La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. 2 ENQUÊTE « DIABÈTE DE TYPE 2 » - situation wallonne - Orateur : Prof. A. SCHEEN Centre Hospitalier Universitaire de Liège et Université de Liège BE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. 2 ENQUÊTE « DIABÈTE DE TYPE 2 » - situation wallonne - Orateur : Prof. A. SCHEEN Centre Hospitalier Universitaire de Liège et Université de Liège BE."— Transcription de la présentation:

1 1

2 2 ENQUÊTE « DIABÈTE DE TYPE 2 » - situation wallonne - Orateur : Prof. A. SCHEEN Centre Hospitalier Universitaire de Liège et Université de Liège BE Auteur, co-auteur : A. HOGE – S. STREEL – N. DARDENNE – E. HUSSON Université de Liège BE

3 3 OBJECTIFS DE LENQUÊTE (1) Réaliser une photographie des représentations des patients et des médecins généralistes sur le diabète de type 2 et sa prise en charge Etude de 2 types de représentations : 1)les représentations individuelles chez les patients et les MG 2)les représentations attribuées chez les MG « Ce que les MG pensent que leurs patients pensent »

4 4 OBJECTIFS DE LENQUÊTE (2) Comparer les représentations de ces deux groupes en vue den dégager les concordances et/ou les divergences Comparer les représentations des patients en fonction de lestimation de leur qualité de vie (QV) avec le diabète

5 5 MÉTHODOLOGIE (1) Type détude : approche exploratoire quantitative Populations étudiées –Sujets atteints du diabète de type 2 –Médecins généralistes Outils de collecte des données : 2 questionnaires Collecte des données –en provinces de Liège et de Luxembourg –de novembre 2011 à juillet 2012 Patient MG

6 6 MÉTHODOLOGIE (2) Recrutement des populations

7 7 DESCRIPTION DES POPULATIONS (1) Sujets atteints du diabète de type participants VariableEffectif (%)m ± SDMin - Max Age (années) 63,4 ± 8,927,0 -90,0 Sexe Homme973 (55,5) Femme779 (44,5) IMC (kg/m²) 30,3 ± 5,816,2 – 63,7 Durée du diabète (années) 11,5 ± 8,90,0 – 53,0

8 8 DESCRIPTION DES POPULATIONS (2) Médecins généralistes n = 113 VariableEffectif (%) m ± SD Min - Max Age (années) 54,2 ± 10,5 25,0 – 82,0 Sexe Homme80 (70,8) Femme33 (29,2) Exercice Indépendant83 (73,5) Structure hospitalière1 (0,9) Maison médicale13 (11,5) Centre de santé intégré3 (2,7) Maison de repos4 (3,5) Associations de soignants13 (11,5) Etablissement publique3 (2,7) Durée de pratique médicale 27,9 ± 10,7 2,0 – 55,0 Formation spécifique sur le diabète30 (28,9) Formation en matière déducation à la santé du patient 11 (11,1)

9 9 RÉSULTATS

10 10 QUALITÉ DE VIE AVEC LE DIABÈTE REPRÉSENTATIONS INDIVIDUELLES Les patients couvrent une échelle de scores beaucoup plus étalée que les soignants (avec 22% vs 1% de scores 9-10 et 3,2% vs 0% de scores 0-2)

11 11 QUALITÉ DE VIE AVEC LE DIABÈTE (PATIENTS) QV 6 : 35,4 % QV 7 : 64,6 % m ± SD : 8,2 ± 1,1m ± SD : 4,7 ± 1,5

12 12 QV ET DONNÉES SOCIODÉMOGRAPHIQUES ParamètresQV 6QV 7 Age58 ans65 ans Sexe Homme 52,2%57,4% Femme 47,8%42,6% IMC 30,7 kg/m²30,0 kg/m² Niveau de diplôme Sans diplôme – primaire – secondaires inf.71,8 %58,5 % Secondaires sup. techn./art./prof. – post-secondaire12,5 %15 % Secondaires sup. général6,4 %8,5 % Supérieure – universitaire9,2 %18 % Perception des revenus Très difficilement21,5 %9,9 % Plutôt difficilement44,9 %33,4 % Plutôt facilement30,4 %46,2 % Très facilement3,2 %10,5 % NB : différence de QV AVANT le diabète 8 pour QV 6 vs. 9 pour QV 7

