La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evolution des catalogues et du catalogage

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evolution des catalogues et du catalogage"— Transcription de la présentation:

1 Evolution des catalogues et du catalogage
Support co-élaboré par le groupe de formateurs « RDA en France » 16/10/2012 Formation Médiat Rhône-Alpes par A. Ligozat

2 Plan Contexte et enjeux FRBR RDA Web de Données
Actualités et perspectives

3 1. Contexte et enjeux Contexte actuel d’évolution de nos pratiques de catalogage et de nos catalogues Est-il nécessaire de les changer ? Pourquoi changer ?

4 ce qu'on propose aujourd'hui

5

6 Source : Sylvain Machefert

7 Source : Sylvain Machefert

8 Pratiques de recherche actuelles
Recherche à la « Google » Trop ou pas assez de réponses dans nos catalogues Les catalogues doivent évoluer pour mieux cibler

9

10 ce qu'on peut déjà offrir : une seule réponse par oeuvre

11

12

13 ce qu'on pourrait offrir demain

14

15

16 Pourquoi changer ? Pour nos utilisateurs
Adapter nos catalogues aux besoins des utilisateurs et aux nouvelles pratiques de recherche (déclin des usages actuels des catalogues) Sortir nos catalogues du web invisible car aujourd’hui les utilisateurs sont d’abord sur le web, moins dans les bibliothèques Augmenter le confort de l’utilisateur en structurant les résultats d’une recherche simple Essor de l’édition électronique

17 Pourquoi changer ? Pour les catalogueurs
Possibilité accrue de récupération de données grâce à l'interopérabilité (éditeurs, libraires, etc.) Economie en production dès qu'on a plusieurs manifestations d'une œuvre (lien auteur (700) au niveau de l'œuvre, informations en zone 200 au niveau de l'expression pour toutes les manifestations) Et pas de perte de temps si une œuvre a une seule une manifestation Gain en qualité : harmonisation de l'indexation matière pour toutes les manifestations d'une œuvre

18 A priori, un même contenu

19 Une indexation-matière recréée pour chaque notice

20 Et si on harmonisait tout cela à un niveau supérieur ?

21 Notices informatisées
Zoom arrière… Nos catalogues sont régis par des règles qui datent des années 1960/70 Principes de Paris 1961 Points d’accès ISBD 1970- Description bibliographique Formats MARC 1969- Notices informatisées échanges Constat : à l’heure actuelle, nos catalogues sont encore régis par des règles des années 60 : Faites pour les agences bibliographiques et pas pour les usagers, pour des catalogues sur fiches et pas des OPAC. Les règles et les formats ont bien sûr évolué mais pas suffisamment Elles ne sont pas adaptées à la documentation d’aujourd’hui et répondent mal aux besoins des utilisateurs, Normes nationales : AFNOR AACR2 RAK Etc. UNIMARC (1978) MARC 21 (1997) Etc.

22 Années : la réflexion Modélisation de l’information bibliographique FRBR (Functional Requirements for Bibliographic Records) : publiés en 1998 FRAD (Functional Requirements for Authority Data) : publiés en 2009 Nouveaux principes de catalogage PIC (Principes internationaux de catalogage) : publiés en 2011

23 Aujourd’hui L’évolution des documents et des pratiques des éditeurs soulèvent de nouvelles questions multiplication des supports publication simultanée sous diverses formes articulation contenu / support croissance des ressources électroniques granularité sérialité auxquelles les règles de catalogage n’apportent plus de solutions adaptées règles élaborées dans les années 1970 approche par type de document qui montre ses limites

24 Aujourd’hui Les utilisateurs sont d’abord sur le web, moins dans les bibliothèques Utilisation des réseaux sociaux Existence de nouveaux outils de recherche Quelle place des catalogues dans la recherche d’information ?

25 Enjeux pour les bibliothèques
Répondre aux attentes des utilisateurs d’aujourd’hui Web 2.0 et principe de « mutualisation des données » -> des utilisateurs extérieurs doivent pouvoir récupérer les niveaux qui les intéressent, et seulement ceux-là Aller vers une granularité plus fine de l’information bibliographique : des «notices» aux «données» Éclatement des notices selon les entités FRBR pour permettre à chacun de récupérer et d’exploiter le niveau d’information qui l’intéresse Mettre les données à disposition des utilisateurs … … là où sont les utilisateurs Participer au web de données

26 Qu’est-ce qu’un catalogue ?
Bibliothèque nationale, Catalogue général des imprimés : Principe : regrouper les publications des œuvres d’un même auteur Auteurs « prolifiques » : regroupement des notices par œuvre

27 Le catalogue proposait d’abord les différentes éditions du texte original…
… puis d’autres versions linguistiques de la même œuvre

28 Derrière chaque version, les différentes éditions étaient classées par date de publication…

29 … Puis venaient les mentions d’exemplaires
(plusieurs exemplaires regroupés sous une même description de publication)

30 Qu’est-ce qu’un « modèle » ?
Modèle de données Modèle qui décrit de façon abstraite comment sont représentées les données dans une organisation (point de vue d’un métier particulier), dans un système d’information ou une base de données. Un modèle donne une représentation conceptuelle du monde (ou d'une partie du monde) en fonction d’un point de vue particulier qui va déterminer un certain nombre de choix

31 Modélisation conceptuelle
Les modèles conceptuels sont des outils de dialogue et de compréhension entre personnes d’horizons différents (spécialistes d’un domaine // informaticiens) des outils de dialogue entre réservoirs de données hétérogènes des outils d’aide à la conception de systèmes des outils de comparaison, d’échange et de stockage des données des outils d’intégration au web sémantique (ou web de données)

32 2. FRBR Functional Requirements for Bibliographic Records = Spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques / rapport de l’IFLA, 1998 Un modèle conceptuel relationnel pour les notices bibliographiques

33 Le rapport final sur les FRBR
Objectifs de l’étude : Définir de manière claire et univoque les fonctions remplies par les notices bibliographiques, en prenant en compte les différents types de documents et de supports les différentes utilisations les différents besoins des utilisateurs Formuler des recommandations sur la définition d’une notice bibliographique nationale de niveau minimal pour permettre aux agences bibliographiques nationales de réduire les coûts de catalogage tout en garantissant que les notices produites satisfont aux besoins essentiels des utilisateurs

34 Objectif : faire des notices adaptées aux besoins des utilisateurs
Les 4 opérations effectuées par les utilisateurs des notices bibliographiques trouver  trouver les ressources qui correspondent aux critères de recherche de l’utilisateur une ressource particulière (connue par son titre, par exemple) un ensemble de ressources (toutes les ressources sur un sujet particulier, par exemple) identifier  vérifier que la ressource décrite correspond bien à la recherche ou distinguer entre deux ressources qui ont le même titre

35 Définition des besoins des utilisateurs
Les 4 opérations effectuées par les utilisateurs des notices bibliographiques sélectionner  choisir la ressource qui correspond aux besoins de l’utilisateur en fonction de son édition (point de vue bibliographique) (dans une langue qu’il connaît, par exemple) en fonction de sa présentation matérielle se procurer  avoir accès à la ressource décrite, selon différentes modalités prêt ou communication en bibliothèque accès à distance acquisition

36 Utilité du modèle FRBR Théorique
Distinguer clairement des notions enchevêtrées dans une notice bibliographique réflexion sur les fonctionnalités du catalogue évolution des règles de catalogage Retrouver des principes très anciens d’organisation des catalogues, oubliés avec les catalogues sur fiches, puis informatisés fondés sur la notion d’héritage hiérarchique  économie des entrées favorisent une vue d’ensemble de l’œuvre d’un auteur

