La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bioamplification en milieu marin: le point de vue dun écologiste. Lojou Vincent Mesbah Tarik John S. Gray.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bioamplification en milieu marin: le point de vue dun écologiste. Lojou Vincent Mesbah Tarik John S. Gray."— Transcription de la présentation:

1 Bioamplification en milieu marin: le point de vue dun écologiste. Lojou Vincent Mesbah Tarik John S. Gray

2 Plan : 1 introduction 2 chaine alimentaire et réseau trophique 3 absorption des métaux 4 bioamplification et les composés organochlorés 5 mécanismes de bioaccumulation 6 discussion

3 Introduction Définitions Bioamplification (Connell), bioconcentration (Rand), bioaccumulation Historique Carson « Silent spring » Isaacs (exclue les systèmes marins)

4 Cours master M2 de Banas D.

5 Chaines alimentaires et réseaux trophiques Utilisation du ratio Cs/K Les systèmes ouverts et fermés Utilisation de la teneur en azote 15 Analyse des publications (ASFA) Les causes de la difficulté des analyses (différentes méthodes, analyse de lorganisme ou de tissus spécifiques,

6 1. Le golf de Californie 2. La mer de Salton N O R D

7 bioaccumulation absence de bioaccumulation

8

9 Absorption des métaux Zinc, cuivre, plomb, cadmium, le mercure (en dernier) et ne parle pas de larsenic ? Plusieurs facteurs interviennent dans la bioaccumulation : capacités de stockage (ex teneur en lipide), dexcrétion (ex les plumes doiseaux, le lait des phoques),accumulation dans les reins ou le foie, de dégradation, de la longévité de lanimal, de degré de maturation, de son milieu de vie, de la stratégie alimentaire…

10 Concentration en mercure

11 Bioamplification et les composés organochlorés Tetrachlorobenzène, toxaphène, pcb, mirex Notion de solubilité Le cas particulier de la Baie de Bothnian Plancton,polychètes, les bivalves, les crustacés processus de bioconcentration Poisson (ex de la truite) bioconcentration, çest à relativiser Comparaison des teneurs en zooplancton, anguille, morue-chat, éperlan, beluga nécessité de prendre en compte les mécanismes de régulations

12 mer semi fermé de Botnie une l exception qui confirme la règle

13 Mécanisme de bioaccumulation poissons accumulent des concentrations très élevées ddt, dieldrine, endrine jusquà plusieurs milliers de fois la concentration de lenvironnement Absorption des contaminants fonction de la fugacité du composé Kow Normaliser les teneurs en contaminants avec les teneurs en lipides (cela suffit à expliquer les variations des valeurs du tableau 1) Division en 5 groupes pcb Relation inverse entre la taille de lorganisme et la capacité délimination des contaminants

14 Discussion 5 points La bioamplification nest pas la règle général dans les écosystèmes marins. Certains contaminants tel que les métaux sont facilement éliminés (sauf le mercure organique) les vitesses déliminations diminuent avec la taille. Chez les poissons diffusion passive à travers les branchies. La teneur en lipide monte respectivement le long de la chaine alimentaire et peut être corrélée avec les contaminants organiques. Pour les niveaux trophiques supérieurs la voie majeur est la bioamplification. Une meilleur connaissance du statut trophique est nécessaire il faut standardiser les techniques danalyses

15 Tableau 3 : comparaison des teneurs naturelles en huile chez différentes espèces de micro-algues Micro alguePourcentage dhuile par matière sèche Brotrycoccus braunni Chlorella sp Dumaliella primolecta 23 Isochrysis sp Nitzschia sp Phaedactylum tricornutum Tetraselmis suieca Guillaume Calu

16 Cours Ue 52 Letourneur

17

18

19 Tableau résumé de lauteur Type dorganismeBioamplification bioconcentration Oiseaux marins,mammifères marins + Invertébrés+ + + Poissons Tableau beaucoup trop simpliste et caricatural et en contradiction certaines données dans la publication, une analyse de la bioamplification par guildes aurait été intéressante

20 bibliographie Boudou A., Dominique Y., Cordier S., Fery N., Les chercheurs dor et la pollution par le mercure en Guyane Française. Environnement. Risques et santé. Volume Mai-Juin Synthèse Cossa D., Le plomb en milieu marin biogéochimie et écotoxicologie. Rapport IFREMER n°3 Calu G., Biodiesel et micro-algues. SpectroSciences Marchand M.,Tissier C., Lanalyse du risque chimique en milieu marin : lapproche méthodologique européenne. Environnement. Risque et santé. Volume6, n°2, mars-avril Note technique

21 Merci pour votre attention.


Télécharger ppt "Bioamplification en milieu marin: le point de vue dun écologiste. Lojou Vincent Mesbah Tarik John S. Gray."

Présentations similaires


Annonces Google