La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Circuits courts et marchés publics Me Raphaël Apelbaum Avocat WTC Marseille Provence 2 rue Henri Barbusse 13 241 MARSEILLE Cedex 01 Port. 06 50 83 84 37.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Circuits courts et marchés publics Me Raphaël Apelbaum Avocat WTC Marseille Provence 2 rue Henri Barbusse 13 241 MARSEILLE Cedex 01 Port. 06 50 83 84 37."— Transcription de la présentation:

1 Circuits courts et marchés publics Me Raphaël Apelbaum Avocat WTC Marseille Provence 2 rue Henri Barbusse MARSEILLE Cedex 01 Port Tél : Fax :

2 Introduction Problématique soulevée par de nombreux responsables de la restauration collective : Comment favoriser une alimentation « raisonnée » et contrôlée, et en même temps privilégier des produits de « terroir», donnant par la même occasion un accès plus large à la commande publique pour les producteurs locaux, notamment de petite taille ?

3 Introduction Quest ce quun circuit court? «mode de commercialisation des produits agricoles qui sexerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte à condition quil ny ait quun seul intermédiaire » (Min. Agriculture). Des obstacles majeurs : la prohibition de tout critère de localisme et les principes fondamentaux de la commande publique. 3

4 Le contexte avant la réforme du Code des marchés publics par le décret n° du 25 août

5 Le contexte avant la réforme du Code des marchés publics Dépasser le « localisme » et le droit de préférence De nombreuses collectivités se heurtent à limpossibilité de préférer un producteur local en raison du principe dégalité des candidats devant la commande publique. Par exemple lacheteur public ne peut pas exiger des entreprises candidates, au titre des critères de choix des offres que celles-ci aient leur siège social dans le département dexécution du marché ou soient immatriculées au registre du commerce du département dexécution du marché.

6 Le contexte avant la réforme du Code des marchés publics Les outils classiques de la commande publique : Cest par le biais des outils classiques de la commande publique que les acheteurs publics ont essayé douvrir de manière plus importante laccès à la commande publique des producteurs de taille modeste, notamment en matière de produits issus de lagriculture biologique : –allotissement et technique des petits lots, –publicité adaptée, –variantes, –critères de performance en matière de développement durable, –marchés à bons de commandes multi-attributaires –spécifications techniques et signes officiels de qualité 6

7 Le contexte avant la réforme du Code des marchés publics La loi n° du 27 juillet 2010 de modernisation de lagriculture et de la pêche Face à linterdiction de privilégier le « localisme », il a été question dinstituer un droit de préférence au profit des producteurs agricoles afin de les favoriser face aux négociants-revendeurs. Le débat a pris de lampleur à loccasion de ladoption de la loi du 27 juillet 2010 de modernisation de lagriculture et de la pêche. Son article 1er-V° fixe à lÉtat lobjectif de recourir « à des produits faisant lobjet de circuits courts de distribution, impliquant un exploitant agricole ou une organisation regroupant des exploitants agricoles » pour ses services de restauration collective.

8 Le contexte avant la réforme du Code des marchés publics Autre apport de la loi du 27 juillet 2010 de modernisation de lagriculture et de la pêche dite « LMA »: Article 1 er, V°: V. – « (…) l'Etat se donne pour objectif de recourir, pour l'approvisionnement de ses services de restauration collective, à des produits faisant l'objet de circuits courts de distribution, impliquant un exploitant agricole ou une organisation regroupant des exploitants agricoles. Ces produits sont pris en compte au titre de l'objectif d'introduction des catégories suivantes à hauteur minimale de 15 % des commandes en 2010 et 20 % en 2012 : produits saisonniers, produits à faible impact environnemental eu égard à leurs conditions de production et de distribution, produits sous signe d'identification de la qualité et de l'origine ou produits issus d'exploitations engagées dans une démarche de certification environnementale. »