37 Utilité du modèle FRBR Pratique
Factoriser les informations communes à plusieurs ressources Réduire en les organisant (sans les éliminer !) le nombre de réponses à certaines requêtes outil d’aide à l’amélioration des OPAC Préparer et ouvrir les données catalographiques aux applications du Web sémantique

38 FRBR : processus de catalogage (1/3) Que fait le catalogueur ?
Les trois groupes d'entités FRBR : processus de catalogage (1/3) Que fait le catalogueur ? Il examine un objet matériel qui entre dans la collection dont il dresse le catalogue

39 FRBR : processus de catalogage (2/3) Que fait le catalogueur ?
Il détermine les caractéristiques de cet objet celles qui définissent la grande famille (« publication ») à laquelle cet objet appartient, et qui doivent en principe se trouver sur tous les autres exemplaires celles qui lui sont propres et le distinguent de ses « frères » Publication Publication Publication Publication

40 FRBR : processus de catalogage (3/3) Que fait le catalogueur ?
Il cherche si le contenu intellectuel de cet objet est en relation directe avec le contenu intellectuel d’autres objets Exemple : traduction / texte original, etc. Si c’est le cas, il explicite cette relation Exemple : titre original suivi du nom de la langue de traduction Concepts communs Contenu Contenu Publication Publication

41 3 groupes d’entités Les entités sont réparties en 3 groupes
un qui correspond à peu près à la description bibliographique (ISBD) deux qui correspondent aux points d’accès Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3

42 3 groupes Groupe 1 : comprend les produits d’une activité intellectuelle ou artistique qui sont nommés ou décrits dans les notices bibliographiques : Œuvre (création intellectuelle ou artistique déterminée) Expression (réalisation intellectuelle ou artistique d’une œuvre) Manifestation (matérialisation de l’une des expressions d’une œuvre) Document (exemplaire isolé d’une manifestation) Groupe 2 : comprend les entités à qui revient la responsabilité du contenu intellectuel ou artistique, de la production matérielle et de la distribution, ou de la gestion juridique de ces produits : Personne Collectivité Famille Groupe 3 : comprend un autre ensemble d’entités constituant le sujet de l’activité intellectuelle ou artistique : Concept (notion ou idée abstraite) Objet (une réalité matérielle) Événement (une action ou un fait) Lieu (des données topographiques)

43 FRBR ou les pièges du langage
J’ai perdu mon livre Je vais acheter ce livre Son livre est disponible en ligne et sur papier (broché et relié) Son livre est lu jusqu’en Chine Item un objet matériel Manifestation un produit défini par des caractéristiques communes en termes de contenu, d’aspect physique et de circonstances de production Expression un contenu textuel précisément identifié par delà la diversité de ses supports Œuvre une pure abstraction qui n’existe qu’à travers un lien intellectuel entre divers contenus textuels (original et traductions)

44 FRBR = des entités… Une création, par delà ses différentes versions
Exemple : Les Travailleurs de la mer Œuvre Version sous laquelle une Œuvre est disponible Expression Exemple : traduction anglaise des Travailleurs de la mer Publication (pour simplifier) Manifestation Exemple : Toilers of the Sea, G. Routledge & sons, 1886 Exemplaire matériel Item Exemple : ouvrage coté 16-Y2-7542

45 Les entités du Groupe 1 Exemple :
Hamlet (français). Gallimard ASP 8-Y-12316 Œuvre Expression Manifestation Item

46 Les entités du Groupe 2 Et quid de Shakespeare ?
Hamlet (français). Gallimard ASP 8-Y-12316 a conçu a réalisé a produit possède William Shakespeare Jean-Michel Déprats Gallimard BnF. Département des ASP Personne Collectivité

47 Les entités du Groupe 3 C’est à quel sujet ? Groupe 1 Groupe 2 Œuvre
Concept Lieu Événement Groupe 2 Objet

48 Les entités du Groupe 1 : attributs
Rendent compte des caractéristiques de chaque entité Servent à distinguer les instances d'une même entité Œuvre titre de l’Œuvre date de l’Œuvre forme de l’Œuvre etc. Manifestation titre propre mention de responsabilité édition lieu de publication éditeur commercial date de publication présentation matérielle etc. Expression titre de l’Expression date de l’Expression forme de l’Expression langue de l’Expression etc. Item localisation provenance état matériel etc.

49 Les relations Rendre compte des différentes manières dont les entités sont reliées entre elles différentes éditions de la même œuvre traductions adaptations analyse et études critiques publication sur des supports différents d’un contenu identique Reproduction, etc. Organiser l’information dans le catalogue Permettre la navigation

50 Le modèle FRBR en un schéma
est au sujet de Concept créée par Personne Œuvre Entités Groupe 2 réalisée par réalisée dans Objet Collectivité Expression produite par matérialisée dans détenu par Événement Manifestation Entités Groupe 1 exemplifiée par Lieu Entités Groupe 3 Document Extrait de : Leresche Françoise. Unimarc dans le contexte normatif international, [en ligne]

51 Affichage selon le modèle FRBR
Dumas, Alexandre ( ) Anglais texte a b c BnF Réserve RES P-Y2-2674 Baudry 1844 Français texte a b c Le comte de Monte-Cristo roman … etc Français Édition annotée / G. Sigaux texte a b c Le livre de poche 1972 … etc Français Adaptation pour la jeunesse texte a b c BnF DAV MZ 1151 Ilias 2000 Les trois mousquetaires roman Français Adaptation pour la jeunesse voix parlée Le vicomte de Bragelonne roman … etc Vietnamien texte a b c Vingt ans après roman

52 Les entités du Groupe 1 : relations structurelles
Œuvre Expression réalisée dans Contenu intellectuel / artistique Enregistrement matériel du contenu matérialisée dans Manifestation Item exemplifiée par

53 Rappel des entités Concept Œuvre Objet Expression Événement Lieu
Groupe 3 Objet Groupe 1 Expression Événement Lieu Manifestation Personne Item Groupe 2 Collectivité

54 Les entités du Groupe 2 : relations de responsabilité
Œuvre est créée par Expression Personne est réalisée par Collectivité Manifestation est produite par Item est possédé par

55 Les entités du Groupe 3 : relations de sujet
Œuvre Concept Œuvre a pour sujet a pour sujet Événement a pour sujet Expression Manifestation Personne Lieu Objet Collectivité Item

56 Autres relations : Œuvre / Expression
Relation intellectuelle Tout / Partie Œuvre Œuvre Œuvre Tout / Partie Expression Expression Expression Relations intellectuelles

57 FRBR/FRAD : des relations…
Autres types de relations au sein des 4 premières entités Jersey et Guernesey extrait de : Les Travailleurs de la mer Les travailleurs de la mer film d’André Antoine Les travailleurs de la mer roman de Victor Hugo Gilliatt le malin version abrégée de : Les Travailleurs de la mer Sea Devils film de Raoul Walsh Gilliatt saisi par la pieuvre sculpture de Joseph Carlier Les travailleurs de la mer musique de Michèle Reverdy Qui a faim n’est pas seul spectacle de René Loyon

58 Autres relations : Manifestation / Item
Relation de reproduction ou de présentation alternative Tout / Partie Manifestation Manifestation Manifestation Tout / Partie Item Item Item Relations de reproduction

59 Les principales relations
Relation de sujet entre le Groupe 3 et l’«Œuvre» Concept Œuvre Objet Expression Événement Lieu Manifestation Personne Item Collectivité Relations structurelles au sein du Groupe 1 Relations de responsabilité entre le Groupe 2 et le Groupe 1

