La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. 2 Présentation des troisièmes rencontres Informations générales: Lieu: Centre International de Deauville Dates: Vendredi 4 mars 2005 Publics: scolaires,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. 2 Présentation des troisièmes rencontres Informations générales: Lieu: Centre International de Deauville Dates: Vendredi 4 mars 2005 Publics: scolaires,"— Transcription de la présentation:

1 1

2 2 Présentation des troisièmes rencontres Informations générales: Lieu: Centre International de Deauville Dates: Vendredi 4 mars 2005 Publics: scolaires, étudiants, chercheurs et tout public Organisateur: Le CNRS, délégation Normandie: Marie-Hélène Beauvais / Mail: Laure Cours-Mach Mail: « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma

3 3 Pourquoi des rencontres science et cinéma ? Le cinéma est né de la science et vit avec la science: Des premiers films scientifiques dEtienne Jules Marey à Jeanne darc de Luc Besson en passant par Georges Lucas et sa Guerre des étoiles les liens entre le cinéma et la science ont toujours été très étroits et en perpétuelle évolution. La première caractéristique du cinéma est lutilisation de machines et de technologies recourant aux sciences de la mécanique, de la chimie, de loptique et de lélectricité. Le cinéma est un art de lâge de la technique. Aujourdhui encore, la création et la diffusion du cinéma utilisent les nouvelles technologies : caméras numériques, montage informatisé … et les réalisateurs sont nombreux à intégrer ces avancées scientifiques dans leurs créations. La comédie musicale est née avec le premier film sonore, les salles équipées de grand écran ont facilité la diffusion des péplums, les images de synthèse ont permis Jurassic Park et bien dautres films de science fiction… Le cinéma et la science se nourrissent lun de lautre Le cinéma se nourrit de fiction, la recherche de réalité : tout pourrait les éloigner. Au-delà de ce constat simple, les interactions sont pourtant nombreuses et il existe des modes dinfluences réciproques. Il y a eu toujours une incidence forte entre les grandes étapes de la connaissance scientifique sur lapparition des grands courants cinématographiques. Est- ce une meilleure connaissance historique qui a entraîné la mode des westerns ? des péplums ? Ou au contraire est-ce lévolution des sciences sociales et humaines qui a donné aux cinéastes les éléments nécessaires à la réalisation de ce type de films ? « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma

4 4 Deauville 2005: Lancées en avril 2003 à Deauville par le CNRS, ces rencontres ouvertes à tous ont pour objectif de rapprocher le monde du cinéma du monde de la recherche par des échanges avec des chercheurs et la projection de films scientifiques et de fiction. Cette année laccent est mis sur les mathématiques avec notamment la présence du mathématicien Alain CONNES, Médaille d Or 2004 du CNRS. Côté science, des films scientifiques seront diffusés le matin suivi d une rencontre avec des chercheurs. Un panorama des points forts de la recherche en Normandie sera dressé par les chercheurs de la région étant lAnnée Mondiale de la Physique, cet évènement est également mis à lhonneur avec Yves PARLIER, Parrain de l Année Mondiale de la Physique qui a accepté d être en duplex de son bateau le vendredi 4 mars à 15h00. Côté cinéma, cette édition est loccasion de décerner pour la première fois le Prix Gérard Mégie à un film de fiction traitant d une thématique scientifique. Cette année le CNRS a décidé d attribuer ce prix au film Cest la tangente que je préfère, de Charlotte SILVERA. La remise du prix aura lieu lors de la soirée de clôture en présence de personnalités du cinéma et de la recherche. « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma

5 5 Thème choisi: Ces rencontres sappuient chaque année sur le thème scientifique représenté par la Médaille dOr CNRS. Cette distinction créée en 1954 récompense chaque année les personnalités qui ont contribué dune manière exceptionnelle et dans des disciplines diverses du dynamisme et du rayonnement de la recherche en France. Elle couronne lensemble de lœuvre et la carrière déminents scientifiques de renommée internationale. La présence de la Médaille dOr du CNRS à Deauville fait de cette manifestation un événement scientifique unique. Les films scientifiques et grand public projetés sont choisis au plus près de la thématique. En 2004, le lauréat est un mathématicien: Alain CONNES, pour ses travaux sur la géométrie non-commutative. Alain CONNES Médaille dOr 2004 du CNRS « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma

6 6 Prix Gérard Mégie « C est la tangente que je préfère » Réalisé par Charlotte Silvera Film français h40 Acteurs:Julie Delarme (Sabine), Georges Carraface (Jiri), Marie-Christine Barrault (prof de maths), Agnès Soral (mère de Sabine), Christophe Malavoy (père de Sabine)Synopsis Sabine est une adolescente surdouée en mathématiques, qui se fait payer pour résoudre les devoirs de ses camarades. Il faut dire qu à la maison ce n est pas la joie : l argent manque cruellement et la jeune fille assume en grande partie la survie de la famille. Mais voilà qu un inconnu va perturber la trajectoire de sa vie : Sabine tombe amoureuse et se retrouve au cœur de passions contradictoires, qu elle va résoudre à sa manière : en les mettant en équations! « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma

7 7 Prix Gérard Mégie Charlotte Silvera Extraits: « Je voulais avant tout mettre en scène des adolescents tels que je les vois aujourd'hui, dans le cercle de leur vie : famille, bahut, copains... et j'ai créé un personnage toujours en mouvement, au bord de ce cercle, à la recherche d'un point de contact » « J'adorais les maths car c'est une forme de pensée, de concentration qui me permettait d'être dans une bulle qui m'isolait du monde; mais il faut savoir que les maths c'est aussi une forme de curiosité, une ouverture formidable sur l'inconnu, sur la compréhension du monde. Il est rare qu'on les présente ainsi. Grâce aux maths, j'apprécie aujourd'hui quelqu'un qui développe un raisonnement, je remarque un esprit déductif, une manière de poser un problème. Finalement les maths me servent pour l'élaboration d'un scénario, surtout de sa structure. En fait, les maths et la fiction procèdent de la même chose; la grande part accordée aux hasards... les hypothèses de départ qui conduisent à se dire, si un personnage agit ainsi, cela implique telle conséquence, donc il doit se trouver dans cette situation... l'histoire chemine ainsi en enchaînant les étapes... comme le raisonnement mathématique le fait en enchaînant les hypothèses et les théorèmes ». Julie Delarme Extrait: « Après avoir lu le scénario, je bouillonnais car ce personnage riche et complexe était une merveilleuse responsabilité à prendre. Ce qui m'a décidé c'est le traitement original de l'amour comme un problème mathématique ». « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma

8 8 Prix Gérard Mégie Marie-Christine Barrault Extraits: « C'est très original de faire un film dans lequel la "rédemption" d'une jeune se fait par les études. On est loin des idées convenues en montrant que les mathématiques sont une porte ouverte sur l'imaginaire et aident à échapper à l'environnement, aux difficultés qu'on peut ressentir quand on est adolescent aujourd'hui... Quand en plus il s'agit de mathématiques, l'excitation doit être plus grande car ce n'est pas une matière où seule la somme des connaissances compte, c'est apprendre à raisonner, c'est construire l'esprit... Les mathématiques c'est l'abstraction pure, avec une forme, un langage poétiques, c'est en l'air... dans les nuages ». Agnès Soral Extrait: « Je ne connais pas un film qui défend autant les mathématiques. Et vous? Qu'un film de cinéma donne l'envie de s'y replonger c'est fabuleux (…) On devrait le mettre au programme des scolaires! » « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma

9 9 Impressions… « Sur une idée casse-cou, voici une jolie réussite signée Charlotte Silvera. (...) c'est frais, cru, subtil et on n'a pas une seconde envie de prendre la tangente ! » LE CANARD ENCHAÎNE « Il y a beaucoup de fraîcheur et d'originalité dans ce portrait rageur et tendre d'une jeune rebelle qui se fait les dents. Une initiation amoureuse et sentimentale qui dit le charme et les douleurs de l'adolescente et une jeune actrice très convaincante. » PARISCOPE « Un film rare et original : Charlotte Silvera réussit là un coup de maître » Les Echos « Science et cinéma sur les planches » Deauville - 4 mars 2005 Des mathématiques … au cinéma


Télécharger ppt "1. 2 Présentation des troisièmes rencontres Informations générales: Lieu: Centre International de Deauville Dates: Vendredi 4 mars 2005 Publics: scolaires,"

Présentations similaires


Annonces Google