9 Le contexte avant la réforme du Code des marchés publics Le Ministre de lagriculture, lors des assises parlementaires de la restauration collective du 12 avril 2011, sétait ensuite prononcé en faveur de linstitution dun droit préférence au profit des producteurs agricoles. la quasi-certitude dune euro-incompatibilité de ladoption dune telle disposition a finalement fait reculer le pouvoir réglementaire sur ce point, doù linnovation introduite à loccasion de la modification du Code des marchés publics, ajoutant à la liste déjà non exhaustive et non obligatoire des critères de sélection des offres de larticle 53 du Code des marchés publics, le critère dattribution relatif aux « performance en matière de développement des approvisionnements directs de produits de lagriculture ». 9

10 La réforme du Code des marchés publics par le décret n° du 25 août 2011 et achats de proximité 10

11 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité La réforme du Code des marchés publics introduite par le décret n° du 25 août 2011: Introduction à larticle 53 du Code des marchés publics dun nouveau critère de sélection des offres relatif aux « performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de lagriculture ». Lintroduction de ce nouvel outil doit permettre le dépassement des contraintes tenant à la prohibition classique du localisme et des limites du droit de préférence. Si une certaine prudence est recommandée dans lutilisation du critère, il nen demeure pas moins un levier important pour des politiques publiques de soutient à léconomie des territoires.

12 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité Approvisionnement direct proximité géographique Selon la DAJ de Bercy, lintroduction dun tel critère doit permettre de « rapatrier de la valeur ajoutée pour les agriculteurs en diminuant le coût des intermédiaires et préserver lenvironnement en limitant le déplacement des produits et le recours aux plates formes de répartition ». lobjectif du critère est dapprécier les efforts consentis par les opérateurs économiques pour limiter les intermédiaires et lappel aux répartiteurs. Lobjectif est de faire obstacle à la sous-traitance dans la production alimentaire.

13 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité Toutefois, la DAJ indique que lapprovisionnement direct doit permettre de « préserver lenvironnement en limitant le déplacement des produits ». Est-ce à dire que la proximité géographique est une composante de lapprovisionnement direct ? Probablement pas: –La limitation du nombre dintermédiaires a par essence un effet sur le nombre de déplacements que le produit effectuera. –Mais le nombre ne fait pas la distance. Par conséquent, lexpression ne vise pas la distance parcourue, mais le nombre de déplacements entre intermédiaires qui, effectivement, peuvent avoir un impact sur lenvironnement. 13

14 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité La solution introduite par le décret du 25 août 2011 nest donc pas synonyme de localisme: En effet, conformément à la définition donnée par le ministère de lAgriculture, il ne faut pas entendre par « circuit court » un système de distribution sur une aire géographique restreinte, mais bien un procédé limitant au maximum le nombre dintermédiaires entre le producteur et le consommateur final. Rien nempêchera un producteur local dune région située à km du pou- voir adjudicateur de répondre à une consultation comportant un critère tenant aux performances des offres en ma- tière de développement des approvisionnements directs. Encore faudrait-il que, compte tenu du montant du marché, une publicité au BOAMP soit requise, et que, de surcroît, lopérateur en question identifie cette consultation. En pratique, il sera plus aisé pour un producteur local de prendre connaissance de lexistence dun appel doffres sur son territoire (par exemple par lintermédiaire de la chambre dagriculture qui pourra être sollicitée par le pouvoir adjudicateur pour relayer linformation), dy répondre en proposant par ailleurs un prix compétitif du fait de coûts de transport plus réduits.

15 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité Approvisionnement direct et appréciation des offres Comme tout critère de sélection, le pouvoir adjudicateur ne pourra y recourir quà la condition que le critère soit lié à lobjet du marché et non discriminatoire. En matière de denrées alimentaires, on voit mal comment un tel critère ne serait pas en lien avec lobjet du marché.