60 Exemple d’« arborescence FRBR »
Les travailleurs de la mer trad. Hans Kauders trad. Carl Johann Perl trad. Rainer G. Schmidt trad. Lisa Haustein Die Arbeiter des Meeres E. Reiss, 1925 Die Arbeiter des Meeres Achilla-Presse, 2003 Männer des Meeres Continental, 1949 Die Arbeiter des Meeres Büchergilde Gutenberg, 1944 Par rapport au Catalogue général imprimé, il s’agit ici d’identifier chaque version linguistique, et non de regrouper toutes les versions simplement par langue Die Arbeiter des Meeres Neues Leben, 1975 Das Teufelsschiff Diogenes, 1987

61 Mise en œuvre du modèle FRBR
Médiathèque de la Cité de la Musique Catalogue construit autour des entités Œuvres et Manifestations Samarcande Interface FRBRisée du catalogue collectif des bibliothèques publiques de la communauté française de Belgique Data.bnf.fr Exposition sur le web de pages sur les auteurs et les œuvres à partir d’une FRBRisation des catalogues de la BnF

62 Objectifs du modèle FRAD
Analyse des fonctionnalités requises des données indispensables au contrôle d’autorité Gestion des points d’accès dans un catalogue Identification des entités représentées par ces points d’accès pour permettre de répondre aux besoins des utilisateurs des données d’autorité de partager et de réutiliser les données d’autorité Le modèle met l’accent sur les données non sur leur organisation dans des notices

63 FRAD FRAD (Functional requirements for authority data – Fonctionnalités requises des données d’autorité) : création d’un groupe de travail Objectif : Étendre le modèle FRBR, qui ne concerne que les données bibliographiques, aux autorités

64 Frbriser… il n’y a pas de solution facile pour implémenter les FRBR dans une structure MARC existante (intervention au congrès 2009 de l’IFLA) 2 solutions pour FRBRiser : recataloguer manuellement extraire des concepts FRBR des données bibliographiques existantes Les bibliographies nationales, de par leur cohérence et leur homogénéité, seraient les premières à pouvoir être FRBRisées Conclusion : beaucoup de complications, venant essentiellement de la manière dont les données bibliographiques existantes ont été saisies

65 Au total, FRBR… … regarde à la fois vers le passé et vers l’avenir :
cristallise l’idéal du regroupement des œuvres d’un auteur, déclinées par versions, par publications, par exemplaires mais ouvre aussi les données bibliographiques sur un nouvel environnement analyse la notice bibliographique comme une superposition de niveaux dont chacun peut être récupérable dans un contexte donné énumère pour chacun de ces niveaux les éléments de données qui peuvent faire l’objet d’une recherche traite l’information bibliographique comme un réseau d’éléments de données liés entre eux

66 Pour aller plus loin Autres exemples d'implémentations AustLit Gateway
Quelques tentatives d’implémentation littérale du modèle FRBR : à vrai dire peu convaincantes Les réalisations qui s’inspirent de FRBR sont plus intéressantes : AustLit Gateway Cité de la musique TEF (thèses électroniques françaises)… Au-delà de nos frontières professionnelles : Suscite l’intérêt des utilisateurs de la TEI et d’informaticiens non bibliothécaires

67 Bibliographie sur les FRBR
1998 : Rapport final sur les FRBR Functional Requirements for Bibliographic Records Fonctionnalités requises des notices bibliographiques Texte anglais (version d’origine – 1998) Texte anglais (version corrigée – 2008) Traduction française

68 3. RDA Code de catalogage à vocation internationale
piloté par le Joint Steering Committee for Development of RDA (JSC) composé de représentants de quatre pays : Australie, Canada, États-Unis, Royaume-Uni élargissement de la composition du JSC à partir de 2011 : entrée de l’Allemagne élaboré initialement par et pour une communauté spécifique : les bibliothèques anglo-saxonnes destiné à remplacer les règles de catalogage anglo-américaines AACR (AACR = Anglo-American Cataloguing Rules) Publication officielle : juin 2010

69 Qu’est-ce que RDA ? RDA = Ressources : Description et Accès Ressources
couvrir tous les types de ressources en particulier les ressources électroniques (du Web) code souple et extensible pour pouvoir prendre en compte de nouveaux types de ressources Description et Accès code de catalogage complet description bibliographique points d’accès et notices d’autorité indexation matière (à venir)

70 Objectifs de RDA Adapter les catalogues de bibliothèques à l’environnement du Web Cataloguer, c’est produire des métadonnées Produire de meilleures métadonnées pour permettre une meilleure recherche Aller au-delà des bibliothèques S’inscrire dans d’autres communautés d’utilisateurs (éditeurs, etc.)

71 Objectifs de RDA Mettre l’usager au cœur de la démarche de signalement des ressources conformément aux Principes internationaux de catalogage de l’IFLA en s’appuyant sur FRBR / FRAD données Pourquoi inclure ces données ? Pour aider un utilisateur à trouver identifier sélectionner se procurer

72 Objectifs de RDA Faciliter la recherche d’information dans le contexte des technologies actuelles Être dans le Web (sortir les données des silos) Ne fournir que les données pertinentes pour les besoins d’un utilisateur Modèles FRBR/FRAD au cœur des règles de catalogage éclatement de l’information bibliographique selon les entités FRBR créer un réseau de données interconnectées refléter les différents niveaux utiles à différents utilisateurs ouvre la voie à la mutualisation des données

73 Relations dans RDA

74 RDA et FRBR RDA est entièrement construit sur une interprétation du modèle FRBR dans sa structure dans sa terminologie dans la détermination des éléments d'information indispensables pour que le catalogue rende aux utilisateurs les services souhaités

75 Nouveau vocabulaire Reprend la terminologie FRBR Utilise constamment
Entités Attributs Relations Utilise constamment les noms des entités FRBR/FRAD Œuvre/Expression/Manifestation/Item les noms des « tâches utilisateur » Il est indispensable pour cataloguer d'être à l'aise avec tous ces termes

76 Organisation générale de RDA
10 sections réparties en 2 grands groupes décrire les attributs des entités décrire les relations entre les entités Chaque section contient des règles générales un chapitre pour chaque entité FRBR Chaque chapitre est associé à une (des) tâche(s) des utilisateurs du catalogue Exemples : 2. Identifier les manifestations et les exemplaires  TROUVER / IDENTIFIER 3. Décrire les supports  CHOISIR

77 Organisation générale de RDA
Décrire les attributs des entités Section 1  manifestation / item Section 2  œuvre / expression Section 3  personne / collectivité / famille Section 4  concept / objet / évènement / lieu description bibliographique Entités Groupe 1 notices d’autorité titres notices d’autorité entités ayant des relations de responsabilité Entités Groupe 2 Entités Groupe 3 notices d’autorité entités ayant des relations de sujet

78 Organisation générale de RDA
Décrire les relations entre les entités Section 5  entre œuvre / expression / manifestation / item Section 6  entre une ressource et les personnes, collectivités, familles Section 7  entre une œuvre et les concepts, objets, évènements, lieux Relations structurelles entre entités du Groupe 1 Accès à la description bibliographique Relations de responsabilité entre entités des Groupes 1 et 2 Accès à la description bibliographique Relations de sujet entre entités des Groupes 1 et 3 Accès matière

79 Organisation générale de RDA
Décrire les relations entre les entités Section 8  entre des œuvres, expressions, manifestations, items Section 9  entre des personnes, collectivités, familles Section 10  entre des concepts, objets, évènements, lieux Autres relations entre entités du Groupe 1 description bibliographique liens Relations entre entités du Groupe 2 notices d’autorité liens Relations entre entités du Groupe 3 notices d’autorité matière liens

80 Définition des éléments de données
Correspondance étroite entre les éléments de RDA et les attributs/relations des modèles FRBR/FRAD Mais… RDA va plus loin dans la précision définition d’une typologie détaillée à l’intérieur d’un élément générique définition de sous-éléments quelques extensions par rapport aux modèles FRBR/FRAD

81 Définition des éléments de données
Manifestation modèle FRBR : attributs RDA : éléments Titre de la manifestation Titre Mention de responsabilité Mention d’édition/numéro Mention d’édition Mention de collection Type de support etc.

