La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I DEFINITION ET HISTORIQUE Définition du cuivre : élément chimique métallique de couleur rouge-brun, de symbole Cu et de numéro atomique 29. C'est un élément.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I DEFINITION ET HISTORIQUE Définition du cuivre : élément chimique métallique de couleur rouge-brun, de symbole Cu et de numéro atomique 29. C'est un élément."— Transcription de la présentation:

1 I DEFINITION ET HISTORIQUE Définition du cuivre : élément chimique métallique de couleur rouge-brun, de symbole Cu et de numéro atomique 29. C'est un élément de transition. Les objets en cuivre dans lantiquité : Objets en cuivre datant du néolithique Le métal existait dans la nature à I'état natif (pur de toute combinaison) Dans de nombreuses civilisations anciennes : Égypte, Asie Mineure, Chine, Europe du Sud-Est, Chypre, Crète, Indiens d'Amérique

2 Période contemporaine du cuivre : - Essor extraordinaire avec le développement de I'électricité dès le début du 20ème siècle - Production très faible jusqu'au début du siècle , la production mondiale de cuivre s'élevait à environ 10 millions de tonnes - Aujourdhui : un des métaux industriels les plus utilisés Les applications électriques du cuivre restent son débouché fondamental et représentent environ la moitié de la consommation. En raison de son coût inférieur, l'aluminium a remplacé le cuivre dans certaines applications, en particulier dans la production des fils et des câbles.

3 II LE CUIVRE MATIERE PREMIERE Caractéristiques du cuivre Symbole : Cu Densité : 8,92 kg/dm3 Température de fusion : 1084°C Coefficient de dilatation : 1,7 mm/m pour 100 degrés La masse atomique du cuivre est égale à 63,546 Présence moyenne dans l'ensemble de l'écorce terrestre : 55 g à la tonne Présence dans les organismes vivants : 1 à 10 milligrammes par kg

4 Propriétés du cuivre Grande aptitude à la constitution d'alliages : laitons, bronzes Propriétés anti-corrosion lui confèrent des débouchés très importants dans l'industrie et le bâtiment. Le cuivre pur est très malléable et ductile Excellent conducteur d'électricité Importante conductibilité calorifique Conductivité électrique : La plus importante de tous les métaux industriels. (conductivité semblable à l'argent) Les Types de cuivre Existe à l'état natif (pur) ou combiné à d'autres corps Environ 165 variétés de minerais de cuivre classés en deux types : - les minerais sulfurés, les plus répandus (80 % de la production mondiale) - les minerais oxydés : vert-de-gris : un des nombreux oxydes de cuivre

5 Propriétés biologiques : L'homme et les animaux ont besoin d'absorber quotidiennement quelques milligrammes de cuivre pour assurer la formation de l'hémoglobine du sang. II n'existe pas de maladie professionnelle dans l'industrie du cuivre. Le cuivre a des propriétés bactéricides (détruit les micro-organismes et les bactéries) et assainit les canalisations (distribution de l'eau, la fabrication de la bière, des confitures et la distillation des alcools) Usinabilité et traitements de surface : Le cuivre et ses alliages se prêtent très bien à la plupart des traitements de surface

6 Aptitude à la constitution d'alliages : La plupart des éléments sont solubles dans le cuivre On peut introduire dans le cuivre jusqu'à 100 % de nickel, 40 % de zinc, 25 % d'étain et 15 % d'aluminium Amagnétisme : Le cuivre est amagnétique Applications dans l'horlogerie, la construction électrique et électronique, et dans l'armement (dragueurs de mines).

7 Malléabilité et plasticité : Métal extrêmement ductile (pas de limite à son travail à froid) Le cuivre et les alliages cuivreux se laminent facilement en tôles, se martèlent en feuilles très minces et s'étirent en fils extrêmement fins Esthétique : C'est, avec l'or, le seul métal nettement coloré Sa couleur naturelle est rose saumon, mais il apparaît souvent rouge par suite de son oxydation superficielle. Utilisé en toiture, le cuivre prend dans un premier temps une couleur brun foncé, puis une patine vert clair très adhérente, qui le protège de toute oxydation ultérieure. Soudabilité : soudage autogène, soudure électrique, brasage ou soudage à l'étain

8 III PRODUCTION MONDIALE

9 Principaux pays producteurs

10 IV TRANSFORMATIONS

11 Applications : Fabrication des dispositifs électriques (câbles, les fils, les composants électroniques ou les appareillages électriques) Conductibilité thermique : Sert à fabriquer des ustensiles de cuisine, des chaudières, des échangeurs de chaleur. (chauffe-eau ou chaudières murales, radiateurs de véhicules, condenseurs et réchauffeurs des centrales électriques, thermiques, nucléaires) Résistance à la corrosion : Nest pas attaqués par l'eau ni par un grand nombre de produits chimiques Applications : Pour faire des tuyaux en cuivre ou des récipients et conteneurs. Les toitures et les canalisations d'eau et de gaz en cuivre ont une grande résistance à la corrosion (pompes et canalisations deau de mer, plate-formes pétrolières off-shore)

12 Catégories et qualités de cuivre Pour avoir à la fois le cuivre pur à 99,90 % ou davantage et les meilleures caractéristiques de plasticité, on refond ultérieurement les cathodes suivant plusieurs procédés, qui permettent d'obtenir les différentes qualités de cuivre utilisées dans l'industrie et qui correspondent aux diverses catégories d'applications. On distingue ainsi les trois principales catégories de cuivre suivantes : - Le cuivre Cu/al, contenant de l'oxygène, qui est caractérisé par sa haute conductibilité électrique, mais se prête mal au soudage à température supérieure à 400°C, à cause de sa sensibilité aux atmosphères réductrices (hydrogène), - Le cuivre Cu/bl, désoxydé au phospore, à conductibilité électrique réduite, mais particulièrement apte aux déformations et au soudage - Le cuivre Cu/cl, exempt d'oxygène, qui réunit les avantages des deux catégories précédentes. Il correspond à des applications particulières.