13 13 QV ET PERCEPTION DE LÉTAT DÉQUILIBRE DU DIABÈTE Pour 75,2 % des patients avec QV 6 : leur diabète est moyennement à très mal équilibré Pour 71,8 % des patients avec QV 7 : leur diabète est bien à très bien équilibré

14 14 QV ET TYPE DE TRAITEMENT SUIVI 46,4 % des patients avec QV 6 sont sous injection (vs. 30,9 %)

15 15 QV ET VÉCU DE LANNONCE DU DIABÈTE 59,6 % des patients avec QV 7 citent des items « positifs » (vs. 39,4 %) 45,2 % des patients avec QV 6 citent des items « négatifs » (vs. 25,5 %)

16 16 CAUSES SOUVENT ASSOCIÉES À LORIGINE DU DIABÈTE REPRÉSENTATIONS INDIVIDUELLES ET ATTRIBUÉES Patients et soignants sont en concordance pour les facteurs les plus connus (âge, hérédité, surpoids/obésité, alimentation) Mais les patients citent beaucoup plus un traumatisme ou le stress

17 17 QV ET CAUSES SOUVENT ASSOCIÉES À LORIGINE DU DIABÈTE * statistiquement significatif (p < 0,05) ; fatalité, traumatisme, sédentarité, stress, hérédité

18 18 « DOMAINES » DE VIE MODIFIÉS PAR LE DIABÈTE REPRÉSENTATIONS INDIVIDUELLES ET ATTRIBUÉES Les soignants croient que le diabète modifie beaucoup plus considérablement lensemble des domaines de la vie des patients que les patients eux-mêmes !

19 19 QV ET « DOMAINES » DE VIE MODIFIÉS NÉGATIVEMENT PAR LE DIABÈTE

20 20 DIFFICULTÉS SOUVENT RENCONTRÉES PAR LES PATIENTS DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE REPRÉSENTATIONS INDIVIDUELLES ET ATTRIBUÉES Les soignants croient que leurs patients rencontrent beaucoup plus de difficultés dans la prise en charge du diabète que les patients eux-mêmes !

21 21 QV ET DIFFICULTÉS SOUVENT RENCONTRÉES PAR LES PATIENTS DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE

22 22 ELÉMENTS FAVORABLES À LAMÉLIORATION DE LA QV AVEC LE DIABÈTE* REPRÉSENTATIONS INDIVIDUELLES *98,2 % des MG ont également cité le respect du traitement recommandé Les soignants citent beaucoup plus déléments favorables à lamélioration de la QV avec le diabète que les patients eux-mêmes !

23 23 QV ET ÉLÉMENTS FAVORABLES À LAMÉLIORATION DE LA QV

24 24 CONCLUSIONS o Mise en évidence de divergences entre les représentations des sujets atteints du DT2 et les représentations attribuées par les MG Freins pour une collaboration constructive entre patients et soignants o Les patients semblent avoir une vision plus « positive » de leur pathologie Vision liée à une méconnaissance, un déni,... ? o Mise en évidence de divergences entre les représentations des patients qui estiment que leur QV avec le diabète est 6 et les représentations des patients qui estiment que leur QV avec le diabète est 7

25 25 MERCI POUR VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "1. 2 ENQUÊTE « DIABÈTE DE TYPE 2 » - situation wallonne - Orateur : Prof. A. SCHEEN Centre Hospitalier Universitaire de Liège et Université de Liège BE."

Présentations similaires


Annonces Google