82 Définition des éléments de données
modèle FRBR : attributs RDA : élément avec typologie détaillée Titre de la manifestation Titre Titre propre Titre parallèle Complément du titre Complément du titre parallèle Variante de titre Titre précédent Titre suivant Titre clé Titre abrégé

83 Définition des éléments de données
modèle FRBR : relations RDA : éléments personne / collectivité / famille est associé à œuvre Créateur Autre personne / collectivité / famille associée à une œuvre personne / collectivité / famille est associé à expression Contributeur personne / collectivité / famille est associé à manifestation Producteur Éditeur Distributeur Fabricant Autre personne / collectivité / famille associée à une manifestation

84 Qu’implique un catalogage FRBRisé ?
Rôle croissant des notices d’autorité, dès la période de transition (SIGB existants) notices bibliographiques pour les manifestations notices d’exemplaires pour les exemplaires notices d’autorité pour les œuvres personnes collectivités familles concepts objets évènements lieux pour les expressions nouveau ! établir systématiquement des notices d’autorité pour les œuvres si nécessaire de distinguer différentes expressions

85 FRBRisation à la BNF Un accès titre uniforme pour les jeux vidéo et les films Voir le détail sur _video_films.html

86 Notices d’autorité Évolution des notices d’autorité
de notices servant à contrôler des points d’accès vers des notices pour différentes entités (œuvre, personne, collectivité, etc.) description de l’entité : ses attributs avec des relations avec d’autres entités (liens entre notices)

87 Produire des métadonnées
C’est produire des données qui répondent aux besoins des utilisateurs exactes précises visibles réutilisables

88 Des données qui répondent aux besoins des utilisateurs
Définition d’un ensemble d’éléments fondamentaux (core elements) obligatoires si applicables définis à partir de leur importance pour répondre aux principales tâches des utilisateurs identifier et choisir une manifestation identifier les œuvres et les expressions contenues dans une manifestation identifier le (ou les) créateur(s) d’une œuvre trouver une personne, une collectivité ou une famille associée à une ressource identifier une personne, une collectivité ou une famille

89 Des données plus précises
Associer chaque information à l’entité FRBR pertinente permet de distinguer clairement type et forme du contenu forme  attributs de l’œuvre  « form of work » (§ 6.3) exemples : poème, film, symphonie,… type  attributs de l’expression  « content type » (§ 6.10) exemples : texte, parole, son, interprétation musicale, musique notée, … type et forme de la présentation matérielle  attributs de la manifestation deux niveaux de précision générique  « media type » (§ 3.2) exemples : pas de médiation, microforme, audio, vidéo, électronique,… spécifique  « carrier type » (§ 3.3) exemples : feuille, volume disque audio, cassette audio, bande,… ressource en ligne, disque, disquette,…

90 Des données réutilisables
Récupération automatique des données descriptives transcription des informations descriptives telles qu’elles figurent sur les ressources correction par le catalogueur des erreurs ou inexactitudes en créant des notes ou des accès (variantes) définition de référentiels communs avec ONIX éléments « content type », « media type », « carrier type » possibilité de générer automatiquement certains éléments de la description bibliographique par récupération directe des données d’une ressource électronique par récupération des métadonnées fournies par les créateurs de la ressource par les éditeurs

91 Les catalogues dans l’environnement numérique
Abandonner des contraintes héritées de la présentation des catalogues sur fiches changement de vocabulaire on ne parle plus de « vedette », mais de « point d’accès » fin de l’emploi d’abréviations abandon de la règle de trois au moins un (créateur, éditeur, etc.) mais pourquoi pas tous, si c’est utile aux utilisateurs du catalogue possibilité de multiplier les points d’accès permet d’assurer aux utilisateurs un plus grand confort de recherche

92 Les catalogues dans l’environnement numérique
Adopter les technologies du Web Préparer une nouvelle structure des catalogues éclatement des informations selon les entités FRBR importance des liens

93 Évolution en 2 étapes RDA est prévu pour être compatible avec MARC car la plupart des bibliothèques qui vont appliquer RDA utilisent aujourd’hui un SIGB fondé sur MARC 21 premières applications de RDA en MARC 21 évolutions de MARC 21 un travail similaire est en cours pour UNIMARC RDA permet d’aller vers une structure proche de RDF et du Web sémantique les bibliothèques vont bientôt migrer vers une nouvelle génération de systèmes dont la structure de bases de données reflètera les modèles entités-relations Intérêt d’un code fondé sur les modèles FRBR/FRAD

94 Scénario 3 Localisation : Toulouse 2. BUC Mirail Cote : MAN Item (éventuellement inclus dans la notice de Manifestation) Autorité Œuvre Titre : La mort à Venise / Thomas Mann ; traduction de Philippe Jaccottet ; illustrations de Gérard de Palézieux Publication : Lausanne : la Bibliothèque des arts, 1994 Forme de contenu : Texte Langue de l’expression : français Type de médiation : Sans médiation Type de support : Volume Importance matérielle : 182 pages Accès autorisé Œuvre : Mann, Thomas ( ). Der Tod in Venedig Accès autorisé Expression : Mann, Thomas ( ). Der Tod in Venedig. Français (Jaccottet) Accès autorisé Personne associée à l’œuvre : Mann, Thomas ( ) Accès autorisé Personne associée à l’expression : Jaccottet, Philippe (1925-….) Identifiant : xxxxxx Titre privilégié : Der Tod in Venedig Forme de l’œuvre : Roman Créateur de l’œuvre : Mann, Thomas ( ) Œuvre associée : [lien] Relation : œuvre adaptée Autorité Nom de personne Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Mann, Thomas ( ) Date de naissance : Date de mort : Autorité Nom de personne Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Jaccottet, Philippe (1925-….) Date de naissance : Manifestation Autorité Œuvre Titre : Mort à Venise / Luchino Visconti, réalisateur, scénario ; Thomas Mann, auteur adapté ; Nicola Badalucco, scénario . Les damnés / Luchino Visconti, réalisateur, mise en scène, scénario Publication : [Neuilly-sur-Seine] : Warner home video France, [2004] Forme de contenu : Image animée bidimensionnelle Type de médiation: Vidéo Importance matérielle : 4 DVD (4 h 35) Accès autorisés Identifiant : xxxxxx Titre privilégié : Morte a Venezia Forme de l’œuvre : Film Créateur de l’œuvre : Visconti, Lucchino ( ) Œuvre associée : [lien] Relation : d’après Autorité Nom de personne Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Visconti, Lucchino ( ) Date de naissance. : Date de mort : Manifestation 94

