (P3SM) En 2004, un pédopsychiatre libéral, formé à la périnatalité, en lien avec l’équipe de pédopsychiatrie du CHRU, intervient, au titre de l’enfant, dans une des cliniques privées de Montpellier règles d’intervention: – être interpellé directement par les professionnels – une garantie d’intervention dans les 24 à 48 heures – Après la consultation, le médecin rencontre l’équipe soignante en prenant le soin de lui faire des transmissions utiles – se mettre en lien, selon la dynamique propre à la situation clinique, avec les professionnels impliqués

7 Historique de la mise en place du dispositif (P3SM) Parallèlement: formation du personnel (sage femme, auxiliaire de puériculture, infirmière…) sous forme de reprise de cas prospectives et interdisciplinaires et d’analyse de témoignages vidéoscopés de parents Pour aider le personnel à mieux s’organiser autour des situations les plus critiques référées jusqu’alors au CHRU Pour le sensibiliser à des situations moins visibles et plus en amont des états de crise

8 Historique de la mise en place du dispositif (P3SM) montage d’un projet permettant d’assurer les soins directs et de maintenir la politique de formation/liaison afin de modifier les habitudes de travail créer des liens de collaboration avec les psychiatres d’adulte et l’ensemble des acteurs psy intéressés sur la ville maintenir l’intervision entre psy/Périnat sur l’ensemble de la ville

9 Le projet est financé financé grâce au Plan Périnatalité et la DRDR en 2005 psychologues en intra sages-femmes de coordination implication de 2 psychiatres d’adulte intervenant en direct organiser la disponibilité psy sur 24/48 h organiser les relais thérapeutiques pour que le système ne soit pas bloqué

10 Avec un recul de 8 ans : les fondamentaux de l’efficacité la disponibilité psy téléphonique pour tout acteur de périnatalité l’entretien prénatal précoce pour ouvrir le dialogue le praticien qui suit la grossesse au cœur de l’élaboration du projet de soin : l’axe médical du suivi de grossesse comme axe prioritaire la sage-femme de coordination l’intervision hebdomadaire SF/psy

11 Avec un recul de 8 ans : les fondamentaux de l’efficacité l’intervision hebdomadaire entre psy/Périnat publique/privé la collaboration étroite avec la pharmacovigilance si nécessaire la rencontre anténatale avec le pédiatre l’activation dès la grossesse du réseau de proximité (MG, SF lib ou PMI, puér) l’orientation anticipée vers le réseau informel de psychothérapeutes d’adulte ou d’enfant pour le suivi d’aval le retour du post-natal à l’anténatal sur l’évolution familiale (validation du travail préalable = élément majeur de formation et d’évaluation)

12 Les effets de ce dispositif sur la dynamique périnatale 8 ans après Connaissance de l’existence du dispositif par un nombre important de partenaires (GO, SF, MG, psychiatre …) Rencontre des futurs parents de plus en plus tôt dans la grossesse Orientation de plus en plus précoce lors des difficultés parentales en post partum (par GO, SF, MG, Pédiatres, Psychiatres) de T3 à SA Orientation de + en + fréquente pour cs antéconceptionnelle ( de 0 à 20/an) Orientation de plus en plus précoce lors de signes de souffrance chez le nourrisson

13 Les effets de ce dispositif sur la dynamique périnatale 8 ans après Sur 250 médecins généralistes contactés par téléphone, une 20aine ont adressé directement leurs patientes à la SF de coordination Sur 50 psychiatres d’adulte contactés par téléphone, une 30aine ont adressé directement leurs patientes à la SF de coordination Le dispositif reçoit aujourd’hui environ 10% des femmes qui accouchent en clinique (environ 500 patientes/an), sans compter le nombre grandissant de Cs en post partum dans la première année de vie de l’enfant Une cinquantaine de professionnels du champ périnatal, se retrouve le soir, deux fois par an, pour participer à des reprises de cas


Télécharger ppt "Journée d’échanges sur la Sécurité émotionnelle des femmes enceintes, des parents et de l’enfant Enjeux, réalités, perspectives."

Présentations similaires


Annonces Google