13 Cathodes obtenues directement par le processus de raffinage électrolytique Plateaux ayant la forme de gros parallélépipède s de plusieurs tonnes Billettes qui sont des cylindres de quelques centaines de kilos Enfin, la première transformation du cuivre utilise des déchets fils et câbles électriques produits laminés Des tubes et des barres Fabrication des alliages A lissue des opérations de traitement du minerai et de lopération daffinage, le cycle de production du cuivre est terminé LE CUIVRE : APPLICATIONS

14 Elaboration et affinage

15 Le CUIVRE et ses ALLIAGES - chiffres clés 2002 en FRANCE- Chiffre d'affaires :1 793 M Nombre d'entreprises :24 Effectifs :4407 en tonnesVariation 2002/ ,1 % ,0 % ,1 % 0 (arrêt de la seule usine productrice en 1999) Recyclage de cuivre en France : Première transformation en France : Demande de demi-produits en France : Production du cuivre primaire en France :

16 Répartition de la demande finale de cuivre

17 En 2003 : Sur les 8 premiers mois de l'année la consommation mondiale à augmenté de 2.8 %. V LA CONSOMMATION

18

19 C'est aujourd'hui la Chine et l'Asie qui tire en force le marché du Cuivre Chine : 1er consommateur mondial depuis 2002 Consommation 2002 : 2,7 Mt, devant les USA, le Japon,… (UE : 3,7 Mt) Consommation 2003 : 2,87 millions de tonnes, soit 17 % de la consommation mondiale. En Chine, les besoins en automobiles et en logements sont pharaoniques ainsi sur les 10 premiers mois de l'année 2003 les importations de Cuivre ont dépassé les 1 million de tonnes soit 8.2 % de plus qu'en La consommation pourrait atteindre 3,7 Mt en 2006

20 Les cours du cuivre VI ACHAT

21 -Une économie US qui repart… -LAsie qui réagit - -La Chine représente 17% de la consommation mondiale - -La Chine produit 9% de la production mondiale soit 1,46M de t - -Les besoins déquipement explosent. …Voilà le cocktail explosif qui pousse les cours du cuivre à la hausse de mars avril 2003… -Sans parler de la baisse du $ monnaie ( cotation officielle du métal rouge… ) -A noter la baisse des stock du LME ou London Metal Exchange: tonnes en début dannée 2003 à à mi-décembre Déficit du marché mondiale de T sur lannée 2003 contre en Pourquoi une telle variation ?

22 TENDANCES DU MARCHE Pour subvenir aux besoins mondiaux (Industrie automobile, It et communication, système dénergie alternative, etc… en 2004/2005 : -Plusieurs ouvertures dunités de production de minerais de cuivre sont prévues ( Chili) afin dobtenir une augmentation de capacité de production de T. -Dautres mines devraient rouvrir pour atteindre une augmentation totale de 1, 1M de tonnes pour répondre parfaitement au marché. Le cours du cuivre devrait viser un niveau de 2300 à 2600 USD la tonne en Ainsi cela devrait provoquer une stabilisation des cours. -Consommation importante de la Chine qui paie en dollars, par conséquent elle ne subit pas la parité euro-dollar et ainsi elle peut influer sur les prix. LES RISQUES DU MARCHE

23 LES TECHNIQUES D ACHATS Dans les 2 cas: -les prix dachats se font en fonction du cours au LME et au LSM (London Silver Market) : bourse de matières premières. -par contre pour ce qui est du cuivre recyclé, le prix peut varié en fonction de la qualité du cuivre recyclé. Dune façon générale, lachat de matière de cuivre se fait de 2 façons: -en achetant de la matière « neuve » -en achetant des déchets qui seront ensuite recyclés par des sociétés spécialisées. Dans certains cas, il peut y avoir instabilité très grande des cours du cuivre : -possibilité de boursicoter : achat et revente de stock de cuivre pour générer de la plus-value (brokers- traders…) Résultat, minimiser limpact des hausses des prix sur les prix de revient des sociétés consommatrices.

24 Le cuivre grade A : *par 10T sur wagon, départ usine ou port darrivée Semi-produit (barres et fil laiton). Lingot : *départ usine par 10T, le prix indiqué est le prix moyen noté au cours du mois qui sest terminé à la date indiquée. Mitraille: *franco usine par 5T, le prix indiqué est le prix moyen noté au cours du mois qui sest terminé à la date indiquée. * Source CIM2°F : centre interprofessionnel des métaux non ferreux Le LME est propriétaire dentrepôts de stock de cuivre disséminés un peu partout en Europe excepté en France : - -Suède - -Hollande - -Belgique - -Allemagne - -Italie - -UK - -Espagne Achats sous quelles formes:

25 En support, les fédérations des chambres syndicales du minerais; minéraux industriels et métaux non ferreux, peuvent jouer un rôle de conseil entre producteurs et transformateurs et de défense des intérêts généraux et collectifs.


Télécharger ppt "I DEFINITION ET HISTORIQUE Définition du cuivre : élément chimique métallique de couleur rouge-brun, de symbole Cu et de numéro atomique 29. C'est un élément."

Présentations similaires


Annonces Google