95 Scénario 2 Autorité Expression Item Manifestation
Localisation : Toulouse 2. BUC Mirail Cote : MAN Item Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Der Tod in Venedig. Français (Jaccottet) Forme de contenu : Texte Langue de l’expression : français Contributeur de l’expression : Jaccottet, Philippe (1925-….) Fonction: Traducteur Titre : La mort à Venise / Thomas Mann ; traduction de Philippe Jaccottet ; illustrations de Gérard de Palézieux Publication : Lausanne : la Bibliothèque des arts, 1994 Forme de contenu : Texte Langue de l’expression : français Type de médiation : Sans médiation Type de support : Volume Importance matérielle : 182 pages Accès autorisé Œuvre : Mann, Thomas ( ). Der Tod in Venedig Accès autorisé Expression : Mann, Thomas ( ). Der Tod in Venedig. Français (Jaccottet) Accès autorisé Personne associée à l’œuvre : Mann, Thomas ( ) Accès autorisé Personne associée à l’expression : Jaccottet, Philippe (1925-….) Manifestation Autorité Nom de personne Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Jaccottet, Philippe (1925-….) Date de naissance : Autorité Œuvre Identifiant : xxxxxx Titre privilégié : Der Tod in Venedig Forme de l’œuvre : Roman Créateur de l’œuvre : Mann, Thomas ( ) Œuvre associée : [lien] Relation : œuvre adaptée Autorité Nom de personne Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Mann, Thomas ( ) Dates biographiques : / Titre : Mort à Venise / Luchino Visconti, réalisateur, scénario ; Thomas Mann, auteur adapté ; Nicola Badalucco, scénario. Les damnés / Luchino Visconti, réalisateur, mise en scène, scénario Publication : [Neuilly-sur-Seine] : Warner home video France, [2004] Forme de contenu : Image animée bidimensionnelle Type de médiation : Vidéo Importance matérielle : 4 DVD (4 h 35) Accès autorisés Autorité Nom de personne Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Visconti, Lucchino ( ) Dates biographiques : / Autorité Œuvre Identifiant : xxxxxx Titre privilégié : Morte a Venezia Forme de l’œuvre : Film Créateur de l’œuvre : [lien] Œuvre associée : [lien] Relation : d’après Manifestation 95

96 Scénario 1 Item 1 I2, I3, … Nom de collectivité Œuvre Nom de personne
Localisation : Toulouse 2. BUC Mirail Cote : MAN Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Université de Toulouse-Le Mirail. Bibliothèque universitaire centrale Item 1 I2, I3, … Titre : La mort à Venise / Thomas Mann ; traduction de Philippe Jaccottet ; illustrations de Gérard de Palézieux Publication: Lausanne : la Bibliothèque des arts, 1994 Type de médiation : Sans médiation Type de support : Volume Importance matérielle : 182 pages Nom de collectivité Œuvre Nom de personne Identifiant : xxxxxx Titre privilégié : Der Tod in Venedig Créateur de l’œuvre : [lien] Œuvre associée : [lien] Relation : œuvre adaptée Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Mann, Thomas ( ) Dates biographiques : / Expression 1 E2, E3, … Manifestation 1 Nom de personne Identifiant : xxxxxx Forme de contenu : Texte Langue de l’expression : français Contributeur : [lien] Fonction : Traducteur Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Jaccottet, Philippe (1925-….) Date de naissance : M2, M3, … Œuvre Nom de personne Titre : Mort à Venise / Luchino Visconti, réalisateur, scénario ; Thomas Mann, auteur adapté ; Nicola Badalucco, scénario. Les damnés / Luchino Visconti, réalisateur, mise en scène, scénario Publication : [Neuilly-sur-Seine] : Warner home video France, [2004] Type de médiation : Vidéo Importance matérielle : 4 DVD (4 h 35) ... Identifiant : xxxxxx Titre privilégié : Morte a Venezia Forme de l’œuvre : Film Créateur de l’œuvre : [lien] Œuvre associée : [lien] Relation : d’après Identifiant : xxxxxx Accès autorisé : Visconti, Lucchino ( ) Dates biographiques : / Identifiant : xxxxxx Forme de contenu : Image animée bidimensionnelle Manifestation 1 Expression 1 96

97 Qu’est-ce que RDA va changer ?
Les mêmes informations bibliographiques … mais organisées différemment Répartition entre plusieurs notices des éléments de description Manifestation > données transcrites et description matérielle Œuvre/Expression > données normalisées Points d’accès associés au niveau pertinent Œuvre > créateur(s) + sujet(s) Expression > contributeur(s) Manifestation > responsabilité(s) commerciale(s) si nécessaire

98 Qu’est-ce que RDA va changer ?
Nouvelle pratique du catalogage Moins centrée sur la transcription Récupération de métadonnées existantes métadonnées présentes dans les ressources électroniques métadonnées créées par les éditeurs Valeur ajoutée par les catalogueurs Contrôle, validation / correction des métadonnées récupérées Données d’autorité Liens entre ressources au sein du catalogue vers d’autres ressources externes

99 Une norme de contenu RDA s’attache à définir l’information requise pour décrire une ressource traite du contenu de l’information bibliographique s’affranchit des modes de présentation ordre des éléments ponctuation prescrite ISBD = option d’affichage s’affranchit du format utilisé pour encoder l’information format MARC 21 schéma XML : Dublin Core MODS etc.

100 Titre propre : L’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou La préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie Mentions de responsabilité : Charles Darwin texte établi par Daniel Becquemont à partir de la traduction de l'anglais d'Edmond Barbier présentation, chronologie et bibliographie par Jean- Marc Drouin Mention d’édition : Édition mise à jour en 2008 Lieu de publication : Paris Nom de l’éditeur : Flammarion Date de publication : DL 2008 Mention de collection : GF Numéro dans la collection : 1389 Mode de publication : Unité isolée Identifiant : ISBN Type de médiation : Sans médiation Type de support : Volume Importance matérielle : 619 pages Dimensions : 18 cm

101 Œuvre Item 1 Item 2 Expression Manifestation
Localisation : BnF. Sciences et techniques - Magasin Cote : Œuvre Item 1 Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection Titre privilégié : On the origin of the species by means of natural selection Variantes de titre : The preservation of favoured races in the struggle for life De l'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle Date de l’œuvre : 1859 Nature du contenu : Traité d’histoire biologique Créateur de l’œuvre : Darwin, Charles ( ) Fonction : auteur Localisation : BnF. Philosophie, histoire, sciences de l’homme – Salle J Cote : DARW o Item 2 Titre propre : L’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou La préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie Mentions de responsabilité : Charles Darwin texte établi par Daniel Becquemont à partir de la traduction de l'anglais d'Edmond Barbier présentation, chronologie et bibliographie par Jean-Marc Drouin Mention d’édition : Édition mise à jour en 2008 Lieu de publication : Paris Nom de l’éditeur : Flammarion Date de publication : DL 2008 Mention de collection : GF Numéro dans la collection : 1389 Mode de publication : Unité isolée Identifiant : ISBN Type de médiation : Sans médiation Type de support : Volume Importance matérielle : 619 pages Dimensions : 18 cm Point d’accès à l’Œuvre : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection Point d’accès à l’Expression : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection. Français (Becquemont) Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection. Français (Becquemont) Type de contenu : texte Date de l’expression : 1992 Langue de l’expression : français Contenu supplémentaire : Bibliographie : pages Index Contributeur : Becquemont, Daniel Fonction : éditeur Contributeur : Barbier, Edmond (1834?-1880) Fonction : traducteur Contributeur : Drouin, Jean-Marc ( ) Fonction : auteur de commentaire ajouté Expression Manifestation