16 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité La question du caractère non-discriminatoire Tout dépendra de la manière dont le pouvoir adjudicateur le mettra en œuvre. Lappréciation de la performance de loffre en matière de développement de lapprovisionnement direct poursuit le même but que lallotissement : davantage quune discrimination, il sagirait dune correction de lexclusion systématique des petits opérateurs des marchés publics. En outre, le critère procède dune même logique que le critère, désormais bien intégré dans les pratiques des acheteurs publics, tenant aux « performances de loffre en matière dinsertion professionnelle des publics en difficulté ». Toutefois, une attention particulière doit être portée aux éventuels effets discriminatoires du critère. Il vise à apprécier lefficience de loffre en termes de « développement de lapprovisionnement direct ». Lexpression est large et invite à la modération. Juger des performances en termes de développement de lapprovisionnement direct ne doit pas conduire à écarter systématique les offres qui ne fonctionnent pas en vente directe. 16

17 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité La notation La grille de notation et les éléments sur lesquels le pouvoir adjudicateur se fonde pour juger une offre au titre de ce critère seront déterminants. Une notation qui conduirait, au titre de lappréciation de ce critère, à nattribuer des points quaux producteurs travaillant en vente directe (directement du producteur au consommateur), pourrait être critiquable, sur le strict plan juridique, car potentiellement discriminatoire. Afin déviter cet écueil, les pouvoirs adjudicateurs devront modéliser des grilles danalyse et de notation proportionnées, par exemple en fixant des primes de points au-delà dun certain pourcentage de productions proposées sans intermédiaire ou avec un seul intermédiaire. 17

18 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité Il est impératif, pour assurer la transparence de la procédure et légalité de traitement des candidats, que les pouvoirs adjudicateurs indiquent clairement, dans le dossier de consultation, les éléments sur lesquels lappréciation du critère sera fondée : nombre dintermédiaires pour le produit jusquà la livraison, recours ou non aux plates-formes de répartition... Il est en outre fortement conseillé de coupler ce critère à dautres procédés (publicité ciblée, allotissement spécifique) pour susciter une offre de producteurs locaux plus abondante.

19 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité Un levier pour les politiques publiques: Lobjectif des circuits courts nest pas la protection de lenvironnement et la réduction des taux de CO2 dans le transport des denrées alimentaires : il est principalement dassurer le développement économique des producteurs locaux. Des outils juridiques existent et doivent être développés..

20 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité Labels et certificats aucune disposition du Code des marchés publics, aucune jurisprudence explicite ne vient interdire de manière générale et absolue de définir et préciser ses besoins de cette manière. Il est possible dexiger une production locale (cest-à- dire une production rattachée à un territoire donné et surtout une production se rattachant à un cahier des charges spécifique). Cest le cœur de la définition du besoin. Bien entendu, la possibilité doit toujours être donné de présenter un produit équivalent 20

21 La réforme du Code des marchés publics et achats de proximité Critère pédagogique il est aujourdhui légitime et juridiquement justifiable de prévoir et dimposer dans les cahiers des charges des marchés publics des « visites pédagogiques » des chaînes de productions pour les utilisateurs finaux : à savoir les élèves. Le Juge Administratif a déjà reconnu la possibilité pour le pouvoir adjudicateur dexiger une implantation ou une structure locale du prestataire si cette exigence est justifiée par lobjet du marché ou ses conditions dexécution. Dans cette circonstance, il semblerait logique de limiter la concurrence aux producteurs locaux de fruits et légumes si par exemple des visites pédagogiques des chaines de production et des installations sont prévues dans le marché. Ceci afin déviter de déplacer les enfants sur de trop longues durées, ce qui serait incompatible avec leurs emplois du temps et les risques engendrés par de trop longs trajets. 21

22 Merci!


Télécharger ppt "Circuits courts et marchés publics Me Raphaël Apelbaum Avocat WTC Marseille Provence 2 rue Henri Barbusse 13 241 MARSEILLE Cedex 01 Port. 06 50 83 84 37."

Présentations similaires


Annonces Google