102 Item 1 Œuvre Sujet Sujet Personne Manifestation Expression Personne
Localisation : BnF. Sciences et techniques - Magasin Cote : Item 1 Identifiant : xxxxx Indice : Libellé : Théories de l’évolution Classification: CDD Édition : 22 Identifiant : xxxxx Point d’accès autorisé : Origine des espèces Formes rejetées : Espèces (biologie) -- Origines Théories sur l'origine des espèces Référentiel : Rameau Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Darwin, Charles ( ) Date de naissance : Date de mort : Lieu de naissance : Shrewsbury (G.B.) Lieu de mort : Down House, Kent (G.B.) Pays : Grande-Bretagne Langue : anglais Sexe : masculin Profession ou occupation : Naturaliste et géologue Informations biographiques : Auteur de la théorie de l’évolution Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection Titre privilégié : On the origin of the species by means of natural selection Variantes de titre : The preservation of favoured races in the struggle for life De l'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle Date de l’œuvre : 1859 Nature du contenu : Traité d’histoire biologique Créateur de l’œuvre : Darwin, Charles ( ) Fonction : auteur Œuvre Sujet Sujet Personne Titre propre : L’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou La préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie Mentions de responsabilité : Charles Darwin texte établi par Daniel Becquemont à partir de la traduction de l'anglais d'Edmond Barbier présentation, chronologie et bibliographie par Jean-Marc Drouin Mention d’édition : Édition mise à jour en 2008 Lieu de publication : Paris Nom de l’éditeur : Flammarion Date de publication : DL 2008 Mention de collection : GF Numéro dans la collection : 1389 Mode de publication : Unité isolée Identifiant : ISBN Type de médiation : Sans médiation Type de support : Volume Importance matérielle : 619 pages Dimensions : 18 cm Point d’accès à l’Œuvre : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection Point d’accès à l’Expression : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection. Français (Becquemont) Manifestation Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Darwin, Charles ( ). On the origin of the species by means of natural selection. Français (Becquemont) Type de contenu : texte Date de l’expression : 1992 Langue de l’expression : français Contenu supplémentaire : Bibliographie : pages Index Contributeur : Becquemont, Daniel Fonction : éditeur Contributeur : Barbier, Edmond (1834?-1880) Fonction : traducteur Contributeur : Drouin, Jean-Marc ( ) Fonction : auteur de commentaire ajouté Expression Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Barbier, Edmond (1834?-1880) Date de naissance : 1834? Date de mort : Domaine d’activité : Traduction scientifique Personne Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Becquemont, Daniel Date de naissance : 19.. Profession ou occupation : Historien des idées et des sciences Identifiant : xxxxxx Point d’accès autorisé : Drouin, Jean-Marc (1948-….) Date de naissance : 1948 Profession ou occupation : Philosophe et historien des sciences Personne Personne

103 Une norme de contenu Accessible à travers un outil en ligne RDA Toolkit Code de catalogage Gestion des profils Mappings RDA / MARC 21 RDA / MODS Exemples de notices en RDA Documentation complémentaire

104

105

106

107 Un référentiel pour le web sémantique
Définition d’un espace de noms pour RDA enregistrement de RDA dans l’Open Metadata Registry avec attribution d’identifiants pérennes (URI) éléments (jeu de métadonnées) listes de valeurs permet l’expression en RDF des données créées avec RDA

108

109

110

111 Cette publication a pour titre propre "L’origine des espèces…" Cette publication matérialise l’Expression Darwin, Charles. On the origin of species… Français (Becquemont) Cette Expression a pour forme de contenu Texte Cette Expression réalise l’Œuvre Darwin, Charles. On the origin of species… Cette Œuvre a pour titre "On the origin of species…" Cette Œuvre a pour auteur Darwin, Charles ( )

112 Pour les machines Pour les humains "On the origin of species…"
Cette publication a pour titre propre "L’origine des espèces…" "L’origine des espèces…" Cette publication matérialise l’Expression Darwin, Charles. On the origin of species… Français (Becquemont) :Expression Cette Expression a pour forme de contenu Texte Pour les humains :Expression Pour les machines :Expression Cette Expression réalise l’Œuvre Darwin, Charles. On the origin of species… Cette Œuvre a pour titre "On the origin of species…" "On the origin of species…" Cette Œuvre a pour auteur Darwin, Charles ( )

113 "L’origine des espèces…"
"On the origin of species…" Oeuvre is embodiment of is realization of Expression Texte

114 Les limites de RDA : un code trop ouvert
RDA donne un cadre général et peu contraignant peu d’éléments obligatoires nombreuses options « alternative » « optional addition » / « optional omission » totale liberté pour l’encodage des données plusieurs formats possibles liberté d’individualiser ou non chacune des entités du Groupe 1  choix entre plusieurs scénarios d’implémentation possibilité de définir des profils d’application de RDA Confusion des règles

115 Un code trop proche des AACR
Volonté de ménager une transition en douceur et d’assurer la compatibilité avec les notices produites selon les AACR Une interprétation particulière du modèle FRBR définition contestable de l’Expression découpage arbitraire et insatisfaisant entre les entités FRBR Règles dans le prolongement des AACR

116 Un code trop proche des AACR
Règles dans le prolongement des AACR persistance de règles archaïques [omission de l’article initial dans les points d’accès titre] Évolution du code en novembre  omission de l’article initial devient une simple alternative construction des points d’accès créateur/titre point de vue anglo-américain prédominant documents internationaux (IFLA, ISO) ignorés traitements particuliers pour le monde anglo-américain noms géographiques culture différente interprètes œuvres juridiques

117 Un code encore incomplet
Règles insatisfaisantes (ou insuffisantes) pour certains types de ressources Ressources audiovisuelles Ressources continues Ressources cartographiques Images fixes

118 Des questions qui se posent
Ergonomie de RDA Toolkit Coût d’abonnement Participation à l’évolution du code ?

119 4. Le Web de données Un Web constitué de données accessibles, structurées, dans un format non-propriétaire, identifiées et liées entre elles sémantiquement (Définition de Tim Berners-Lee dès 1999) Objectif : Mettre à disposition des données en utilisant des techniques standardisées qui garantissent l’interopérabilité (utilisabilité dans des contextes et avec des systèmes différents sans restriction de conditions d’accès ou de mise en œuvre)

120 Architecture du Web (1) World Wide Web : toile d'araignée de serveurs d'informations reliés les uns aux autres par des liens physiques (le réseau matériel) et des liens logiques (les liens hypertextes) Architecture du Web = les standards définissant l’infrastructure technologique Rôle du W3C (World Wide Web Consortium) : s’occupe de la standardisation de l’architecture du Web

121 Les objectifs du W3C Accessibilité pour les logiciels et machines
Interopérabilité et portabilité Production de contenu Web facilitée Réduction du volume des pages Meilleure visibilité et indexation par les moteurs de recherche Compatibilité Pérennité des documents Validation des pages par des services de validation pour garantir la cohérence et la qualité du code Accessibilité universelle aux contenus

122 Architecture du Web (2) Repose sur 3 technologies :
URI (Uniform Resource Identifier) Chaîne de caractères normalisés permettant d'identifier de manière permanente une ressource abstraite ou physique, accessible ou non sur Internet (personne, organisme, lieu, évènement, concept, …) 3 déclinaisons : URC (Uniform Resource Characteristic) : caractéristiques d’une ressource URN (Uniform Resource Name) : nom d’une ressource URL (Uniform Resource Locator) : spécification de l'adresse physique de localisation d'une ressource sur Internet et de la méthode permettant d'y accéder HTTP (Hypertext Transfer Protocol) HTML (Hypertext Markup Language) : standard défini par le W3C pour la diffusion de documents sur le Web pour pouvoir afficher de l'information à l'aide de balises dont le nombre est limité. Il est interprété par le navigateur

123 Une histoire : Web 1.0 Web 1.0 = Web documentaire Web statique
1 page = 1 document Traitement des ressources limité à leur mise en forme Navigation entre les pages avec les liens hypertexte Limites du Web statique Contenu non structuré Pas de possibilité de requête Impossibilité de renvoyer une page personnalisée selon le visiteur Impossibilité d’exploiter les ressources d’une base de données

124 Web statique

125 Une évolution : le Web dynamique

126 Le Web 2.0 Pratiquement aujourd’hui tous les sites sont dynamiques
Exploitation de volumes importants d’informations (bases de données, moteurs de recherche) Personnalisation de l’accès à l’information Naissance du Web 2.0 = Web contributif Les utilisateurs font partie du processus documentaire Ajout de connaissances et de commentaires aux contenus

127 Le Web 3.0 Extension du Web permettant de relier non pas des documents (pages HTML) mais les données elles-mêmes, et de les rendre exploitables par des machines Repose sur les mêmes technologies de base URI : nommage des ressources HTTP : transfert des données Mais : Evolution du langage de balisage : il ne s’agit plus d‘échanger des documents destinés à être immédiatement visualisés mais des données structurées XML (eXtensible Markup Language) : Format textuel d’échanges de documents et données structurées lisible par les machines Chacun peut définir la structure et le balisage Garantit l’interopérabilité, la portabilité et l’extensibilité des données et de leur structure Construction du Web de données liées grâce au langage RDF = 1 modèle et plusieurs syntaxes dont une en XML

128 RDF = Resource Description Framework
Nouveau modèle généraliste et standardisé pour encoder, échanger et réutiliser des métadonnées structurées Proposé en 1999 par le W3C Langage dans lequel on décrit, représente et relie des ressources ( = données) à échanger sur le Web Permet de décrire des ressources simplement : document, personne, objet, évènement Objectif : partager les mêmes métadonnées pour des ressources partagées par utilisation d’une syntaxe commune

129 RDF : un modèle conceptuel (1)
Principe de base : toute chose peut être décrite avec des phrases minimales composées d’un verbe, d’un sujet et d’un complément = déclaration RDF Exemple : Honoré de Balzac a écrit "La Comédie humaine" Sujet : Honoré de Balzac Ressource Verbe : a écrit Prédicat Complément : La Comédie humaine Objet

130 RDF : un modèle conceptuel (2)
Modèle de données élémentaires constitué de 3 types d’objets : Ressource : toute chose décrite par une expression RDF = entité d’information pouvant être identifiée par un identificateur (URI) Propriété : caractéristique, attribut ou relation utilisé pour décrire une ressource Déclaration : association d'une propriété à une ressource

131 RDF : la notion de triplet
Une déclaration est composée de 3 éléments = triplet Triplet {ressource – propriété – valeur} sujet = ressource prédicat = propriété : nature de la relation objet = valeur : caractéristique ou ressource liée Exemple : Sujet (Ressource) : Honoré de Balzac Prédicat (Propriété) : Creator Objet (Valeur) : La Comédie humaine

132 RDF : Graphe La déclaration est représentée visuellement par un graphe (système de nœuds reliés par des flèches) qui permet de parcourir l'information de lien en lien OBJET SUJET PREDICAT

133 RDF : modèle de graphe Chaque membre du triplet est une ressource qui peut être le sujet ou l’objet d’autres déclarations On construit ainsi un modèle de graphe

134 Formalisme RDF (1) Modèle permettant de représenter un nombre considérable de ressources désignées par un URI Eclatement de l’information Des données et pas des « documents » Plus de souplesse pour manipuler, sélectionner…

135 Formalisme RDF (2) Mais, des inconvénients :
Problème pour la création et la maintenance des URI Complexité pour représenter certaines déclarations, les périodes, les provenances, l’absence d’information, globalement, tout ce qui nécessiterait un 4e élément dans le triplet Exemples : Jacques Chirac a été président de la République française de 1995 à 2007 Ce livre a été publié en 1981 par l’IGN à Paris et par la Chambre d’Agriculture de l’Indre à Châteauroux La date de publication de ce livre est inconnue mais doit se situer entre 1917 et 1923 selon la source X

136 RDF : un langage extensible
Cadre conceptuel de description des ressources applicable à n’importe quel domaine d’application Peut être exprimé en utilisant la syntaxe RDF/XML (eXtensible Markup Language) : seule syntaxe qui fait l’objet actuellement d’une recommandation du W3C

137 Syntaxe RDF exemple : métadonnées de la DCMI
<?xml version="1.0" encoding="iso " ?> <!DOCTYPE rdf:RDF PUBLIC "-//DUBLIN CORE//DCMES DTD 2002/07/31//EN" "http://dublincore.org/documents/2002/07/31/dcmes-xml/dcmes-xml-dtd.dtd"> <rdf:RDF xmlns:rdf="http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#" xmlns:dc ="http://purl.org/dc/elements/1.1/"> <rdf:Description rdf:about="http://www.w3.org"> <dc:Title>L'avenir des méta-tags</dc:Title> <dc:Description> Avenir des métadonnées </dc:Description> <dc:Publisher>W3C</dc:Publisher> <dc:Date> </dc:Date> <dc:subject>Avenir des métadonnées</ <dc:Type>World Wide Web Home Page</dc:Type> <dc:Format>text/html</dc:Format> <dc:Language>en</ </rdf:Description> </rdf:RDF>

138 Interprétation et utilisation des données
Modèle de données : RDF Langage d’interrogation : SPARQL = langage de requête sur les graphes RDF permettant de spécifier le type de données recherchées Schémas (ou ontologies ) : document formel expliquant le sens, les catégories, les relations, les contraintes de données, la structure Exemples : Description d’un profil utilisateur : Foaf Description d’une notice bibliographique : Dublin Core

139 Web de données et Web sémantique
Web de données : possibilité de relier et d’échanger des données identifiées par des URI Web sémantique : possibilité d’échanger les schémas des données et la sémantique associée Objectif : permettre aux machines de comprendre la sémantique, la signification de l’information sur le Web

140 Pour que les données du catalogue soient visibles sur le Web, une histoire par étapes
Publication du catalogue (OPAC) Constitution de portails permettant un accès fédéré à plusieurs bases de données Mise à disposition dans des entrepôts via des conversions (OAI-PMH)

141 Du catalogue au Web de données : «Der Tod in Venedig» dans le catalogue général BNF (Affichage public)

142 Du catalogue au Web de données : «La mort à Venise» dans data.bnf.fr

143 RDF (1) : Structurer l’information
700     $ $aMann$bThomas$f $  1   $aDer Tod in Venedig$bTexte imprimé$fThomas Mann 700 $aMann$bThomas$f $4070 200 ‘‘Der Tod in Venedig’’

144 RDF (2) : Nommer les ressources avec des identifiants URI
$4070 700 $aMann$bThomas $f 200 « Der Tod in Venedig »

145 RDF (3) : définir les relations entre les ressources en utilisant des vocabulaires normalisés
auteur $4070 100 DC:creator nom 700$a Mann FOAF:familyName 700$b prénom titre 245 FOAF:givenName DC:title Thomas ‘‘Der Tod in Venedig’’

146 RDF (4) : Nommer les relations avec des URIs
DC:creator FOAF:familyName Mann DC:title FOAF:givenName Thomas ‘‘Der Tod in Venedig’’

147 RDF (5) : Exprimer le tout avec une syntaxe normalisée
@prefix dc: < @prefix foaf: < dc:creator ‘‘Mann’’; foaf:givenName ‘‘Thomas’’. ‘‘Der Tod in Venedig’’.

148 Que va nous apporter le Web de données ?
Relier les catalogues des bibliothèques avec d’autres données existantes Ouverture à d’autres communautés (libraires, éditeurs, …) Navigation par les utilisateurs sans avoir à connaître les formats des bases de données et les langages de requête spécifiques Plus de visibilité par les moteurs de recherche Tirer parti des données structurées des catalogue et des référentiels Interopérabilité = Souplesse pour la réutilisation des données

149 Les bibliothèques dans le Web de données aujourd’hui

150 5. Actualités et perspectives
REICAT : Regole Italiane di CATalogazione (2009) Fondées sur le modèle FRBR Et sur les nouveaux principes internationaux de catalogage (PIC) Le format national utilisé en Italie est Unimarc

151 RDA Juin 2010 : publication de RDA
Septembre 2010-Mai 2011 : Tests de catalogage RDA aux États-Unis (26 bibliothèques) Le rapport final des tests pointe quelques insuffisances de RDA Rapport final : Juin 2011 : LoC, NLA, NLM annoncent leur intention d’appliquer RDA LoC, NLA et NLM appliqueront RDA à partir du 31 mars 2013 Bibliothèques nationales d’Allemagne, Australie, Canada et Royaume Uni appliqueront RDA à partir de 2013

152 LoC - Bibliographic Framework Transition Initiative
Mai 2011 : lancement de Bibliographic Framework Transition Initiative à la LoC Réflexion sur le format futur des échanges d’information bibliographique MARC : inadapté au nouvel environnement Devra être remplacé par un nouveau format, à définir Une période de transition (10 ans) Mai 2012 : lancement de la création d’un nouveau modèle de données aussi robuste que MARC plus apte à exprimer le modèle FRBR adapté aux technologies du web (XML, RDF…) Travail confié à une société de service Le modèle fourni constituera une solide base de discussion («a strong starting point for discussion ») avec les utilisateurs

153 En France : que faire ? Nos règles de catalogage sont caduques
On a besoin de mettre en œuvre FRBR et FRAD Réviser nos normes ? Retenir un des codes disponibles ? REICAT (Italie, 2009) RDA (communauté AACR2, 2010) RDA est d’emblée conçu pour le web RDA se veut « international » La France a répondu à l’enquête sur le projet de RDA (commentaires abondants)

154 En France : adopter RDA ? Question débattue dans le cadre AFNOR GC46 (groupe de coordination Information et documentation) 2 instances créées au printemps 2010 : Groupe technique (instruire) Groupe stratégique (décider) Décision attendue : fin 2011

155 RDA en France : groupe stratégique
Présidence : Raymond Bérard (ABES) Membres : Les tutelles (MESR/MISTRD et MCC/SLL) La BnF Les associations professionnelles (ABF, ADBGV, ADBDP, ADBU, AURA, IABD) Les organismes de formation (ENSSIB, CNFPT) Electre La FULBI Un consultant AFNOR GC 46

156 RDA en France : groupe technique
Cadre : AFNOR GC46 / CN357 Modélisation, production et accès aux documents / GE6 Description bibliographique des documents édités Animation : Françoise Leresche (BnF) Début des travaux : 9 septembre 2010 Missions initiales : analyse fine des règles schéma d'implémentation de RDA à adopter en France impacts sur les SIGB et les catalogues existants impacts sur les échanges et la récupération de notices besoins en formation coûts

157 RDA en France ? Analyse de RDA :
GT relève dans RDA des points de désaccord, dont certains bloquants GT propose au GS de ne pas appliquer RDA dans l’immédiat Mais de le faire évoluer afin de le rendre acceptable Le GS accepte cette proposition (avril 2011) À condition de travailler sur les évolutions de RDA dans un cadre européen

158 FRBR en France Mise en œuvre des FRBR : FRBR avant tout
« RDA n’est pas une fin en soi » (CR réunion du GS, 16 nov. 2011) Scénario 1 privilégié BnF et ABES doivent FRBRiser leurs catalogues

159 Exposition des métadonnées bibliographiques dans le web de données
Organisation / diffusion de l’information bibliographique en France Vers un nouveau modèle Exposition des métadonnées bibliographiques dans le web de données Conséquence : mutations dans les modes de diffusion des métadonnées Notamment celles produites par les agences nationales (BnF, ABES) Repenser l’organisation et la diffusion de l’information bibliographique en France Crucial pour les concepteurs de systèmes informatisés et de services aux bibliothèques Crucial pour les travaux de normalisation en cours

160 Vers une Bibliographic Framework Transition Initiative à la française
Le GS en appelle aux tutelles Création du CSB (Comité stratégique bibliographique), février 2012 Commande du CSB à BnF et ABES : « un document d’orientation formalisant les enjeux identifiés à ce jour » Fixer « les grands principes des évolutions qui se profilent » Proposer « une trajectoire partagée au niveau national, en se projetant sur une dizaine d’années, comme l’ont fait nos collègues américains dans le cadre de la Bibliographic Framework Initiative. » Pour septembre 2012

161 Questions de formation
Un sous-groupe « Formation » du groupe technique (depuis mai 2011) Trop tôt pour former à RDA ou à de nouvelles normes / nouveaux formats Former / sensibiliser à : Modélisation (FRBR, FRAD) Web sémantique / web de données / RDF Évolutions en cours dans le domaine des métadonnées bibliographiques et d’autorité Plaquette d’information Les catalogues au défi du web (2012) Constitution d’un groupe national de formateurs (2012)

162 Questions d’information
Le Groupe stratégique souhaite une campagne de communication nationale de grande ampleur (réunion du 16 novembre 2011) Le CSB demande à BnF et ABES de décrire « les actions à envisager en matière de formation et de communication auprès des professionnels » Dans le « document d’orientation » cité supra.

163 Impacts sur les S(I)GB & les coûts
Le Groupe technique a mené 2 actions en la matière : Réunions d’information avec les fournisseurs (avec FULBI et CfU) Enquête Nationale sur l’informatisation des bibliothèques en France (2012) Le Groupe stratégique demande aux tutelles de financer une étude spécifique «  portant sur les impacts structurels, organisationnels, économiques et humains des évolutions conceptuelles, normatives et technologiques en cours, autour de la FRBRisation des catalogues et du Web de données. » Le CSB demande à BnF et ABES de lui fournir « les éléments de cahier des charges de l’étude » Dans le « document d’orientation » cité supra.

164 Faire évoluer RDA : EURIG
EURIG : Groupe d’intérêt européen pour RDA Mis en place de manière informelle en 2009 Prend une forme officielle en décembre 2011 Site www : Autres pays européens : même intérêt / questionnement qu’en France Situations différentes d’un pays à l’autre (règles, formats) : éventuelle transition vers RDA plus ou moins facile Freins : travaux de traduction et d’implémentation

165 Faire évoluer RDA : EURIG
Membres français : BnF (vice-présidence), ABES La France retient EURIG comme vecteur unique de ses demandes d’évolution Demandes soumises à EURIG Discutées dans ce cadre Transmises au JSC sous le timbre d’EURIG La France joue un rôle moteur Réunion de Paris (27 janvier 2012) Initiative française, dossier technique élaboré par la France 4 propositions formalisées et transmises au JSC Réunion de Helsinki (15 août 2012) sur illustrations et agrégats 2 propositions françaises de fond discutées [soumises à l’approbation formelle d’EURIG à la réunion de Madrid, 21 sept. 2012] Propositions françaises : élaborées par le Groupe technique

166 Des normes de transition
Besoin de réviser les normes françaises Alignement sur FRBR, FRAD, PIC Rapprochement avec RDA Le Groupe technique RDA en France a entamé le travail de révision en 2011 Sous-groupes spécifiques Description des Manifestations FRBRisation Notices d'autorité pour les Collectivités et les Lieux Notices d'autorité pour les Œuvres Notices d'autorité pour les Personnes et les Familles Échéance : fin 2013

167 En attendant… Ce que peut déjà faire le catalogueur :
être particulièrement attentif aux données susceptibles de faciliter une automatisation de la FRBRisation des catalogues Et en particulier : Bloc 1 de l’UNIMARC : données codées et notamment les langues (101) : langue de la publication et langue originale, en cas de traduction Mention d’édition (205) : 2ème éd. Traductions : transcrire systématiquement le titre original de l’œuvre (454) Liens Accès auteur : choix de la bonne étiquette (7XX) et codes fonction ($4) Référence : billet du 24/04/2012 de Ph. Le Pape sur le blog

168 Pour aller plus loin… Bibliothèque et archives du Canada a mis en ligne une FAQ sur RDA : Site web du code de catalogage RDA : Site de la Bibliothèque du Congrès consacré à RDA : Site du JSC : Le site francophone de RDA : Le blog de l’Abes : Le Scoop.it ! créé par Thierry Clavel, de l’ENSSIB : Le portail du GE6 :


Télécharger ppt "Evolution des catalogues et du catalogage"

Présentations similaires


Annonces Google